JE SUIS MUSIQUE #36

numéro 36 . Clara Luciani . 10.07.21.

crédit photo de la couverture : Clara Luciani par Alice Moitié (DR / Romance / UM ) // Artwork cover : Gregory Guyot (D.R. / @I_am_Gregg / JSM)

JE SUIS MUSIQUE #36

au sommaire :

Pour accéder aux articles, cliquez simplement dessus…

CLARA LUCIANI : L’interview au rythme du cœur

SHEILA : un portrait de A à Z

INDOCHINE : le concert test

HOSHI : l’interview « premières fois »

BON ENTENDEUR : l’interview 100% Musique

MARINA HANDS : l’interview 100% Cinéma

ADRIEN GALLO : le Questionnaire de Proust

JOYCE JONATHAN : l’interview « déshabillez-moi »

GAEL FAURE : l’interview « voyage, voyage »

CLARA YSE : l’interview « à livre ouvert »

ARIANE MOFFATT : l’interview « Comme un garçon »

ANTOINE LE GRAND : l’interview 100% Photo

Exposition dans la Galerie JSM : ANTOINE LE GRAND

DISCO STORY : des prénoms à l’appel


JE SUIS MUSIQUE #36

Cher lectrice, cher lecteur,

Alors que chacun d’entre vous s’apprête à prendre enfin un peu de bon temps, nous voulions vous offrir un numéro d’été encore plus exceptionnel et placé sous le signe de la joie, de la décontraction et du lâcher-prise…

Et nous ne pouvions trouver meilleure ambassadrice de cette ode à la joie que la belle et talentueuse Clara Luciani, tant son deuxième album « Coeur », déjà couvert d’or (50.000 exemplaires certifiés), est tout entier baigné d’ondes positives, tel une invitation à aimer la vie et à profiter de chaque instant. Bien que très accaparée de toutes parts, celle que nous avons vu grandir sous nos yeux pour devenir la star qu’elle est aujourd’hui,  nous a fait l’honneur et l’amitié de se poser pour évoquer la genèse de cette réussite totale, parler de ses projets et faire le point sans filtres sur le tourbillon vertigineux qu’est sa nouvelle vie… Parce qu’elle est, au sein de la nouvelle génération, celle qui incarne le mieux nos valeurs et notre attachement à une chanson populaire et élégante, nous aimons Clara « à la folie », et voulions le lui témoigner, en lui consacrant sa deuxième couverture de JSM, alors même qu’elle fête aujourd’hui, 10 juillet, ses 29 étés ! Joyeux anniversaire Clara !

C’est à une autre star, icône Yéyé par excellence, et incarnation depuis 60 ans de la bonne humeur et de la joie de vivre, le mythe Sheila, que nous consacrons notre portrait de A à Z. Alors qu’elle vient de publier « Venue d’ailleurs », un album très convaincant et d’ailleurs couvert de succès critique et commercial, nous voulions rendre hommage à celle qui a su traverser les épreuves de sa vie de femme et d’artiste avec force et dignité, au rythme d’un nombre incalculable de tubes, sans jamais baisser les bras… Chapeau bas, madame !

Côté filles, ce numéro ne manque pas de battantes et de formidables artistes, résolument tournées vers la lumière : à commencer par Hoshi, qui a su transcender toutes les malveillances et messages de haines à son égard, pour revenir plus forte, plus solaire et plus attachante que jamais. Elle nous livre une nouvelle version augmentée de son album très réussi, « Sommeil levant », et s’est prêtée pour l’occasion à l’interview « Premières fois ». Autre guerrière dans son genre, la québécoise Ariane Moffatt, d’ordinaire de tous les combats depuis ses débuts, nous offre désormais un visage totalement serein et épanoui, avec « Incarnat », un album en forme de voyage introspectif vers la sérénité. En direct de son Montréal natal, elle a joué le jeu de l’interview « Comme un garçon »…

C’est également une Joyce Jonathan, apaisée, plus heureuse et inspirée que jamais, que nous avons rencontrée alors qu’elle prépare son grand retour avec un album de chansons « feel good », comme en témoigne le premier extrait prometteur. Elle s’est amusée à répondre pour nous à l’interview « Déshabillez-moi »… De son côté, alors qu’elle publie cet été son premier romain, la belle et mystérieuse Clara Ysé, nous a ouvert sa bibliothèque personnelle pour l’interview « À livre ouvert », comme autant d’appels à se plonger dans de jolies lectures, pour mieux se retrouver soi-même en cette belle saison…

Et parce que le Festival de Cannes bat actuellement son plein, nous ne pouvions oublier combien chanson et grand écran font souvent bon ménage. Pour preuve, c’est une comédienne exceptionnelle, aux choix toujours audacieux entre chanson, cinéma, littérature et théâtre, une femme forte et fragile à la fois, n’ayant jamais écouté que ses propres envies et sa petite musique intérieure, l’immense Marina Hands, qui nous a fait l’honneur de répondre à l’interview « 100% cinéma ».

Ce mois de juillet est également celui de la reprise des concerts et des festivals tant attendus, certes dans des conditions particulières, mais quelle joie immense de retrouver l’émotion du Live ! Cette émotion oubliée, nous avions la primeur de la redécouvrir lors du concert test offert par Indochine en mai dernier, et dont nous vous proposons le reportage exclusif et en immersion totale dans l’univers d’un groupe qui, en 40 ans de carrière, n’a rien perdu de sa créativité et de son enthousiasme juvénile.

Si cet été est (un peu…) celui de la liberté retrouvée, nous avons fait appel à Gael Faure, pour nous donner des envies et des idées de voyage(s), alors que son nouveau single s’impose comme un hymne à la re-connection avec soi-même. Quant à Adrien Gallo, petit prince d’une Pop légère et adolescente, de retour en solo, il s’est plié avec joie au Questionnaire de Proust, à l’occasion de son retour en solo.

Côté rencontres, et parce qu’il est de saison d’avoir envie de s’oublier sur les Dance-Floors après plusieurs mois de fermeture des clubs, nous avons aussi fait appel au sympathique trio de remixeurs Bon Entendeur, pour répondre d’une voix à notre interview « 100% musique », et nous concocter la play-lest idéale de l’été 2021 ! Plus que jamais, « Le temps est bon »…

Et s’il vous venait ensuite l’envie de faire des bébés, notre rubrique disco-story est là pour vous donner quelques idées de prénoms, à travers les chansons ayant fait les beaux jours des hit-parades français depuis un demi-siècle, de « Alice » à « Marie », « Raphaël », ou « Nicolas »…

Enfin, pour que la fête des sens soit totale, nous avons eu l’honneur de rencontrer le bien-nommé photographe Antoine Le Grand, le temps d’une interview passionnante. Nous lui consacrons notre Galerie JSM 5 étoiles de ce numéro, où se côtoie une pléïade de stars, de Johnny Hallyday à Alain Bashung, Zazie ou Sylvie Vartan !

Nous vous laissons donc en excellente compagnie avec tous ces artistes exceptionnels, et vous souhaitons un bel été ! N’hésitez pas à vous abonner, liker, partager, relayer…

Soyez heureux, soyez musique, et rendez-vous à la rentrée pour de nouvelles aventures ! 

Eric & Gregg.

_

Eric et Gregg, co-fondateurs, de JE SUIS MUSIQUE, remercient infiniment tous les artistes et tous ceux qui travaillent avec eux et qui continuent, malgré ce contexte toujours difficile, de porter le flambeau de la musique. Merci à tous les collaborateurs de ce numéro et à vous, chers lecteurs et chères lectrices.


JE SUIS MUSIQUE : l’intégrale

Découvrez tous les numéros en cliquant sur les liens :

Et retrouvez facilement tous nos articles, tous les artistes JSM en cliquant sur MENU JSM INTEGRAL de A à Z



Aucune autre utilisation n’est permise. Ainsi, aucune publication ne pourra être faite sur des comptes tiers, ni sur d’autres sites web ou autres support de quelque nature, ni sur une nouvelle publication sur le même site. Aucune altération de l’image ni détournement de son contexte ne sont autorisés. Aucun transfert de cette autorisation à un tiers n’est possible, et la photo ne peut pas être utilisée à des fins professionnelles, commerciales ou promotionnelles, ni à des fins de propagande politique ou autre.

DISCO STORY

des prénoms à l’appel…

Donner un prénom pour titre à une chanson est une tradition ancestrale dans le monde entier, et plus particulièrement dans le répertoire français. Sans être un gage de succès, force est de constater que de « Aline » à « Céline », « Nathalie », « Gabrielle », « Pierre », « Melissa », « Michèle », « Etienne », « Lucie », « Laura » ou « Nicolas », tous les grands noms de la variété hexagonale comptent à leur répertoire un ou plusieurs tubes se résumant à un prénom, au point d’avoir parfois été, bien malgré eux, à l’origine d’un phénomène de mode pour la génération d’enfants nés à leur sortie. A l’occasion de cette Disco Story, nous avons déroulé pour vous l’abécédaire des chansons-prénoms les plus emblématiques ayant fait l’objet de 45 tours ou CD singles, mais aussi quelques curiosités oubliées…

Poursuivre la lecture de «  »

JE SUIS MUSIQUE #35

numéro 35 . Patrick Juvet . 15.05.21.

crédit photo de la couverture : Patrick Juvet par Alain Marouani (DR ) // Artwork cover : Gregory Guyot (D.R. / @I_am_Gregg / JSM)

JE SUIS MUSIQUE #35

au sommaire :

Pour accéder aux articles, cliquez simplement dessus…

PATRICK JUVET, l’interview souvenir

MAISSIAT : l’interview « A livre ouvert »

TIM DUP : l’interview « Voyage, voyage »

IMANY : l’interview « Déshabillez-moi »

HENRI SALVADOR : un portrait de A à Z

HENRI SALVADOR : voyage dans son « âme-studio »

PATXI : l’interview « 100% Musique »

ILIONA : l’interview « Premières fois »

ARNO : le Questionnaire de Proust

JERÔME BONNET : l’interview « 100% Photo »

JERÔME BONNET expose dans la Galerie JSM

ANDRE MANOUKIAN : l’interview « Plateau Télé »

SYLVIE VARTAN: Sexy 60’s

DISCO STORY : plein(s) soleil(s)


JE SUIS MUSIQUE #35

Chères lectrices, chers lecteurs,

Nous y sommes, ou presque… A force de ténacité, de courage et au prix d’efforts surhumains (notamment des personnels soignants et du corps médical…), le bout du tunnel se présente enfin à nous, avec un possible retour aux lieux de cultures, musées, cinémas, théâtres et salles de concerts ! Sous certaines conditions bien sûr, mais tout de même, quel rayon de soleil dans nos vies endeuillées, que cet espoir de retour à la vie normale, ou presque !

