numéro 41 . Nicola Sirkis . 04.06.22.

crédit photo de la couverture : Nicola Sirkis par Nikos Aliagas avec son aimable autorisation // Artwork cover : Gregory Guyot (D.R. / @I_am_Gregg / JSM)

JE SUIS MUSIQUE #41

au sommaire :

Pour accéder aux articles, cliquez simplement dessus…

NIKOS ALIAGAS : L’interview 100% Photo

La Galerie JSM de NIKOS ALIAGAS et ses « Regards Miroirs »

NICOLA SIRKIS & NIKOS ALIAGAS : le portfolio exclusif

INDOCHINE : le live report du « Central Tour »

THOMAS & JACQUES DUTRONC : l’interview duo

SYLVIE VARTAN : l’interview « Voyage, voyage »

JULIEN DORE : le live report du « Aimée Tour »

DALIDA de A à Z

FLORENT MARCHET : l’interview « à livre ouvert »

MARIE-FLORE : l’interview « 100% Musique »

CANINE : l’interview « Déshabillez-moi ! »

PHILIPPE CAMPION : l’interview « Premières fois »

JEAN-MARIE PERIER : l’éternelle jeunesse

DISCO STORY : Attention les yeux !


JE SUIS MUSIQUE #41

Chère lectrice, cher lecteur,

A la veille de cet été si attendu, c’est à un festival d’éblouissants jeux de miroirs, que nous vous invitons, ce fameux miroir dont notre invité d’honneur, le photographe Nikos Aliagas, a fait son accessoire favori lorsque les plus grandes stars posent devant son objectif.

Alors qu’il expose actuellement et depuis mi-avril à la Seine Musicale une sélection de ses plus beaux portraits en noir et blanc, le temps d’une rétrospective simplement intitulée «Regards Miroirs », le très populaire journaliste et animateur s’est confié à nous, pour nous raconter son parcours parallèle de photographe, toujours en quête de vérité et d’humanité. Pour illustrer ses propos, il nous a généreusement confié quelques uns des plus beaux portraits de ses illustres modèles face à ce miroir, si révélateur de l’âme.

Parmi eux, Nicola Sirkis, leader charismatique du groupe Indochine, que nous avons élu « cover boy » de ce numéro, et qui s’est gentiment – et avec amusement – prêté pour nous à une séance photo devant son propre portrait lors de la soirée de vernissage de la superbe exposition, en présence de son ami Nikos. Et pour compléter le tout, et fêter avec lui 40 ans de carrière au sommet, nous nous offrons le reportage complet du concert d’Indochine au Stade de France, première célébration au coeur d’une gigantesque tournée des stades pour le groupe emblématique du Rock français, dont les chansons s’écoutent encore et toujours comme des miroirs tendus sur les maux d’une jeunesse et d’une société toute entière.

Questions icônes, la suite de ce numéro n’est pas en reste, puisque nous avons également rencontré les Dutronc et Dutronc, à l’aube de leur tournée à deux voix et deux guitares qui passera près de chez vous et notamment aux Francofolies de la Rochelle. Dans un irrésistible face à face générationnel, les deux hommes se sont déclaré à demi-mots et dans une franche partie de rigolade, leur bonheur total à se retrouver sur scène ensemble, et tout l’amour qu’ils se portent. Leur ressemblance physique et vocale est telle que l’effet miroir est aussi garanti que troublant…

Quant à notre amie Sylvie Vartan, que la guerre en Ukraine a renvoyé au miroir de ses souvenirs d’enfance, et à son exil de Bulgarie, elle n’a écouté que son coeur et enregistré un mini-album « Odessa » dont tous les bénéfices seront reversés à l’Unicef. Pour l’occasion, celle qui a chanté ses émotions dans toutes les langues et aux quatre coins de la planisphère en 60 ans de carrière, s’est amusée au jeu de l’interview « Voyage voyage ».

Julien Doré est également de la fête : la star de toutes les générations, nous a réservé l’exclusivité du reportage photographique de son deuxième rendez-vous à l’Accor Hôtel Arena de Bercy. Homme de spectacle complet et artiste protéiforme, il s’est démultiplié sous nos yeux ébahis, pour nous offrir toutes les facettes d’un chanteur au sommet de son art et donnant le meilleur de lui-même, à des années-lumière des miroirs déformants de la popularité, comme pour mieux recevoir en retour des tonnes d’amour.

Alors que l’on commémore à coup de superbes sorties discographiques les 35 ans (déjà…) de la disparition de l’inoubliable Dalida, dont la solitude face au miroir était peut-être devenue trop lourde à porter pour son coeur de verre, nous avons souhaité lui rendre hommage, avec un portrait de A à Z de la femme amoureuse et de l’icône de la chanson populaire.

Aux côtés de ces stars adulées, nous avons aussi fait une large place aux jeunes talents : à commencer par deux super-nanas n’ayant pas peur de s’ausculter face à leur miroir pour nous livrer des chansons très personnelles et au plus près de leurs états d’âme de filles des années 20 : à commencer par Marie-Flore dont le deuxième album confirme tous les espoirs placés en elle, et qui a répondu pour nous à l’interview « 100% musique », prétexte à une playlist aussi élégante et racée que la chanteuse. Enfin, Canine dont l’album « Les sources » plus apaisé que celui de sa consœur, nous a donné l’occasion de parler mode et musique avec l’originale chanteuse qu’il faut aussi, et surtout, voir sur scène.

Côté garçons, nous avons parlé littérature avec cet amoureux de la belle écriture qu’est Florent Marchet, à l’occasion de la sortie de son album « Garden Party », et notre révélation coup de coeur du moment s’appelle Philippe Campion, dont le premier opus « Éternel été » ne pouvait que nous percuter de plein fouet.

Enfin, nous avons été sensibles à la démarche de Jean-Marie Périer à l’égard des personnes âgées, auxquelles il a souhaité renvoyer un peu de son bonheur et de sa joie de vivre avec ses iconiques photos du temps de l’insouciance.

Et histoire de vous souhaiter de belles vacances ensoleillées, vous avons réunis pour vous les plus belles pochettes de disques de vos artistes préférés, arborant avec fierté et humour parfois, ces fameuses lunettes noires de star, aux verres fumés ou aux verres… miroirs ! La boucle est bouclée…

Belle lecture et bon début d’été à tous !

Eric § Gregg


JE SUIS MUSIQUE : l’intégrale

Retrouvez facilement tous les articles consacrés à vos artistes en cliquant sur le MENU JSM INTEGRAL de A à Z… Et découvrez l’intégralité de tous les numéros en cliquant sur les liens :

JSM #41 / Nicola Sirkis par Nikos Aliagas

JSM #40 / Marc Lavoine

JSM #39 / Jeanne Cherhal

JSM #38 / Michel Delpech

JSM #37 / Gauvain Sers

JSM #36 / Clara Luciani

JSM #35 / Patrick Juvet

JSM #34 / Raphaël

JSM #33 / Calogero

JSM #32 / Jane Birkin

JSM #31 / Vianney

JSM #30 / Carla Bruni

JSM #29 / Dani

JSM #28 / Benjamin Biolay

JSM #27 / Emmanuelle Béart

JSM #26 / Marie Laforêt

JSM #25 / Suzane

JSM #24 / Françoise Hardy par Jean-Marie Périer

JSM #23 / Juliette Armanet, spécial Pierre & Gilles

JSM #22 / La Grande Sophie

JSM #21 / Patrick Bruel

JSM #20 / Angèle

JSM #19 / Thierry Amiel

JSM #18 / Brigitte

JSM #17 / Emmanuel Moire

JSM #16 / Clarika

JSM #15 / Nolwenn Leroy

JSM #14 / Johnny et Sylvie

JSM #13 / Zazie

JSM #12 / Eddy de Pretto

JSM #11 / Clara Luciani

JSM #10 / Françoise Fabian

JSM #9 / Alain Chamfort

JSM #8 / Etienne Daho

JSM #7 / Sylvie Vartan, Pierre & Gilles

JSM #6 / Serge Gainsbourg

JSM #5 / Amir

JSM #4 / Johnny Hallyday

JSM #3 / Louane

JSM #2 / Pierre Lapointe

JSM #1 / Julien Doré



Aucune autre utilisation n’est permise. Ainsi, aucune publication ne pourra être faite sur des comptes tiers, ni sur d’autres sites web ou autres support de quelque nature, ni sur une nouvelle publication sur le même site. Aucune altération de l’image ni détournement de son contexte ne sont autorisés. Aucun transfert de cette autorisation à un tiers n’est possible, et la photo ne peut pas être utilisée à des fins professionnelles, commerciales ou promotionnelles, ni à des fins de propagande politique ou autre.

DISCO STORY

« Attention les yeux ! »

Chic ! Les beaux jours sont arrivés et avec les premiers rayons de soleil, ont commencé à fleurir dans les jardins publics, aux terrasses de cafés, ou sur les plages, de jolies collections de lunettes noires aux visages des adeptes de la bronzette. Accessoire aussi utilitaire que très prisé des amateurs et amatrices de mode, elles ont parfois été chantées, mais encore plus souvent portées par les stars de la chanson française, histoire d’ajouter à leur rock’n’roll attitude, à leur fantaisie, à leur mystère ou à leur glamour. Nous avons répertorié pour vous les plus belles pochettes de disques de vos artistes préférés, arborant avec fierté ces fameuses lunettes noires. Attention les yeux, il y a en pour tous les goûts et tous les styles ! 

Poursuivre la lecture de «  »

JE SUIS MUSIQUE #40

numéro 40 . Marc Lavoine . 09.04.22.

crédit photo de la couverture : Marc Lavoine par Laurent Humbert // Artwork cover : Gregory Guyot (D.R. / @I_am_Gregg / JSM)

JE SUIS MUSIQUE #40

au sommaire :

Pour accéder aux articles, cliquez simplement dessus…

MARC LAVOINE : Interview

ALAIN CHAMFORT : de A à Z

LA MAISON TELLIER : L’interview de Helmut Tellier

BENJAMIN BIOLAY : le Superbe symphonique

PIERRE LAPOINTE : l’interview 100% Beaux Arts

BEN L’ONCLE SOUL : l’interview « Voyage, voyage »

ALEXIA GREDY : l’interview « Déshabillez-moi”

LE NOISEUR : l’interview 100% Musique

BAPTISTE W HAMON : le Questionnaire de Proust

PIERRE DE MAERE : l’interview « Premières fois »

PHILIPPE KATERINE : la vie en rose au Bon Marché

LA GALERIE JSM « Men Backstage » de Eric Chemouny

LA GALERIE JSM « Men Front Live » de Gregory Guyot

LA FÊTE DE LA CHANSON FRANCAISE : Le rendez-vous de France 2

DISCO STORY « Je fume, donc je suis »


JE SUIS MUSIQUE #40

Chère lectrice, cher lecteur,

Depuis le début de l’aventure JE SUIS MUSIQUE, nous avons donné beaucoup de notre coeur et toute notre énergie, pour mettre en lumière des artistes, toutes générations confondues, superstars ou débutants, pourvu qu’ils soient à la fois populaires et élégants. Or, s’il est une grande figure de la chanson française qui répond parfaitement à cette équation, c’est bien Marc Lavoine. Depuis 40 ans, l’acteur-chanteur-écrivain promène son regard de poète et sa voix si familière, sur les refrains parfaits d’une quantité impressionnante de tubes populaires, avec une constance rare et une élégance immuable. Nous ne pouvions rêver plus bel invité d’honneur pour ce numéro 40 ! Marquant une pause dans son agenda surchargé, entre écriture, tournages, concerts et enregistrements, l’artiste aux mille facettes nous a gentiment reçus dans son refuge du quartier Latin à Paris, un vaste appartement-musée aux murs décorés de ses nombreux collages, dessins et peintures, en guise de modestes hommages aux maitres qui composent son Panthéon personnel, l’ensemble finissant par créer une atmosphère douce et chaleureuse, à son image. Il s’est longuement livré à visage découvert, dévoilant sans filtre l’homme qu’il est devenu à l’aube de ses 60 ans… Un homme peut-être, mais un adulte jamais, comme dit la chanson-phare de son superbe nouvel album.

