JE SUIS MUSIQUE #40

numéro 40 . Marc Lavoine . 09.04.22.

crédit photo de la couverture : Marc Lavoine par Laurent Humbert // Artwork cover : Gregory Guyot (D.R. / @I_am_Gregg / JSM)

JE SUIS MUSIQUE #40

au sommaire :

Pour accéder aux articles, cliquez simplement dessus…

MARC LAVOINE : Interview

ALAIN CHAMFORT : de A à Z

LA MAISON TELLIER : L’interview de Helmut Tellier

BENJAMIN BIOLAY : le Superbe symphonique

PIERRE LAPOINTE : l’interview 100% Beaux Arts

BEN L’ONCLE SOUL : l’interview « Voyage, voyage »

ALEXIA GREDY : l’interview « Déshabillez-moi”

LE NOISEUR : l’interview 100% Musique

BAPTISTE W HAMON : le Questionnaire de Proust

PIERRE DE MAERE : l’interview « Premières fois »

PHILIPPE KATERINE : la vie en rose au Bon Marché

LA GALERIE JSM « Men Backstage » de Eric Chemouny

LA GALERIE JSM « Men Front Live » de Gregory Guyot

LA FÊTE DE LA CHANSON FRANCAISE : Le rendez-vous de France 2

DISCO STORY « Je fume, donc je suis »


JE SUIS MUSIQUE #40

Chère lectrice, cher lecteur,

Depuis le début de l’aventure JE SUIS MUSIQUE, nous avons donné beaucoup de notre coeur et toute notre énergie, pour mettre en lumière des artistes, toutes générations confondues, superstars ou débutants, pourvu qu’ils soient à la fois populaires et élégants. Or, s’il est une grande figure de la chanson française qui répond parfaitement à cette équation, c’est bien Marc Lavoine. Depuis 40 ans, l’acteur-chanteur-écrivain promène son regard de poète et sa voix si familière, sur les refrains parfaits d’une quantité impressionnante de tubes populaires, avec une constance rare et une élégance immuable. Nous ne pouvions rêver plus bel invité d’honneur pour ce numéro 40 ! Marquant une pause dans son agenda surchargé, entre écriture, tournages, concerts et enregistrements, l’artiste aux mille facettes nous a gentiment reçus dans son refuge du quartier Latin à Paris, un vaste appartement-musée aux murs décorés de ses nombreux collages, dessins et peintures, en guise de modestes hommages aux maitres qui composent son Panthéon personnel, l’ensemble finissant par créer une atmosphère douce et chaleureuse, à son image. Il s’est longuement livré à visage découvert, dévoilant sans filtre l’homme qu’il est devenu à l’aube de ses 60 ans… Un homme peut-être, mais un adulte jamais, comme dit la chanson-phare de son superbe nouvel album.

Étrangement, le hasard des calendriers de sorties de disques et de concerts, nous a conduits à rencontrer d’autres artistes masculins, incarnant chacun à leur manière et dans leur registre, une certaine forme d’élégance, de dandysme même, dans leur façon d’être comme dans leur expression artistique….

A commencer par Pierre Lapointe, qui nous a adressé, de son cher Montréal, l’album concept « L’heure mauve », juste avant de revenir nous régaler prochainement d’une nouvelle série de concerts piano-voix. Il inaugure une nouvelle rubrique, l’interview « 100% Beaux Arts », créée spécialement pour ce grand amoureux des arts. Nous avons également rencontré, Helmut Tellier, leader du groupe La Maison Tellier, qui depuis ses débuts s’attèle à conjuguer folk -rock et élégance. Il s’est longuement confié avec une sincérité et une lucidité désarmantes, n’occultant rien de ses doutes et de ses états d’âme, venant contrebalancer une passion et une exigence à toute épreuve. De son côté, le dandy « version Soul » et prince du cool depuis 10 ans, alias Ben (l’Oncle Soul), s’est plié à l’exercice de l’interview « Voyage voyage » alors qu’il publie un album de reprises aux couleurs ensoleillées de la Jamaïque, entouré de musiciens californiens.

