L’interview 100% Cinéma

de GUY MARCHAND

Véritable monstre sacré du 7ème art, Guy Marchand a tourné avec les plus grands, de Blier à Truffaut, Tavernier, Corneau, Costa-Gavras, Honoré ou Miller, imprimant rôle après rôle sur la pellicule, son irrésistible personnage de séducteur, souvent cynique, parfois roublard, mais toujours si terriblement attachant. Chanteur plus sporadique, il a enregistré plusieurs albums de belle facture, même si le grand public n’en a parfois conservé que le souvenir de quelques 45 tours en forme de farces musicales, de « La Passionata » à « Moi, je suis Tango » ou « Destinée », générique devenu culte du film « Les sous-doués en vacances». Alors qu’on attend la sortie de « Tout nous sourit » de Melissa Drigeard, dans lequel il a Elsa Zylberstein pour partenaire, c’est en Crooner que l’ex-gamin « Né à Belleville » a choisi de tomber le masque et de se raconter en 11 chansons nostalgiques, le temps d’un album pudique et émouvant, véritable autoportrait mélancolique et d’une tendresse infinie. Le « chanteur de charme », éternel jeune homme de 83 ans, nous a fait l’immense honneur de nous parler de cinéma, de son cinéma…

Poursuivre la lecture de «  »