JE SUIS MUSIQUE #38

numéro 38 . Michel Delpech . 11.12.21.

crédit photo de la couverture : Michel Delpech par Fabrice Aboulker (DR/UM) // Artwork cover : Gregory Guyot (D.R. / @I_am_Gregg / JSM)

JE SUIS MUSIQUE #38

au sommaire :

Pour accéder aux articles, cliquez simplement dessus…

MICHEL DELPECH : il était une voix… l’interview souvenir

CLARA LUCIANI : le Respire Encore Tour à l’Olympia

SERGE LAMA : l’interview « à livre ouvert »

NICOLETTA : le questionnaire de Proust

BENJAMIN BIOLAY : Grand Prix Live au Zenith

JANIE : l’interview « Premières fois »

ALEX BEAUPAIN : un portrait de A à Z

AURELIE SAADA : l’interview 100% Cinéma

CYRIL MOKAIESH : l’interview « Voyage, voyage »

BLONDINO : l’interview « Déshabillez-moi »

ARMAN MELIES : live en clair-obscur

CAROLE CETTOLIN : l’interview « Comme un garçon »

LA GALERIE JSM de GERARD HOUIN, partie 2 : SYLVIE VARTAN

LA GALERIE JSM de GERARD HOUIN, partie 1 : Les idoles

DISCO STORY : autour du monde


JE SUIS MUSIQUE #38

Chère lectrice, cher lecteur,

C’est un grand bonheur de vous retrouver en cette fin d’année, avec un numéro que nous avons voulu plus que jamais exceptionnel !

Alors que le contexte ambiant semble être à la tentation de repli sur soi, nous avons au contraire choisi de le placer sous le signe de l’ouverture, de la curiosité et de la bienveillance envers son prochain. Et il nous a semblé que l’immense artiste qu’était Michel Delpech incarnait à merveille ces valeurs qui nous sont chères, qu’il témoignait au quotidien de cette qualité si rare qu’est le goût des autres, au point que nous avons décidé de lui rendre un dernier hommage, cinq ans après sa disparition, en lui consacrant notre couverture avec une photo inattendue de lui aux faux-airs d’un Lou Reed hexagonal, aux  antipodes de son image télévisuelle de chanteur de charme, lisse et souriant. Pour preuve de cette insatiable curiosité qui l’animait, vient de sortir « Photos Souvenirs », un superbe album posthume de reprises des plus belles chansons du répertoire français, de Gainsbourg à Souchon, Hallyday, Jonasz, Sheller, Berger, ou Voulzy, sur lequel l’artiste complet qu’il était, laisse toute la place à un interprète sensible et humble. Nous l’avions rencontré en 2007, à l’occasion de son grand retour pour un album de duos avec de nombreux artistes de la nouvelle scène d’alors, de La Grande Sophie à Clarika, preuve encore de sa grande curiosité et de sa générosité, et nous voulions vous offrir cette interview collector de notre « cover » man, histoire de retrouver encore un peu l’artiste dans toute son humanité, sa clairvoyance et sa sagesse d’homme résilient.

Autre monstre sacré de l’âge d’or de la variété française, l’immense Serge Lama nous a fait l’amitié de nous ouvrir sa bibliothèque, et nous prodiguer ses conseils de lecture, à l’occasion de la publication d’un livre mettant en perspective ses plus belles chansons, avec les chefs d’oeuvre des génies de la peinture qu’il admire : là encore, on ne peut que saluer l’ouverture d’esprit et l’insatiable curiosité envers toutes les formes d’arts d’un éternel jeune homme de 78 ans. Quant à Nicoletta, qui vient de fêter ses 50 ans de chanson, et publie un album de ses plus grands succès explorant les rives du Blues, de la chanson française traditionnelle, du Gospel et de la Bossa Nova, revisités en piano-voix, elle s’est pliée au fameux Questionnaire de Proust, dévoilant au passage son tempérament volcanique, mais aussi son amour pour autrui, son grand coeur et sa soif de vivre…