Côté jeunes pousses, nous sommes tombés sous le charme du belge Pierre de Maere, époustouflant de talent et de maturité artistique. Cultivant une esthétique sophistiquée et androgyne, qu’on dirait empruntée aux années 20, l’artiste gracieux et filiforme nous a raconté ses premières fois, à l’occasion de la sortie de son premier EP. Pour sa part, Le Noiseur, dont le nouvel album « Relax » cultive une certaine descendance avec la famille Gainsbourienne de la chanson, nous a concocté une playlist des plus élégantes et finement choisie, le temps d’une interview « 100% musique ». Dans un registre plus Folk enfin, mais tout aussi soigné, et soucieux de son élégance décontractée, Baptiste W. Hamon, cow-boy solitaire de la chanson francophone, s’est plié à l’exercice du questionnaire de Proust, alors que vient de sortir son nouvel album, « Jusqu’à la lumière ».

Et comme l’élégance n’est pas l’apanage des hommes, nous avons invité la magnifique Alexia Gredy, une découverte aussi gracieuse que les délicates chansons de son premier opus « Hors saison », à se déshabiller pour vous en paroles et musiques.

Côté scène, nous avons applaudi Benjamin Biolay, le temps d’un double concert symphonique à la Philharmonie de Paris, un spectacle si parfaitement en symbiose avec l’élégance de son personnage et son répertoire sans fausse note, qu’on s’étonne presque que BB n’ait pas revisité plus tôt ses imparables tubes dans ces nouveaux habits de soirée. C’est également accompagné d’un orchestre symphonique que nous avons applaudi et photographié le plus grand des dandys, le maître absolu de la Pop française, ayant ouvert la voie aux Daho and co : monsieur Alain Chamfort en personne ! En complément de notre reportage photos exclusif, nous vous offrons son portrait de A à Z.

A sa manière, Philippe Katerine incarne lui aussi une certaine forme de dandysme, décalée et absurde, mais élégante toujours : son exposition sur « Le mignonisme » au Bon Marché est un Must, que nous vous encourageons à visiter, et dont nous vous proposons le reportage complet, histoire de voir la vie en rose… Côté reportages, nous vous offrons également la galerie photos de la dernière édition de « La fête de la chanson française » récemment diffusée sur France TV, une des rares émissions croisant les générations, et rendant hommage aux grands noms de la chanson française, de Goldman à Mitchell ou Legrand, autour d’artistes populaires et élégants comme on les aime, de Clara Luciani à Nolwenn Leroy.

Par une étrange coïncidence, notre rubrique Disco Story, murie de longue date et dédiée aux artistes, qui de Brel à Gainsbourg, de Bashung à Dutronc, ont fait de la cigarette, de la pipe ou du cigare, un accessoire intimement lié à leur image et à une certaine esthétique, fait écho à cette obsession de l’élégance qui semblait également les animer dans le choix de leurs pochettes de disques.

Enfin, plus humblement, après vous avoir offert le « best of » de nos rencontres photographiques féminines dans notre précédent numéro, « 100% filles », notre galerie JSM est dédiée cette fois aux artistes masculins ayant si gentiment pris la pose pour nous au fil des rencontres, d’une part, ou que nous avons photographiés sur scène, d’autre part, dans leur élément le plus naturel finalement, là où mis à nus, on ne peut tricher en matière d’élégance.

Bonne lecture à toutes et tous, et que ce printemps tant attendu vous soit léger et musical en notre compagnie !

