JE SUIS MUSIQUE #27

JE SUIS MUSIQUE #27

numéro 27 . Emmanuelle Béart . 06.06.20.

crédit photo de la couverture : par Sylvie Castioni (DR) // Artwork cover : Gregory Guyot (D.R. / @I_am_Gregg / JSM)


AU SOMMAIRE : JE SUIS MUSIQUE #27

Cliquez sur les liens pour accéder aux articles…


JE SUIS MUSIQUE #27

Cher lectrice, cher lecteur !

Après ces longues semaines d’angoisses, d’interrogations, de chagrins, si loin les uns des autres, quel bonheur de vous retrouver ! Enfin libres, ou presque…

Jamais depuis longtemps, cette liberté que chacun d’entre nous réapprivoise progressivement, ne nous est apparue si précieuse et si essentielle… Si bien que, même si tous les champs d’action ne sont pas encore retrouvés, et notamment, celui de se rassembler autour de nos artistes en concert, surtout hélas en cette période estivale d’ordinaire dédiée aux festivals, nous avons choisi de placer ce numéro sous le signe de la liberté retrouvée !

Et qui mieux qu’Emmanuelle Béart pouvait incarner cette valeur qui rime avec égalité et fraternité au fronton de nos institutions ! La comédienne a, plus souvent qu’à son tour, manifesté sa soif de liberté dans ses ambitieux choix artistiques, comme dans ses engagements de citoyenne, quitte à risquer d’égratigner son statut de star. Nous avons choisi de lui consacrer la couverture de ce numéro, à l’occasion de la sortie de l’album « De Béart à Béart(s) », une magnifique collection de 19 « versions libres » de tubes extraits de l’oeuvre monumentale de son père, revisitées par des artistes d’horizons divers et multi-générationnels, qu’elle a réunis avec sa soeur Ève. Ce héros de père, c’est Guy Béart, immense poète, lui aussi vaillant défenseur de la liberté artistique, dont chacune des chansons résonne encore aujourd’hui comme un hymne à la désobéissance… Emmanuelle nous a longuement raconté la  genèse de ce projet unique, à coeur ouvert, avec une sincérité touchante et une sensibilité à fleur de peau… Et pour prolonger cet appel d’air frais et poétique, nous vous invitons à parcourir la galerie exclusive de portraits qu’a réalisés l’illustrateur Stéphane Manel de l’ensemble des participants, comme pour mieux exalter ces airs de famille qui les rattachent au grand Guy.

Etrange et triste coïncidence, ce sont aussi deux apôtres de la liberté qui nous ont quittés ces dernières semaines et auxquels nous rendons hommage dans ce numéro : tout d’abord Christophe, qui n’a eu de cesse pendant toute sa carrière de brouiller les pistes et d’aller à la recherche de nouveaux sons, d’explorer d’étranges galaxies, comme pour repousser les murs d’une variété française, trop étriquée à son goût, et à laquelle il a apporté des lettres de noblesse, au point de devenir un modèle intouchable pour plusieurs générations, comme en témoignent les nombreuses reprises d’hier et d’aujourd’hui de ses innombrables tubes, et que nous avons recensées pour vous, en guise d’ultime adieu au dernier Dandy…

Dans un autre registre, le grand Idir a bravé toutes les lois de son pays, pour porter ses messages de paix, d’espoir, et de fraternité… Il s’en est allé, aussi discrètement qu’il avait vécu. Nous avions rencontré cet esprit libre à l’occasion d’un déjeuner amical de présentation de son dernier album de duos, entouré de Gérard Lenorman, Grand Corps Malade et Maxime Le Forestier… Nous voulions vous offrir le reportage photographique de ce dernier moment intime, paisible et amical, avec ce grand Monsieur…

Côté interviews, en dépit d’une actualité musicale au ralenti, nous avons multiplié les rencontres, privilégiant les artistes nous ayant accompagnés dans nos espaces confinés : à commencer par notre amie Clarika, toujours aussi jalouse d’une liberté et d’une indépendance qu’elle cultive depuis près de 30 ans de carrière sans concessions, et qui a répondu à notre interview 100% musique. De son côté, le trop rare et inclassable Joseph d’Anvers, s’est prêté avec passion à notre interview 100% cinéma (un univers qu’il connait bien…), à l’occasion de la sortie de son captivant roman « Juste une balle perdue ». Comme si entre musique, cinéma, et littérature, Joseph refusait de choisir d’entrer dans une case. Quant à Yelle dont on fête le grand retour, elle s’est glissée sans complexes dans la peau d’un homme, le temps d’une interview « Comme un garçon », débarrassée de tous les tabous sur la question du genre.