Les autres artistes invités de ce numéro sont tout autant animés que leurs ainés et modèles par ce fameux « goût des autres » : qu’il s’agisse d’Alex Beaupain, encensé jusqu’ici pour ses propres créations, et qui a mis son talent d’auteur compositeur entre parenthèses, pour revisiter le fameux « Love on The Beat » de Gainsbarre avec finesse et élégance. Nous lui consacrons notre portrait de A à Z, histoire de rappeler son parcours sans faute. Ou encore de Cyril Mokaiesh, qui a ouvert grand les portes de son dernier album « Dyadé » et dernièrement celles de la scène de la Nouvelle Ève à Paris pour recevoir ses amis artistes, de Calogero à Elodie Frégé ou Dominique A. Il s’est prêté au jeu de notre interview « Voyage voyage »… Sans oublier Aurélie Saada, ex moitié de Brigitte, passée à la réalisation avec « Rose », un film aux forts accents autobiographiques mettant en lumière la légende Françoise Fabian, et prônant la tolérance et l’acceptation sans jugement des femmes de tous les âges, toutes les origines et dans leur pluralité. Elle a répondu à notre interview « 100% cinéma »…

Et parce que de notre côté, nous ne sommes pas en reste pour ce qui est de la curiosité envers les nouveaux talents, nous avons ouvert nos pages à trois jeunes pousses de la chanson féminine, trois artistes exceptionnelles chacune dans leur style, et en lesquelles nous plaçons tous nos espoirs pour l’année qui vient : la gracieuse Carole Cettolin, dont l’enthousiasmant EP « Garçon » valait bien qu’elle réponde à notre interview entre rose et chou. L’énigmatique et élégante Blondino nous a livré, quant à elle, les clés de sa garde robe idéale à l’occasion de la sortie de son magnifique album « Un paradis pour moi ». Quant à la blonde et solaire Janie, petite protégée de Vianney, elle s’est rappelée ses premières fois, encore très présentes, à l’aube d’une carrière qu’on lui souhaite constellée d’étoiles et de jolies rencontres…

Côté scène, nous avons retrouvé le plaisir d’aller applaudir nos artistes préférés, tous plus généreux les uns que les autres : à commencer par la grande Clara Luciani, qui nous offrait à l’Olympia cet automne un show époustouflant à la hauteur de son talent et de son album « Coeur », prometteur de surprises à venir pour sa gigantesque tournée déjà « sold out » et qui s’achèvera en apothéose en décembre 2022 à l’Accor Arena. Nous avons aussi vu pour vous Benjamin Biolay, au sommet de son art sur cette scène qu’il a mis tant de temps à retrouver et apprivoiser. Enfin, le plus secret Arman Meliès, homme de l’ombre derrière Julien Doré ou dernièrement Daniel Auteuil, mais dont tout l’éclat comme artiste à part entière, s’est dévoilé dernièrement au Café de la Danse à Paris, tel un superbe diamant noir aux mille facettes. Retrouvez tous ces moments rares d’échanges avec le public dans les reportages 100% live de ce numéro, illustrés de photos exclusives !

Enfin, Nous avons dédié notre galerie JSM du mois au discret photographe Gérard Houin, qui vient de publier un superbe et généreux ouvrage consacré à son égérie Sylvie Vartan. Il nous en a confié quelques extraits d’une grande fraicheur, mais aussi en bonus d’autres instantanés des plus grands noms de la chanson française qu’il a eu le privilège d’immortaliser de Nougaro, à Berger ou Hallyday. Et pour finir, et vous donner envie de porter votre regard toujours plus haut, toujours plus loin, nous consacrons notre Disco Story aux grandes villes du monde ayant inspiré nos artistes français, de Londres à Capri, ou encore Bombay dont l’ami Delpech a si bien chanté les charmes et les mystères…

Nous vous souhaitons une bonne lecture de ce numéro fait pour vous ! Ouvrez votre coeur, aimez vous les uns les autres, et surtout soyez musique !

Bonnes fêtes à toutes et à tous, et à très bientôt en 2022 !

Eric & Gregg.

_

Eric et Gregg, co-fondateurs, de JE SUIS MUSIQUE, remercient infiniment tous les artistes et tous ceux qui travaillent avec eux et qui continuent, malgré ce contexte toujours difficile, de porter le flambeau de la musique. Merci à tous les collaborateurs de ce numéro et à vous, chers lecteurs et chères lectrices.