Eric & Gregg


JE SUIS MUSIQUE : l’intégrale

Retrouvez facilement tous les articles consacrés à vos artistes en cliquant sur le MENU JSM INTEGRAL de A à Z… Et découvrez l’intégralité de tous les numéros en cliquant sur les liens :

JSM #40 / Marc Lavoine

JSM #39 / Jeanne Cherhal

JSM #38 / Michel Delpech

JSM #37 / Gauvain Sers

JSM #36 / Clara Luciani

JSM #35 / Patrick Juvet

JSM #34 / Raphaël

JSM #33 / Calogero

JSM #32 / Jane Birkin

JSM #31 / Vianney

JSM #30 / Carla Bruni

JSM #29 / Dani

JSM #28 / Benjamin Biolay

JSM #27 / Emmanuelle Béart

JSM #26 / Marie Laforêt

JSM #25 / Suzane

JSM #24 / Françoise Hardy par Jean-Marie Périer

JSM #23 / Juliette Armanet, spécial Pierre & Gilles

JSM #22 / La Grande Sophie

JSM #21 / Patrick Bruel

JSM #20 / Angèle

JSM #19 / Thierry Amiel

JSM #18 / Brigitte

JSM #17 / Emmanuel Moire

JSM #16 / Clarika

JSM #15 / Nolwenn Leroy

JSM #14 / Johnny et Sylvie

JSM #13 / Zazie

JSM #12 / Eddy de Pretto

JSM #11 / Clara Luciani

JSM #10 / Françoise Fabian

JSM #9 / Alain Chamfort

JSM #8 / Etienne Daho

JSM #7 / Sylvie Vartan, Pierre & Gilles

JSM #6 / Serge Gainsbourg

JSM #5 / Amir

JSM #4 / Johnny Hallyday

JSM #3 / Louane

JSM #2 / Pierre Lapointe

JSM #1 / Julien Doré



Aucune autre utilisation n’est permise. Ainsi, aucune publication ne pourra être faite sur des comptes tiers, ni sur d’autres sites web ou autres support de quelque nature, ni sur une nouvelle publication sur le même site. Aucune altération de l’image ni détournement de son contexte ne sont autorisés. Aucun transfert de cette autorisation à un tiers n’est possible, et la photo ne peut pas être utilisée à des fins professionnelles, commerciales ou promotionnelles, ni à des fins de propagande politique ou autre.

JE SUIS MUSIQUE #31 Vianney

JE SUIS MUSIQUE #31

numéro 31 . Vianney . 28.11.20.

crédit photo de la couverture : Vianney par Julien Mignot (DR / Tôt ou Tard) // Artwork cover : Gregory Guyot (D.R. / @I_am_Gregg / JSM)

JE SUIS MUSIQUE #31

au sommaire :

Pour accéder aux articles, cliquez simplement dessus…

VIANNEY, quelqu’un de bien… l’interview

PIERRE LAPOINTE de A à Z

IBRAHIM MAALOUF : le Questionnaire de Proust

BARBARA CARLOTTI : l’interview « Comme un garçon »

CLAUDIO CAPEO : l’interview 100% Musique italienne

ALEX BEAUPAIN : l’interview  » à livre ouvert »

THOMAS DUTRONC et la « frenchy » family

CHARLOTTE CARDIN : l’interview « Déshabillez-moi »

FILS CARA : l’interview « Premières fois »

CAROLE BELLAÏCHE expose dans la Galerie JSM

MARIE LAFORÊT intime par Carole Bellaïche

GUY MARCHAND : l’interview 100% Cinéma

MARITIE & GILBERT CARPENTIER sur France 3

JANE BIRKIN : les dessins chics

BENJAMIN BIOLAY : le luxe du « Grand Prix« 

MATHIEU PERSAN : dessine-moi un « Grand Prix »

DISCO STORY : « Comme ils disent »


JE SUIS MUSIQUE #31

Chère lectrice, cher lecteur,

Tandis que nous nous asphyxions chaque jour un peu plus dans notre bulle sans scènes, sans concerts, sans spectacles vivants, sans expression physique de la culture, c’est une véritable invitation au voyage que nous vous proposons pour ce nouveau numéro, comme si nous avions un besoin vital d’évasion vers un ailleurs, quel qu’il soit, afin de respirer enfin un grand coup. Les artistes de ce nouveau numéro que l’on vous promet encore exceptionnel, sont autant d’échappées belles à travers ce qu’ils savent faire de mieux : la musique.