Étrangement, le hasard des calendriers de sorties de disques et de concerts, nous a conduits à rencontrer d’autres artistes masculins, incarnant chacun à leur manière et dans leur registre, une certaine forme d’élégance, de dandysme même, dans leur façon d’être comme dans leur expression artistique….

A commencer par Pierre Lapointe, qui nous a adressé, de son cher Montréal, l’album concept « L’heure mauve », juste avant de revenir nous régaler prochainement d’une nouvelle série de concerts piano-voix. Il inaugure une nouvelle rubrique, l’interview « 100% Beaux Arts », créée spécialement pour ce grand amoureux des arts. Nous avons également rencontré, Helmut Tellier, leader du groupe La Maison Tellier, qui depuis ses débuts s’attèle à conjuguer folk -rock et élégance. Il s’est longuement confié avec une sincérité et une lucidité désarmantes, n’occultant rien de ses doutes et de ses états d’âme, venant contrebalancer une passion et une exigence à toute épreuve. De son côté, le dandy « version Soul » et prince du cool depuis 10 ans, alias Ben (l’Oncle Soul), s’est plié à l’exercice de l’interview « Voyage voyage » alors qu’il publie un album de reprises aux couleurs ensoleillées de la Jamaïque, entouré de musiciens californiens.

Côté jeunes pousses, nous sommes tombés sous le charme du belge Pierre de Maere, époustouflant de talent et de maturité artistique. Cultivant une esthétique sophistiquée et androgyne, qu’on dirait empruntée aux années 20, l’artiste gracieux et filiforme nous a raconté ses premières fois, à l’occasion de la sortie de son premier EP. Pour sa part, Le Noiseur, dont le nouvel album « Relax » cultive une certaine descendance avec la famille Gainsbourienne de la chanson, nous a concocté une playlist des plus élégantes et finement choisie, le temps d’une interview « 100% musique ». Dans un registre plus Folk enfin, mais tout aussi soigné, et soucieux de son élégance décontractée, Baptiste W. Hamon, cow-boy solitaire de la chanson francophone, s’est plié à l’exercice du questionnaire de Proust, alors que vient de sortir son nouvel album, « Jusqu’à la lumière ».

Et comme l’élégance n’est pas l’apanage des hommes, nous avons invité la magnifique Alexia Gredy, une découverte aussi gracieuse que les délicates chansons de son premier opus « Hors saison », à se déshabiller pour vous en paroles et musiques.

Côté scène, nous avons applaudi Benjamin Biolay, le temps d’un double concert symphonique à la Philharmonie de Paris, un spectacle si parfaitement en symbiose avec l’élégance de son personnage et son répertoire sans fausse note, qu’on s’étonne presque que BB n’ait pas revisité plus tôt ses imparables tubes dans ces nouveaux habits de soirée. C’est également accompagné d’un orchestre symphonique que nous avons applaudi et photographié le plus grand des dandys, le maître absolu de la Pop française, ayant ouvert la voie aux Daho and co : monsieur Alain Chamfort en personne ! En complément de notre reportage photos exclusif, nous vous offrons son portrait de A à Z.

A sa manière, Philippe Katerine incarne lui aussi une certaine forme de dandysme, décalée et absurde, mais élégante toujours : son exposition sur « Le mignonisme » au Bon Marché est un Must, que nous vous encourageons à visiter, et dont nous vous proposons le reportage complet, histoire de voir la vie en rose… Côté reportages, nous vous offrons également la galerie photos de la dernière édition de « La fête de la chanson française » récemment diffusée sur France TV, une des rares émissions croisant les générations, et rendant hommage aux grands noms de la chanson française, de Goldman à Mitchell ou Legrand, autour d’artistes populaires et élégants comme on les aime, de Clara Luciani à Nolwenn Leroy.

Par une étrange coïncidence, notre rubrique Disco Story, murie de longue date et dédiée aux artistes, qui de Brel à Gainsbourg, de Bashung à Dutronc, ont fait de la cigarette, de la pipe ou du cigare, un accessoire intimement lié à leur image et à une certaine esthétique, fait écho à cette obsession de l’élégance qui semblait également les animer dans le choix de leurs pochettes de disques.

Enfin, plus humblement, après vous avoir offert le « best of » de nos rencontres photographiques féminines dans notre précédent numéro, « 100% filles », notre galerie JSM est dédiée cette fois aux artistes masculins ayant si gentiment pris la pose pour nous au fil des rencontres, d’une part, ou que nous avons photographiés sur scène, d’autre part, dans leur élément le plus naturel finalement, là où mis à nus, on ne peut tricher en matière d’élégance.

Bonne lecture à toutes et tous, et que ce printemps tant attendu vous soit léger et musical en notre compagnie !

Eric & Gregg


JE SUIS MUSIQUE : l’intégrale

Retrouvez facilement tous les articles consacrés à vos artistes en cliquant sur le MENU JSM INTEGRAL de A à Z… Et découvrez l’intégralité de tous les numéros en cliquant sur les liens :

JSM #40 / Marc Lavoine

JSM #39 / Jeanne Cherhal

JSM #38 / Michel Delpech

JSM #37 / Gauvain Sers

JSM #36 / Clara Luciani

JSM #35 / Patrick Juvet

JSM #34 / Raphaël

JSM #33 / Calogero

JSM #32 / Jane Birkin

JSM #31 / Vianney

JSM #30 / Carla Bruni

JSM #29 / Dani

JSM #28 / Benjamin Biolay

JSM #27 / Emmanuelle Béart

JSM #26 / Marie Laforêt

JSM #25 / Suzane

JSM #24 / Françoise Hardy par Jean-Marie Périer

JSM #23 / Juliette Armanet, spécial Pierre & Gilles

JSM #22 / La Grande Sophie

JSM #21 / Patrick Bruel

JSM #20 / Angèle

JSM #19 / Thierry Amiel

JSM #18 / Brigitte

JSM #17 / Emmanuel Moire

JSM #16 / Clarika

JSM #15 / Nolwenn Leroy

JSM #14 / Johnny et Sylvie

JSM #13 / Zazie

JSM #12 / Eddy de Pretto

JSM #11 / Clara Luciani

JSM #10 / Françoise Fabian

JSM #9 / Alain Chamfort

JSM #8 / Etienne Daho

JSM #7 / Sylvie Vartan, Pierre & Gilles

JSM #6 / Serge Gainsbourg

JSM #5 / Amir

JSM #4 / Johnny Hallyday

JSM #3 / Louane

JSM #2 / Pierre Lapointe

JSM #1 / Julien Doré



Aucune autre utilisation n’est permise. Ainsi, aucune publication ne pourra être faite sur des comptes tiers, ni sur d’autres sites web ou autres support de quelque nature, ni sur une nouvelle publication sur le même site. Aucune altération de l’image ni détournement de son contexte ne sont autorisés. Aucun transfert de cette autorisation à un tiers n’est possible, et la photo ne peut pas être utilisée à des fins professionnelles, commerciales ou promotionnelles, ni à des fins de propagande politique ou autre.

DISCO STORY :

« Je fume, donc je suis. »

Pendant des décennies, bien avant qu’en 1991, la Loi Evin, dite Loi anti-tabac ne vienne encadrer la représentation de la cigarette dans l’espace commercial et médiatique, les chanteurs n’hésitaient pas à afficher leurs préférences de fumeurs sur leurs pochettes de disques, histoire d’affirmer une certaine forme de masculinité ou simplement se donner une contenance pour les plus timides d’entre eux, le tout dans un artistique halo de fumée souvent très photogénique. Au point qu’il est aujourd’hui presque inimaginable de penser à Brassens sans sa fameuse pipe, à Dutronc ou Dassin sans leurs cigares, à Hallyday ou Gainsbourg sans leurs Gitanes, avec ou sans filtre, etc, etc. Pour cette nouvelle Disco-Story, nous avons retrouvé pour vous les pochettes de disques les plus emblématiques de ces célèbres fumeurs ayant construit toute une esthétique autour de leur addiction. En bonus, quelques visuels cultes de chanteuses ayant – elles aussi – arboré sans complexes et avec davantage de sophistication la fameuse « clope au bec », en signe de d’émancipation et d’appropriation d’un accessoire souvent symbole de virilité chez les mauvais garçons et autres rockeurs …

Poursuivre la lecture de «  »

JE SUIS MUSIQUE #39 Jeanne Cherhal

JE SUIS MUSIQUE #39

numéro 39 . Jeanne Cherhal . 29.01.22.

crédit photo de la couverture : Jeanne Cherhal par Delphine Ghosarossian // Artwork cover : Gregory Guyot (D.R. / @I_am_Gregg / JSM)

JE SUIS MUSIQUE #39

Numéro spécial 100% filles

au sommaire :

Pour accéder aux articles, cliquez simplement dessus…

Jeanne Cherhal : cinéma paradiso

Charlotte Gainsbourg : cinéma, paroles et musiques

Sheila : le questionnaire de Proust

Nolwenn Leroy de A à Z

Clara Luciani : Pop Symphonique à Radio France

Clarika : l’interview « Deshabillez-moi »

Pauline Croze : l’interview « 100% Musique »

Maud Lübeck : l’interview « Premières fois »

Jil Caplan : l’interview « à livre ouvert »

Sylvie Vartan : les rééditions 70′

Sapho : l’interview « Voyage, voyage »

Laura Cahen : l’interview « Comme un garçon »

Les Émancipéés se dévoilent en avant première

La Galerie JSM 100% filles en Backstage by JSM

La Galerie JSM 100% filles en Live by JSM

Disco Story 100% femmes


JE SUIS MUSIQUE #39

Cher lectrice, cher lecteur,

À la rédaction de JE SUIS MUSIQUE, comme dans toutes les rédactions, les goûts et les couleurs divergent parfois et c’est ce qui en fait toute la richesse … Mais s’il y a bien un dénominateur commun à nos Panthéon respectifs, et sans doute aussi le vôtre, c’est la passion et l’amour que nous portons aux chanteuses, à toutes les chanteuses ou presque, toutes générations confondues… Et il faut bien reconnaitre que nous sommes privilégiés d’avoir en France une chanson féminine d’une incroyable diversité et d’une grande qualité. Si bien qu’en ce début d’année, nous avons choisi de leur consacrer 100% de ce spécial, un numéro «Exclusivement féminin », comme le chantait l’une d’entre-elles et non la moindre, l’immense Véronique Sanson. 

Alors difficile de consacrer des articles à toutes celles qui nous font vibrer, et dont beaucoup d’ailleurs ont déjà fait la « une » de votre mag’ digital, de Clara Luciani, à Juliette Armanet, Jane Birkin, La Grande Sophie, Zazie, Carla Bruni ou Angèle. Mais sachez que nous les chérissons et les portons toutes en nos coeurs, et que les absentes sont ici vaillamment représentées par leurs consœurs !

À commencer par Jeanne Cherhal, devenue en près de 20 ans de carrière, une des figures incontournables de cette chanson au féminin : à l’occasion de son spectacle consacré aux grandes musiques du 7ème art, elle nous a fait l’amitié de parler cinéma, et surtout de prendre la pose en toute simplicité et en exclusivité pour nous, devant l’objectif de la grande Delphine Ghosarossian, une des rares femmes photographes dans ce milieu, dont on aime tant le regard si doux, si bienveillant, si féminin en somme… Elle a tout d’une grande, Jeanne, et nous sommes très fiers de lui consacrer enfin cette couverture qu’elle mérite !