Parmi les benjamins, nous avons retrouvé avec bonheur, la sympathique Hoshi, qui publie une deuxième opus confirmant son talent singulier, et son attachement à des valeurs essentielles comme la liberté d’aimer et l’égalité des droits, à l’instar de son single « Amour censure » : elle s’est prêtée en toute franchise à notre questionnaire « Déshabillez-moi ».

Tout aussi libre de toute référence artistique passée, Hervé trace sa route et creuse un sillon musical personnel, comme en témoigne son premier album très attendu « Hyper » , à l’occasion duquel il répondu sans retenue au fameux Questionnaire de Proust.

Nous avons aussi fait connaissance avec la très talentueuse Clou, qui s’est rappelée ses toutes « premières fois », pas si lointaines, vu son jeune âge, avec une liberté de ton rafraichissante…

Très présent sur les réseaux sociaux, la star Matthieu Chédid incarne également comme personne, et depuis ses débuts, un modèle d’affranchissement à l’égard de l’héritage familial certes, mais aussi et surtout de tous les codes propres au métier de chanteur : de sa voix de tête à ses mélodies biscornues, en passant par ses costumes roses et son improbable coiffure en forme de M. Rien que pour cela, nous lui devions bien un portrait de A jusqu’à Z, histoire de lui dire merci d’être lui-même. Merci, avec un M majuscule !

C’est désormais un rendez-vous incontournable de JSM : nous avons consacré notre galerie virtuelle à Kyès, un jeune artiste repéré sur Instagram ! Lui aussi a joué la carte de l’impertinence et du mélange des genres, en faisant entrer les stars de la Pop dans son petit musée personnel. Il nous a confié quelques unes de ses oeuvres les plus révolutionnaires, au carrefour de la peinture classique très académique et de la photographie : le résultat est magique et époustouflant  ! Suivez le guide Kyès…

Autre rendez-vous régulier désormais dans JSM, « Disco Story » que nous consacrons dans ce numéro, aux artistes qui ont bravé l’ordre moral et la censure pour s’afficher plus ou moins dénudés, en toute liberté ! Nous avons retrouvé pour vous un florilège des pochettes de disques de ces stars d’hier et d’aujourd’hui dévoilant une épaule, un dos, un sein, un torse, voire beaucoup plus… Certaines ayant même, de Bardot à Birkin ou Farmer, construit leur statut d’icône à force d’afficher cette façon d’être, libre et nue, tout simplement.

Enfin, en plus de nos focus sur les belles rééditions consacrées à un Johnny Hallyday 69, plus psychédélique que jamais, et au couple mythique France Gall / Michel Berger, vous retrouverez dans notre rubrique Discorama, tous les artistes ayant refusé de vivre enfermés et de subir la fatalité, en apportant spontanément leur soutien aux soignants et au monde médical, en paroles et musiques : nous avons collectionné pour vous les chansons les plus sincères et touchantes, nées pendant cette période inédite de mise à l’épreuve de notre liberté de mouvement … 

Nous vous souhaitons une bonne lecture avec tous ces artistes, en espérant qu’ils vous accompagneront pendant ces prochaines semaines de reconquête de vos libertés, en attendant de les retrouver sur scène !

Merci d’être Musique, de nous suivre, de relayer et partager nos publications sur les réseaux sociaux, pour que JSM puisse continuer de rester le magazine digital indépendant que vous aimez, fait avec le coeur et avec passion.

En attendant, soyez toujours prudents bien sûr, mais avant tout, soyez heureux… et libres !

Eric & Gregg.

_

Eric et Gregg remercient infiniment tous les artistes qui, en dépit du contexte difficile, ont collaboré à ce numéro ainsi que tout ceux qui, dans leur ombre travaillent pour les mettre en lumière. Merci aux collaborateurs de ce numéro. Merci infiniment à vous, lectrices, lecteurs.

_

Toutes reproductions des œuvres et photographies de ce numéro sont strictement interdites et sont la propriété de leurs auteurs. Merci.


La passion pour la musique se partage, Je Suis Musique aussi. N’hésitez pas à vous abonner au site JeSuisMusique.com et à nos réseaux, à aimer, à commenter, à nous partager, à volonté et sans modération, ad lib... Merci à vous, pour votre fidélité, vos mots, vos messages, votre confiance, les chansons de votre vie, vos idées, votre bouche à oreille nécessaire et vital pour ce que nous défendons.