JE SUIS MUSIQUE : l’intégrale

Découvrez tous les numéros en cliquant sur les liens :

JSM #38 / Michel Delpech

JSM #37 / Gauvain Sers

JSM #36 / Clara Luciani

JSM #35 / Patrick Juvet

JSM #34 / Raphaël

JSM #33 / Calogero

JSM #32 / Jane Birkin

JSM #31 / Vianney

JSM #30 / Carla Bruni

JSM #29 / Dani

JSM #28 / Benjamin Biolay

JSM #27 / Emmanuelle Béart

JSM #26 / Marie Laforêt

JSM #25 / Suzane

JSM #24 / Françoise Hardy par Jean-Marie Périer

JSM #23 / Juliette Armanet, spécial Pierre & Gilles

JSM #22 / La Grande Sophie

JSM #21 / Patrick Bruel

JSM #20 / Angèle

JSM #19 / Thierry Amiel

JSM #18 / Brigitte

JSM #17 / Emmanuel Moire

JSM #16 / Clarika

JSM #15 / Nolwenn Leroy

JSM #14 / Johnny et Sylvie

JSM #13 / Zazie

JSM #12 / Eddy de Pretto

JSM #11 / Clara Luciani

JSM #10 / Françoise Fabian

JSM #9 / Alain Chamfort

JSM #8 / Etienne Daho

JSM #7 / Sylvie Vartan, Pierre & Gilles

JSM #6 / Serge Gainsbourg

JSM #5 / Amir

JSM #4 / Johnny Hallyday

JSM #3 / Louane

JSM #2 / Pierre Lapointe

JSM #1 / Julien Doré

Et retrouvez facilement tous nos articles, tous les artistes JSM en cliquant sur le MENU JSM INTEGRAL de A à Z



Aucune autre utilisation n’est permise. Ainsi, aucune publication ne pourra être faite sur des comptes tiers, ni sur d’autres sites web ou autres support de quelque nature, ni sur une nouvelle publication sur le même site. Aucune altération de l’image ni détournement de son contexte ne sont autorisés. Aucun transfert de cette autorisation à un tiers n’est possible, et la photo ne peut pas être utilisée à des fins professionnelles, commerciales ou promotionnelles, ni à des fins de propagande politique ou autre.

MICHEL DELPECH

Il était une voix…

Cet automne est sorti, dans une relative discrétion et contre toute attente, « Photos souvenirs », un album posthume de Michel Delpech : au menu de cet opus, dix reprises de ses confrères (Hallyday, Berger, Clerc, Jonasz, Gainsbourg, Souchon, Chatel…), dont cinq déjà parues dans des collections de CDs avec fascicules thématiques vendus en kiosques, comme c’était l’usage dans les années 90, mais surtout cinq autres inédites retrouvées par son épouse Geneviève et son fils Emmanuel, le tout complété par une version luxueusement revisitée de son inaltérable « Chez Laurette ». Cinq ans après sa disparition, l’ensemble, très réussi et terriblement émouvant, donne à mesurer combien, au-delà de l’immense chanteur populaire au sourire ravageur et collectionneur de tubes, Delpech était un interprète hors-pair, hyper sensible et tout en finesse, dôté d’une voix magique et d’un goût très sûr pour choisir ses chansons, comme en témoigne encore la présente sélection de reprises parmi les plus belles chansons du répertoire français… Nous l’avions rencontré en 2007, alors qu’il effectuait un formidable come-back grâce à un album de duos transgénérationnels, adoubé qu’il était alors par toute la nouvelle scène française, de La Grande Sophie à Clarika, Barbara Carlotti, ou Bénabar, pour ensuite ne plus quitter le haut de l’affiche. Histoire de lui rendre un dernier hommage, nous voulions vous offrir cette interview collector d’un artiste si emblématique de l’âge d’or de la variété française et qui reste pour beaucoup, un modèle de carrière et de résilience …

Poursuivre la lecture de «  »

CLARA LUCIANI

Un coeur en or et en live

En deux albums, avec beaucoup de talent, de charme et de générosité aussi, Clara Luciani s’est imposée comme la nouvelle star de la chanson française, incontournable et iconique, dont la stature renvoie à celles des idoles des années 60, à l’âge d’or d’une jeunesse en pleine émancipation autant artistique que sociale, Françoise Hardy en tête. En témoigne, ce « Respire encore tour » qui trépignait aux portes d’une situation sanitaire inquiétante et qui porte magnifiquement son nom. A l’Olympia, point d’orgue de ces retrouvailles avec un public de plus en plus fervent, Clara Luciani a cristallisé tout celà. Nous y étions, on vous raconte…

Poursuivre la lecture de «  »