Histoire de prolonger le voyage dans les salles obscures, nous avons suivi Charlotte Gainsbourg lors de ses avant-premières parisiennes du film « Jane by Charlotte », consacré à sa légendaire maman. À cette occasion, nous avons retracé pour vous la carrière parfaite de l’actrice, dont les choix de films ont souvent tissé – de près ou de loin – de jolis liens avec le monde de la musique, de « Paroles et musique », à « Charlotte For Ever » ou « L’un reste, l’autre part ». En bonus, une reportage photo exclusif de la star, toujours aussi naturelle, touchante, sincère et investie dans tout ce qu’elle fait…

De cinéma, il sera encore probablement question dans « Dabadie, ou les choses de nos vies », le spectacle que joueront cette année Emmanuel Noblet, Maissiat et Clarika, et consacré à l’oeuvre de Jean-Loup Dabadie, monumental scénariste et auteur de chansons, dont l’hymne « Femmes, je vous aime », est sans doute la plus belle déclaration d’amour jamais chantée pour vous, mesdames… En pleine préparation de son prochain album, notre amie Clarika a surmonté sa pudeur et sa discrétion naturelles, et s’est amusée à nous ouvrir son vestiaire, pour l’interview « Déshabillez-vous »…

Autre génération, autre grand nom : Sheila est l’invitée de notre « questionnaire de Proust » ! La star qui s’apprête à vivre une grande année, avec la célébration de ses 60 ans de carrière, s’y est prêtée avec franchise, humour et sensibilité. Quant à Sylvie Vartan, autre icône des années Yéyé, dont on attend la sortie du DVD Live « Récital à Pleyel », nous revenons pour vous sur les rééditions à paraitre en vinyle des albums cultes de ses flamboyantes années 70… Deux modèles et deux carrières d’une longévité exemplaire !

Héritière par excellence de cette génération de chanteuses populaires, c’est à Nolwenn Leroy que nous consacrons le portrait de A à Z, de ce numéro, à l’occasion de la sortie de son album « La cavale », supervisé par Benjamin Biolay, le Pygmalion et autre grand amoureux des chanteuses : l’occasion de mesurer le joli chemin parcouru en 20 ans de carrière, par la lauréate de la Star’Ac…

Dans un autre registre, nous avons rencontré la grande Sapho, pionnière de la Worldmusic en France, qui revient avec un album poignant « J.A.M », dédié à son défunt mari Frédéric. Celle qui a porté notre patrimoine musical aux quatre coins de la planète, s’est tout naturellement racontée en interview « Voyage, voyage ». Et parce qu’en plus, nombreuses de nos chanteuses multiplient les talents et explorent d’autres territoires, l’héroïne de la Pop française depuis 30 ans, la rare et précieuse Jil Caplan, nous a confié ses préférences et conseils de lecture, à l’occasion de la publication de son nouveau livre, « Le feu aux joues ». Quant à la discrète et talentueuse Pauline Croze, dont on adore le nouvel album « Après les heures grises », elle nous a concocté sa playlist idéale, en répondant à l’interview « 100% musique ».

Au rang des nouveaux talents, toujours avides de découvrir et se passionner pour des femmes qui chantent, nous avons misé sur Laura Cahen et Maud Lübeck. Sans véritablement être des débutantes, nous gageons qu’elles attireront cette année enfin, toute la lumière qu’elles méritent et la reconnaissance d’un plus large public. L’une, dont l’album « Une fille » est un manifeste sensible et courageux au droit d’aimer une autre femme, était l’invitée rêvée pour notre interview « Comme un garçon ». Quant à l’autre, dont « 1988, chronique d’un adieu » est un album concept bouleversant de bout en bout, journal intime d’un premier amour percuté par un premier deuil, elle était destinée à notre interview « Premières fois ». Nous les adorons et vous les confions… Prenez en soin !

Et puis ce numéro spécial n’aurait pas été complet sans la présence magnétique de la reine Clara Luciani, notre mascotte et notre bonne fée, celle que nous avons connue débutante, et qui devenue star, nous a fait l’amitié de nous rester fidèle. Elle nous a véritablement émus et impressionnés, samedi dernier, majestueuse dans son costume de velours rouge, accompagnée de l’orchestre symphonique de Radio France, point d’orgue du premier Hyper Festival. Nous vous offrons l’album souvenir de ce concert unique dans la tournée-marathon de la belle brune, qui ne devrait pas repartir bredouille des prochaines Victoires de la musique, le 11 février prochain, avec déjà pas moins de 4 nominations…

Côté festivals, s’il y en a un qui met à l’honneur les femmes, dans tous les domaines de la culture (théâtre, littérature, musique…), c’est bien l’excellent Les Emancipéés de Vannes-Arradon, dirigée par Ghislaine Gouby, qui se tiendra cette année du 21 au 27 mars : histoire de nous mettre en appétit, Laura Cahen (encore elle !), Yoa, Clara Ysé et P.R2B, les quatre mousquetaires se partageant l’affiche du concert de clôture intitulé « belle jeunesse » ont pris la pose ensemble pour nous lors de la présentation officielle du festival, dans un bel esprit d’amitié et de solidarité toute féminine ! On vous dit tout sur la programmation !

Enfin, nous avons choisi de consacrer tout naturellement nos rubriques habituelles à cette chanson féminine que nous chérissons tant. D’abord en vous offrant nos plus beaux souvenirs photographiques de rencontres avec ces chanteuses, à la ville comme à la scène, avec une double galerie JSM exclusive, modestement signée de la « JSM team ». Quant à la Disco Story de ce numéro, elle ne pouvait qu’être dédiée qu’aux chansons ayant célébré sur toute la gamme des émotions, la femme, les femmes, et bien évidemment chantées par des femmes, de « La femme chocolat » à la « Femme sous influence » …

Alors plus que jamais, vive les femmes, et qu’elles soient ici remerciées de porter avec force et courage toujours plus loin, toujours plus haut, notre belle chanson française !

Bonne lecture à tous et continuez à nous suivre sur les réseaux sociaux, à liker, commenter et partager les articles que vous aimez ! Merci !

Eric & Gregg

P.S : les gars, on vous aime aussi !

_

Eric et Gregg, co-fondateurs, de JE SUIS MUSIQUE, remercient infiniment tous les artistes et tous ceux qui travaillent avec eux et qui continuent, malgré ce contexte toujours difficile, de porter le flambeau de la musique. Merci à tous les collaborateurs de ce numéro et à vous, chers lecteurs et chères lectrices.


JE SUIS MUSIQUE : l’intégrale

Découvrez tous les numéros en cliquant sur les liens :

JSM #39 / Jeanne Cherhal

JSM #38 / Michel Delpech

JSM #37 / Gauvain Sers

JSM #36 / Clara Luciani

JSM #35 / Patrick Juvet

JSM #34 / Raphaël

JSM #33 / Calogero

JSM #32 / Jane Birkin

JSM #31 / Vianney

JSM #30 / Carla Bruni

JSM #29 / Dani

JSM #28 / Benjamin Biolay

JSM #27 / Emmanuelle Béart

JSM #26 / Marie Laforêt

JSM #25 / Suzane

JSM #24 / Françoise Hardy par Jean-Marie Périer

JSM #23 / Juliette Armanet, spécial Pierre & Gilles

JSM #22 / La Grande Sophie

JSM #21 / Patrick Bruel

JSM #20 / Angèle

JSM #19 / Thierry Amiel

JSM #18 / Brigitte

JSM #17 / Emmanuel Moire

JSM #16 / Clarika

JSM #15 / Nolwenn Leroy

JSM #14 / Johnny et Sylvie

JSM #13 / Zazie

JSM #12 / Eddy de Pretto

JSM #11 / Clara Luciani

JSM #10 / Françoise Fabian

JSM #9 / Alain Chamfort

JSM #8 / Etienne Daho

JSM #7 / Sylvie Vartan, Pierre & Gilles

JSM #6 / Serge Gainsbourg

JSM #5 / Amir

JSM #4 / Johnny Hallyday

JSM #3 / Louane

JSM #2 / Pierre Lapointe

JSM #1 / Julien Doré

Et retrouvez facilement tous nos articles, tous les artistes JSM en cliquant sur le MENU JSM INTEGRAL de A à Z



Aucune autre utilisation n’est permise. Ainsi, aucune publication ne pourra être faite sur des comptes tiers, ni sur d’autres sites web ou autres support de quelque nature, ni sur une nouvelle publication sur le même site. Aucune altération de l’image ni détournement de son contexte ne sont autorisés. Aucun transfert de cette autorisation à un tiers n’est possible, et la photo ne peut pas être utilisée à des fins professionnelles, commerciales ou promotionnelles, ni à des fins de propagande politique ou autre.

DISCO STORY

Tout feu, tout femme !

Qu’elle soit femme piano, femme chocolat, femme amoureuse, ou encore femme sous influence, la chanson française a célébré tous les visages de la femme et sur tous les tons. Avec amour, tendresse, admiration, poésie, humour, et parfois aussi un brin de machisme, les hommes l’ont située au coeur de tubes ayant traversé les générations, de « Femmes, je vous aime », à « Où sont les femmes ? », révélant au passage le regard masculin sur elles, et la place accordée au supposé sexe faible dans la société d’une époque. Mais ce sont bien souvent les femmes elles-mêmes qui ont le mieux exprimé en paroles et musiques, avec justesse et sensibilité, leurs états d’âme et leurs aspirations, sur toute la gamme émotionnelle. A l’occasion de ce numéro « exclusivement féminin », nous avons retrouvé pour vous un florilège de ces chansons de femmes, pour les femmes et par les femmes, le temps d’une disco story… tout feu, tout femme !

Poursuivre la lecture de «  »

JE SUIS MUSIQUE #38 Michel Delpech

JE SUIS MUSIQUE #38

numéro 38 . Michel Delpech . 11.12.21.

crédit photo de la couverture : Michel Delpech par Fabrice Aboulker (DR/UM) // Artwork cover : Gregory Guyot (D.R. / @I_am_Gregg / JSM)

JE SUIS MUSIQUE #38

au sommaire :

Pour accéder aux articles, cliquez simplement dessus…

MICHEL DELPECH : il était une voix… l’interview souvenir

CLARA LUCIANI : le Respire Encore Tour à l’Olympia

SERGE LAMA : l’interview « à livre ouvert »

NICOLETTA : le questionnaire de Proust

BENJAMIN BIOLAY : Grand Prix Live au Zenith

JANIE : l’interview « Premières fois »

ALEX BEAUPAIN : un portrait de A à Z

AURELIE SAADA : l’interview 100% Cinéma

CYRIL MOKAIESH : l’interview « Voyage, voyage »

BLONDINO : l’interview « Déshabillez-moi »

ARMAN MELIES : live en clair-obscur

CAROLE CETTOLIN : l’interview « Comme un garçon »

LA GALERIE JSM de GERARD HOUIN, partie 2 : SYLVIE VARTAN

LA GALERIE JSM de GERARD HOUIN, partie 1 : Les idoles

DISCO STORY : autour du monde


JE SUIS MUSIQUE #38

Chère lectrice, cher lecteur,

C’est un grand bonheur de vous retrouver en cette fin d’année, avec un numéro que nous avons voulu plus que jamais exceptionnel !

Alors que le contexte ambiant semble être à la tentation de repli sur soi, nous avons au contraire choisi de le placer sous le signe de l’ouverture, de la curiosité et de la bienveillance envers son prochain. Et il nous a semblé que l’immense artiste qu’était Michel Delpech incarnait à merveille ces valeurs qui nous sont chères, qu’il témoignait au quotidien de cette qualité si rare qu’est le goût des autres, au point que nous avons décidé de lui rendre un dernier hommage, cinq ans après sa disparition, en lui consacrant notre couverture avec une photo inattendue de lui aux faux-airs d’un Lou Reed hexagonal, aux  antipodes de son image télévisuelle de chanteur de charme, lisse et souriant. Pour preuve de cette insatiable curiosité qui l’animait, vient de sortir « Photos Souvenirs », un superbe album posthume de reprises des plus belles chansons du répertoire français, de Gainsbourg à Souchon, Hallyday, Jonasz, Sheller, Berger, ou Voulzy, sur lequel l’artiste complet qu’il était, laisse toute la place à un interprète sensible et humble. Nous l’avions rencontré en 2007, à l’occasion de son grand retour pour un album de duos avec de nombreux artistes de la nouvelle scène d’alors, de La Grande Sophie à Clarika, preuve encore de sa grande curiosité et de sa générosité, et nous voulions vous offrir cette interview collector de notre « cover » man, histoire de retrouver encore un peu l’artiste dans toute son humanité, sa clairvoyance et sa sagesse d’homme résilient.