JE SUIS MUSIQUE

Découvrez tous les numéros en cliquant sur les liens :

Et retrouvez facilement tous nos articles, tous les artistes JSM en cliquant sur MENU JSM INTEGRAL de A à Z


Retrouvez JE SUIS MUSIQUE sur 

Instagram / Facebook  / Twitter / Deezer  / YouTube / Pinterest

_

« Je Suis Musique » est une marque déposée.
Pour nous contacter : Ericjesuismusique@orange.fr / Greggjesuismusique@gmail.com

FRANCE GALL et MICHEL BERGER

Laissez passer la musique…

Dans la foulée d’une première réédition annoncée dans notre précédent numéro (« Dancing Disco et « Chansons pour une fan »), la vague continue avec deux sorties successives d’albums du duo de légende disponibles depuis le 24 avril et le 8 mai… On vous dit tous sur les détails de ces quatre luxueuses éditions digitales, avec en bonus, un cadeau collector : une galerie de photos rares ou inédites d’une des dernières apparitions sur scène de France en septembre 2016, à l’occasion du passage à Lyon de la comédie musicale « Résiste » autour de l’oeuvre monumentale de Michel, et notamment des tubes contenus dans ces albums cultes …

Poursuivre la lecture de «  »

JE SUIS MUSIQUE #26

JE SUIS MUSIQUE #26

numéro 26 . Marie Laforêt . 18.04.20.

crédit photo de la couverture : Rodolphe Haussaire (DR/ Universal Music) // Artwork cover : Gregory Guyot (D.R. / @I_am_Gregg / JSM)


AU SOMMAIRE : JE SUIS MUSIQUE #26

Cliquez sur les liens pour accéder aux articles…

MARIE LAFORET : l’interview souvenir « entre douceur et colère »
GIL LESAGE expose dans la Galerie JSM

JE SUIS MUSIQUE #26

Chère lectrice, cher lecteur,

Comme elle est étrange cette période, comme elle est unique dans notre histoire, comme elle inscrit le temps dans une nouvelle course, comme elle va changer notre monde, comme elle fige les souvenirs du passé comme vestiges du chaos, comme elle fait peu à peu place à un autre monde, beau, bizarre, nouveau et renaissant. Le monde change, le monde ne sera plus le même. Nous nous raccrochons à ce qui nous est le plus cher, la musique, en voyant disparaître ceux qui l’ont faite, Manu Dibango hier, Christophe aujourd’hui… Le confinement que nous vivons tous exacerbe tous ces sentiments.

Cette semaine encore, l’un de ces artistes, l’un de ces étoiles de notre Panthéon du passé désormais, a filé dans la nuit qu’il aimait. Christophe manque déjà. Comme nous nous sommes toujours engagés à le faire, et malgré nos attentes depuis qu’il était entré à l’hôpital le 26 mars dernier, nous n’avons pas voulu anticiper et écrire un article sur Christophe, comme cela se fait ailleurs. Alors pour qu’il soit présent dans ce numéro, nous avons humblement compilé quelques uns des nombreux hommages et demandé à notre ami, le photographe Daniel Millet de les illustrer avec des photos exclusives. Nous refermons donc ce numéro avec ce dernier dandy comme un adieu, ou plutôt au revoir.

Il était Musique, il aurait pu faire une jolie Une ! Mais ironie du sort, c’est une autre étoile disparue que nous avions déjà choisie de mettre à la Une de ce numéro exceptionnel : Marie Laforêt. Depuis sa disparition, l’engouement pour cette artiste discrète et reclue à la lisière de la France mais pas oubliée, n’a cessé de croître.

A l’occasion de la sortie du coffret exceptionnel, auquel elle avait participé, et qui a exacerbé cet amour pour cette artiste qui regagne enfin aux yeux du public les galons qu’elle mérite, nous avons choisi de lui rendre un ultime hommage avec une interview-vérité qu’elle nous avait accordée, avec son franc-parler légendaire, au moment où elle remontait sur scène, plus de 30 après son dernier concert, dans une autre vie de journaliste, interview qui reste encore étrangement actuelle aujourd’hui.

Comme un miracle, en plein coeur d’une vie de confinée, ce coffret intégral absolument remarquable et indispensable, est devenu pour beaucoup la musique parfaite pour accompagner et rythmer ce temps qui s’est arrêté. Atemporel, léger et grave parfois, riche, intense et incroyablement vivant, on lit ici et là ô combien il est devenu ce partenaire musical intime, toutes générations confondues, des longues heures d’enfermement, paradoxe quand on sait qu’il regorge de folklores autour du monde, ouverture sur les peuples, sur les gens, sur la planète. Sorti dans un désert artistique (et hélas dramatique pour la production des arts, des scènes et de la musique – mais du cinéma aussi), il fait figure de porte drapeaux hors du temps, au moment où la scène actuelle s’organise à la maison pour satisfaire les fans. C’est un cadeau, comme un repère dans notre existence déboussolée, qu’Universal Music nous fait. Et pour JE SUIS MUSIQUE, la major est allée plus loin, en nous confiant des clichés signés Rodolphe Haussaire inédits ou très rares.