C’est précisément, sous le signe du soleil et du retour des beaux jours, que nous avons conçu ce numéro encore exceptionnel !

Tout d’abord, en rendant un dernier hommage à Patrick Juvet (compositeur du tube « Le lundi au soleil »), disparu le 1er avril dernier, histoire de rappeler combien l’ange blond venu de Suisse avait été solaire et éblouissant dans sa jeunesse, apportant à la chanson française un souffle mélodique, au même titre qu’un Christophe ou un Chamfort, avant de devenir l’étincelante Disco star que l’on sait. Nous avons retrouvé une longue interview qu’il avait accordée à l’équipe de JSM en 1995, alors qu’un espoir de retour en grâce s’ouvrait à lui. Nous vous l’offrons ici en intégralité.

Ensuite, qui mieux que le mythe Henri Salvador, pouvait incarner ce soleil régénérateur d’énergies et de pensées positives ? Alors que vient de sortir un sublime album posthume d’inédits « Homme studio », son épouse Catherine nous a reçus dans son antre créatif au coeur de la Place Vendôme à Paris, le temps d’un reportage exclusif, accompagnant un portrait de A à Z, de l’artiste aux multiples facettes, dont le répertoire a su si habilement faire entrer un peu de soleil de son île ou du Brésil dans nos coeurs, sur d’immortelles « chansons douces », entre sourire et mélancolie.

«Sous le soleil exactement» c’est aussi le mot d’ordre que s’est donné André Manoukian, en revisitant le répertoire de Serge Gainsbourg en piano solo, escorté d’interprètes féminines de rêve, d’Isabelle Adjani à Melody Gardot. L’homme de télévision et néanmoins pianiste virtuose s’est amusé à se rappeler avec tendresse et nostalgie ses meilleurs souvenirs du petit écran, pour une interview « Plateau Télé ».

A l’aube de cet été que chacun d’entre nous souhaite festif et riche en découvertes, l’ami Tim Dup dont on attend impatiemment le 3ème album nous a ouvert son carnet de route, le temps d’une interview « Voyage voyage », illustrée de photos du jeune globe trotter au soleil d’une Italie chère à son coeur, tandis que Patxi nous invite à explorer les secrets de son Pays Basque natal, à l’occasion de la sortie d’un album très réussi « En Basque », adaptations de ses standards préférés, de Christophe à Clara Luciani, prétexte à une interview 100% Musique et à une playlist Deezer/JSM, des plus subtiles !

Solaire est également le qualificatif qui colle à la peau d’Imany dont la prestance dingue et la classe naturelle illuminent chacune de ses apparitions : dans l’attente de son nouvel album, annoncé par une reprise de « Wonderful Life » de Black, le diamant noir s’est livrée pour nous à une master-class de mode et de style… C’est l’interview « Déshabillez-moi » de ce numéro !

Côté patrimoine, dans notre rubrique « Disco Story », le thème était tout trouvé puisque nous avons recensé l’essentiel des chansons francophones (et elles sont nombreuses !) à avoir célébré l’astre de feu, d’« Il est mort le soleil » de Nicoletta, à « Soleil » de Françoise Hardy ou « Soleil bleu » de Sylvie Vartan, artiste lumineuse et solaire s’il en est, également à l’honneur de ce numéro avec un rappel des rééditions vinyle de ses albums cultes, célébrant ses 60 ans de carrière, en attendant son 50ème album studio, prévu à la rentrée et éblouissant de collaborations prestigieuses.

De lumières et de couleurs étincelantes, le photographe Jérôme Bonnet est devenu le maître absolu, comme en témoignent ses clichés de nos artistes préférés, de Benjamin Biolay à Eddy de Pretto : il est l’invité de notre Galerie JSM et s’est raconté pour nous, en exclusivité.

Et parce qu’il n’y a pas de soleil sans zones d’ombres, nous avons également rencontré des artistes ayant fait de leurs clair-obscurs tout leur charme et leur mystère : de l’iconoclaste Arno, nous ayant fait l’amitié de s’amuser à répondre au Questionnaire de Proust, à l’occasion de la sortie de son album piano-voix dans la collection « Parce Que », à la toujours raffinée et élégante Maissiat nous confiant ses conseils de lectures estivales à savourer sous un parasol dans une interview « À livre ouvert », jusqu’à la benjamine Iliona, évoquant ses « Premières fois » avec toute la délicatesse et la sensibilité qu’on devine déjà chez la jeune interprète de « Moins joli ». Trois « soleils noirs », trois générations, à l’honneur de ce numéro !

Nous vous souhaitons un printemps aussi musical et ensoleillé que possible à la lecture de Je Suis Musique ! Vous l’aurez bien mérité…

Merci pour votre fidélité, vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire, à nous découvrir, en France et partout dans le monde aussi. Vous êtes nos milliers de petits soleils. Merci de briller et de faire rayonner JE SUIS MUSIQUE. Bonne.s lecture.s !

Eric & Gregg.

_

Eric et Gregg, co-fondateurs, de JE SUIS MUSIQUE, remercient infiniment tous les artistes et tous ceux qui travaillent avec eux et qui continuent, malgré ce contexte toujours difficile, de porter le flambeau de la musique. Merci à tous les collaborateurs de ce numéro et à vous, chers lecteurs et chères lectrices.


JE SUIS MUSIQUE : l’intégrale

Découvrez tous les numéros en cliquant sur les liens :

Et retrouvez facilement tous nos articles, tous les artistes JSM en cliquant sur MENU JSM INTEGRAL de A à Z



Aucune autre utilisation n’est permise. Ainsi, aucune publication ne pourra être faite sur des comptes tiers, ni sur d’autres sites web ou autres support de quelque nature, ni sur une nouvelle publication sur le même site. Aucune altération de l’image ni détournement de son contexte ne sont autorisés. Aucun transfert de cette autorisation à un tiers n’est possible, et la photo ne peut pas être utilisée à des fins professionnelles, commerciales ou promotionnelles, ni à des fins de propagande politique ou autre.

DISCO STORY

Plein(s) Soleil(s)

Après de longs mois de confinements, de déconfinements, de couvre-feu en parenthèses, les beaux jours reviennent. On ne parle pas ici que de météo mais aussi du retour à la vie, la vie d’avant pour certains, la vie nouvelle pour d’autres, la belle vie pour tout le monde. A l’approche d’un été que l’on espère libérateur et libéré, nous mettons le cap sur la musique en plein soleil pour ouvrir officiellement la saison dite des amours et pour symboliser aussi cette nouvelle vague d’espoir et de lumière. Et ce n’est pas nouveau, le soleil n’est pas que le symbole actuel de ce besoin de lumière au bout du long tunnel sombre de notre humanité, c’est une étoile qui a inspiré toutes les décennies de la chanson francophone. JE SUIS MUSIQUE vous invite à les parcourir à travers quelques une des pochettes de disques iconiques dédiées à l’astre de feu…

Poursuivre la lecture de «  »

JE SUIS MUSIQUE #34 Raphaël

JE SUIS MUSIQUE #34

numéro 34 . Raphaël . 27.03.21.

crédit photo de la couverture : Raphaël par Arno Lam (DR ) // Artwork cover : Gregory Guyot (D.R. / @I_am_Gregg / JSM)

JE SUIS MUSIQUE #34

au sommaire :

Pour accéder aux articles, cliquez simplement dessus…

RAPHAËL tombe le masque, l’interview

LOUANE de A à Z

AMIR : l’interview « Voyage Voyage »

JEANNE CHERHAL : l’interview « à livre ouvert »

ETIENNE DAHO entre au Palais Galliera

JULIE ZENATTI : l’interview « Deshabillez-moi »

JEREMY FREROT : l’interview « 100% Musique »

LOLA DUBINI : l’interview « Premières fois »

MARKA : le questionnaire de Proust

KATEL : l’interview « Comme un garçon »

FRANK LORIOU, l’interview

FRANK LORIOU expose dans la Galerie JSM

DAPHNE BÜRKI : l’interview « Plateau Télé »

DISCO STORY : les interprètes de Serge Gainsbourg


JE SUIS MUSIQUE #34

Chère lectrice, cher lecteur,

En ce printemps perturbé, et alors que nous sommes tous en manque de repères depuis plus d’un an, crise sanitaire oblige, nous avons choisi de placer ce numéro sous le signe d’une qualité qui nous est chère à JE SUIS MUSIQUE : la fidélité. Celle de l’amitié, du coeur, de toutes ces valeurs profondément humaines qui nous rassemblent autour de la musique…

Et qui mieux que Raphaël pouvait incarner cette qualité si rare, alors qu’il vient justement de publier « Haute-fidélité », un neuvième album aussi énergique qu’élégant, et déjà salué de toutes parts ? Nous avons rencontré le dernier romantique qui est longuement revenu pour nous sur la confection méticuleuse de cet album cher à son coeur de rockeur, cristallisant toutes ses fidélités, au terme de 20 ans d’une carrière sans fausse note et guidée par l' »amour toujours ».

Autre invité de marque, l’« ange brun » Amir, ainsi que nous surnommions le chanteur lors de notre première rencontre, nous a fait l’honneur d’inaugurer une nouvelle rubrique, l’interview « Voyage Voyage ». Fidèle en amitié, tout autant qu’à ses racines, l’infatigable globe-trotter nous emmène faire un tour du monde virtuel de ses plus belles destinations, à l’heure où les découvertes et les rencontres nous manquent tant.

Fidèle, Jeanne Cherhal l’est tout autant à son goût pour la langue française qu’à ses souvenirs d’enfance, que la chanteuse a rassemblé avec talent dans un premier ouvrage très réussi « À cinq ans, je suis devenue terre à terre ». Pour l’occasion, elle nous a ouvert sa bibliothèque imaginaire, le temps d’une interview 100% littérature, « à livre ouvert ».

Fidèle parmi les fidèles, l’ami Etienne Daho l’est avant tout, et depuis quatre décennies à son style, tant musical que vestimentaire, le tout faisant de lui l’indétrônable roi de la french Pop. Alors que le prestigieux musée Galliera lui ouvre ses portes, on vous dit tout sur la garde-robe iconique d’ED, désormais indissociable de l’histoire de la chanson française…

Tandis que son album « Joie de vivre » continue son joli parcours, nous avons aussi choisi de dresser le portrait de A à Z de Louane, grande fidèle à son Nord natal, au point de l’avoir choisi pour cadre d’une séance photo historique, avec le légendaire Martin Parr.