Autre monstre sacré de l’âge d’or de la variété française, l’immense Serge Lama nous a fait l’amitié de nous ouvrir sa bibliothèque, et nous prodiguer ses conseils de lecture, à l’occasion de la publication d’un livre mettant en perspective ses plus belles chansons, avec les chefs d’oeuvre des génies de la peinture qu’il admire : là encore, on ne peut que saluer l’ouverture d’esprit et l’insatiable curiosité envers toutes les formes d’arts d’un éternel jeune homme de 78 ans. Quant à Nicoletta, qui vient de fêter ses 50 ans de chanson, et publie un album de ses plus grands succès explorant les rives du Blues, de la chanson française traditionnelle, du Gospel et de la Bossa Nova, revisités en piano-voix, elle s’est pliée au fameux Questionnaire de Proust, dévoilant au passage son tempérament volcanique, mais aussi son amour pour autrui, son grand coeur et sa soif de vivre…

Les autres artistes invités de ce numéro sont tout autant animés que leurs ainés et modèles par ce fameux « goût des autres » : qu’il s’agisse d’Alex Beaupain, encensé jusqu’ici pour ses propres créations, et qui a mis son talent d’auteur compositeur entre parenthèses, pour revisiter le fameux « Love on The Beat » de Gainsbarre avec finesse et élégance. Nous lui consacrons notre portrait de A à Z, histoire de rappeler son parcours sans faute. Ou encore de Cyril Mokaiesh, qui a ouvert grand les portes de son dernier album « Dyadé » et dernièrement celles de la scène de la Nouvelle Ève à Paris pour recevoir ses amis artistes, de Calogero à Elodie Frégé ou Dominique A. Il s’est prêté au jeu de notre interview « Voyage voyage »… Sans oublier Aurélie Saada, ex moitié de Brigitte, passée à la réalisation avec « Rose », un film aux forts accents autobiographiques mettant en lumière la légende Françoise Fabian, et prônant la tolérance et l’acceptation sans jugement des femmes de tous les âges, toutes les origines et dans leur pluralité. Elle a répondu à notre interview « 100% cinéma »…

Et parce que de notre côté, nous ne sommes pas en reste pour ce qui est de la curiosité envers les nouveaux talents, nous avons ouvert nos pages à trois jeunes pousses de la chanson féminine, trois artistes exceptionnelles chacune dans leur style, et en lesquelles nous plaçons tous nos espoirs pour l’année qui vient : la gracieuse Carole Cettolin, dont l’enthousiasmant EP « Garçon » valait bien qu’elle réponde à notre interview entre rose et chou. L’énigmatique et élégante Blondino nous a livré, quant à elle, les clés de sa garde robe idéale à l’occasion de la sortie de son magnifique album « Un paradis pour moi ». Quant à la blonde et solaire Janie, petite protégée de Vianney, elle s’est rappelée ses premières fois, encore très présentes, à l’aube d’une carrière qu’on lui souhaite constellée d’étoiles et de jolies rencontres…

Côté scène, nous avons retrouvé le plaisir d’aller applaudir nos artistes préférés, tous plus généreux les uns que les autres : à commencer par la grande Clara Luciani, qui nous offrait à l’Olympia cet automne un show époustouflant à la hauteur de son talent et de son album « Coeur », prometteur de surprises à venir pour sa gigantesque tournée déjà « sold out » et qui s’achèvera en apothéose en décembre 2022 à l’Accor Arena. Nous avons aussi vu pour vous Benjamin Biolay, au sommet de son art sur cette scène qu’il a mis tant de temps à retrouver et apprivoiser. Enfin, le plus secret Arman Meliès, homme de l’ombre derrière Julien Doré ou dernièrement Daniel Auteuil, mais dont tout l’éclat comme artiste à part entière, s’est dévoilé dernièrement au Café de la Danse à Paris, tel un superbe diamant noir aux mille facettes. Retrouvez tous ces moments rares d’échanges avec le public dans les reportages 100% live de ce numéro, illustrés de photos exclusives !

Enfin, Nous avons dédié notre galerie JSM du mois au discret photographe Gérard Houin, qui vient de publier un superbe et généreux ouvrage consacré à son égérie Sylvie Vartan. Il nous en a confié quelques extraits d’une grande fraicheur, mais aussi en bonus d’autres instantanés des plus grands noms de la chanson française qu’il a eu le privilège d’immortaliser de Nougaro, à Berger ou Hallyday. Et pour finir, et vous donner envie de porter votre regard toujours plus haut, toujours plus loin, nous consacrons notre Disco Story aux grandes villes du monde ayant inspiré nos artistes français, de Londres à Capri, ou encore Bombay dont l’ami Delpech a si bien chanté les charmes et les mystères…

Nous vous souhaitons une bonne lecture de ce numéro fait pour vous ! Ouvrez votre coeur, aimez vous les uns les autres, et surtout soyez musique !

Bonnes fêtes à toutes et à tous, et à très bientôt en 2022 !

Eric & Gregg.

_

Eric et Gregg, co-fondateurs, de JE SUIS MUSIQUE, remercient infiniment tous les artistes et tous ceux qui travaillent avec eux et qui continuent, malgré ce contexte toujours difficile, de porter le flambeau de la musique. Merci à tous les collaborateurs de ce numéro et à vous, chers lecteurs et chères lectrices.


JE SUIS MUSIQUE : l’intégrale

Découvrez tous les numéros en cliquant sur les liens :

JSM #38 / Michel Delpech

JSM #37 / Gauvain Sers

JSM #36 / Clara Luciani

JSM #35 / Patrick Juvet

JSM #34 / Raphaël

JSM #33 / Calogero

JSM #32 / Jane Birkin

JSM #31 / Vianney

JSM #30 / Carla Bruni

JSM #29 / Dani

JSM #28 / Benjamin Biolay

JSM #27 / Emmanuelle Béart

JSM #26 / Marie Laforêt

JSM #25 / Suzane

JSM #24 / Françoise Hardy par Jean-Marie Périer

JSM #23 / Juliette Armanet, spécial Pierre & Gilles

JSM #22 / La Grande Sophie

JSM #21 / Patrick Bruel

JSM #20 / Angèle

JSM #19 / Thierry Amiel

JSM #18 / Brigitte

JSM #17 / Emmanuel Moire

JSM #16 / Clarika

JSM #15 / Nolwenn Leroy

JSM #14 / Johnny et Sylvie

JSM #13 / Zazie

JSM #12 / Eddy de Pretto

JSM #11 / Clara Luciani

JSM #10 / Françoise Fabian

JSM #9 / Alain Chamfort

JSM #8 / Etienne Daho

JSM #7 / Sylvie Vartan, Pierre & Gilles

JSM #6 / Serge Gainsbourg

JSM #5 / Amir

JSM #4 / Johnny Hallyday

JSM #3 / Louane

JSM #2 / Pierre Lapointe

JSM #1 / Julien Doré

Et retrouvez facilement tous nos articles, tous les artistes JSM en cliquant sur le MENU JSM INTEGRAL de A à Z



Aucune autre utilisation n’est permise. Ainsi, aucune publication ne pourra être faite sur des comptes tiers, ni sur d’autres sites web ou autres support de quelque nature, ni sur une nouvelle publication sur le même site. Aucune altération de l’image ni détournement de son contexte ne sont autorisés. Aucun transfert de cette autorisation à un tiers n’est possible, et la photo ne peut pas être utilisée à des fins professionnelles, commerciales ou promotionnelles, ni à des fins de propagande politique ou autre.

DISCO STORY :

Le monde en musique

Après plusieurs mois de confinement, il était temps de pouvoir à nouveau voyager et découvrir la planète. La chanson francophone a célébré depuis toujours les grandes villes du monde, chantées par ceux qui les ont fantasmées, qui les ont habitées, qui les ont marquées à tout jamais, d’Europe en Asie, d’Amérique en Afrique. JE SUIS MUSIQUE vous offre un tour du monde en chansons dans une Disco Story à travers les pochettes de disques les plus iconiques… Bon(s) voyage(s) !

Poursuivre la lecture de «  »

JE SUIS MUSIQUE #37 Gauvain Sers

JE SUIS MUSIQUE #37

numéro 37 . Gauvain Sers. 02.10.21.

crédit photo de la couverture : Gauvain Sers par Frank Loriou (DR / UM ) // Artwork cover : Gregory Guyot (D.R. / @I_am_Gregg / JSM)

JE SUIS MUSIQUE #37

au sommaire :

Pour accéder aux articles, cliquez simplement dessus…

GAUVAIN SERS : la poésie du quotidien. Interview à la Une!

JULIETTE ARMANET : un portrait de A à Z

GRAND CORPS MALADE : la belle année. Interview

VANESSA PARADIS : les premiers pas de « Maman »

JOHNNY HALLYDAY : l’idole dans l’âme

SYLVIE VARTAN : le regard dans le rétro

ALDEBERT : l’interview « premières fois »

HOLLYSIZ : l’interview 100% Cinéma

EMILIE MARSH : l’interview « Comme un garçon »

MALIK DJOUDI : le Questionnaire de Proust

VIKTOR LAZLO : l’interview « voyage, voyage »

NAJOUA BELYZEL : l’interview « déshabillez-moi »

DELPHINE GHOSAROSSIAN : l’interview 100% Photo

La Galerie JSM : DELPHINE GHOSAROSSIAN

Souvenirs des FRANCOFOLIES DE LA ROCHELLE 2021

LES FRANCOFOLIES DE LA ROCHELLE 2021 : Backstages

DISCO STORY : Paris


JE SUIS MUSIQUE #37

Chère lectrice, cher lecteur,

C’est la rentrée, une vraie rentrée, de celles qui font plaisir, de celles que l’on a attendues, après avoir été trop longtemps éloignés les uns des autres. Plus qu’un retour de grandes vacances, c’est un retour à la vie. La vie d’avant, la vie nouvelle, sans être foncièrement différente, la vie qui nous relie tous à travers la culture, la musique, comme tous les autres arts qui nous animent et continuent fort heureusement de nous passionner. C’est donc avec un immense plaisir que nous nous retrouvons dans la cour des grands de cette rentrée, au contact des artistes qui nous avaient tant manqué.

Beaucoup ont profité de la période que nous avons traversée pour s’en nourrir, pour créer, pour renaître aussi, ou encore pour explorer, pour tenter, pour renouer avec la scène, les studios et les occasions retrouvées d’être plus que jamais vivants, à fleur de peau des autres.

Pour ce nouveau numéro de rentrée, qui vient aussi très bientôt marquer nos quatre années d’existence, nous avons rencontré un homme qui incarne aujourd’hui la poésie moderne de la chanson, habité par l’héritage des grands artistes français du quotidien, son ami Renaud en tête : Gauvain Sers. Avec un troisième album qui continue de dresser des portraits d’hommes et de femmes pas si ordinaires, le jeune auteur-compositeur, si sympathique et généreux, semble avoir trouvé sa place dans ce monde… et dans les pages (digitales) de JE SUIS MUSIQUE. Pour vous, il nous a raconté son parcours et les secrets de ses chansons.

Pour l’accompagner, un véritable éventail de talents font aussi leur retour dans ce nouveau numéro. À commencer par des femmes de caractère : Juliette Armanet et sa tornade Disco qui va nous faire danser encore longtemps pour un portrait inédit de A à Z, en attendant de s’entretenir avec elle de ce second album très très attendu. Et puis, HollySiz qui nous parle cinéma, Emilie Marsh qui s’est glissée dans la peau d’un garçon, Najoua Belyzel qui s’apprête à chanter Marie Laforêt et nous parle « mode et musique », ou encore Viktor Lazlo qui nous emmène en voyage avec une émotion intacte. Sans oublier Sylvie Vartan qui marque aussi cette rentrée avec un 50ème album, des rééditions, et des concerts, qui prouvent – si besoin était – que l’icône brille encore plus que jamais. Enfin, nous nous sommes aussi invités au théâtre ce mois-ci, au milieu des mélodies de la rentrée, pour suivre les premiers pas de Vanessa Paradis sur la scène du Théâtre Edouard VII dans « Maman ».