L’interview « à livre ouvert »

de SERGE LAMA

Véritable monstre sacré du Music-Hall, Serge Lama a signé quelques unes des plus belles chansons du répertoire français en presque 60 ans de carrière : « Je suis malade », « D’aventures en aventures », « Une île »… Alors que le brillant parolier figure au générique de « L’avenir », le dernier album de Florent Pagny entièrement composé par Calogero, c’est au grand amoureux des arts, de tous les arts, que nous avons soumis notre interview 100% littérature, « à livre ouvert ». L’artiste et homme de lettres, qui vient de publier un superbe et très original ouvrage, « Ma vie, mes plus grandes chansons illustrées par mes peintres préférés » (ed. Beaux Arts) , dans lequel il a choisi de se raconter et de mettre en correspondances 50 de ses plus grands succès avec des chefs d’oeuvres de Klimt, Monet, Picasso ou Renoir, entre autres, nous a fait l’immense honneur de nous ouvrir sa bibliothèque idéale et de nous livrer quelques conseils avisés de lectures…

Poursuivre la lecture de «  »

Le Questionnaire de Proust

de NICOLETTA

Pour beaucoup de chanteuses à voix actuelles, elle est une référence absolue de la chanson française, une indétronable « Mamy Blue», aux accents de rocaille et au timbre identifiable entre tous, comme en témoigne encore dernièrement la B.O du film «Aline » de Valérie Lemercier, inspiré librement de la vie de Céline Dion. Après avoir célébré ses 50 ans de carrière au Lido de Paris en novembre dernier, et alors qu’elle publie un somptueux album acoustique « Amours et pianos » de ses plus grands succès en version dépouillée, dans la collection « Parce Que » du label PIAS, comprenant des duos avec Marina Kaye et Erik Truffaz, mais aussi un inédit signé Carla Bruni, l’immense Nicoletta s’est prêtée à notre Questionnaire de Proust avec son franc-parler, sa générosité et son humanité légendaires…

Poursuivre la lecture de «  »

BENJAMIN BIOLAY

Le Grand Prix au Zénith

Benjamin Biolay aura attendu longtemps sur la ligne de départ des concerts : il a été l’un des premiers à devoir reporter sa tournée, suite à la sortie de l’album « Grand Prix » son dernier chef d’œuvre, multi-récompensé et qui lui a permis de renouer avec le succès public. Preuve en est, chez celui qui habituellement s’installe dans des salles parisiennes plus intimes, le Zenith de Paris dans lequel il se produit à guichets fermés à l’instar de l’envergure de sa tournée française. Nous y étions, on vous raconte…

Poursuivre la lecture de «  »

L’interview

« Premières fois »

de JANIE 

Après « Petite Blonde », premier EP de 5 titres sorti en 2020, Janie vient de publier son premier album, « Toujours des fleurs ». À 25 ans à peine, l’auteure-compositrice-interprète et petite protégée de Vianney (qui en a assuré les arrangements de cordes), s’y dévoile en demi-teintes au fil de 12 chansons toujours élégantes et populaires à la fois, façonnées avec une sensibilité exacerbée, une sincérité non feinte, et une fraicheur juvénile qui vont droit au coeur. Avant de la découvrir sur scène en première partie de son mentor à Bercy, ou dans le cadre du plus intimiste du Café de la Danse à Paris (le 10 mars 2022, déjà complet) et de la Cigale (le 17 juin 2022), et alors qu’elle est nommée aux prochaines Victoires de la Musique (catégorie révélations féminines), Janie s’est prêtée à l’interview « Premières fois » de JSM…

Poursuivre la lecture de «  »

ALEX BEAUPAIN

de A à Z

Contre toute attente, alors qu’il est encensé (et multi-récompensé) depuis ses débuts comme auteur-compositeur, notamment de magnifiques bandes-originales de films, c’est comme interprète pur qu’Alex Beaupain signe son retour discographique. Sauf qu’il n’a pas choisi la facilité en optant pour une relecture du monumental et transgressif « Love On The Beat » de Gainsbarre, un album de 1984 auquel il voue un culte sans limites et déjà repris en Live, le 2 mars 2021 sur France Inter avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France. Et force est de constater que le toujours élégant Alex s’en tire avec les honneurs dans cet exercice casse-gueule, en apportant sa touche Electro-Pop ultra-raffinée et inattendue, sur fond de cordes majestueuses, à des hymnes Funk ultra estampillés 80’s et encore dans toutes les oreilles. Pour saluer cet exploit inédit, nous avons choisi de revenir sur le parcours sans faute de l’ami Beaupain, en dressant son portrait de A à Z…

Poursuivre la lecture de «  »