Nos autres invités ne dérogent pas à la règle, et sont chacun à leur façon, de grands fidèles : tout d’abord Julie Zenatti, fidèle à ses références musicales entre toutes, du tandem Berger-Gall à Véronique Sanson,  comme en témoigne son dernier album « Refaire danser les fleurs ». Elle s’est déshabillée en paroles et musique pour nous ! Katel, fidèle à ses convictions féministes et à son combat pour la place des femmes dans la société et l’industrie musicale, s’est prêtée avec humour à l’interview « Comme un garçon », entre rose et chou. Jérémy Frérot, dont le deuxième album « Meilleure vie »,  atteste plus que jamais de son attachement à des valeurs humanistes, a répondu à notre invitation, le temps d’une interview « 100% musique ».  Quant à Marka, dont c’est le grand retour, il s’est plié au « questionnaire de Proust » de toute sa « belgitude », avec cet humour et cette autodérision qui font sa constance et notre bonheur depuis plus de trente ans.

Enfin, la benjamine Lola Dubini, dont on adore le style unique dans le paysage musical français, entre drôlerie et sensibilité, s’est rappelé ses « premières fois » à l’occasion de la sortie de son premier album rafraichissant : de quoi mesurer qu’en dépit de son jeune âge, cette Lola-là n’a pas oublié d’où elle vient, ni ses premiers émois musicaux, signe d’une grande maturité et d’un humour irrésistible.

Une autre nouvelle rubrique s’est invitée dans ce numéro, l’interview « plateau TV » : et pour l’inaugurer, nous avons choisi de rencontrer Daphné Bürki, grande figure de France Télévisions et visage emblématique de la chaine éphémère Culturebox. Cette messagère d’espoir aux professionnels de la culture nous prouve, à travers ses réponses, qu’elle n’est pas là par hasard, et tout son attachement à la télévision française et aux émissions cultes qui ont fait le prestige de ce merveilleux outil.

Côté photographie, nous avons rencontré et ouvert la galerie JSM de ce numéro, à l’immense Frank Loriou, dont les choix artistiques ont toujours été intimement liés à ses amitiés fidèles, de Tiersen à Murat, mais aussi à une insatiable quête de simplicité.

Et pour finir, nous consacrons notre rubrique Disco Story à l’immense Serge Gainsbourg, dont on célèbre en ce mois de mars, les 30 ans de la disparition, en attendant l’ouverture au public de sa mythique maison de la rue de Verneuil à Paris. À Serge, ou en tout cas à ses légendaires interprètes, de Jane Birkin à Alain Chamfort, dont la fidélité au génial maître-à-chanter n’est plus à prouver, tant ces « ils » et ces « elles » n’ont eu de cesse de faire connaitre et vivre ses chefs d’oeuvres. 

Mais plus que tout, c’est à vous qui nous lisez depuis le début de l’aventure, fidèles parmi les fidèles, que nous dédions ce numéro que nous avons voulu encore une fois exceptionnel, envers et contre tout.

Portez-vous bien, et bonne lecture !

Eric & Gregg.

_

Eric et Gregg, co-fondateurs, de JE SUIS MUSIQUE, remercient infiniment tous les artistes et tous ceux qui travaillent avec eux et qui continuent, malgré ce contexte toujours difficile, de porter le flambeau de la musique. Merci à tous les collaborateurs de ce numéro et à vous, chers lecteurs et chères lectrices.


JE SUIS MUSIQUE

Découvrez tous les numéros en cliquant sur les liens :

Et retrouvez facilement tous nos articles, tous les artistes JSM en cliquant sur MENU JSM INTEGRAL de A à Z



Aucune autre utilisation n’est permise. Ainsi, aucune publication ne pourra être faite sur des comptes tiers, ni sur d’autres sites web ou autres support de quelque nature, ni sur une nouvelle publication sur le même site. Aucune altération de l’image ni détournement de son contexte ne sont autorisés. Aucun transfert de cette autorisation à un tiers n’est possible, et la photo ne peut pas être utilisée à des fins professionnelles, commerciales ou promotionnelles, ni à des fins de propagande politique ou autre.

DISCO STORY

Les voix de Gainsbourg

Le 2 mars 1991, nous quittait Serge Gainsbourg, laissant une œuvre prolixe, aux multiples facettes, explorant des styles et des univers avec une audace élégante et une poésie moderne qui lui allaient si bien, à lui comme à ses nombreux interprètes, ces hommes et femmes qui ont chanté ses mots au rythme de sa musique. S’il a fait chanter beaucoup d’actrices de cinéma, à commencer par les femmes de sa vie, Brigitte Bardot, Jane Birkin, Charlotte Gainsbourg, mais aussi Catherine Deneuve, ou Isabelle Adjani, il compte également un éventail d’interprètes de toutes les générations, de Zizi Jeanmaire à Vanessa Paradis, en passant par France Gall et Alain Chamfort. 30 après sa disparition, Disco Story parcourt la discographie (non exhaustive) des voix d’un Gainsbourg, qui n’a jamais été aussi moderne qu’aujourd’hui. Et le restera sans doute encore longtemps…

Poursuivre la lecture de «  »

JE SUIS MUSIQUE #33 Calogero

JE SUIS MUSIQUE #33

numéro 33 . Calogero . 13.02.21.

crédit photo de la couverture : Calogero par Laurent Humbert (DR ) // Artwork cover : Gregory Guyot (D.R. / @I_am_Gregg / JSM)

JE SUIS MUSIQUE #33

au sommaire :

Pour accéder aux articles, cliquez simplement dessus…

Calogero : « Celui d’en haut », l’interview
Pascal Obispo de A à Z
Bénabar : l’interview 100% Cinéma
Enzo Enzo : l’interview « Comme un garçon »
Joseph d’Anvers : l’interview « à livre ouvert »
Ours : le questionnaire de Proust
Mathieu Boogaerts : l’interview 100% Musique
Emma Daumas : l’interview « Déshabillez-moi »
Videoclub : l’interview « Premières fois »
Patrick Swirc, l’interview
Patrick Swirc expose dans la Galerie JSM
Les révélations des Victoires de la Musique au Casino de Paris

Les 36e Victoires de la Musique, le live de vivre
Disco Story : les albums Tributes


JE SUIS MUSIQUE #33

Chère lectrice, cher lecteur,

Un an ! Bientôt un an déjà, que la crise sanitaire nous prive du droit de rêver, de culture en général, de musiques live en particulier, de chaleur humaine si essentielle, et par dessus tout, que cette catastrophe déconstruit notre rapport au temps dans une déstabilisante et triste routine abêtissante qui s’étire depuis de trop longs mois. Passé, présent, futur, tout se mélange dans nos esprits embrumés, finissant par se résigner à une privation qui n’a fait que trop durer…

Alors que la campagne de vaccination semble apporter une lueur d’espoir et espérer un retour à une vie normale (ou presque) d’ici la fin de l’été 2021, nous avons choisi de mettre à la une de ce nouveau numéro, celui qui justement chante magnifiquement « Le temps » sur son dernier album à succès «Centre ville», le talentueux  Calogero. Lui, d’ordinaire si discret et modeste, nous a fait l’honneur de se livrer en toute sincérité sur la genèse de ce petit bijou, sur ses projets à venir et sur ses colères aussi. En ces jours si déstabilisants, quoi de plus réconfortant que de retrouver un artiste fidèle à lui-même, s’étant forgé un répertoire constellé de tubes ayant traversé les années, pour finalement à force de travail et d’intégrité, entrer durablement dans la cour des grands, de ces stars du passé qui lui ont donné envie de faire ce métier…

Étonnamment, alors que le rapport au temps s’est imposé comme le fil conducteur de ce numéro exceptionnel, les hasards du calendrier nous ont également conduit à rencontrer plusieurs artistes célébrant un retour aussi réjouissant qu’inespéré : à commencer par l’immense Enzo Enzo, qui nous revient avec « Eau calme », un album hyper-ciselé et délicat, écrit avec la fine fleur de la chanson française et nous rappelant combien l’interprète de « Juste quelqu’un de bien » est essentielle à la chanson française au féminin. Plus espiègle et joueuse qu’elle n’y parait, elle s’est prêtée avec générosité à l’interview « Comme un garçon »…

Dans un grand flash-back, nous avons également rappelé à Bénabar, dont c’est le retour à son meilleur niveau après des années de désamour avec le public, comme en atteste son classement en tête des ventes d’albums de son « Indocile heureux », ses meilleurs souvenirs d’acteur le temps d’une interview « 100% cinéma ». De retour également avec un album tout en Anglais, l’iconoclaste Mathieu Boogaerts nous livre sa playlist idéale pour une interview « 100% Musique ».

Au rang des retours inattendus dans ce jeu de miroirs entre passé et présent, et après 11 ans d’absence discographique, les fans de la première heure de la Star Academy se réjouiront de retrouver Emma Daumas, sous un nouveau visage de femme plus épanouie et profonde. Devenue artiste indépendante, elle s’est prêtée à l’interview « déshabillez-moi », à l’occasion de la sortie de son album « L’art des naufragés », rencontrant déjà un joli accueil critique.

Joseph d’Anvers, lui aussi, est de retour avec un nouvel album, 6 ans après « Les matins blancs ». le chanteur-romancier nous a fait l’amitié de nous ouvrir sa bibliothèque, où se côtoient des ouvrages de littérature et de bandes dessinées d’hier et d’aujourd’hui, dans un joyeux bric-à-brac.

Difficile d’évoquer le temps qui passe, sans parler de transmission et d’héritage, notamment artistique : et qui mieux que Charles Souchon, alias Ours, pouvait incarner cette descendance et cette aptitude à faire briller au firmament des grands poètes un nom désormais entré dans la légende de la variété française. Alors qu’on attend impatiemment son album « Mitsouko », le discret et hyper talentueux « fils de… » s’est prêté à notre questionnaire de Proust…

À la recherche de ce temps perdu de vue, nous avons aussi rassemblé pour vous les albums collectifs hommages à nos plus grands, dont les chansons ont traversé les âges, dans notre rubrique « Disco Story »… De Brel à Barbara,  Bashung à Gainsbourg ou Daho, tous ont vu leurs hits revisités avec plus ou moins de modernité et de respect, signe de l’intemporalité de leur œuvre.

Et parce que la beauté de ses photographies a su traverser les âges, tout en ayant renouvelé le regard porté sur les plus grandes stars du cinéma et de la musique, auxquelles il a insufflé un supplément d’âme, c’est au géant Patrick Swirc que nous avons choisi de dédier notre galerie JSM. Nous l’avons rencontré pour évoquer avec lui son immense carrière et sa quête d’humanité derrière son objectif.