Côté garçons, c’est la rentrée des classes aussi pour Grand Corps Malade que nous avons rencontré cet été aux Francofolies de La Rochelle et qui nous a accordé une interview pour parler de « Mesdames », pour Aldebert, l’homme qui parle aux enfants et qui raconte ses premières fois, pour le singulier Malik Djoudi qui répond au questionnaire de Proust. Enfin, nous avons fait une place de choix à l’éternel Johnny avec un panorama de l’actualité Hallyday qui vous attend tout au long de l’année.

Pour cette rentrée élégante et populaire, nous avons voulu donner une nouvelle carte blanche à la photographe Delphine Ghosarossian, après avoir découvert ses derniers portraits au Walrus, à Paris lors de son exposition. Pour nos lecteurs qui n’auront pas eu la chance de la voir, et avec son aimable accord, nous exposons dans notre Galerie JSM ses portraits intenses. Timide et réservée, elle a aussi tenu à répondre à notre interview 100% Photo. Bonne visite !

Et puis, comme une ultime carte postale d’un été de la renaissance, nous vous offrons l’album souvenir des Francofolies de la Rochelle 2021, festival symbolique et essentiel à la culture française où se sont succédés les plus grands artistes de la scène française, de Jane Birkin à Benjamin Biolay pour ne citer qu’eux. En bonus, nous vous offrons aussi l’album « backstage » exclusif signé JSM. Bref, tout sur les Francofolies, comme si vous y étiez.

Enfin, nous refermons ce numéro avec une Disco Story consacrée à Paris, première partie d’un tour des villes du monde en chanson.

Alors, elle est pas belle cette rentrée si classe et pleine de promesses ? Tandis que nous nous apprêtons à souffler nos 4 bougies, nous vous remercions du fond du coeur pour votre fidélité, votre curiosité, pour vivre vos passions à 100% et nous accompagner toujours plus nombreux dans l’aventure JE SUIS MUSIQUE.

Bonne lecture !

Eric & Gregg.

_

Eric et Gregg, co-fondateurs, de JE SUIS MUSIQUE, remercient infiniment tous les artistes et tous ceux qui travaillent avec eux et qui continuent, malgré ce contexte toujours difficile, de porter le flambeau de la musique. Merci à tous les collaborateurs de ce numéro et à vous, chers lecteurs et chères lectrices.


JE SUIS MUSIQUE : l’intégrale

Découvrez tous les numéros en cliquant sur les liens :

JSM #37 / Gauvain Sers

JSM #36 / Clara Luciani

JSM #35 / Patrick Juvet

JSM #34 / Raphaël

JSM #33 / Calogero

JSM #32 / Jane Birkin

JSM #31 / Vianney

JSM #30 / Carla Bruni

JSM #29 / Dani

JSM #28 / Benjamin Biolay

JSM #27 / Emmanuelle Béart

JSM #26 / Marie Laforêt

JSM #25 / Suzane

JSM #24 / Françoise Hardy par Jean-Marie Périer

JSM #23 / Juliette Armanet, spécial Pierre & Gilles

JSM #22 / La Grande Sophie

JSM #21 / Patrick Bruel

JSM #20 / Angèle

JSM #19 / Thierry Amiel

JSM #18 / Brigitte

JSM #17 / Emmanuel Moire

JSM #16 / Clarika

JSM #15 / Nolwenn Leroy

JSM #14 / Johnny et Sylvie

JSM #13 / Zazie

JSM #12 / Eddy de Pretto

JSM #11 / Clara Luciani

JSM #10 / Françoise Fabian

JSM #9 / Alain Chamfort

JSM #8 / Etienne Daho

JSM #7 / Sylvie Vartan, Pierre & Gilles

JSM #6 / Serge Gainsbourg

JSM #5 / Amir

JSM #4 / Johnny Hallyday

JSM #3 / Louane

JSM #2 / Pierre Lapointe

JSM #1 / Julien Doré

Et retrouvez facilement tous nos articles, tous les artistes JSM en cliquant sur le MENU JSM INTEGRAL de A à Z



Aucune autre utilisation n’est permise. Ainsi, aucune publication ne pourra être faite sur des comptes tiers, ni sur d’autres sites web ou autres support de quelque nature, ni sur une nouvelle publication sur le même site. Aucune altération de l’image ni détournement de son contexte ne sont autorisés. Aucun transfert de cette autorisation à un tiers n’est possible, et la photo ne peut pas être utilisée à des fins professionnelles, commerciales ou promotionnelles, ni à des fins de propagande politique ou autre.

DISCO STORY :

Ça, c’est Paris…

Disco Story se ballade dans Paris, inépuisable source de rêveries et de fantasmes. La ville des romantiques a inspiré les artistes et les auteurs-compositeurs, avec plus ou moins de réalisme et de fantaisie. C’est le point de départ de toutes les évasions, de tous les voyages et de notre série autour du monde. Le monde sans Paris n’existerait pas car Paris sera toujours Paris. Ensemble parcourons la capitale, ses rues, son parfum, son esprit, son amour au détour des grands tubes de la chanson française ayant célébré, chacun à leur façon, la beauté et le mystère de Paris à travers leurs pochettes de disque iconiques…

Poursuivre la lecture de «  »

JE SUIS MUSIQUE #36 Clara Luciani

JE SUIS MUSIQUE #36

numéro 36 . Clara Luciani . 10.07.21.

crédit photo de la couverture : Clara Luciani par Alice Moitié (DR / Romance / UM ) // Artwork cover : Gregory Guyot (D.R. / @I_am_Gregg / JSM)

JE SUIS MUSIQUE #36

au sommaire :

Pour accéder aux articles, cliquez simplement dessus…

CLARA LUCIANI : L’interview au rythme du cœur

SHEILA : un portrait de A à Z

INDOCHINE : le concert test

HOSHI : l’interview « premières fois »

BON ENTENDEUR : l’interview 100% Musique

MARINA HANDS : l’interview 100% Cinéma

ADRIEN GALLO : le Questionnaire de Proust

JOYCE JONATHAN : l’interview « déshabillez-moi »

GAEL FAURE : l’interview « voyage, voyage »

CLARA YSE : l’interview « à livre ouvert »

ARIANE MOFFATT : l’interview « Comme un garçon »

ANTOINE LE GRAND : l’interview 100% Photo

Exposition dans la Galerie JSM : ANTOINE LE GRAND

DISCO STORY : des prénoms à l’appel


JE SUIS MUSIQUE #36

Cher lectrice, cher lecteur,

Alors que chacun d’entre vous s’apprête à prendre enfin un peu de bon temps, nous voulions vous offrir un numéro d’été encore plus exceptionnel et placé sous le signe de la joie, de la décontraction et du lâcher-prise…

Et nous ne pouvions trouver meilleure ambassadrice de cette ode à la joie que la belle et talentueuse Clara Luciani, tant son deuxième album « Coeur », déjà couvert d’or (50.000 exemplaires certifiés), est tout entier baigné d’ondes positives, tel une invitation à aimer la vie et à profiter de chaque instant. Bien que très accaparée de toutes parts, celle que nous avons vu grandir sous nos yeux pour devenir la star qu’elle est aujourd’hui,  nous a fait l’honneur et l’amitié de se poser pour évoquer la genèse de cette réussite totale, parler de ses projets et faire le point sans filtres sur le tourbillon vertigineux qu’est sa nouvelle vie… Parce qu’elle est, au sein de la nouvelle génération, celle qui incarne le mieux nos valeurs et notre attachement à une chanson populaire et élégante, nous aimons Clara « à la folie », et voulions le lui témoigner, en lui consacrant sa deuxième couverture de JSM, alors même qu’elle fête aujourd’hui, 10 juillet, ses 29 étés ! Joyeux anniversaire Clara !

C’est à une autre star, icône Yéyé par excellence, et incarnation depuis 60 ans de la bonne humeur et de la joie de vivre, le mythe Sheila, que nous consacrons notre portrait de A à Z. Alors qu’elle vient de publier « Venue d’ailleurs », un album très convaincant et d’ailleurs couvert de succès critique et commercial, nous voulions rendre hommage à celle qui a su traverser les épreuves de sa vie de femme et d’artiste avec force et dignité, au rythme d’un nombre incalculable de tubes, sans jamais baisser les bras… Chapeau bas, madame !

Côté filles, ce numéro ne manque pas de battantes et de formidables artistes, résolument tournées vers la lumière : à commencer par Hoshi, qui a su transcender toutes les malveillances et messages de haines à son égard, pour revenir plus forte, plus solaire et plus attachante que jamais. Elle nous livre une nouvelle version augmentée de son album très réussi, « Sommeil levant », et s’est prêtée pour l’occasion à l’interview « Premières fois ». Autre guerrière dans son genre, la québécoise Ariane Moffatt, d’ordinaire de tous les combats depuis ses débuts, nous offre désormais un visage totalement serein et épanoui, avec « Incarnat », un album en forme de voyage introspectif vers la sérénité. En direct de son Montréal natal, elle a joué le jeu de l’interview « Comme un garçon »…

C’est également une Joyce Jonathan, apaisée, plus heureuse et inspirée que jamais, que nous avons rencontrée alors qu’elle prépare son grand retour avec un album de chansons « feel good », comme en témoigne le premier extrait prometteur. Elle s’est amusée à répondre pour nous à l’interview « Déshabillez-moi »… De son côté, alors qu’elle publie cet été son premier romain, la belle et mystérieuse Clara Ysé, nous a ouvert sa bibliothèque personnelle pour l’interview « À livre ouvert », comme autant d’appels à se plonger dans de jolies lectures, pour mieux se retrouver soi-même en cette belle saison…

Et parce que le Festival de Cannes bat actuellement son plein, nous ne pouvions oublier combien chanson et grand écran font souvent bon ménage. Pour preuve, c’est une comédienne exceptionnelle, aux choix toujours audacieux entre chanson, cinéma, littérature et théâtre, une femme forte et fragile à la fois, n’ayant jamais écouté que ses propres envies et sa petite musique intérieure, l’immense Marina Hands, qui nous a fait l’honneur de répondre à l’interview « 100% cinéma ».

Ce mois de juillet est également celui de la reprise des concerts et des festivals tant attendus, certes dans des conditions particulières, mais quelle joie immense de retrouver l’émotion du Live ! Cette émotion oubliée, nous avions la primeur de la redécouvrir lors du concert test offert par Indochine en mai dernier, et dont nous vous proposons le reportage exclusif et en immersion totale dans l’univers d’un groupe qui, en 40 ans de carrière, n’a rien perdu de sa créativité et de son enthousiasme juvénile.

Si cet été est (un peu…) celui de la liberté retrouvée, nous avons fait appel à Gael Faure, pour nous donner des envies et des idées de voyage(s), alors que son nouveau single s’impose comme un hymne à la re-connection avec soi-même. Quant à Adrien Gallo, petit prince d’une Pop légère et adolescente, de retour en solo, il s’est plié avec joie au Questionnaire de Proust, à l’occasion de son retour en solo.

Côté rencontres, et parce qu’il est de saison d’avoir envie de s’oublier sur les Dance-Floors après plusieurs mois de fermeture des clubs, nous avons aussi fait appel au sympathique trio de remixeurs Bon Entendeur, pour répondre d’une voix à notre interview « 100% musique », et nous concocter la play-lest idéale de l’été 2021 ! Plus que jamais, « Le temps est bon »…

Et s’il vous venait ensuite l’envie de faire des bébés, notre rubrique disco-story est là pour vous donner quelques idées de prénoms, à travers les chansons ayant fait les beaux jours des hit-parades français depuis un demi-siècle, de « Alice » à « Marie », « Raphaël », ou « Nicolas »…

Enfin, pour que la fête des sens soit totale, nous avons eu l’honneur de rencontrer le bien-nommé photographe Antoine Le Grand, le temps d’une interview passionnante. Nous lui consacrons notre Galerie JSM 5 étoiles de ce numéro, où se côtoie une pléïade de stars, de Johnny Hallyday à Alain Bashung, Zazie ou Sylvie Vartan !

