INDOCHINE

fait battre le coeur du Stade

Indochine célèbre en grandes pompes son 40e anniversaire ! Le groupe a soufflé une partie de ses bougies à l’ouverture d’un pop up store éphémère il y a presque 2 ans, suivie de la sortie de deux compilations de singles qui ont cartonné et même offert à la France son seul concert test face au Covid 19, à Bercy en mai dernier. Un an plus tard, point d’orgue de ces célébrations, s’installe le très attendu Central Tour dans 5 grandes villes de France : Paris, Bordeaux, Marseille, Lyon et Lille. Aussi exceptionnel que grandiose, cette tournée des stades a débuté à Paris, au Stade de France devant près de 100 000 personnes, un record…

Poursuivre la lecture de «  »

JULIEN DORÉ

« Aimée » d’Amour

Sorti en septembre 2020, le 5e album studio de Julien Doré, « Aimée », a dérouté les fans de la première heure et réjoui dans le même temps toute une nouvelle génération qui avait découvert Julien Doré et son panda et impatiente de le voir sur scène pour leur toute première fois. Il aura fallu s’armer de patience et arriver à surmonter les crises sanitaires successives pour enfin entrer dans l’univers scénique d' »Aimée ». Lancée le 26 février dernier à Aix en Provence, sur ses terres natales, cette nouvelle tournée, qui à déjà parcouru une bonne partie du territoire, s’est arrêtée pour 3 soirs archi-complets à l’Accor Arena, les 8, 9 et 10 avril dernier. Tandis que nous étions déboussolés à la sortie de cet album fait « d’amour et de pastaga », Julien Doré nous a encore cueillis, comme une pomme d’amour dans un stand de fête foraine, tant ce retour à la scène est une réussite. Il nous a accordé l’exclusivité des photos prises lors de son second rendez-vous avec un public de plus en plus fervent.

Poursuivre la lecture de «  »

BENJAMIN BIOLAY

Le superbe symphonique

L’idée n’est pas nouvelle, parfois prétexte à une sortie discographique opportune, parfois totalement justifiée par une carrière permettant cet exercice très valorisant pour tout artiste de variété française. Ainsi, après Clara Luciani en janvier dernier, Alain Chamfort au Grand Rex en mars, et avant la tournée posthume hommage à Johnny, Benjamin Biolay s’est offert une réinterprétation symphonique de quelques unes de ses plus grandes chansons pour un public qui l’attendait depuis longtemps. Après avoir accordé la primeur de ce projet à Lyon, dans l’Auditorium Maurice Ravel, et en marge de sa tournée « Grand Prix » qui continue de faire le plein, l’auteur-compositeur-interprète a arrêté le temps pour deux soirées exceptionnelles à la Philharmonie de Paris, dans la grande salle Pierre Boulez. Nous avons eu le privilège d’assister à ce grand moment de musique.

Poursuivre la lecture de «  »