Enfin, nous ne voulions pas évoquer ce tourbillon temporel sans évoquer un avenir, forcément porteur d’espoir : à commencer par Pascal Obispo, qui préfigure peut-être une nouvelle forme de consommer la musique et de rapport aux fans, avec le lancement de son application « Obispo All Access ». L’avenir dira s’il aura été visionnaire sur ce coup… En attendant, nous revenons sur sa carrière monumentale, avec un portrait de A à Z du prolifique chanteur.

Ce futur si incertain prend également le visage de jeunes talents que nous avons voulu mettre à l’honneur : d’abord, les 6 nommés aux Victoires de la musique dans les catégories révélations masculine et féminine, et auxquels nous consacrons une série de mini-portraits, illustrés de photos exclusives, mais aussi le duo Videoclub, dont la fraicheur du premier album aux relents nostalgiques 80’s agit comme un bonbon à la menthe ! Il s’est prêté à deux voix avec enthousiasme et malice à notre interview « premières fois »…

Nous espérons que ce panorama transgénérationnel de l’actualité musicale du moment, défiant l’espace et le temps, vous transportera vers des horizons lumineux et saura vous faire attendre des jours meilleurs qui ne tarderont pas à arriver !

Nous vous remercions de traverser ce temps avec nous en partageant un peu de cette culture, au travers des artistes, dont nous avons tant besoin et qui EST essentielle.

Bonne lecture à tous !

Eric & Gregg.

_

Eric et Gregg, co-fondateurs, de JE SUIS MUSIQUE, remercient infiniment tous les artistes et tous ceux qui travaillent avec eux et qui continuent, malgré ce contexte toujours difficile, de porter le flambeau de la musique. Merci à tous les collaborateurs de ce numéro et à vous, chers lecteurs et chères lectrices.


JE SUIS MUSIQUE

Découvrez tous les numéros en cliquant sur les liens :

Et retrouvez facilement tous nos articles, tous les artistes JSM en cliquant sur MENU JSM INTEGRAL de A à Z



Aucune autre utilisation n’est permise. Ainsi, aucune publication ne pourra être faite sur des comptes tiers, ni sur d’autres sites web ou autres support de quelque nature, ni sur une nouvelle publication sur le même site. Aucune altération de l’image ni détournement de son contexte ne sont autorisés. Aucun transfert de cette autorisation à un tiers n’est possible, et la photo ne peut pas être utilisée à des fins professionnelles, commerciales ou promotionnelles, ni à des fins de propagande politique ou autre.

DISCO STORY

Les Tributes…

Après avoir consacré notre rubrique aux albums hommages aux grands noms de la chanson française et de ses artisans dans notre précédent numéro, Je Suis Musique a choisi de boucler la boucle, et d’achever (provisoirement…), le triptyque avec les albums « Tributes » collectifs. Qu’ils soient publiés de leur vivant, ou en guise de révérence post-mortem, tous les monstres sacrés du patrimoine ont vu leur répertoire revisité par leurs pairs le temps d’un album de « covers », y compris à l’Etranger, avec plus ou moins d’inventivité et de respect pour les oeuvres originales : Piaf, Barbara, Brassens, Brel, Béart, Gainsbourg, Souchon, Delpech, Daho… Nous en avons rassemblé pour vous un florilège (hors albums de duos et compilations), témoignant de l’importance d’une chanson française qui se transmet de génération en génération, et de l’intemporalité des grands standards…

Poursuivre la lecture de «  »

JE SUIS MUSIQUE #32 Jane Birkin

JE SUIS MUSIQUE #32

numéro 32 . Jane Birkin . 09.01.21.

crédit photo de la couverture : Jane Birkin par Delphine Ghosarossian (DR ) // Artwork cover : Gregory Guyot (D.R. / @I_am_Gregg / JSM)

JE SUIS MUSIQUE #32

au sommaire :

Pour accéder aux articles, cliquez simplement dessus…

JANE BIRKIN : la renaissance , l’interview

LOU DOILLON : l’interview 100% Cinéma

GAËTAN ROUSSEL : l’interview 100% Musique

FRANCOISE HARDY de A à Z

DOMINIQUE A : l’interview  » à livre ouvert »

ROSE : l’interview « Déshabillez-moi »

BEN MAZUE : le Questionnaire de Proust

JOEL SAGET : L’oeil de l’AFP, l’interview

JOEL SAGET expose dans la Galerie JSM

BAPTISTE VENTADOUR : l’interview « Premières fois »

CHANTAL GOYA : l’interview « Comme un garçon »

JOHNNY HALLYDAY & SYLVIE VARTAN, un parfum d’idéal

La Télévision célèbre LA FÊTE DE LA CHANSON FRANCAISE sur France 2

DISCO STORY Les hommages, partie 1 : les incontournables

DISCO STORY Les hommages, partie 2 : paroles et musiques


JE SUIS MUSIQUE #32

Chère lectrice, cher lecteur,

Pour commencer, nous vous souhaitons une bien meilleure année à chacun d’entre vous !

2020 aura été une année chaotique pour le monde en général, et pour la culture en particulier. Nous préfèrerons retenir au fil des 8 numéros de JE SUIS MUSIQUE qui ont jalonné cette année si particulière quelques moments lumineux. Du « Grand Prix » de Benjamin Biolay à « N’attendons pas » de Vianney, de « Toï Toï » de Suzane, au tribute parfait d’Emmanuelle Béart dédié à son père Guy, ces beaux albums nous auront un peu consolé de l’absence douloureuse de lives, de concerts, de festivals, de ce lien social si vital et de ces rencontres.

2021, si attendue, si espérée, après des mois de résilience, sera forcément l’année du renouveau et de la renaissance, à l’instar de celle de l’immense artiste qui nous fait l’honneur de commencer 2021 avec nous : Jane Birkin. L’icône absolue, dont la simple évocation du nom ramène à la surface nos souvenirs de toujours, la légende vivante à l’élégance naturelle et à la popularité intacte, nous a accordé une interview exceptionnelle pour accompagner la sortie de son nouvel album, « Oh! Pardon tu dormais… ». Plus que jamais, cet album important à plus d’un titre, cristallise pour la star une forme de renaissance artistique, après des moments plus difficiles et des blessures intimes encore présentes. Elle nous a raconté ses orages et ses peines mais aussi sa joie de retrouver l’ami Etienne Daho, et le chemin vers la lumière et l’embellie. Au fil des mots, Jane Birkin n’a rien perdu de sa grâce innée et de son aura si unique qui forcent tous les respects.

Cet espoir de retour à la vie est le fil conducteur du sommaire de ce tout premier numéro de l’année, avec des idoles de toujours comme des nouveaux venus, attendant eux aussi l’éclaircie promise. De Chantal Goya, comme vous ne l’avez jamais lue, à Baptiste Ventadour, révélation de la scène française, toutes les générations sont ici réunies dans une même espérance de jours meilleurs. Tous les artistes rencontrés pour vous incarnent, à leur façon, une forme de renaissance, de Dominique A. avec le sublime album « Jours étranges » conçu en plein confinement, à Gaëtan Roussel de retour en solo, de Rose dont le doublé « Kérosène » raconte sa sortie de l’enfer des addictions, à Lou Doillon désormais artiste indé plus libre que jamais, ou encore Ben Mazué qui, après un parcours remarquable, nous livre « Paradis », album intime de la séparation réussie et de la plénitude. Tous se révèlent comme au premier jour et nous font la promesse d’une belle année à venir.

Notre panorama du mois ne serait pas complet sans la Galerie JSM qui expose l’un des plus grands photographes de l’AFP, Joël Saget, avec ses portraits contrastés si intenses, sans notre Disco Story consacrée aux albums Hommages, ou sans avoir évoqué, côté livres, le couple iconique Johnny et Sylvie. Enfin, notre portrait de A à Z est consacré ce mois-ci à une autre icône absolue : l’immense et intemporelle Françoise Hardy, qui boucle le sommaire de ce 32ème numéro.

Voilà autant de bonnes raisons pour aborder 2021, non seulement comme une nouvelle année, mais fort probablement comme une année nouvelle. Et cette embellie si espérée, c’est tout ce que l’on se souhaite à tous.

Encore bonne année, bonne lecture. Et plus que jamais, merci de nous rester fidèles.

Eric & Gregg.

_

Eric et Gregg, co-fondateurs, de JE SUIS MUSIQUE, remercient infiniment tous les artistes et tous ceux qui travaillent avec eux et qui continuent, malgré ce contexte toujours difficile, de porter le flambeau de la musique. Merci à tous les collaborateurs de ce numéro et à vous, chers lecteurs et chères lectrices.

Un immense et chaleureux merci tout particulier à Delphine Ghosarossian.


JE SUIS MUSIQUE

Découvrez tous les numéros en cliquant sur les liens :

Et retrouvez facilement tous nos articles, tous les artistes JSM en cliquant sur MENU JSM INTEGRAL de A à Z



Aucune autre utilisation n’est permise. Ainsi, aucune publication ne pourra être faite sur des comptes tiers, ni sur d’autres sites web ou autres support de quelque nature, ni sur une nouvelle publication sur le même site. Aucune altération de l’image ni détournement de son contexte ne sont autorisés. Aucun transfert de cette autorisation à un tiers n’est possible, et la photo ne peut pas être utilisée à des fins professionnelles, commerciales ou promotionnelles, ni à des fins de propagande politique ou autre.