Nous vous laissons donc en excellente compagnie avec tous ces artistes exceptionnels, et vous souhaitons un bel été ! N’hésitez pas à vous abonner, liker, partager, relayer…

Soyez heureux, soyez musique, et rendez-vous à la rentrée pour de nouvelles aventures ! 

Eric & Gregg.

_

Eric et Gregg, co-fondateurs, de JE SUIS MUSIQUE, remercient infiniment tous les artistes et tous ceux qui travaillent avec eux et qui continuent, malgré ce contexte toujours difficile, de porter le flambeau de la musique. Merci à tous les collaborateurs de ce numéro et à vous, chers lecteurs et chères lectrices.


JE SUIS MUSIQUE : l’intégrale

Découvrez tous les numéros en cliquant sur les liens :

Et retrouvez facilement tous nos articles, tous les artistes JSM en cliquant sur MENU JSM INTEGRAL de A à Z



Aucune autre utilisation n’est permise. Ainsi, aucune publication ne pourra être faite sur des comptes tiers, ni sur d’autres sites web ou autres support de quelque nature, ni sur une nouvelle publication sur le même site. Aucune altération de l’image ni détournement de son contexte ne sont autorisés. Aucun transfert de cette autorisation à un tiers n’est possible, et la photo ne peut pas être utilisée à des fins professionnelles, commerciales ou promotionnelles, ni à des fins de propagande politique ou autre.

DISCO STORY

des prénoms à l’appel…

Donner un prénom pour titre à une chanson est une tradition ancestrale dans le monde entier, et plus particulièrement dans le répertoire français. Sans être un gage de succès, force est de constater que de « Aline » à « Céline », « Nathalie », « Gabrielle », « Pierre », « Melissa », « Michèle », « Etienne », « Lucie », « Laura » ou « Nicolas », tous les grands noms de la variété hexagonale comptent à leur répertoire un ou plusieurs tubes se résumant à un prénom, au point d’avoir parfois été, bien malgré eux, à l’origine d’un phénomène de mode pour la génération d’enfants nés à leur sortie. A l’occasion de cette Disco Story, nous avons déroulé pour vous l’abécédaire des chansons-prénoms les plus emblématiques ayant fait l’objet de 45 tours ou CD singles, mais aussi quelques curiosités oubliées…

Poursuivre la lecture de «  »

JE SUIS MUSIQUE #35 Patrick Juvet

JE SUIS MUSIQUE #35

numéro 35 . Patrick Juvet . 15.05.21.

crédit photo de la couverture : Patrick Juvet par Alain Marouani (DR ) // Artwork cover : Gregory Guyot (D.R. / @I_am_Gregg / JSM)

JE SUIS MUSIQUE #35

au sommaire :

Pour accéder aux articles, cliquez simplement dessus…

PATRICK JUVET, l’interview souvenir

MAISSIAT : l’interview « A livre ouvert »

TIM DUP : l’interview « Voyage, voyage »

IMANY : l’interview « Déshabillez-moi »

HENRI SALVADOR : un portrait de A à Z

HENRI SALVADOR : voyage dans son « âme-studio »

PATXI : l’interview « 100% Musique »

ILIONA : l’interview « Premières fois »

ARNO : le Questionnaire de Proust

JERÔME BONNET : l’interview « 100% Photo »

JERÔME BONNET expose dans la Galerie JSM

ANDRE MANOUKIAN : l’interview « Plateau Télé »

SYLVIE VARTAN: Sexy 60’s

DISCO STORY : plein(s) soleil(s)


JE SUIS MUSIQUE #35

Chères lectrices, chers lecteurs,

Nous y sommes, ou presque… A force de ténacité, de courage et au prix d’efforts surhumains (notamment des personnels soignants et du corps médical…), le bout du tunnel se présente enfin à nous, avec un possible retour aux lieux de cultures, musées, cinémas, théâtres et salles de concerts ! Sous certaines conditions bien sûr, mais tout de même, quel rayon de soleil dans nos vies endeuillées, que cet espoir de retour à la vie normale, ou presque !

C’est précisément, sous le signe du soleil et du retour des beaux jours, que nous avons conçu ce numéro encore exceptionnel !

Tout d’abord, en rendant un dernier hommage à Patrick Juvet (compositeur du tube « Le lundi au soleil »), disparu le 1er avril dernier, histoire de rappeler combien l’ange blond venu de Suisse avait été solaire et éblouissant dans sa jeunesse, apportant à la chanson française un souffle mélodique, au même titre qu’un Christophe ou un Chamfort, avant de devenir l’étincelante Disco star que l’on sait. Nous avons retrouvé une longue interview qu’il avait accordée à l’équipe de JSM en 1995, alors qu’un espoir de retour en grâce s’ouvrait à lui. Nous vous l’offrons ici en intégralité.

Ensuite, qui mieux que le mythe Henri Salvador, pouvait incarner ce soleil régénérateur d’énergies et de pensées positives ? Alors que vient de sortir un sublime album posthume d’inédits « Homme studio », son épouse Catherine nous a reçus dans son antre créatif au coeur de la Place Vendôme à Paris, le temps d’un reportage exclusif, accompagnant un portrait de A à Z, de l’artiste aux multiples facettes, dont le répertoire a su si habilement faire entrer un peu de soleil de son île ou du Brésil dans nos coeurs, sur d’immortelles « chansons douces », entre sourire et mélancolie.

«Sous le soleil exactement» c’est aussi le mot d’ordre que s’est donné André Manoukian, en revisitant le répertoire de Serge Gainsbourg en piano solo, escorté d’interprètes féminines de rêve, d’Isabelle Adjani à Melody Gardot. L’homme de télévision et néanmoins pianiste virtuose s’est amusé à se rappeler avec tendresse et nostalgie ses meilleurs souvenirs du petit écran, pour une interview « Plateau Télé ».

A l’aube de cet été que chacun d’entre nous souhaite festif et riche en découvertes, l’ami Tim Dup dont on attend impatiemment le 3ème album nous a ouvert son carnet de route, le temps d’une interview « Voyage voyage », illustrée de photos du jeune globe trotter au soleil d’une Italie chère à son coeur, tandis que Patxi nous invite à explorer les secrets de son Pays Basque natal, à l’occasion de la sortie d’un album très réussi « En Basque », adaptations de ses standards préférés, de Christophe à Clara Luciani, prétexte à une interview 100% Musique et à une playlist Deezer/JSM, des plus subtiles !

Solaire est également le qualificatif qui colle à la peau d’Imany dont la prestance dingue et la classe naturelle illuminent chacune de ses apparitions : dans l’attente de son nouvel album, annoncé par une reprise de « Wonderful Life » de Black, le diamant noir s’est livrée pour nous à une master-class de mode et de style… C’est l’interview « Déshabillez-moi » de ce numéro !

Côté patrimoine, dans notre rubrique « Disco Story », le thème était tout trouvé puisque nous avons recensé l’essentiel des chansons francophones (et elles sont nombreuses !) à avoir célébré l’astre de feu, d’« Il est mort le soleil » de Nicoletta, à « Soleil » de Françoise Hardy ou « Soleil bleu » de Sylvie Vartan, artiste lumineuse et solaire s’il en est, également à l’honneur de ce numéro avec un rappel des rééditions vinyle de ses albums cultes, célébrant ses 60 ans de carrière, en attendant son 50ème album studio, prévu à la rentrée et éblouissant de collaborations prestigieuses.

De lumières et de couleurs étincelantes, le photographe Jérôme Bonnet est devenu le maître absolu, comme en témoignent ses clichés de nos artistes préférés, de Benjamin Biolay à Eddy de Pretto : il est l’invité de notre Galerie JSM et s’est raconté pour nous, en exclusivité.

Et parce qu’il n’y a pas de soleil sans zones d’ombres, nous avons également rencontré des artistes ayant fait de leurs clair-obscurs tout leur charme et leur mystère : de l’iconoclaste Arno, nous ayant fait l’amitié de s’amuser à répondre au Questionnaire de Proust, à l’occasion de la sortie de son album piano-voix dans la collection « Parce Que », à la toujours raffinée et élégante Maissiat nous confiant ses conseils de lectures estivales à savourer sous un parasol dans une interview « À livre ouvert », jusqu’à la benjamine Iliona, évoquant ses « Premières fois » avec toute la délicatesse et la sensibilité qu’on devine déjà chez la jeune interprète de « Moins joli ». Trois « soleils noirs », trois générations, à l’honneur de ce numéro !

Nous vous souhaitons un printemps aussi musical et ensoleillé que possible à la lecture de Je Suis Musique ! Vous l’aurez bien mérité…

Merci pour votre fidélité, vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire, à nous découvrir, en France et partout dans le monde aussi. Vous êtes nos milliers de petits soleils. Merci de briller et de faire rayonner JE SUIS MUSIQUE. Bonne.s lecture.s !

Eric & Gregg.

_

Eric et Gregg, co-fondateurs, de JE SUIS MUSIQUE, remercient infiniment tous les artistes et tous ceux qui travaillent avec eux et qui continuent, malgré ce contexte toujours difficile, de porter le flambeau de la musique. Merci à tous les collaborateurs de ce numéro et à vous, chers lecteurs et chères lectrices.


JE SUIS MUSIQUE : l’intégrale

Découvrez tous les numéros en cliquant sur les liens :

Et retrouvez facilement tous nos articles, tous les artistes JSM en cliquant sur MENU JSM INTEGRAL de A à Z



Aucune autre utilisation n’est permise. Ainsi, aucune publication ne pourra être faite sur des comptes tiers, ni sur d’autres sites web ou autres support de quelque nature, ni sur une nouvelle publication sur le même site. Aucune altération de l’image ni détournement de son contexte ne sont autorisés. Aucun transfert de cette autorisation à un tiers n’est possible, et la photo ne peut pas être utilisée à des fins professionnelles, commerciales ou promotionnelles, ni à des fins de propagande politique ou autre.

DISCO STORY

Plein(s) Soleil(s)

Après de longs mois de confinements, de déconfinements, de couvre-feu en parenthèses, les beaux jours reviennent. On ne parle pas ici que de météo mais aussi du retour à la vie, la vie d’avant pour certains, la vie nouvelle pour d’autres, la belle vie pour tout le monde. A l’approche d’un été que l’on espère libérateur et libéré, nous mettons le cap sur la musique en plein soleil pour ouvrir officiellement la saison dite des amours et pour symboliser aussi cette nouvelle vague d’espoir et de lumière. Et ce n’est pas nouveau, le soleil n’est pas que le symbole actuel de ce besoin de lumière au bout du long tunnel sombre de notre humanité, c’est une étoile qui a inspiré toutes les décennies de la chanson francophone. JE SUIS MUSIQUE vous invite à les parcourir à travers quelques une des pochettes de disques iconiques dédiées à l’astre de feu…

Poursuivre la lecture de «  »

JE SUIS MUSIQUE #34 Raphaël

JE SUIS MUSIQUE #34

numéro 34 . Raphaël . 27.03.21.

crédit photo de la couverture : Raphaël par Arno Lam (DR ) // Artwork cover : Gregory Guyot (D.R. / @I_am_Gregg / JSM)

JE SUIS MUSIQUE #34

au sommaire :

Pour accéder aux articles, cliquez simplement dessus…

RAPHAËL tombe le masque, l’interview

LOUANE de A à Z

AMIR : l’interview « Voyage Voyage »

JEANNE CHERHAL : l’interview « à livre ouvert »

ETIENNE DAHO entre au Palais Galliera

JULIE ZENATTI : l’interview « Deshabillez-moi »

JEREMY FREROT : l’interview « 100% Musique »

LOLA DUBINI : l’interview « Premières fois »

MARKA : le questionnaire de Proust

KATEL : l’interview « Comme un garçon »

FRANK LORIOU, l’interview

FRANK LORIOU expose dans la Galerie JSM

DAPHNE BÜRKI : l’interview « Plateau Télé »

DISCO STORY : les interprètes de Serge Gainsbourg


JE SUIS MUSIQUE #34

Chère lectrice, cher lecteur,

En ce printemps perturbé, et alors que nous sommes tous en manque de repères depuis plus d’un an, crise sanitaire oblige, nous avons choisi de placer ce numéro sous le signe d’une qualité qui nous est chère à JE SUIS MUSIQUE : la fidélité. Celle de l’amitié, du coeur, de toutes ces valeurs profondément humaines qui nous rassemblent autour de la musique…

Et qui mieux que Raphaël pouvait incarner cette qualité si rare, alors qu’il vient justement de publier « Haute-fidélité », un neuvième album aussi énergique qu’élégant, et déjà salué de toutes parts ? Nous avons rencontré le dernier romantique qui est longuement revenu pour nous sur la confection méticuleuse de cet album cher à son coeur de rockeur, cristallisant toutes ses fidélités, au terme de 20 ans d’une carrière sans fausse note et guidée par l' »amour toujours ».