Entre ces deux légendes désormais éternelles, se sont glissées deux autres légendes, France Gall et Michel Berger, à découvrir encore et encore, mais aussi une nouvelle scène qui se fraie un joli chemin et donne un souffle d’espoir à ce numéro toujours plus inter-générationnel : Cléa Vincent, Poupie, Aloïse Sauvage, talonnées par leurs ainés Alex Beaupain, Pierre Lapointe et Yael Naim, ont tous répondu présents à notre appel. Merci à eux. Sans oublier le portrait de A à Z de Patrick Bruel.

Et puis, nous avons un autre cadeau, une invitation (gratuite) à notre Galerie JSM en totale rock’n’roll attitude, avec la grande artiste-photographe Gil Lesage qui nous a confié ses plus beaux « clichés d’amour », iconiques et anthologiques.

Enfin, cette période étrange et confinée a vu se refermer les salles de spectacles comme les autres lieux de rassemblement, les concerts, l’expression des artistes devant un public au profit de concerts-cocons devant un nouveau visage, celui des écrans : la musique se vit à distance et nous avons souhaité explorer quelques uns de ces nouveaux modes d’expression démocratisés. Certains offrent régulièrement des concerts privés, certains font des clips, certains se rassemblent en festivals virtuels ou en formation à distance et certain enregistrent des chansons pour faire don de leurs droits et de leurs bénéfices à ceux qui en ont besoin dans cette crise sans précédent. De Calogero à Zazie, de Vanessa Paradis à Gauvain Sers, de Lara Fabian à Grand Corps Malade, nous vous proposons de faire un tour d’horizon des nouvelles activités de ces stars à domicile.

Pour clore ce 26e sommaire, nous avons voulu faire un clin d’œil ultime à cette période où tout est partagé, où chacun se lance des astuces, des bons mots, des gags, des photos, des challenges, des challenges de photos, et cela nous a inspiré une nouvelle rubrique, Disco Story, pour y transposer l’un des challenges du moment dans l’univers de la musique en compilant les disques d’artistes, d’hier et d’aujourd’hui, ayant utilisé leur photos d’enfance comme album cover, histoire pour nous de prendre un peu de recul avec la situation difficile que traverse le monde entier et le monde de la musique, des scènes en particulier.

Nous dédions à nouveau ce numéro à toutes celles et ceux qui vivent des arts, de la culture, de la musique et de la scène. Nous dédions également ce numéro à toutes celles et ceux qui sauvent des vies au péril de la leur et nous leur disons merci. Merci pour tout.

Soyons patients, le chemin des salles, le retour aux vibrations du cœur et des notes n’en seront que meilleurs, même s’il est parfois douloureux de les sentir nous échapper. JE SUIS MUSIQUE est un peu là pour y pallier, humblement.

Nous vous souhaitons une bonne lecture. Merci pour votre fidélité. Soyez Musique. Toujours.

#JeSuisMusiqueàlaMaison !

Eric & Gregg.

_

Eric et Gregg remercient infiniment tous les artistes qui, en dépit du contexte difficile, ont collaboré à ce numéro ainsi que tout ceux qui, dans leur ombre travaillent sur leur lumière. Merci aux collaborateurs de ce numéro. Merci infiniment à vous, lectrices, lecteurs.

_

Toutes reproductions des œuvres et photographies de ce numéro sont strictement interdites et sont la propriété de leurs auteurs. Merci.


La passion pour la musique se partage, Je Suis Musique aussi. N’hésitez pas à vous abonner au site JeSuisMusique.com et à nos réseaux, à aimer, à commenter, à nous partager, à volonté et sans modération, ad lib... Merci à vous, pour votre fidélité, vos mots, vos messages, votre confiance, les chansons de votre vie, vos idées, votre bouche à oreille nécessaire et vital pour ce que nous défendons.


JE SUIS MUSIQUE

Découvrez tous les numéros en cliquant sur les liens :

Et retrouvez facilement tous nos articles, tous les artistes JSM en cliquant sur MENU JSM INTEGRAL de A à Z


> JE SUIS MUSIQUE sur Instagram / Facebook  / Twitter / Deezer  / YouTube.

FRANCE GALL & MICHEL BERGER

Tout pour la musique !

C’est une des rares bonnes nouvelles de ce printemps ! Alors que nombre de sorties d’albums sont différées au mois de juin prochain, les fans de France Gall et Michel Berger vont pouvoir se délecter d’une vague de rééditions d’albums mythiques du couple culte de la chanson, disponibles en digital et en version deluxe. La collection a commencé le 10 avril dernier, avec deux albums entrés dans l’histoire de la chanson française…

Poursuivre la lecture de «  »