Mais avant de faire le tour de leur(s) monde(s), nous avons rencontré un homme heureux, doublé de quelqu’un de bien… et qui surtout, fait du bien dans la morosité ambiante : Vianney, notre invité d’honneur de JE SUIS MUSIQUE. A lui seul, il est une alternative à la grisaille environnante, mais garde néanmoins les pieds bien sur terre, comme en témoignent les chansons de son troisième album, « N’attendons pas » . Nous nous sommes longuement entretenus avec lui de ce beau disque, littéralement embarqués par l’homme qu’il est, comme par son émouvant clip, « Beau-papa », bouleversante échappée en mer sur la vague d’une vie.

Après avoir quitté sa barque, nous vous invitons à en reprendre une autre pour d’autres destinations, d’autres voyages avec les artistes qui composent ce numéro : au Québec, avec la révélation Charlotte Cardin, mais aussi Pierre Lapointe et ses chansons de Noël, au Liban avec Ibrahim Maalouf et sa trompette ensorcelante, en Italie avec Claudio Capéo et les grands standards de la Bella Canzone, avant de revenir en France avec le poète Fils Cara, révélation stéphanoise de cet automne, Barbara Carlotti qui revient aux sources en reprenant les plus grands airs célébrant son île d’amour natale, ou encore Guy Marchand, acteur-chanteur aussi culte que rare, qui à l’occasion de la sortie de son album renvoyant au Belleville de son enfance, a répondu pour nous à l’interview « 100% cinéma », Thomas Dutronc enfin, qui célèbre la chanson française entouré de nouveaux « Franco-frenchy » friends, reprenant avec lui les standards ayant traversé les frontières et contribué au prestige de notre patrimoine à l’International.

D’autres voyages plus immobiles vous emmèneront plus loin quelques instants : littéraire d’abord, avec Alex Beaupain qui nous invite à une ballade entre ses livres de chevet dans notre rubrique « à livre ouvert ». Dans le temps, avec l’hommage de France 3 aux stars de la télé des années 70, Maritie et Gilbert Carpentier, deux éternels grands enfants qui ont fait rêver des générations de Français. Imaginaire, chic et poétique, avec les dessins de Jane Birkin illustrant son nouvel album « Oh! Pardon tu dormais » et que nous publions ici et pour la première fois. Graphique, dans l’univers de Benjamin Biolay et la nouvelle édition Deluxe de son « Grand Prix », prolongé par la rencontre exceptionnelle avec Mathieu Persan, l’illustrateur de l’année, qui nous a accordé une interview exclusive pour évoquer longuement et pour la première fois les secrets de fabrication de ses images pour « Grand Prix ».

Vos yeux ne quitteront pas les étoiles avec l’oeuvre de la généreuse et bienveillante photographe Carole Bellaïche, qui expose ses portraits iconiques couvrant plus de 30 ans de chanson française, dans notre Galerie JSM. En bonus, Carole nous a gratifiés d’un inestimable cadeau : un portfolio exceptionnel et intime de Marie Laforêt, qu’elle a sublimée et dont elle a illustré la couverture du dernier livre. En exclusivité, elle nous a raconté sa rencontre avec la star, entre admiration et émotion.

Enfin, nous refermons ce numéro exceptionnel sur un ultime voyage, discographique cette fois avec DISCO STORY, notre grand saga des pochettes iconiques du patrimoine, consacrée ce mois-ci aux grandes chansons sur l’homosexualité, à l’occasion de la sortie de la compilation essentielle, « Comme ils disent », en soutien à l’association Le Refuge.

A l’aube de ces fêtes de fin d’année, nous espérons que ce numéro vous fera du bien, à l’image de ce portrait de Vianney à la bonne humeur communicative, que nous avons choisi en couverture, comme un « clin d’œil » optimiste et symbolique, que nous vous adressons, dans ce monde suspendu à des décisions vitales pour la culture.