Autre invité de marque, l’« ange brun » Amir, ainsi que nous surnommions le chanteur lors de notre première rencontre, nous a fait l’honneur d’inaugurer une nouvelle rubrique, l’interview « Voyage Voyage ». Fidèle en amitié, tout autant qu’à ses racines, l’infatigable globe-trotter nous emmène faire un tour du monde virtuel de ses plus belles destinations, à l’heure où les découvertes et les rencontres nous manquent tant.

Fidèle, Jeanne Cherhal l’est tout autant à son goût pour la langue française qu’à ses souvenirs d’enfance, que la chanteuse a rassemblé avec talent dans un premier ouvrage très réussi « À cinq ans, je suis devenue terre à terre ». Pour l’occasion, elle nous a ouvert sa bibliothèque imaginaire, le temps d’une interview 100% littérature, « à livre ouvert ».

Fidèle parmi les fidèles, l’ami Etienne Daho l’est avant tout, et depuis quatre décennies à son style, tant musical que vestimentaire, le tout faisant de lui l’indétrônable roi de la french Pop. Alors que le prestigieux musée Galliera lui ouvre ses portes, on vous dit tout sur la garde-robe iconique d’ED, désormais indissociable de l’histoire de la chanson française…

Tandis que son album « Joie de vivre » continue son joli parcours, nous avons aussi choisi de dresser le portrait de A à Z de Louane, grande fidèle à son Nord natal, au point de l’avoir choisi pour cadre d’une séance photo historique, avec le légendaire Martin Parr.

Nos autres invités ne dérogent pas à la règle, et sont chacun à leur façon, de grands fidèles : tout d’abord Julie Zenatti, fidèle à ses références musicales entre toutes, du tandem Berger-Gall à Véronique Sanson,  comme en témoigne son dernier album « Refaire danser les fleurs ». Elle s’est déshabillée en paroles et musique pour nous ! Katel, fidèle à ses convictions féministes et à son combat pour la place des femmes dans la société et l’industrie musicale, s’est prêtée avec humour à l’interview « Comme un garçon », entre rose et chou. Jérémy Frérot, dont le deuxième album « Meilleure vie »,  atteste plus que jamais de son attachement à des valeurs humanistes, a répondu à notre invitation, le temps d’une interview « 100% musique ».  Quant à Marka, dont c’est le grand retour, il s’est plié au « questionnaire de Proust » de toute sa « belgitude », avec cet humour et cette autodérision qui font sa constance et notre bonheur depuis plus de trente ans.

Enfin, la benjamine Lola Dubini, dont on adore le style unique dans le paysage musical français, entre drôlerie et sensibilité, s’est rappelé ses « premières fois » à l’occasion de la sortie de son premier album rafraichissant : de quoi mesurer qu’en dépit de son jeune âge, cette Lola-là n’a pas oublié d’où elle vient, ni ses premiers émois musicaux, signe d’une grande maturité et d’un humour irrésistible.

Une autre nouvelle rubrique s’est invitée dans ce numéro, l’interview « plateau TV » : et pour l’inaugurer, nous avons choisi de rencontrer Daphné Bürki, grande figure de France Télévisions et visage emblématique de la chaine éphémère Culturebox. Cette messagère d’espoir aux professionnels de la culture nous prouve, à travers ses réponses, qu’elle n’est pas là par hasard, et tout son attachement à la télévision française et aux émissions cultes qui ont fait le prestige de ce merveilleux outil.

Côté photographie, nous avons rencontré et ouvert la galerie JSM de ce numéro, à l’immense Frank Loriou, dont les choix artistiques ont toujours été intimement liés à ses amitiés fidèles, de Tiersen à Murat, mais aussi à une insatiable quête de simplicité.

Et pour finir, nous consacrons notre rubrique Disco Story à l’immense Serge Gainsbourg, dont on célèbre en ce mois de mars, les 30 ans de la disparition, en attendant l’ouverture au public de sa mythique maison de la rue de Verneuil à Paris. À Serge, ou en tout cas à ses légendaires interprètes, de Jane Birkin à Alain Chamfort, dont la fidélité au génial maître-à-chanter n’est plus à prouver, tant ces « ils » et ces « elles » n’ont eu de cesse de faire connaitre et vivre ses chefs d’oeuvres. 

Mais plus que tout, c’est à vous qui nous lisez depuis le début de l’aventure, fidèles parmi les fidèles, que nous dédions ce numéro que nous avons voulu encore une fois exceptionnel, envers et contre tout.

Portez-vous bien, et bonne lecture !

Eric & Gregg.

_

Eric et Gregg, co-fondateurs, de JE SUIS MUSIQUE, remercient infiniment tous les artistes et tous ceux qui travaillent avec eux et qui continuent, malgré ce contexte toujours difficile, de porter le flambeau de la musique. Merci à tous les collaborateurs de ce numéro et à vous, chers lecteurs et chères lectrices.


JE SUIS MUSIQUE

Découvrez tous les numéros en cliquant sur les liens :

Et retrouvez facilement tous nos articles, tous les artistes JSM en cliquant sur MENU JSM INTEGRAL de A à Z



Aucune autre utilisation n’est permise. Ainsi, aucune publication ne pourra être faite sur des comptes tiers, ni sur d’autres sites web ou autres support de quelque nature, ni sur une nouvelle publication sur le même site. Aucune altération de l’image ni détournement de son contexte ne sont autorisés. Aucun transfert de cette autorisation à un tiers n’est possible, et la photo ne peut pas être utilisée à des fins professionnelles, commerciales ou promotionnelles, ni à des fins de propagande politique ou autre.

DISCO STORY

Les voix de Gainsbourg

Le 2 mars 1991, nous quittait Serge Gainsbourg, laissant une œuvre prolixe, aux multiples facettes, explorant des styles et des univers avec une audace élégante et une poésie moderne qui lui allaient si bien, à lui comme à ses nombreux interprètes, ces hommes et femmes qui ont chanté ses mots au rythme de sa musique. S’il a fait chanter beaucoup d’actrices de cinéma, à commencer par les femmes de sa vie, Brigitte Bardot, Jane Birkin, Charlotte Gainsbourg, mais aussi Catherine Deneuve, ou Isabelle Adjani, il compte également un éventail d’interprètes de toutes les générations, de Zizi Jeanmaire à Vanessa Paradis, en passant par France Gall et Alain Chamfort. 30 après sa disparition, Disco Story parcourt la discographie (non exhaustive) des voix d’un Gainsbourg, qui n’a jamais été aussi moderne qu’aujourd’hui. Et le restera sans doute encore longtemps…

Poursuivre la lecture de «  »

JE SUIS MUSIQUE #33 Calogero

JE SUIS MUSIQUE #33

numéro 33 . Calogero . 13.02.21.

crédit photo de la couverture : Calogero par Laurent Humbert (DR ) // Artwork cover : Gregory Guyot (D.R. / @I_am_Gregg / JSM)

JE SUIS MUSIQUE #33

au sommaire :

Pour accéder aux articles, cliquez simplement dessus…

Calogero : « Celui d’en haut », l’interview
Pascal Obispo de A à Z
Bénabar : l’interview 100% Cinéma
Enzo Enzo : l’interview « Comme un garçon »
Joseph d’Anvers : l’interview « à livre ouvert »
Ours : le questionnaire de Proust
Mathieu Boogaerts : l’interview 100% Musique
Emma Daumas : l’interview « Déshabillez-moi »
Videoclub : l’interview « Premières fois »
Patrick Swirc, l’interview
Patrick Swirc expose dans la Galerie JSM
Les révélations des Victoires de la Musique au Casino de Paris

Les 36e Victoires de la Musique, le live de vivre
Disco Story : les albums Tributes


JE SUIS MUSIQUE #33

Chère lectrice, cher lecteur,

Un an ! Bientôt un an déjà, que la crise sanitaire nous prive du droit de rêver, de culture en général, de musiques live en particulier, de chaleur humaine si essentielle, et par dessus tout, que cette catastrophe déconstruit notre rapport au temps dans une déstabilisante et triste routine abêtissante qui s’étire depuis de trop longs mois. Passé, présent, futur, tout se mélange dans nos esprits embrumés, finissant par se résigner à une privation qui n’a fait que trop durer…

Alors que la campagne de vaccination semble apporter une lueur d’espoir et espérer un retour à une vie normale (ou presque) d’ici la fin de l’été 2021, nous avons choisi de mettre à la une de ce nouveau numéro, celui qui justement chante magnifiquement « Le temps » sur son dernier album à succès «Centre ville», le talentueux  Calogero. Lui, d’ordinaire si discret et modeste, nous a fait l’honneur de se livrer en toute sincérité sur la genèse de ce petit bijou, sur ses projets à venir et sur ses colères aussi. En ces jours si déstabilisants, quoi de plus réconfortant que de retrouver un artiste fidèle à lui-même, s’étant forgé un répertoire constellé de tubes ayant traversé les années, pour finalement à force de travail et d’intégrité, entrer durablement dans la cour des grands, de ces stars du passé qui lui ont donné envie de faire ce métier…

Étonnamment, alors que le rapport au temps s’est imposé comme le fil conducteur de ce numéro exceptionnel, les hasards du calendrier nous ont également conduit à rencontrer plusieurs artistes célébrant un retour aussi réjouissant qu’inespéré : à commencer par l’immense Enzo Enzo, qui nous revient avec « Eau calme », un album hyper-ciselé et délicat, écrit avec la fine fleur de la chanson française et nous rappelant combien l’interprète de « Juste quelqu’un de bien » est essentielle à la chanson française au féminin. Plus espiègle et joueuse qu’elle n’y parait, elle s’est prêtée avec générosité à l’interview « Comme un garçon »…

Dans un grand flash-back, nous avons également rappelé à Bénabar, dont c’est le retour à son meilleur niveau après des années de désamour avec le public, comme en atteste son classement en tête des ventes d’albums de son « Indocile heureux », ses meilleurs souvenirs d’acteur le temps d’une interview « 100% cinéma ». De retour également avec un album tout en Anglais, l’iconoclaste Mathieu Boogaerts nous livre sa playlist idéale pour une interview « 100% Musique ».

Au rang des retours inattendus dans ce jeu de miroirs entre passé et présent, et après 11 ans d’absence discographique, les fans de la première heure de la Star Academy se réjouiront de retrouver Emma Daumas, sous un nouveau visage de femme plus épanouie et profonde. Devenue artiste indépendante, elle s’est prêtée à l’interview « déshabillez-moi », à l’occasion de la sortie de son album « L’art des naufragés », rencontrant déjà un joli accueil critique.