L’interview 100% Cinéma

d’ AURÉLIE SAADA

Artiste jusqu’au bout des ongles, la belle Aurélie Saada, moitié du groupe Brigitte, est une touche-à-tout, dont on connait la passion pour toutes les formes d’expression, tout autant que le goût singulier et l’indéniable originalité. Rien d’étonnant donc à ce que la femme ultra-sensible et foisonnante d’idées qu’elle est, soit passée à la réalisation avec la sortie d’un premier long-métrage « Rose », aux forts accents autobiographiques, mettant en scène l’immense Françoise Fabian dans le rôle principal d’une vieille dame indigne, éprise de liberté et terriblement attachante, dont les souvenirs s’étiolent entre Orient et Occident. Alors qu’elle en signe et interprète aussi (en hébreu, arabe et italien) la bande-originale très réussie, elle était l’invitée évidente pour l’interview 100% cinéma de ce numéro… 

Poursuivre la lecture de «  »

L’interview

« Voyage, voyage »

de CYRIL MOKAIESH 

Un an à peine après l’album « Paris-Beyrouth », le prolifique Cyril Mokaiesh est de retour avec  «Dyade», un album de duos essentiellement écrit et composé pendant le premier confinement, sur lequel il a invité des amis et artistes qu’il admire profondément : Calogero, Dominique A, Keren Ann, Elodie Frégé, Alma Forrer, Clara Ysé… Sur la lancée de ce joli coup d’éclat discographique, et dans l’attente de pouvoir promener en tournée ses nouvelles créations, après trois soirées à La Nouvelle Ève à Paris fin novembre, il s’est plié à l’exercice de l’interview « Voyage, voyage » de JSM…

Poursuivre la lecture de «  »

L’interview

“Déshabillez-moi »

de BLONDINO

Artiste résolument à part et singulière dans la nouvelle chanson française, Blondino est souvent associée depuis ses débuts à Alain Bashung ou Christophe, deux monuments avec lesquels elle partage un certain goût pour les climats troubles, habités de mélodies Pop, complexes et hypnotiques, servies par des textes ultra-sensibles et oniriques : une filiation évidente que ne démentira pas son nouvel album « Un paradis pour moi », une totale réussite déclinant 50 nuances de bleu paradisiaque, en 11 titres d’une beauté renversante, dont « Les madrilènes » ou « Les reines du désarroi » ne sont que quelques éclatants échantillons azurés. Pour l’occasion, et histoire de faire plus ample connaissance avec la très secrète et élégante chanteuse, elle s’est pudiquement déshabillée pour nous en paroles et musiques…

Poursuivre la lecture de «  »

ARMAN MELIES

Live en clair obscur

Discret dandy à l’élégance naturelle, Arman Méliès est un rare diamant noir aux multiples facettes. Musicien complet, auteur, compositeur, chanteur, écrivain, s’effaçant trop souvent derrière les grands noms de la chanson française de Alain Bashung à Julien Doré, en passant par Daniel Auteuil ou HF Thiefaine avec lequel il a enregistré un duo, « Météores » sur son dernier album « Laurel Canyon » qu’il est venu défendre sur la scène du Café de la Danse, le 18 octobre dernier. Il nous a entrainé dans une promenade en clair obscur progressive et hypnotique. Récit…

Poursuivre la lecture de «  »

L’interview

« Comme un garçon »

de CAROLE CETTOLIN

Après avoir rencontré un joli succès avec Et Maxence qui lui a valu le prix révélation jeune talent du crédit mutuel en 2010, des collaborations avec Edith Fambuena, et plusieurs séries de concerts dont les premières parties de La Grande Sophie ou encore de Sia, Carole Cettolin reprend son nom, bien décidée à s’en faire un. Elle vient de publier son premier EP (sous son nom donc) qu’elle a réalisé avec Nicklaus Rohrbach, « Un garçon », tandis que le second sortira début 2022 accompagné d’une série de concerts. 5 titres aériens d’une Electro Pop élégante et mélancolique aux textes taillés dans une poésie moderne et engagée. En témoignent les trois premiers extraits déclinés en très beaux clips : « Tant que le temps est radieux » où l’artiste a mis en scène uniquement des femmes de plus de 45 ans (qu’elle décrit comme « les grandes invisibles du cinéma ») , « Un garçon » aux images oniriques de son fils comme une ballade en monochrome bleu et dernièrement « Vaille que vaille », un collage d’images du cinéma hollywoodien détournées pour plus de diversité au cinéma. A cette occasion, en phase avec ce que dégage sa musique et son engagement, Carole Cettolin a répondu à notre interview « Comme un garçon », en clin d’oeil au titre de ce très bel EP à découvrir.