DISCO STORY :

Ils chantent…

Qu’ils soient en panne d’inspiration, ou qu’ils leur vouent une réelle admiration, de nombreux artistes – toutes générations confondues – ont marqué une pause dans leur discographie, pour enregistrer des albums entiers en forme d’hommage à leurs pairs ou à leurs maîtres-à-chanter : en témoignent les derniers albums de Dany Brillant et de Gad Elmaleh, respectivement dédiés aux oeuvres monumentales de leur idoles Charles Aznavour et Claude Nougaro. Des grands disparus, comme Barbara, Brel, Brassens, Ferré,Gainsbourg, Ferrat ou Reggiani, en passant par les interprètes purs comme Piaf, Hallyday ou Dalida, sans oublier de grands poètes, d’Aragon à Vian, ou des compositeurs comme Michel Legrand ou Francis Lai, nous en avons retrouvé pour vous les pochettes les plus cultes ou les plus anecdotiques (hors « tributes à… » collectifs qui feront l’objet d’une autre rétrospective ultérieure)…  En bonus, quelques disques étrangers, preuves du prestige de la chanson française en dehors de nos frontières…

Poursuivre la lecture de «  »

DISCO STORY :

Ils chantent…

Qu’ils soient en panne d’inspiration, ou qu’ils leur vouent une réelle admiration, de nombreux artistes – toutes générations confondues – ont marqué une pause dans leur discographie, pour enregistrer des albums entiers en forme d’hommage à leurs pairs ou à leurs maîtres-à-chanter : en témoignent les derniers albums de Dany Brillant et de Gad Elmaleh, respectivement dédiés aux oeuvres monumentales de leur idoles Charles Aznavour et Claude Nougaro. Des grands disparus, comme Barbara, Brel, Brassens, Ferré,Gainsbourg, Ferrat ou Reggiani, en passant par les interprètes purs comme Piaf, Hallyday ou Dalida, sans oublier de grands poètes, d’Aragon à Vian, ou des compositeurs comme Michel Legrand ou Francis Lai, nous en avons retrouvé pour vous les pochettes les plus cultes ou les plus anecdotiques (hors « tributes à… » collectifs qui feront l’objet d’une autre rétrospective ultérieure)…  En bonus, quelques disques étrangers, preuves du prestige de la chanson française en dehors de nos frontières…

Poursuivre la lecture de «  »

JE SUIS MUSIQUE #31 Vianney

JE SUIS MUSIQUE #31

numéro 31 . Vianney . 28.11.20.

crédit photo de la couverture : Vianney par Julien Mignot (DR / Tôt ou Tard) // Artwork cover : Gregory Guyot (D.R. / @I_am_Gregg / JSM)

JE SUIS MUSIQUE #31

au sommaire :

Pour accéder aux articles, cliquez simplement dessus…

VIANNEY, quelqu’un de bien… l’interview

PIERRE LAPOINTE de A à Z

IBRAHIM MAALOUF : le Questionnaire de Proust

BARBARA CARLOTTI : l’interview « Comme un garçon »

CLAUDIO CAPEO : l’interview 100% Musique italienne

ALEX BEAUPAIN : l’interview  » à livre ouvert »

THOMAS DUTRONC et la « frenchy » family

CHARLOTTE CARDIN : l’interview « Déshabillez-moi »

FILS CARA : l’interview « Premières fois »

CAROLE BELLAÏCHE expose dans la Galerie JSM

MARIE LAFORÊT intime par Carole Bellaïche

GUY MARCHAND : l’interview 100% Cinéma

MARITIE & GILBERT CARPENTIER sur France 3

JANE BIRKIN : les dessins chics

BENJAMIN BIOLAY : le luxe du « Grand Prix« 

MATHIEU PERSAN : dessine-moi un « Grand Prix »

DISCO STORY : « Comme ils disent »


JE SUIS MUSIQUE #31

Chère lectrice, cher lecteur,

Tandis que nous nous asphyxions chaque jour un peu plus dans notre bulle sans scènes, sans concerts, sans spectacles vivants, sans expression physique de la culture, c’est une véritable invitation au voyage que nous vous proposons pour ce nouveau numéro, comme si nous avions un besoin vital d’évasion vers un ailleurs, quel qu’il soit, afin de respirer enfin un grand coup. Les artistes de ce nouveau numéro que l’on vous promet encore exceptionnel, sont autant d’échappées belles à travers ce qu’ils savent faire de mieux : la musique.

Mais avant de faire le tour de leur(s) monde(s), nous avons rencontré un homme heureux, doublé de quelqu’un de bien… et qui surtout, fait du bien dans la morosité ambiante : Vianney, notre invité d’honneur de JE SUIS MUSIQUE. A lui seul, il est une alternative à la grisaille environnante, mais garde néanmoins les pieds bien sur terre, comme en témoignent les chansons de son troisième album, « N’attendons pas » . Nous nous sommes longuement entretenus avec lui de ce beau disque, littéralement embarqués par l’homme qu’il est, comme par son émouvant clip, « Beau-papa », bouleversante échappée en mer sur la vague d’une vie.

Après avoir quitté sa barque, nous vous invitons à en reprendre une autre pour d’autres destinations, d’autres voyages avec les artistes qui composent ce numéro : au Québec, avec la révélation Charlotte Cardin, mais aussi Pierre Lapointe et ses chansons de Noël, au Liban avec Ibrahim Maalouf et sa trompette ensorcelante, en Italie avec Claudio Capéo et les grands standards de la Bella Canzone, avant de revenir en France avec le poète Fils Cara, révélation stéphanoise de cet automne, Barbara Carlotti qui revient aux sources en reprenant les plus grands airs célébrant son île d’amour natale, ou encore Guy Marchand, acteur-chanteur aussi culte que rare, qui à l’occasion de la sortie de son album renvoyant au Belleville de son enfance, a répondu pour nous à l’interview « 100% cinéma », Thomas Dutronc enfin, qui célèbre la chanson française entouré de nouveaux « Franco-frenchy » friends, reprenant avec lui les standards ayant traversé les frontières et contribué au prestige de notre patrimoine à l’International.

D’autres voyages plus immobiles vous emmèneront plus loin quelques instants : littéraire d’abord, avec Alex Beaupain qui nous invite à une ballade entre ses livres de chevet dans notre rubrique « à livre ouvert ». Dans le temps, avec l’hommage de France 3 aux stars de la télé des années 70, Maritie et Gilbert Carpentier, deux éternels grands enfants qui ont fait rêver des générations de Français. Imaginaire, chic et poétique, avec les dessins de Jane Birkin illustrant son nouvel album « Oh! Pardon tu dormais » et que nous publions ici et pour la première fois. Graphique, dans l’univers de Benjamin Biolay et la nouvelle édition Deluxe de son « Grand Prix », prolongé par la rencontre exceptionnelle avec Mathieu Persan, l’illustrateur de l’année, qui nous a accordé une interview exclusive pour évoquer longuement et pour la première fois les secrets de fabrication de ses images pour « Grand Prix ».

Vos yeux ne quitteront pas les étoiles avec l’oeuvre de la généreuse et bienveillante photographe Carole Bellaïche, qui expose ses portraits iconiques couvrant plus de 30 ans de chanson française, dans notre Galerie JSM. En bonus, Carole nous a gratifiés d’un inestimable cadeau : un portfolio exceptionnel et intime de Marie Laforêt, qu’elle a sublimée et dont elle a illustré la couverture du dernier livre. En exclusivité, elle nous a raconté sa rencontre avec la star, entre admiration et émotion.

Enfin, nous refermons ce numéro exceptionnel sur un ultime voyage, discographique cette fois avec DISCO STORY, notre grand saga des pochettes iconiques du patrimoine, consacrée ce mois-ci aux grandes chansons sur l’homosexualité, à l’occasion de la sortie de la compilation essentielle, « Comme ils disent », en soutien à l’association Le Refuge.

A l’aube de ces fêtes de fin d’année, nous espérons que ce numéro vous fera du bien, à l’image de ce portrait de Vianney à la bonne humeur communicative, que nous avons choisi en couverture, comme un « clin d’œil » optimiste et symbolique, que nous vous adressons, dans ce monde suspendu à des décisions vitales pour la culture.

Nous remercions tous ceux qui, dans cette parenthèse historique, font battre le cœur de JE SUIS MUSIQUE et… nous font voyager grâce à leur art. Et plus que jamais, nous vous remercions d’être fidèles à nos rendez-vous.

A présent, partons ensemble en voyage, le 31ème déjà…

Eric & Gregg.

_

Eric et Gregg, co-fondateurs, de JE SUIS MUSIQUE, remercient infiniment tous les artistes et tous ceux qui travaillent avec eux et qui continuent, malgré ce contexte toujours difficile, de porter le flambeau de la musique. Merci à tous les collaborateurs de ce numéro et à vous, chers lecteurs et chères lectrices.


JE SUIS MUSIQUE

Découvrez tous les numéros en cliquant sur les liens :

Et retrouvez facilement tous nos articles, tous les artistes JSM en cliquant sur MENU JSM INTEGRAL de A à Z



Aucune autre utilisation n’est permise. Ainsi, aucune publication ne pourra être faite sur des comptes tiers, ni sur d’autres sites web ou autres support de quelque nature, ni sur une nouvelle publication sur le même site. Aucune altération de l’image ni détournement de son contexte ne sont autorisés. Aucun transfert de cette autorisation à un tiers n’est possible, et la photo ne peut pas être utilisée à des fins professionnelles, commerciales ou promotionnelles, ni à des fins de propagande politique ou autre.

DISCO STORY

Comme ils disent…

A l’occasion de la sortie de la compilation « Comme ils disent », vendue au profit de l’association Le Refuge, venant en aide aux jeunes homosexuels chassés de chez eux, nous dédions notre rubrique Disco Story aux artistes de la chanson française, toutes générations confondues, ayant traité du thème très inspirant de l’homosexualité sous toutes ses formes… Sur le mode humoristique (souvent caricatural, voire clairement homophobe), plus réaliste ou autobiographique, les plus grands de la chanson française, de Fernandel à Eddy de Pretto, en passant par Dalida, Céline Dion, Régine, Lara Fabian, Michel Sardou ou Dave, ont abordé le thème avec plus ou moins de délicatesse et de justesse, reflétant souvent au final le regard de la société sur les gays et leur visibilité dans leur époque… Dernier exemple en date, la reprise inédite de « 3ème sexe » par Indochine et Christine, alors que la question du genre n’a jamais autant été d’actualité ! 

Poursuivre la lecture de «  »

JE SUIS MUSIQUE #30 Carla Bruni

JE SUIS MUSIQUE #30

numéro 30 . Carla Bruni . 24.10.20.

crédit photo de la couverture : Carla Bruni par Yann Orhan (DR / Barclay / UM) // Artwork cover : Gregory Guyot (D.R. / @I_am_Gregg / JSM)

JE SUIS MUSIQUE #30

au sommaire :

Pour accéder aux articles, cliquez simplement dessus…

CARLA BRUNI : l’enchanteuse, la grande interview

ALBIN DE LA SIMONE : 100% Musique

JANE BIRKIN de A à Z

VINCENT DELERM, « l’attrape-temps »

LA GRANDE SOPHIE : le questionnaire de Proust

GABRIELLE LAZURE : 100% Cinéma

RENAUD : putain d’expo à la Philharmonie

GAEL FAURE : l’interview « à livre ouvert »

NACH : l’interview « comme un garçon »
LES EMANCIPEES : quand Vannes fait de la résistance

TERRENOIRE : l’interview « premières fois »

SEEMONE : l’interview « déshabillez-moi »

YANN ZITOUNI expose dans la Galerie JSM

CHRISTOPHE intime par Yann Zitouni

DISCO STORY : masculin / féminin

JULIETTE GRECO : adieu jolie môme


JE SUIS MUSIQUE #30

Cher lectrice, cher lecteur !