Nous remercions tous ceux qui, dans cette parenthèse historique, font battre le cœur de JE SUIS MUSIQUE et… nous font voyager grâce à leur art. Et plus que jamais, nous vous remercions d’être fidèles à nos rendez-vous.

A présent, partons ensemble en voyage, le 31ème déjà…

Eric & Gregg.

_

Eric et Gregg, co-fondateurs, de JE SUIS MUSIQUE, remercient infiniment tous les artistes et tous ceux qui travaillent avec eux et qui continuent, malgré ce contexte toujours difficile, de porter le flambeau de la musique. Merci à tous les collaborateurs de ce numéro et à vous, chers lecteurs et chères lectrices.


JE SUIS MUSIQUE

Découvrez tous les numéros en cliquant sur les liens :

Et retrouvez facilement tous nos articles, tous les artistes JSM en cliquant sur MENU JSM INTEGRAL de A à Z



Aucune autre utilisation n’est permise. Ainsi, aucune publication ne pourra être faite sur des comptes tiers, ni sur d’autres sites web ou autres support de quelque nature, ni sur une nouvelle publication sur le même site. Aucune altération de l’image ni détournement de son contexte ne sont autorisés. Aucun transfert de cette autorisation à un tiers n’est possible, et la photo ne peut pas être utilisée à des fins professionnelles, commerciales ou promotionnelles, ni à des fins de propagande politique ou autre.

PIERRE LAPOINTE

de A à Z

Perpétuant la grande tradition nord-américaine des albums de Noël, le prolifique auteur-compositeur interprète a choisi de célébrer en musique l’évènement, en publiant l’album « Chansons hivernales » : Fidèle à son tempérament mélancolique, tout autant qu’à sa réputation facétieuse, il s’est amusé à détourner le concept pour nous livrer avec humour un recueil de chansons tristes ou faussement joyeuses autour des thèmes de l’amour,de la neige et de l’hiver, en cette période de fêtes de fin d’année, certes pas comme les autres et d’ordinaire synonyme de paix et  de retrouvailles familiales. Alors que le duo « Six heures d’avion nous séparent» avec Mika présente en beauté ce nouvel opus de la star québécoise, nous avons dressé la portrait de A à Z de notre « Coureur des bois » préféré, qui célèbrera en 2021 ses 20 ans de carrière… 

Poursuivre la lecture de «  »

JE SUIS MUSIQUE #26 Marie Laforêt

JE SUIS MUSIQUE #26

numéro 26 . Marie Laforêt . 18.04.20.

crédit photo de la couverture : Rodolphe Haussaire (DR/ Universal Music) // Artwork cover : Gregory Guyot (D.R. / @I_am_Gregg / JSM)


AU SOMMAIRE : JE SUIS MUSIQUE #26

Cliquez sur les liens pour accéder aux articles…

MARIE LAFORET : l’interview souvenir « entre douceur et colère »
GIL LESAGE expose dans la Galerie JSM

JE SUIS MUSIQUE #26

Chère lectrice, cher lecteur,

Comme elle est étrange cette période, comme elle est unique dans notre histoire, comme elle inscrit le temps dans une nouvelle course, comme elle va changer notre monde, comme elle fige les souvenirs du passé comme vestiges du chaos, comme elle fait peu à peu place à un autre monde, beau, bizarre, nouveau et renaissant. Le monde change, le monde ne sera plus le même. Nous nous raccrochons à ce qui nous est le plus cher, la musique, en voyant disparaître ceux qui l’ont faite, Manu Dibango hier, Christophe aujourd’hui… Le confinement que nous vivons tous exacerbe tous ces sentiments.