Poursuivre la lecture de «  »

LA GALERIE JSM

de GÉRARD HOUIN

Les années Sylvie Vartan

Dès 1968, Gérard Houin a eu la chance de photographier de très nombreux artistes, parmi lesquels Sylvie Vartan, qu’il a eu le privilège de suivre et d’immortaliser sur les plateaux de télévision, notamment lors des shows mythiques des Carpentier, mais également en répétitions et évidement sur scène, à l’occasion de ses nombreux shows à l’américaine… Ses photos de la star, mais aussi celles des nombreux autres artistes croisés au cours de sa carrière de photographe, ont été souvent choisies pour leur fraicheur et leur spontanéité par la presse et les maisons de disques, pour le besoin d’affiches, de dossiers de presse, de couverture de magazines… Sans oublier le « Club Sylvie » dont il a été un régulier contributeur ! Alors qu’il vient de rassembler un album souvenir de ses 120 photos préférées de « la plus belle pour aller danser », laquelle vient de fêter ses 60 ans de scène avec la publication d’un album « Merci pour le regard », et une tournée en forme de « Récital », il a confié à JSM quelques unes de ses images préférées de la blonde icône, empreintes de candeur et de nostalgie pour ces tendres années…

Poursuivre la lecture de «  »

LA GALERIE JSM

de GÉRARD HOUIN

Un parfum d’insouciance

Hormis Sylvie Vartan, son artiste fétiche, Gérard Houin a eu le loisir de photographier d’autres artistes de l’âge d’or de la variété française, de Johnny Hallyday à Michel Sardou, de Claude Nougaro à Michel Berger. En studio, sur scène ou encore en séance particulière, toutes ses photos nous renvoient à une certaine époque, empreinte d’insouciance et de joie de vivre. Pour le deuxième volet de la galerie JSM, il nous en a confié quelques unes, évocatrices de ses premiers pas de photographe et pour lesquelles il garde forcément une tendresse toute particulière…

Poursuivre la lecture de «  »

DISCO STORY :

Le monde en musique

Après plusieurs mois de confinement, il était temps de pouvoir à nouveau voyager et découvrir la planète. La chanson francophone a célébré depuis toujours les grandes villes du monde, chantées par ceux qui les ont fantasmées, qui les ont habitées, qui les ont marquées à tout jamais, d’Europe en Asie, d’Amérique en Afrique. JE SUIS MUSIQUE vous offre un tour du monde en chansons dans une Disco Story à travers les pochettes de disques les plus iconiques… Bon(s) voyage(s) !

Poursuivre la lecture de «  »

JE SUIS MUSIQUE #37 Gauvain Sers

JE SUIS MUSIQUE #37

numéro 37 . Gauvain Sers. 02.10.21.

crédit photo de la couverture : Gauvain Sers par Frank Loriou (DR / UM ) // Artwork cover : Gregory Guyot (D.R. / @I_am_Gregg / JSM)

JE SUIS MUSIQUE #37

au sommaire :

Pour accéder aux articles, cliquez simplement dessus…

GAUVAIN SERS : la poésie du quotidien. Interview à la Une!

JULIETTE ARMANET : un portrait de A à Z

GRAND CORPS MALADE : la belle année. Interview

VANESSA PARADIS : les premiers pas de « Maman »

JOHNNY HALLYDAY : l’idole dans l’âme

SYLVIE VARTAN : le regard dans le rétro

ALDEBERT : l’interview « premières fois »

HOLLYSIZ : l’interview 100% Cinéma

EMILIE MARSH : l’interview « Comme un garçon »

MALIK DJOUDI : le Questionnaire de Proust

VIKTOR LAZLO : l’interview « voyage, voyage »

NAJOUA BELYZEL : l’interview « déshabillez-moi »

DELPHINE GHOSAROSSIAN : l’interview 100% Photo

La Galerie JSM : DELPHINE GHOSAROSSIAN

Souvenirs des FRANCOFOLIES DE LA ROCHELLE 2021

LES FRANCOFOLIES DE LA ROCHELLE 2021 : Backstages

DISCO STORY : Paris


JE SUIS MUSIQUE #37

Chère lectrice, cher lecteur,

C’est la rentrée, une vraie rentrée, de celles qui font plaisir, de celles que l’on a attendues, après avoir été trop longtemps éloignés les uns des autres. Plus qu’un retour de grandes vacances, c’est un retour à la vie. La vie d’avant, la vie nouvelle, sans être foncièrement différente, la vie qui nous relie tous à travers la culture, la musique, comme tous les autres arts qui nous animent et continuent fort heureusement de nous passionner. C’est donc avec un immense plaisir que nous nous retrouvons dans la cour des grands de cette rentrée, au contact des artistes qui nous avaient tant manqué.