Joseph d’Anvers, lui aussi, est de retour avec un nouvel album, 6 ans après « Les matins blancs ». le chanteur-romancier nous a fait l’amitié de nous ouvrir sa bibliothèque, où se côtoient des ouvrages de littérature et de bandes dessinées d’hier et d’aujourd’hui, dans un joyeux bric-à-brac.

Difficile d’évoquer le temps qui passe, sans parler de transmission et d’héritage, notamment artistique : et qui mieux que Charles Souchon, alias Ours, pouvait incarner cette descendance et cette aptitude à faire briller au firmament des grands poètes un nom désormais entré dans la légende de la variété française. Alors qu’on attend impatiemment son album « Mitsouko », le discret et hyper talentueux « fils de… » s’est prêté à notre questionnaire de Proust…

À la recherche de ce temps perdu de vue, nous avons aussi rassemblé pour vous les albums collectifs hommages à nos plus grands, dont les chansons ont traversé les âges, dans notre rubrique « Disco Story »… De Brel à Barbara,  Bashung à Gainsbourg ou Daho, tous ont vu leurs hits revisités avec plus ou moins de modernité et de respect, signe de l’intemporalité de leur œuvre.

Et parce que la beauté de ses photographies a su traverser les âges, tout en ayant renouvelé le regard porté sur les plus grandes stars du cinéma et de la musique, auxquelles il a insufflé un supplément d’âme, c’est au géant Patrick Swirc que nous avons choisi de dédier notre galerie JSM. Nous l’avons rencontré pour évoquer avec lui son immense carrière et sa quête d’humanité derrière son objectif.

Enfin, nous ne voulions pas évoquer ce tourbillon temporel sans évoquer un avenir, forcément porteur d’espoir : à commencer par Pascal Obispo, qui préfigure peut-être une nouvelle forme de consommer la musique et de rapport aux fans, avec le lancement de son application « Obispo All Access ». L’avenir dira s’il aura été visionnaire sur ce coup… En attendant, nous revenons sur sa carrière monumentale, avec un portrait de A à Z du prolifique chanteur.

Ce futur si incertain prend également le visage de jeunes talents que nous avons voulu mettre à l’honneur : d’abord, les 6 nommés aux Victoires de la musique dans les catégories révélations masculine et féminine, et auxquels nous consacrons une série de mini-portraits, illustrés de photos exclusives, mais aussi le duo Videoclub, dont la fraicheur du premier album aux relents nostalgiques 80’s agit comme un bonbon à la menthe ! Il s’est prêté à deux voix avec enthousiasme et malice à notre interview « premières fois »…

Nous espérons que ce panorama transgénérationnel de l’actualité musicale du moment, défiant l’espace et le temps, vous transportera vers des horizons lumineux et saura vous faire attendre des jours meilleurs qui ne tarderont pas à arriver !

Nous vous remercions de traverser ce temps avec nous en partageant un peu de cette culture, au travers des artistes, dont nous avons tant besoin et qui EST essentielle.

Bonne lecture à tous !

Eric & Gregg.

_

Eric et Gregg, co-fondateurs, de JE SUIS MUSIQUE, remercient infiniment tous les artistes et tous ceux qui travaillent avec eux et qui continuent, malgré ce contexte toujours difficile, de porter le flambeau de la musique. Merci à tous les collaborateurs de ce numéro et à vous, chers lecteurs et chères lectrices.


JE SUIS MUSIQUE

Découvrez tous les numéros en cliquant sur les liens :

Et retrouvez facilement tous nos articles, tous les artistes JSM en cliquant sur MENU JSM INTEGRAL de A à Z



Aucune autre utilisation n’est permise. Ainsi, aucune publication ne pourra être faite sur des comptes tiers, ni sur d’autres sites web ou autres support de quelque nature, ni sur une nouvelle publication sur le même site. Aucune altération de l’image ni détournement de son contexte ne sont autorisés. Aucun transfert de cette autorisation à un tiers n’est possible, et la photo ne peut pas être utilisée à des fins professionnelles, commerciales ou promotionnelles, ni à des fins de propagande politique ou autre.

DISCO STORY

Les Tributes…

Après avoir consacré notre rubrique aux albums hommages aux grands noms de la chanson française et de ses artisans dans notre précédent numéro, Je Suis Musique a choisi de boucler la boucle, et d’achever (provisoirement…), le triptyque avec les albums « Tributes » collectifs. Qu’ils soient publiés de leur vivant, ou en guise de révérence post-mortem, tous les monstres sacrés du patrimoine ont vu leur répertoire revisité par leurs pairs le temps d’un album de « covers », y compris à l’Etranger, avec plus ou moins d’inventivité et de respect pour les oeuvres originales : Piaf, Barbara, Brassens, Brel, Béart, Gainsbourg, Souchon, Delpech, Daho… Nous en avons rassemblé pour vous un florilège (hors albums de duos et compilations), témoignant de l’importance d’une chanson française qui se transmet de génération en génération, et de l’intemporalité des grands standards…

Poursuivre la lecture de «  »

JE SUIS MUSIQUE #32 Jane Birkin

JE SUIS MUSIQUE #32

numéro 32 . Jane Birkin . 09.01.21.

crédit photo de la couverture : Jane Birkin par Delphine Ghosarossian (DR ) // Artwork cover : Gregory Guyot (D.R. / @I_am_Gregg / JSM)

JE SUIS MUSIQUE #32

au sommaire :

Pour accéder aux articles, cliquez simplement dessus…

JANE BIRKIN : la renaissance , l’interview

LOU DOILLON : l’interview 100% Cinéma

GAËTAN ROUSSEL : l’interview 100% Musique

FRANCOISE HARDY de A à Z

DOMINIQUE A : l’interview  » à livre ouvert »

ROSE : l’interview « Déshabillez-moi »

BEN MAZUE : le Questionnaire de Proust

JOEL SAGET : L’oeil de l’AFP, l’interview

JOEL SAGET expose dans la Galerie JSM

BAPTISTE VENTADOUR : l’interview « Premières fois »

CHANTAL GOYA : l’interview « Comme un garçon »

JOHNNY HALLYDAY & SYLVIE VARTAN, un parfum d’idéal

La Télévision célèbre LA FÊTE DE LA CHANSON FRANCAISE sur France 2

DISCO STORY Les hommages, partie 1 : les incontournables

DISCO STORY Les hommages, partie 2 : paroles et musiques


JE SUIS MUSIQUE #32

Chère lectrice, cher lecteur,

Pour commencer, nous vous souhaitons une bien meilleure année à chacun d’entre vous !

2020 aura été une année chaotique pour le monde en général, et pour la culture en particulier. Nous préfèrerons retenir au fil des 8 numéros de JE SUIS MUSIQUE qui ont jalonné cette année si particulière quelques moments lumineux. Du « Grand Prix » de Benjamin Biolay à « N’attendons pas » de Vianney, de « Toï Toï » de Suzane, au tribute parfait d’Emmanuelle Béart dédié à son père Guy, ces beaux albums nous auront un peu consolé de l’absence douloureuse de lives, de concerts, de festivals, de ce lien social si vital et de ces rencontres.

2021, si attendue, si espérée, après des mois de résilience, sera forcément l’année du renouveau et de la renaissance, à l’instar de celle de l’immense artiste qui nous fait l’honneur de commencer 2021 avec nous : Jane Birkin. L’icône absolue, dont la simple évocation du nom ramène à la surface nos souvenirs de toujours, la légende vivante à l’élégance naturelle et à la popularité intacte, nous a accordé une interview exceptionnelle pour accompagner la sortie de son nouvel album, « Oh! Pardon tu dormais… ». Plus que jamais, cet album important à plus d’un titre, cristallise pour la star une forme de renaissance artistique, après des moments plus difficiles et des blessures intimes encore présentes. Elle nous a raconté ses orages et ses peines mais aussi sa joie de retrouver l’ami Etienne Daho, et le chemin vers la lumière et l’embellie. Au fil des mots, Jane Birkin n’a rien perdu de sa grâce innée et de son aura si unique qui forcent tous les respects.

Cet espoir de retour à la vie est le fil conducteur du sommaire de ce tout premier numéro de l’année, avec des idoles de toujours comme des nouveaux venus, attendant eux aussi l’éclaircie promise. De Chantal Goya, comme vous ne l’avez jamais lue, à Baptiste Ventadour, révélation de la scène française, toutes les générations sont ici réunies dans une même espérance de jours meilleurs. Tous les artistes rencontrés pour vous incarnent, à leur façon, une forme de renaissance, de Dominique A. avec le sublime album « Jours étranges » conçu en plein confinement, à Gaëtan Roussel de retour en solo, de Rose dont le doublé « Kérosène » raconte sa sortie de l’enfer des addictions, à Lou Doillon désormais artiste indé plus libre que jamais, ou encore Ben Mazué qui, après un parcours remarquable, nous livre « Paradis », album intime de la séparation réussie et de la plénitude. Tous se révèlent comme au premier jour et nous font la promesse d’une belle année à venir.

Notre panorama du mois ne serait pas complet sans la Galerie JSM qui expose l’un des plus grands photographes de l’AFP, Joël Saget, avec ses portraits contrastés si intenses, sans notre Disco Story consacrée aux albums Hommages, ou sans avoir évoqué, côté livres, le couple iconique Johnny et Sylvie. Enfin, notre portrait de A à Z est consacré ce mois-ci à une autre icône absolue : l’immense et intemporelle Françoise Hardy, qui boucle le sommaire de ce 32ème numéro.

Voilà autant de bonnes raisons pour aborder 2021, non seulement comme une nouvelle année, mais fort probablement comme une année nouvelle. Et cette embellie si espérée, c’est tout ce que l’on se souhaite à tous.

Encore bonne année, bonne lecture. Et plus que jamais, merci de nous rester fidèles.

Eric & Gregg.

_

Eric et Gregg, co-fondateurs, de JE SUIS MUSIQUE, remercient infiniment tous les artistes et tous ceux qui travaillent avec eux et qui continuent, malgré ce contexte toujours difficile, de porter le flambeau de la musique. Merci à tous les collaborateurs de ce numéro et à vous, chers lecteurs et chères lectrices.

Un immense et chaleureux merci tout particulier à Delphine Ghosarossian.


JE SUIS MUSIQUE

Découvrez tous les numéros en cliquant sur les liens :

Et retrouvez facilement tous nos articles, tous les artistes JSM en cliquant sur MENU JSM INTEGRAL de A à Z



Aucune autre utilisation n’est permise. Ainsi, aucune publication ne pourra être faite sur des comptes tiers, ni sur d’autres sites web ou autres support de quelque nature, ni sur une nouvelle publication sur le même site. Aucune altération de l’image ni détournement de son contexte ne sont autorisés. Aucun transfert de cette autorisation à un tiers n’est possible, et la photo ne peut pas être utilisée à des fins professionnelles, commerciales ou promotionnelles, ni à des fins de propagande politique ou autre.

DISCO STORY :

Ils chantent…

Qu’ils soient en panne d’inspiration, ou qu’ils leur vouent une réelle admiration, de nombreux artistes – toutes générations confondues – ont marqué une pause dans leur discographie, pour enregistrer des albums entiers en forme d’hommage à leurs pairs ou à leurs maîtres-à-chanter : en témoignent les derniers albums de Dany Brillant et de Gad Elmaleh, respectivement dédiés aux oeuvres monumentales de leur idoles Charles Aznavour et Claude Nougaro. Des grands disparus, comme Barbara, Brel, Brassens, Ferré,Gainsbourg, Ferrat ou Reggiani, en passant par les interprètes purs comme Piaf, Hallyday ou Dalida, sans oublier de grands poètes, d’Aragon à Vian, ou des compositeurs comme Michel Legrand ou Francis Lai, nous en avons retrouvé pour vous les pochettes les plus cultes ou les plus anecdotiques (hors « tributes à… » collectifs qui feront l’objet d’une autre rétrospective ultérieure)…  En bonus, quelques disques étrangers, preuves du prestige de la chanson française en dehors de nos frontières…

Poursuivre la lecture de «  »