Ah la la, quelle émotion ! Votre magazine digital fête déjà ses 3 ans ce mois-ci…

C’est une petite réjouissance exaltée par les temps qui courent, et une grande fierté que nous avons toujours humblement associée aux artistes qui nous ont fait l’honneur de contribuer à cette belle aventure. Fidèle à ce qui constitue notre ADN depuis le numéro 1 de JSM en octobre 2017, ce numéro un peu « anniversaire » est placé sous le signe de la discrétion, qualité intrinsèque à nos yeux de l’élégance absolue. Etrangement, il se trouve que les artistes de ce numéro ont en commun de partager ce goût du secret, qui ne les empêche pas pour autant de rayonner et d’être lumineux.

Et qui mieux que Carla Bruni pour incarner cette flamboyante discrétion, cette élégance de l’art ? Celle que l’on croit connaître au fil des pages trop glacées de magazines est en réalité l’une de nos artistes les plus secrètes, l’une des plus méconnues sans doute aussi. Elle est la talentueuse avant l’impétueuse, la pop modèle avant la top modèle. Nous avons voulu la rencontrer et il nous a semblé évident qu’elle devait être « l’enchanteuse » à la Une de ce numéro exceptionnel. Elle nous a fait l’honneur de nous recevoir dans son refuge parisien et de nous accorder sa totale confiance, en nous livrant naturellement quelques secrets de son nouvel album. Sans fards et sans tabous, si loin de l’image sophistiquée qu’on lui prête…

Aux côtés de Carla, le générique de ce numéro est composé de cette même famille d’artistes aussi discrets que brillants, à commencer par celui qui a travaillé avec elle sur cet album, Albin de la Simone. En marge de ses propres albums, c’est dans l’ombre des étoiles qu’il continue de s’affairer avec talent. Pour nous, il a dressé la playlist de sa vie. Une leçon de musique.

Une flamboyante discrétion colle aussi à la peau de la douce Jane Birkin dont nous avons dressé un libre portrait de A à Z en attendant son nouvel album, tout comme elle caractérise La Grande Sophie, ici face à face avec Proust, la comédienne Gabrielle Lazure, aussi culte que rare, qui répond en exclusivité à notre interview 100% Cinéma, Nach qui s’est glissée dans la peau d’un garçon, le duo Terrenoire qui se rappelle ses « premières fois » pas si lointaines, la révélation Seemone qui s’est déshabillée (un peu…) en musique pour nous, ou encore Gael Faure, premier invité d’une nouvelle rubrique, l’interview « à livre ouvert ».

Nous revenons aussi sur l’un des plus discrets festivals et pourtant des plus audacieux et inspirants, « Les Emancipéés » de Vannes, et sur l’un des concerts les plus intimistes d’un artiste qui ne l’est pas moins, Vincent Delerm, à l’aube d’un couvre-feu qui a fait profondément résonner ses deux derniers Olympia.

Nous avons demandé à la star de la télévision suisse, également photographe de talent, de nous faire l’honneur d’exposer dans notre Galerie JSM : Yann Zitouni nous a ouvert son album photos, dévoilant quelques portraits intenses de plusieurs générations d’artistes incontournables. Il nous a aussi raconté sa rencontre avec l’un des chanteurs les plus secrets d’une génération pourtant si tapageuse, le regretté Christophe, ici dévoilé en toute intimité.

Tout juste avons-nous concédé à cette ligne directrice une exception à la Philharmonie de Paris, à l’occasion de la monumentale exposition qu’elle consacre à Renaud, la « grande gueule » de la chanson française. Nous l’avons visitée en avant-première et vous disons tout sur l’évènement parisien du moment.

Côté patrimoine, nous avons choisi avec notre rubrique Disco Story, de revenir sur les artistes ayant courageusement joué le jeu trouble et ambigü du masculin/féminin, à travers leurs pochettes de disque iconiques, toutes générations confondues…

Enfin, nous refermons ce trentième numéro avec un hommage à la secrète et éternelle Juliette Gréco.

En ces heures encore incertaines qui pèsent sur la culture et le monde du spectacle, nous soufflons discrètement ces 3 bougies en formulant le vœu de voir à nouveau les salles vibrer pleinement, nos pages s’animer d’images de concerts et d’artistes en Live… Parce qu’un disque c’est beau, mais un artiste sur scène, c’est encore plus beau.

Plus qu’à notre habitude, nous vous remercions d’être là, de continuer de nous suivre, de nous lire, de nous être fidèles. En espérant que le meilleur reste toujours à venir…

Eric & Gregg.

_

Eric et Gregg, co-fondateurs, de JE SUIS MUSIQUE, remercient infiniment tous les artistes et ceux qui travaillent avec eux qui continuent, malgré ce contexte toujours difficile, à porter le flambeau de la musique. Nous dédions ce numéro à vous, qui dans l’ombre travaillent pour faire jaillir la lumière de vos artistes. Merci à tous les collaborateurs de ce numéro. Et surtout , merci infiniment à vous, lectrices, lecteurs.

_

Toutes reproductions des œuvres et photographies de ce numéro sont strictement interdites et sont la propriété de leurs auteurs. Merci.


JE SUIS MUSIQUE

Découvrez tous les numéros en cliquant sur les liens :

Et retrouvez facilement tous nos articles, tous les artistes JSM en cliquant sur MENU JSM INTEGRAL de A à Z


Retrouvez JE SUIS MUSIQUE sur 
Instagram / Facebook  / Twitter / Deezer  / YouTube / Pinterest

_

« Je Suis Musique » est une marque déposée.
Pour nous contacter : jesuismusique@outlook.com

100% Musique album ALBUMS angele benjamin biolay calogero charlotte gainsbourg christophe clara luciani concert CONCERTS corine de A à Z DISCORAMA DISCO STORY Etienne daho francos de montreal HOMMAGE integral interview jane birkin je suis musique jesuismusique johnny hallyday jsm julien doré juliette armanet marie laforet musique mylene farmer olympia pierre et gilles pierre lapointe pomme questionnaire de Proust questionnaire musique questionnaire premiere fois recherche rencontre serge gainsbourg sommaire sylvie vartan vanessa paradis vincent delerm zazie

DISCO STORY

L’homme est une femme comme les autres…

Bien avant que la question du genre ne devienne un sujet de société, ils ont été nombreux nos amis chanteuses et chanteurs à s’amuser à brouiller les pistes et à jouer la carte de l’androgynie et du masculin-féminin. De Gainsbarre immortalisé en travesti par William Klein, à Christine and The Queens, en version badboy et rebaptisée Chris, nous avons retrouvé les pochettes de disques les plus mythiques, ou les plus insolites de ces artistes d’hier et d’aujourd’hui, ayant osé, un peu, beaucoup, à la folie, adopter les codes du sexe opposé. Comme disait la chanson, est-ce une fille ou un garçon ? Telle est (toujours) la question…

Poursuivre la lecture de «  »

JE SUIS MUSIQUE #29 Dani

JE SUIS MUSIQUE #29

numéro 29 . Dani . 19.09.20.

crédit photo de la couverture : Dani par Jean-Baptiste Mondino (DR / washi washa / Warner Music) // Artwork cover : Gregory Guyot (D.R. / @I_am_Gregg / JSM)


AU SOMMAIRE : JE SUIS MUSIQUE #29

Cliquez sur les liens pour accéder aux articles…


JE SUIS MUSIQUE #29

Cher lectrice, cher lecteur !

A l’aube de cette rentrée particulière, après un printemps, un été encore plus singuliers, se profile au loin, si proche l’horizon doré d’un automne en plein questionnement, en pleine renaissance. Quand certains prédisent la rechute, nous préférons entrevoir ces horizons dorés. Pour nos vies, pour nos proches, pour nos envies, pour nos nourritures culturelles qui nous semblent si vitales et si riches de musique, d’images, de scènes et de cinéma. Dans ces espoirs les plus fous de voir enfin disparaître les menaces invisibles contre ce monde qu’elles engloutissent, nous avons rencontré celle qui cristallisait cet espoir un peu fou avec la sortie de cet album au titre euphorisant, ces fameux « horizons dorés ». Dani.

Dani, c’est la femme de plusieurs vies, de plusieurs zéniths, une vie d’anges et de démons, une vie en rose et en noir sur une ligne d’or plus que d’argent. Après une carrière exceptionnelle, partagée entre la musique et le cinéma, entre rock attitude et nouvelle vague, elle sort ce nouvel album, symbole d’un signe d’espoir dans ce monde si incertain. Celle qui a tout vu, tout vécu, raconte ses chansons, ses amis, ses rencontres illustres en toute simplicité et en toute humilité. Celle qui fait partie depuis toujours de notre panthéon culturel se réinvente totalement, comme ce monde en mouvement qui jamais ne s’arrête.

Et avec le souffle de cette légende vivante, c’est encore un numéro exceptionnel que nous vous invitons à lire pour amorcer cette rentrée pleine de promesses à commencer par l’un des artistes les plus attendus de cet fin d’année, Vianney, où nous avons dressé un portrait de A à Z en attendant « N’attendons pas », Raphaële Lannadère, la mystérieuse, qui nous livré la playlist de sa vie, Pauline Croze qui s’est glisée dans la peau d’un garçon pour nous, Arman Méliès le discret qui nous a parlé cinéma, la brillante révélation Noé Preszow qui nous a confié ses premières fois ou encore Stefi Celma, la brillante actrice de « dix pour cent » qui est aussi chanteuse.

Si la nouvelle génération à la part belle, nous avons l’honneur de compter aussi Hugues Aufray au sommaire de ce numéro qui s’est amusé à répondre pour nous au « Questionnaire de Proust », Benjemin Biolay et les photos exclusives de son retour sur scène, c’était à la Maison de la Radio. Exclusif encore avec Indochine, dont nous fêtions les 40 ans et leur pop up store. Exclusif, les photos de l’un des seuls festivals de cet été que La Rochelle a souhaité maintenir dans des conditions spéciales: le Chantier des Francos a fait figure de citadelle de la musique avec un très beau programme.

Enfin, c’est un rendez-vous désormais incontournable: la Galerie JSM de JE SUIS MUSIQUE, notre galerie virtuelle qui vous permet de visiter une exposition autour de la musique sans bouger de chez vous! Et pour cette rentrée, la Galerie JSM vous fait voyager à New York avec le photographe Jean Pierre Laffont et ses stars françaises qu’il a immortalisées dans la grande pomme, de Sylvie Vartan à Françoise Hardy, de Jacques Brel à Charles Aznavour.

Pour refermer ce numéro, nous consacrons notre DISCO STORY à ces rencontres tendres et parfois improbables entre les artistes et les animaux, des plus domestiques aux plus sauvages, un voyage ludique dans les archives de la chanson francophone.