Cette semaine encore, l’un de ces artistes, l’un de ces étoiles de notre Panthéon du passé désormais, a filé dans la nuit qu’il aimait. Christophe manque déjà. Comme nous nous sommes toujours engagés à le faire, et malgré nos attentes depuis qu’il était entré à l’hôpital le 26 mars dernier, nous n’avons pas voulu anticiper et écrire un article sur Christophe, comme cela se fait ailleurs. Alors pour qu’il soit présent dans ce numéro, nous avons humblement compilé quelques uns des nombreux hommages et demandé à notre ami, le photographe Daniel Millet de les illustrer avec des photos exclusives. Nous refermons donc ce numéro avec ce dernier dandy comme un adieu, ou plutôt au revoir.

Il était Musique, il aurait pu faire une jolie Une ! Mais ironie du sort, c’est une autre étoile disparue que nous avions déjà choisie de mettre à la Une de ce numéro exceptionnel : Marie Laforêt. Depuis sa disparition, l’engouement pour cette artiste discrète et reclue à la lisière de la France mais pas oubliée, n’a cessé de croître.

A l’occasion de la sortie du coffret exceptionnel, auquel elle avait participé, et qui a exacerbé cet amour pour cette artiste qui regagne enfin aux yeux du public les galons qu’elle mérite, nous avons choisi de lui rendre un ultime hommage avec une interview-vérité qu’elle nous avait accordée, avec son franc-parler légendaire, au moment où elle remontait sur scène, plus de 30 après son dernier concert, dans une autre vie de journaliste, interview qui reste encore étrangement actuelle aujourd’hui.

Comme un miracle, en plein coeur d’une vie de confinée, ce coffret intégral absolument remarquable et indispensable, est devenu pour beaucoup la musique parfaite pour accompagner et rythmer ce temps qui s’est arrêté. Atemporel, léger et grave parfois, riche, intense et incroyablement vivant, on lit ici et là ô combien il est devenu ce partenaire musical intime, toutes générations confondues, des longues heures d’enfermement, paradoxe quand on sait qu’il regorge de folklores autour du monde, ouverture sur les peuples, sur les gens, sur la planète. Sorti dans un désert artistique (et hélas dramatique pour la production des arts, des scènes et de la musique – mais du cinéma aussi), il fait figure de porte drapeaux hors du temps, au moment où la scène actuelle s’organise à la maison pour satisfaire les fans. C’est un cadeau, comme un repère dans notre existence déboussolée, qu’Universal Music nous fait. Et pour JE SUIS MUSIQUE, la major est allée plus loin, en nous confiant des clichés signés Rodolphe Haussaire inédits ou très rares.

Entre ces deux légendes désormais éternelles, se sont glissées deux autres légendes, France Gall et Michel Berger, à découvrir encore et encore, mais aussi une nouvelle scène qui se fraie un joli chemin et donne un souffle d’espoir à ce numéro toujours plus inter-générationnel : Cléa Vincent, Poupie, Aloïse Sauvage, talonnées par leurs ainés Alex Beaupain, Pierre Lapointe et Yael Naim, ont tous répondu présents à notre appel. Merci à eux. Sans oublier le portrait de A à Z de Patrick Bruel.

Et puis, nous avons un autre cadeau, une invitation (gratuite) à notre Galerie JSM en totale rock’n’roll attitude, avec la grande artiste-photographe Gil Lesage qui nous a confié ses plus beaux « clichés d’amour », iconiques et anthologiques.

Enfin, cette période étrange et confinée a vu se refermer les salles de spectacles comme les autres lieux de rassemblement, les concerts, l’expression des artistes devant un public au profit de concerts-cocons devant un nouveau visage, celui des écrans : la musique se vit à distance et nous avons souhaité explorer quelques uns de ces nouveaux modes d’expression démocratisés. Certains offrent régulièrement des concerts privés, certains font des clips, certains se rassemblent en festivals virtuels ou en formation à distance et certain enregistrent des chansons pour faire don de leurs droits et de leurs bénéfices à ceux qui en ont besoin dans cette crise sans précédent. De Calogero à Zazie, de Vanessa Paradis à Gauvain Sers, de Lara Fabian à Grand Corps Malade, nous vous proposons de faire un tour d’horizon des nouvelles activités de ces stars à domicile.