Beaucoup ont profité de la période que nous avons traversée pour s’en nourrir, pour créer, pour renaître aussi, ou encore pour explorer, pour tenter, pour renouer avec la scène, les studios et les occasions retrouvées d’être plus que jamais vivants, à fleur de peau des autres.

Pour ce nouveau numéro de rentrée, qui vient aussi très bientôt marquer nos quatre années d’existence, nous avons rencontré un homme qui incarne aujourd’hui la poésie moderne de la chanson, habité par l’héritage des grands artistes français du quotidien, son ami Renaud en tête : Gauvain Sers. Avec un troisième album qui continue de dresser des portraits d’hommes et de femmes pas si ordinaires, le jeune auteur-compositeur, si sympathique et généreux, semble avoir trouvé sa place dans ce monde… et dans les pages (digitales) de JE SUIS MUSIQUE. Pour vous, il nous a raconté son parcours et les secrets de ses chansons.

Pour l’accompagner, un véritable éventail de talents font aussi leur retour dans ce nouveau numéro. À commencer par des femmes de caractère : Juliette Armanet et sa tornade Disco qui va nous faire danser encore longtemps pour un portrait inédit de A à Z, en attendant de s’entretenir avec elle de ce second album très très attendu. Et puis, HollySiz qui nous parle cinéma, Emilie Marsh qui s’est glissée dans la peau d’un garçon, Najoua Belyzel qui s’apprête à chanter Marie Laforêt et nous parle « mode et musique », ou encore Viktor Lazlo qui nous emmène en voyage avec une émotion intacte. Sans oublier Sylvie Vartan qui marque aussi cette rentrée avec un 50ème album, des rééditions, et des concerts, qui prouvent – si besoin était – que l’icône brille encore plus que jamais. Enfin, nous nous sommes aussi invités au théâtre ce mois-ci, au milieu des mélodies de la rentrée, pour suivre les premiers pas de Vanessa Paradis sur la scène du Théâtre Edouard VII dans « Maman ».

Côté garçons, c’est la rentrée des classes aussi pour Grand Corps Malade que nous avons rencontré cet été aux Francofolies de La Rochelle et qui nous a accordé une interview pour parler de « Mesdames », pour Aldebert, l’homme qui parle aux enfants et qui raconte ses premières fois, pour le singulier Malik Djoudi qui répond au questionnaire de Proust. Enfin, nous avons fait une place de choix à l’éternel Johnny avec un panorama de l’actualité Hallyday qui vous attend tout au long de l’année.

Pour cette rentrée élégante et populaire, nous avons voulu donner une nouvelle carte blanche à la photographe Delphine Ghosarossian, après avoir découvert ses derniers portraits au Walrus, à Paris lors de son exposition. Pour nos lecteurs qui n’auront pas eu la chance de la voir, et avec son aimable accord, nous exposons dans notre Galerie JSM ses portraits intenses. Timide et réservée, elle a aussi tenu à répondre à notre interview 100% Photo. Bonne visite !

Et puis, comme une ultime carte postale d’un été de la renaissance, nous vous offrons l’album souvenir des Francofolies de la Rochelle 2021, festival symbolique et essentiel à la culture française où se sont succédés les plus grands artistes de la scène française, de Jane Birkin à Benjamin Biolay pour ne citer qu’eux. En bonus, nous vous offrons aussi l’album « backstage » exclusif signé JSM. Bref, tout sur les Francofolies, comme si vous y étiez.

Enfin, nous refermons ce numéro avec une Disco Story consacrée à Paris, première partie d’un tour des villes du monde en chanson.

Alors, elle est pas belle cette rentrée si classe et pleine de promesses ? Tandis que nous nous apprêtons à souffler nos 4 bougies, nous vous remercions du fond du coeur pour votre fidélité, votre curiosité, pour vivre vos passions à 100% et nous accompagner toujours plus nombreux dans l’aventure JE SUIS MUSIQUE.

Bonne lecture !

Eric & Gregg.

_

Eric et Gregg, co-fondateurs, de JE SUIS MUSIQUE, remercient infiniment tous les artistes et tous ceux qui travaillent avec eux et qui continuent, malgré ce contexte toujours difficile, de porter le flambeau de la musique. Merci à tous les collaborateurs de ce numéro et à vous, chers lecteurs et chères lectrices.