Nous espérons que ce numéro de rentrée ouvrira des horizons dorés pour la musique. Plus que jamais, JE SUIS MUSIQUE est là pour porter le drapeau de la culture et de la « scenefrancaise, ici, sur Instagram, sur Facebook, sur Tweeter, sur Pinterest, sur YouTube, sur Deezer où vous pourrez écouter toutes les playlists de tous les numéros et des artistes. Merci de nous suivre, de nous lire, de nous être fidèles. A l’aube de notre troisième anniversaire, restons plus que jamais fidèles.

Bonne rentrée, bonnes lectures, en musique et en vie.

Eric & Gregg.

_

Eric et Gregg, co-fondateurs, de JE SUIS MUSIQUE, remercient infiniment tous les artistes et ceux qui travaillent avec eux qui continuent, malgré ce contexte toujours difficile, à porter le flambeau de la musique. Nous dédions ce numéro à vous, qui dans l’ombre travaillent pour faire jaillir la lumière de vos artistes. Merci à tous les collaborateurs de ce numéro. Et surtout , merci infiniment à vous, lectrices, lecteurs.

_

Toutes reproductions des œuvres et photographies de ce numéro sont strictement interdites et sont la propriété de leurs auteurs. Merci.


JE SUIS MUSIQUE

Découvrez tous les numéros en cliquant sur les liens :

Et retrouvez facilement tous nos articles, tous les artistes JSM en cliquant sur MENU JSM INTEGRAL de A à Z


Retrouvez JE SUIS MUSIQUE sur 
Instagram / Facebook  / Twitter / Deezer  / YouTube / Pinterest

_

« Je Suis Musique » est une marque déposée.
Pour nous contacter : jesuismusique@outlook.com

100% Musique album ALBUMS angele benjamin biolay calogero charlotte gainsbourg christophe clara luciani concert CONCERTS corine de A à Z DISCORAMA DISCO STORY Etienne daho francos de montreal HOMMAGE integral interview jane birkin je suis musique jesuismusique johnny hallyday jsm julien doré juliette armanet marie laforet musique mylene farmer olympia pierre et gilles pierre lapointe pomme questionnaire de Proust questionnaire musique questionnaire premiere fois recherche rencontre serge gainsbourg sommaire sylvie vartan vanessa paradis vincent delerm zazie

JE SUIS MUSIQUE #28 Benjamin Biolay

JE SUIS MUSIQUE #28

numéro 28 . Benjamin Biolay . 05.07.20.

crédit photo de la couverture : Benjamin Biolay par Marta Bevacqua (DR) // Artwork cover : Gregory Guyot (D.R. / @I_am_Gregg / JSM)


AU SOMMAIRE : JE SUIS MUSIQUE #28

Cliquez sur les liens pour accéder aux articles…


JE SUIS MUSIQUE #28

Cher lectrice, cher lecteur !

A chaque fin d’année scolaire, nous avions jadis l’habitude de voir décerner des prix, quelle que soit la discipline, quelle que soit la situation, qu’importent les bons et les mauvais élèves, ces prix étaient toujours l’occasion de faire le bilan d’une année passée, de répertorier les bons et les mauvais points, de classer nos bons et nos mauvais souvenirs, de refermer tout simplement un chapitre de nos vies pour en ouvrir un autre…

Parmi ces prix de toutes sortes et de tous niveaux, il y avait toujours celui qui restait à décerner à la toute fin, seul en tête, ce fameux prix d’excellence tant convoité… Ainsi, à la manière d’une drôle d’année pas si drôle qui s’achève, éclipse scolaire faisant persister un goût un peu amer aux grandes vacances sur le point de commencer, 2020 aura dû faire son bilan, même involontaire, et décerner son prix d’excellence, son « Grand Prix » sans compétition, juste pour faire exister le meilleur dans des moments sombres. Il était d’une évidence absolue qu’en matière de musique, il devait revenir à Benjamin Biolay…

Il est incontestablement l’homme de la situation, convergence absolue de ces particules élémentaires suspendues dans cette période unique : Benjamin Biolay a non seulement traversé cette crise en s’appliquant à partager avec une assiduité et une générosité remarquables ses reprises acoustiques, extensions réjouissantes en solo d’un Songbook, morceaux choisis d’un livre d’histoire de la chanson francophone, mondiale parfois. Mais il a aussi et surtout, et pour la première fois de sa carrière, fait l’unanimité de ses pairs, des médias comme de ceux qui semblent le découvrir, avec un single qui marquera cette époque, « Comment est ta peine », malgré 20 ans déjà d’un parcours de génie libre, engagé, inspiré, prolixe, aux talents multiples et accomplis. Il n’aura donc pas volé ce prix d’excellence – même si lui, le refuserait par humilité – , comme le justifie l’entretien généreux qu’il nous a accordé, au moment même où son album se classe numéro 1 des ventes avec plus de 18 000 exemplaires vendus en une semaine, sans surprise.

Avec Benjamin Biolay, l’excellence est montée d’un cran et elle a entraîné avec lui d’autres grands prix que nous avons plaisir à décerner au fil des pages de ce nouveau numéro, le dernier avant une rentrée qui s’annonce très chargée, et que d’audacieux artistes ont devancée, à peine sortis d’un confinement aussi dévastateur que créatif : le duo décalé Arielle Dombasle – Nicolas Ker pour une interview « Comme un garçon » drôle et déjantée, Ben (l’Oncle Soul) qui nous a raconté ses « premières fois », Marc Ruchmann et ses instants cinéma, Emily Loizeau pour une setlist pointue « 100% musique », la mystérieuse Julia déshabillée en paroles et musique, Madame Monsieur face au questionnaire de Proust… Tous ont contribué à faire de ce numéro, un numéro exceptionnel.

Ce n’est pas tout ! Nous marquons l’arrivée de l’été avec deux retours très attendus et très commentés : Amir dont nous avons dressé le portrait de A à Z à l’occasion du single « La fête » en attendant l’album et Julien Doré avec « La fièvre », précurseur d’un nouvel opus lui aussi très attendu.

Un autre grand prix est aussi décerné dans ce numéro au photographe Christophe Crénel qui investit les lieux virtuels de notre Galerie JSM avec une série de portraits qu’il a lui-même sélectionnés et généreusement commentés, un voyage au cœur de la nouvelle scène française, un peu moins populaire mais toute aussi passionnante.

D’autres prix auraient dû être décernés, ceux du cinéma à Cannes, privée de festival pour la seconde fois de son histoire, nous rappelant au passage que le cinéma, comme la musique, le théâtre, les représentations de la culture, est lui aussi interdit de son mode d’expression premier, et réduit à retrécir son grand écran sur des écrans de télévision, de tablettes, de mobiles. Nous dédions au cinéma notre DISCO STORY, retraçant ce rapport souvent amoureux entre l’image et le son, les acteurs et les chanteurs, au travers des pochettes iconiques de notre patrimoine discographique.

Enfin, nous refermons ce sommaire, avec une note d’espoir que France 2 a ravivée lors d’une grande émission pour fêter plus que jamais la musique, et célébrer cette rencontre souvent magique entre les artistes et le public. Pour la première fois en Europe, France 2 a rouvert les portes d’une salle de spectacle au public.Nous souhaitions ainsi sonner le glas d’un temps passé, dépassé et marquer d’un message positif cette transition vers une renaissance.

C’est sur cette note d’espoir que nous voulons accompagner votre été, en attendant la réouverture des salles de spectacle dont les agendas commencent à se remplir à nouveau. Nous vous donnons rendez-vous à la rentrée, mais en attendant, nous serons toujours là sur Instagram, sur Facebook, sur Tweeter ou sur Deezer, où vous pourrez écouter toutes les playlists de tous les numéros et des artistes. De quoi passer un bel été !

A présent, place aux artistes ! Nous vous souhaitons une bonne lecture. Merci d’être Musique, de nous suivre, de relayer et partager nos publications sur les réseaux sociaux, pour que JSM puisse continuer de rester le magazine digital indépendant que vous aimez, fait avec le cœur et avec passion.

Notre Grand prix à nous, c’est vous !

Eric & Gregg.

_

Eric et Gregg remercient infiniment tous les artistes qui, en dépit du contexte difficile, ont collaboré à ce numéro ainsi que tous ceux (et notamment les attaché.e.s de presse) qui, dans l’ombre, travaillent pour les mettre en lumière. Merci aux collaborateurs de ce numéro. Merci infiniment à vous, lectrices, lecteurs.

_

Toutes reproductions des œuvres et photographies de ce numéro sont strictement interdites et sont la propriété de leurs auteurs. Merci.


JE SUIS MUSIQUE

Découvrez tous les numéros en cliquant sur les liens :

Et retrouvez facilement tous nos articles, tous les artistes JSM en cliquant sur MENU JSM INTEGRAL de A à Z


Retrouvez JE SUIS MUSIQUE sur 
Instagram / Facebook  / Twitter / Deezer  / YouTube / Pinterest

_

« Je Suis Musique » est une marque déposée.
Pour nous contacter : jesuismusique@outlook.com

100% Musique album ALBUMS angele benjamin biolay calogero charlotte gainsbourg christophe clara luciani concert CONCERTS corine de A à Z DISCORAMA DISCO STORY Etienne daho francos de montreal HOMMAGE integral interview jane birkin je suis musique jesuismusique johnny hallyday jsm julien doré juliette armanet marie laforet musique mylene farmer olympia pierre et gilles pierre lapointe pomme questionnaire de Proust questionnaire musique questionnaire premiere fois recherche rencontre serge gainsbourg sommaire sylvie vartan vanessa paradis vincent delerm zazie

DISCO STORY

CHANSON ET CINÉMA : L’amour fou !

C’est la meilleure nouvelle de ces dernières semaines d’une liberté retrouvée ! Depuis le 22 juin dernier, et alors que les tournages ont progressivement repris sous conditions sanitaires très strictes, nous pouvons enfin assouvir notre passion pour le 7ème art, et retourner dans les salles obscures ! Afin de fêter dignement l’évènement, nous avons rassemblé pour vous les plus belles pochettes de disques d’hier et d’aujourd’hui, célébrant – en duo – l’amour fou entre la chanson et le cinéma. Certaines sont entrées dans la légende, d’autres sont plus insolites. Car si des stars du grand écran, de Jane Birkin à Vanessa Paradis, de Patrick Bruel à Benjamin Biolay, ont depuis mené de front et avec succès une double carrière, d’autres se sont contentées d’un simple flirt avec la musique, comme Sophie Marceau ou Isabelle Huppert ! Alors… silence, on chante !

Poursuivre la lecture de «  »

JE SUIS MUSIQUE #27 Emmanuelle Béart

JE SUIS MUSIQUE #27

numéro 27 . Emmanuelle Béart . 06.06.20.

crédit photo de la couverture : par Sylvie Castioni (DR) // Artwork cover : Gregory Guyot (D.R. / @I_am_Gregg / JSM)


AU SOMMAIRE : JE SUIS MUSIQUE #27

Cliquez sur les liens pour accéder aux articles…


JE SUIS MUSIQUE #27

Cher lectrice, cher lecteur !