Pour clore ce 26e sommaire, nous avons voulu faire un clin d’œil ultime à cette période où tout est partagé, où chacun se lance des astuces, des bons mots, des gags, des photos, des challenges, des challenges de photos, et cela nous a inspiré une nouvelle rubrique, Disco Story, pour y transposer l’un des challenges du moment dans l’univers de la musique en compilant les disques d’artistes, d’hier et d’aujourd’hui, ayant utilisé leur photos d’enfance comme album cover, histoire pour nous de prendre un peu de recul avec la situation difficile que traverse le monde entier et le monde de la musique, des scènes en particulier.

Nous dédions à nouveau ce numéro à toutes celles et ceux qui vivent des arts, de la culture, de la musique et de la scène. Nous dédions également ce numéro à toutes celles et ceux qui sauvent des vies au péril de la leur et nous leur disons merci. Merci pour tout.

Soyons patients, le chemin des salles, le retour aux vibrations du cœur et des notes n’en seront que meilleurs, même s’il est parfois douloureux de les sentir nous échapper. JE SUIS MUSIQUE est un peu là pour y pallier, humblement.

Nous vous souhaitons une bonne lecture. Merci pour votre fidélité. Soyez Musique. Toujours.

#JeSuisMusiqueàlaMaison !

Eric & Gregg.

_

Eric et Gregg remercient infiniment tous les artistes qui, en dépit du contexte difficile, ont collaboré à ce numéro ainsi que tout ceux qui, dans leur ombre travaillent sur leur lumière. Merci aux collaborateurs de ce numéro. Merci infiniment à vous, lectrices, lecteurs.

_

Toutes reproductions des œuvres et photographies de ce numéro sont strictement interdites et sont la propriété de leurs auteurs. Merci.


La passion pour la musique se partage, Je Suis Musique aussi. N’hésitez pas à vous abonner au site JeSuisMusique.com et à nos réseaux, à aimer, à commenter, à nous partager, à volonté et sans modération, ad lib... Merci à vous, pour votre fidélité, vos mots, vos messages, votre confiance, les chansons de votre vie, vos idées, votre bouche à oreille nécessaire et vital pour ce que nous défendons.


JE SUIS MUSIQUE

Découvrez tous les numéros en cliquant sur les liens :

Et retrouvez facilement tous nos articles, tous les artistes JSM en cliquant sur MENU JSM INTEGRAL de A à Z


> JE SUIS MUSIQUE sur Instagram / Facebook  / Twitter / Deezer  / YouTube.

100% Musique album ALBUMS angele benjamin biolay calogero charlotte gainsbourg christophe clara luciani concert CONCERTS corine de A à Z deshabillez-moi DISCORAMA DISCO STORY Etienne daho francos de montreal HOMMAGE integral interview jane birkin je suis musique jesuismusique johnny hallyday jsm julien doré juliette armanet La Galerie JSM marie laforet mylene farmer olympia pierre et gilles pierre lapointe pomme questionnaire de Proust questionnaire musique questionnaire premiere fois recherche rencontre serge gainsbourg sommaire sylvie vartan vanessa paradis zazie

Le questionnaire

« Premières fois » de

PIERRE LAPOINTE

Alors que son concert parisien aux Folies Bergère du 30 mars a du être reporté au 3 février 2021, mais que son premier album vient d’être réédité pour la première fois en vinyle, l’ami Pierre Lapointe s’est montré très présent sur les réseaux sociaux, notamment en offrant à ses fans une version « spécial confinement » de sa chanson « Pour déjouer l’ennui », avec ses deux co-auteurs Julyan et Hubert Lenoir. Dans ce contexte si particulier propice à la créativité et à l’introspection, c’est de son cher Montréal, que l’artiste fraichement décoré de la médaille d’Officier des Arts et Lettres, s’est rappelé ses toutes « premières fois »…