JE SUIS MUSIQUE : l’intégrale

Découvrez tous les numéros en cliquant sur les liens :

JSM #37 / Gauvain Sers

JSM #36 / Clara Luciani

JSM #35 / Patrick Juvet

JSM #34 / Raphaël

JSM #33 / Calogero

JSM #32 / Jane Birkin

JSM #31 / Vianney

JSM #30 / Carla Bruni

JSM #29 / Dani

JSM #28 / Benjamin Biolay

JSM #27 / Emmanuelle Béart

JSM #26 / Marie Laforêt

JSM #25 / Suzane

JSM #24 / Françoise Hardy par Jean-Marie Périer

JSM #23 / Juliette Armanet, spécial Pierre & Gilles

JSM #22 / La Grande Sophie

JSM #21 / Patrick Bruel

JSM #20 / Angèle

JSM #19 / Thierry Amiel

JSM #18 / Brigitte

JSM #17 / Emmanuel Moire

JSM #16 / Clarika

JSM #15 / Nolwenn Leroy

JSM #14 / Johnny et Sylvie

JSM #13 / Zazie

JSM #12 / Eddy de Pretto

JSM #11 / Clara Luciani

JSM #10 / Françoise Fabian

JSM #9 / Alain Chamfort

JSM #8 / Etienne Daho

JSM #7 / Sylvie Vartan, Pierre & Gilles

JSM #6 / Serge Gainsbourg

JSM #5 / Amir

JSM #4 / Johnny Hallyday

JSM #3 / Louane

JSM #2 / Pierre Lapointe

JSM #1 / Julien Doré

Et retrouvez facilement tous nos articles, tous les artistes JSM en cliquant sur le MENU JSM INTEGRAL de A à Z



Aucune autre utilisation n’est permise. Ainsi, aucune publication ne pourra être faite sur des comptes tiers, ni sur d’autres sites web ou autres support de quelque nature, ni sur une nouvelle publication sur le même site. Aucune altération de l’image ni détournement de son contexte ne sont autorisés. Aucun transfert de cette autorisation à un tiers n’est possible, et la photo ne peut pas être utilisée à des fins professionnelles, commerciales ou promotionnelles, ni à des fins de propagande politique ou autre.

GAUVAIN SERS

La poésie du quotidien

En trois albums, dont le dernier « Ta place dans ce monde », Gauvain Sers s’est véritablement installé comme le plus évident héritier d’un Renaud, dont il partage l’accent gouailleur, le regard empreint de tendresse et de poésie, et surtout une plume vive et imagée, sans pareil pour raconter des histoires et dresser des portraits plus vrais que nature de ces héros du quotidien, oubliés, invisibles et pourtant essentiels. Dans un café proche de ce Canal Saint-Martin qui lui est cher, Nous l’avons rencontré et il s’est livré à Je Suis Musique avec cette sincérité et cette sensibilité qui transpirent de ses chansons, toujours ciselées de façon artisanale, dans la grande tradition de la belle chanson française…

Poursuivre la lecture de «  »

JULIETTE ARMANET

de A à Z

C’est un des évènements les plus attendus de cet automne ! Après le triomphe du précédent « Petite amie », l’ayant directement installée dans la cour des grands, il y a quatre ans déjà, Juliette Armanet est de retour avec un deuxième album, « Brûler le feu », annoncé par le flamboyant extrait « Le dernier jour du Disco », illustré par un clip crépusculaire, de couleur rouge passion… Pour célébrer comme il se doit ce grand retour, et histoire de revenir sur sa jeune et déjà foisonnante carrière, nous avons dressé le portrait de A à Z de l’inclassable et très aimée chanteuse !

Poursuivre la lecture de «  »

GRAND CORPS MALADE

La belle année

Avec son album à succès « Mesdames », composé de duos avec des artistes féminines, dont le tube « Mais je t’aime » face à Camille Lellouche, Grand Corps Malade aura été un des grands vainqueurs d’une année pourtant bien difficile pour les artistes. Alors qu’il en propose une version deluxe augmentée de nouvelles collaborations prestigieuses et d’inédits (dont le nouveau single « Des gens beaux »), un disque accompagnant sa tournée des Zéniths à venir, nous avons rencontré Fabien cet été aux Francofolies de la Rochelle, où il se produisait pour la toute première fois de sa carrière sur la grande scène. Il est revenu pour JSM sur une année exceptionnelle, à plus d’un titre…

Poursuivre la lecture de «  »