Après ces longues semaines d’angoisses, d’interrogations, de chagrins, si loin les uns des autres, quel bonheur de vous retrouver ! Enfin libres, ou presque…

Jamais depuis longtemps, cette liberté que chacun d’entre nous réapprivoise progressivement, ne nous est apparue si précieuse et si essentielle… Si bien que, même si tous les champs d’action ne sont pas encore retrouvés, et notamment, celui de se rassembler autour de nos artistes en concert, surtout hélas en cette période estivale d’ordinaire dédiée aux festivals, nous avons choisi de placer ce numéro sous le signe de la liberté retrouvée !

Et qui mieux qu’Emmanuelle Béart pouvait incarner cette valeur qui rime avec égalité et fraternité au fronton de nos institutions ! La comédienne a, plus souvent qu’à son tour, manifesté sa soif de liberté dans ses ambitieux choix artistiques, comme dans ses engagements de citoyenne, quitte à risquer d’égratigner son statut de star. Nous avons choisi de lui consacrer la couverture de ce numéro, à l’occasion de la sortie de l’album « De Béart à Béart(s) », une magnifique collection de 19 « versions libres » de tubes extraits de l’oeuvre monumentale de son père, revisitées par des artistes d’horizons divers et multi-générationnels, qu’elle a réunis avec sa soeur Ève. Ce héros de père, c’est Guy Béart, immense poète, lui aussi vaillant défenseur de la liberté artistique, dont chacune des chansons résonne encore aujourd’hui comme un hymne à la désobéissance… Emmanuelle nous a longuement raconté la  genèse de ce projet unique, à coeur ouvert, avec une sincérité touchante et une sensibilité à fleur de peau… Et pour prolonger cet appel d’air frais et poétique, nous vous invitons à parcourir la galerie exclusive de portraits qu’a réalisés l’illustrateur Stéphane Manel de l’ensemble des participants, comme pour mieux exalter ces airs de famille qui les rattachent au grand Guy.

Etrange et triste coïncidence, ce sont aussi deux apôtres de la liberté qui nous ont quittés ces dernières semaines et auxquels nous rendons hommage dans ce numéro : tout d’abord Christophe, qui n’a eu de cesse pendant toute sa carrière de brouiller les pistes et d’aller à la recherche de nouveaux sons, d’explorer d’étranges galaxies, comme pour repousser les murs d’une variété française, trop étriquée à son goût, et à laquelle il a apporté des lettres de noblesse, au point de devenir un modèle intouchable pour plusieurs générations, comme en témoignent les nombreuses reprises d’hier et d’aujourd’hui de ses innombrables tubes, et que nous avons recensées pour vous, en guise d’ultime adieu au dernier Dandy…

Dans un autre registre, le grand Idir a bravé toutes les lois de son pays, pour porter ses messages de paix, d’espoir, et de fraternité… Il s’en est allé, aussi discrètement qu’il avait vécu. Nous avions rencontré cet esprit libre à l’occasion d’un déjeuner amical de présentation de son dernier album de duos, entouré de Gérard Lenorman, Grand Corps Malade et Maxime Le Forestier… Nous voulions vous offrir le reportage photographique de ce dernier moment intime, paisible et amical, avec ce grand Monsieur…

Côté interviews, en dépit d’une actualité musicale au ralenti, nous avons multiplié les rencontres, privilégiant les artistes nous ayant accompagnés dans nos espaces confinés : à commencer par notre amie Clarika, toujours aussi jalouse d’une liberté et d’une indépendance qu’elle cultive depuis près de 30 ans de carrière sans concessions, et qui a répondu à notre interview 100% musique. De son côté, le trop rare et inclassable Joseph d’Anvers, s’est prêté avec passion à notre interview 100% cinéma (un univers qu’il connait bien…), à l’occasion de la sortie de son captivant roman « Juste une balle perdue ». Comme si entre musique, cinéma, et littérature, Joseph refusait de choisir d’entrer dans une case. Quant à Yelle dont on fête le grand retour, elle s’est glissée sans complexes dans la peau d’un homme, le temps d’une interview « Comme un garçon », débarrassée de tous les tabous sur la question du genre.

Parmi les benjamins, nous avons retrouvé avec bonheur, la sympathique Hoshi, qui publie une deuxième opus confirmant son talent singulier, et son attachement à des valeurs essentielles comme la liberté d’aimer et l’égalité des droits, à l’instar de son single « Amour censure » : elle s’est prêtée en toute franchise à notre questionnaire « Déshabillez-moi ».

Tout aussi libre de toute référence artistique passée, Hervé trace sa route et creuse un sillon musical personnel, comme en témoigne son premier album très attendu « Hyper » , à l’occasion duquel il répondu sans retenue au fameux Questionnaire de Proust.

Nous avons aussi fait connaissance avec la très talentueuse Clou, qui s’est rappelée ses toutes « premières fois », pas si lointaines, vu son jeune âge, avec une liberté de ton rafraichissante…

Très présent sur les réseaux sociaux, la star Matthieu Chédid incarne également comme personne, et depuis ses débuts, un modèle d’affranchissement à l’égard de l’héritage familial certes, mais aussi et surtout de tous les codes propres au métier de chanteur : de sa voix de tête à ses mélodies biscornues, en passant par ses costumes roses et son improbable coiffure en forme de M. Rien que pour cela, nous lui devions bien un portrait de A jusqu’à Z, histoire de lui dire merci d’être lui-même. Merci, avec un M majuscule !

C’est désormais un rendez-vous incontournable de JSM : nous avons consacré notre galerie virtuelle à Kyès, un jeune artiste repéré sur Instagram ! Lui aussi a joué la carte de l’impertinence et du mélange des genres, en faisant entrer les stars de la Pop dans son petit musée personnel. Il nous a confié quelques unes de ses oeuvres les plus révolutionnaires, au carrefour de la peinture classique très académique et de la photographie : le résultat est magique et époustouflant  ! Suivez le guide Kyès…

Autre rendez-vous régulier désormais dans JSM, « Disco Story » que nous consacrons dans ce numéro, aux artistes qui ont bravé l’ordre moral et la censure pour s’afficher plus ou moins dénudés, en toute liberté ! Nous avons retrouvé pour vous un florilège des pochettes de disques de ces stars d’hier et d’aujourd’hui dévoilant une épaule, un dos, un sein, un torse, voire beaucoup plus… Certaines ayant même, de Bardot à Birkin ou Farmer, construit leur statut d’icône à force d’afficher cette façon d’être, libre et nue, tout simplement.

Enfin, en plus de nos focus sur les belles rééditions consacrées à un Johnny Hallyday 69, plus psychédélique que jamais, et au couple mythique France Gall / Michel Berger, vous retrouverez dans notre rubrique Discorama, tous les artistes ayant refusé de vivre enfermés et de subir la fatalité, en apportant spontanément leur soutien aux soignants et au monde médical, en paroles et musiques : nous avons collectionné pour vous les chansons les plus sincères et touchantes, nées pendant cette période inédite de mise à l’épreuve de notre liberté de mouvement … 

Nous vous souhaitons une bonne lecture avec tous ces artistes, en espérant qu’ils vous accompagneront pendant ces prochaines semaines de reconquête de vos libertés, en attendant de les retrouver sur scène !

Merci d’être Musique, de nous suivre, de relayer et partager nos publications sur les réseaux sociaux, pour que JSM puisse continuer de rester le magazine digital indépendant que vous aimez, fait avec le coeur et avec passion.

En attendant, soyez toujours prudents bien sûr, mais avant tout, soyez heureux… et libres !

Eric & Gregg.

_

Eric et Gregg remercient infiniment tous les artistes qui, en dépit du contexte difficile, ont collaboré à ce numéro ainsi que tout ceux qui, dans leur ombre travaillent pour les mettre en lumière. Merci aux collaborateurs de ce numéro. Merci infiniment à vous, lectrices, lecteurs.

_

Toutes reproductions des œuvres et photographies de ce numéro sont strictement interdites et sont la propriété de leurs auteurs. Merci.


La passion pour la musique se partage, Je Suis Musique aussi. N’hésitez pas à vous abonner au site JeSuisMusique.com et à nos réseaux, à aimer, à commenter, à nous partager, à volonté et sans modération, ad lib... Merci à vous, pour votre fidélité, vos mots, vos messages, votre confiance, les chansons de votre vie, vos idées, votre bouche à oreille nécessaire et vital pour ce que nous défendons.


JE SUIS MUSIQUE

Découvrez tous les numéros en cliquant sur les liens :

Et retrouvez facilement tous nos articles, tous les artistes JSM en cliquant sur MENU JSM INTEGRAL de A à Z


Retrouvez JE SUIS MUSIQUE sur 
Instagram / Facebook  / Twitter / Deezer  / YouTube / Pinterest

_

« Je Suis Musique » est une marque déposée.
Pour nous contacter : jesuismusique@outlook.com

100% Musique album ALBUMS angele benjamin biolay calogero charlotte gainsbourg christophe clara luciani concert CONCERTS corine de A à Z DISCORAMA DISCO STORY Etienne daho francos de montreal HOMMAGE integral interview jane birkin je suis musique jesuismusique johnny hallyday jsm julien doré juliette armanet marie laforet musique mylene farmer olympia pierre et gilles pierre lapointe pomme questionnaire de Proust questionnaire musique questionnaire premiere fois recherche rencontre serge gainsbourg sommaire sylvie vartan vanessa paradis vincent delerm zazie

DISCO STORY

L’HYMNE À LA PEAU…

Quelle étrange période vivons-nous ! Alors que les beaux jours sont arrivés, nous voilà contraints de nous couvrir le visage et de restreindre nos bains de soleil sur la plage … Histoire de conjurer le sort et de vous apporter un peu de rêve et de chaleur humaine en ces temps de pudeur obligée, nous avons retrouvé un florilège de pochettes de disques d’artistes n’ayant pas hésité à en montrer un peu plus que d’ordinaire, et à se mettre à nu avec plus ou moins de poésie, de fantaisie et surtout d’audace… Car si les filles, de Catherine Lara à Mylène Farmer, de Marie Laforêt à Zazie ont fait preuve de courage en la matière, les garçons se sont souvent contentés (à de rares exceptions) de tomber la chemise. Retour en images sur ces stars déshabillées, avec un florilège de ces images d’hier et d’aujourd’hui, comme un hymne à la peau nue retrouvée. A l’état pur, et célébrée en musique… 

AALire la suite