Poursuivre la lecture de «  »

SYLVIE VARTAN

chante

PIERRE et GILLES

Fans de la star et amis de la femme, Pierre et Gilles auront fait de Sylvie Vartan une de leurs muses favorites en lui consacrant plusieurs créations de rêve. De son côté, en grande admiratrice de leur travail, Sylvie leur a fait la surprise d’enregistrer ces derniers jours, et dans le plus grand secret, « Au paradis de Pierre et Gilles », une chanson qui leur est dédiée, sur une musique de leur autre récent modèle, Pierre Lapointe. Alors que la chanson sert d’écrin musical à la « chambre de fan de Sylvie Vartan », point d’orgue de l’exposition « La fabrique des idoles », nous vous en offrons le texte en exclusivité, illustré des photos backstage de leur dernière séance ensemble, « Fuji Yama, mon amour »…

Poursuivre la lecture de «  »

Le questionnaire 100% musique de

PIERRE LAPOINTE

Alors qu’il vient de publier un magnifique album « Pour déjouer l’ennui », réalisé par Albin de la Simone, dont vient d’être clippé « Le monarque des Indes », le québécois Pierre Lapointe est doublement à l’honneur de l’exposition de Pierre et Gilles, « La fabrique des idoles », à la Philharmonie de Paris : d’abord, comme modèle de leur splendide création, « Le coureur des bois », mais aussi comme mélodiste inspiré de la chanson « Au paradis de Pierre et Gilles », enregistrée spécialement pour l’occasion par Sylvie Vartan, en hommage à l’oeuvre monumentale des deux artistes. Pour ce numéro très spécial de JSM, l’auteur-compositeur-interprète s’est amusé à répondre à notre questionnaire 100% musique…

Poursuivre la lecture de «  »

CLARA LUCIANI ET SYLVIE VARTAN

Première rencontre !

Sylvie et Clara, Clara et Sylvie : deux générations, deux icônes, chacune à leur manière, que tout rassemble et pourtant elles ne s’étaient jamais croisées. C’est aujourd’hui chose faite, et nous étions là pour immortaliser cette première rencontre, lors de la soirée de lancement du nouvel album de leur ami commun Pierre Lapointe, « Pour déjouer l’ennui » !

Poursuivre la lecture de «  »

DISCORAMA #22

Promenons-nous dans les bacs…

édition JSM #22 . 30.10.19.


DISCORAMA, c’est notre panorama des sorties du moment !

Alerte (très) bons albums tous azimuts ! Il y en a pour tous les goûts ce mois-ci dans notre sélection Discorama : déjà avec le grand retour de Pierre Lapointe et un nouvel album concocté avec Albin de la Simone ; Grand retour aussi, celui d’une grande voix : Diane Tell si discrète ; discrets aussi : Stephan Eicher et Da Silva, que l’on suit depuis toujours. Les bonnes surprises du mois sont 100% « relève féminine » : Alma Forrer, Robi ou encore le projet Gemme avec Elodie Frégé, Helena Noguerra, Barbara Carlotti, etc.. Enfin, retour vers le passé avec Petula Clark et une compilation sur laquelle elle chante en français et Rita Mitsouko avec une somptueuse édition de leurs œuvres que portera sur scène Catherine Ringer. Ce que nous avons pensé de tout ça ? Réponses en cliquant sur les pochettes des albums. Bonne lecture, bonne écoute et belles découvertes… C’est parti !
Poursuivre la lecture de «  »

PIERRE LAPOINTE

Le coeur symphonique

Pour les deux ultimes représentations de son spectacle « La science du coeur » entièrement repensé pour les dernières Francos de Montréal, Pierre Lapointe a vu les choses en grand : les 20 et 21 juin dernier, il s’offrait le cadre somptueux de la Maison Symphonique, et le luxueux accompagnement de l’Orchestre Métropolitain, histoire de finir en beauté une folle aventure et faire que nos coeurs battent la chamade…

Poursuivre la lecture de «  »