numéro 44 . Vincent Delerm. 03.12.22.

crédit photo de la couverture : Vincent Delerm par Laurent Humbert (Tôt ou Tard / DR) /// Artwork cover : Gregory Guyot (DR / JSM)

JE SUIS MUSIQUE #44
au sommaire :
Pour accéder aux articles, cliquez simplement dessus…
VINCENT DELERM : Interview Auto-portrait de A à Z
CLAUDIO CAPEO : l’interview « Voyage voyage »
DAPHNE : le Questionnaire de Proust
VIANNEY : live report « Pour de vrai »
ALOISE SAUVAGE : l’interview 100% Musique
KENT : l’interview « A livre ouvert »
CARMEN MARIA VEGA : l’interview « Comme un garçon »
JEAN-PIERRE KALFON : l’interview 100% Cinéma
MENTISSA : l’interview « Déshabillez-moi »
FOE : l’interview « Premières fois »
YANN RABANIER : l’interview 100% Photo
La Galerie JSM de YANN RABANIER
DISCO STORY : Exquises Esquisses


JE SUIS MUSIQUE #44

Chère lectrice, cher lecteur,

Les fêtes approchent, et avec elles, l’habituelle avalanche de sorties d’albums des stars de la chanson française, de Mylène Farmer à Zazie, Patrick Bruel ou Louane. Nous vous en parlerons bien sûr, via nos divers réseaux et dans nos prochaines parutions. Mais pour ce dernier numéro de l’année, nous avons voulu mettre à l’honneur une famille d’artistes d’horizons divers, mais ayant tous, chacun à leur manière, tracé leur route et rencontré leur public en dehors des sentiers battus, faisant de leur différence leur principal atout et leur force majeure.

À commencer par notre invité spécial, l’immense Vincent Delerm, que nous aimons tant depuis ses débuts, alors qu’il détonait dans le paysage musical de l’époque, avec ses compositions très personnelles et inclassables, ses drôles d’intonations et une proposition scénique inédite, entre théâtre et chanson plus traditionnelle. 20 ans plus tard, à force d’exigence, d’opiniâtreté et de travail, il est toujours là, fidèle à lui-même et à un public qui le lui rend bien. Sans doute parce qu’il lui ressemble et a grandi avec lui. À l’occasion de cet anniversaire, Vincent s’est amusé à revenir sur son parcours fait de ces pas de côté, en dressant l’auto-portrait alphabétique, sensible et touchant, de l’homme et de l’artiste qu’il est devenu.

Avec son accordéon, ses allures de chanteur des rues, sa voix de rocaille et ses accents gouailleurs, la partie n’était pas gagnée non plus plus pour Claudio Capéo. Il s’est pourtant imposé parmi les grandes figures de la chanson populaire d’aujourd’hui, de celles qui comptent, parce que plébiscitées par le grand public, celui qui ne triche jamais avec ses sentiments. Alors que vient de sortir son quatrième album, il s’est prêté à l’interview « Voyage voyage ». De même, le trop rare Kent, artiste protéiforme, inclassable et original entre tous, l’homme qui réussit tout ce qu’il touche depuis 4 décennies, de la chanson à la littérature ou la BD, s’est confié « À livre ouvert » à notre équipe, pour fêter la sortie de son nouvel opus. Côté cinéma, c’est l’underground et toujours Punk, malgré ses 83 ans, Jean-Pierre Kalfon, acteur cultissime de la Nouvelle Vague, qui nous a raconté son amour inaltérable pour le 7ème art, alors qu’il revient à la chanson Blues’n’Rock, son autre passion. Enfin, nous avons retrouvé le jeune et hyper-talentueux Foé, tandis que celui-ci a choisi de tracer son sillon à contre-courant des musiques urbaines et des productions ambiantes, avec « Paradis d’or », nouvel album faisant la part belle aux arrangements classieux et aux grandes mélodies. Il s’est rappelé ses « premières fois », pas si lointaines que cela…

Côté filles, la singularité est également de mise dans ce numéro ! Débordante d’idées et de projets pour l’année à venir, l’inclassable Carmen Maria Véga a pris le temps de se la jouer, « Comme un garçon », avec tout l’humour qu’on lui connait, et ce sens de la provoc’ qui a fait sa griffe et cette identité, à la fois trouble et affirmée, dont se réclame aujourd’hui toute une génération de jeunes chanteuses. Touchant à toutes les disciplines, du cirque dont elle vient, en passant par le cinéma et la musique, Aloïse Sauvage est de cette trempe de filles, toujours là où on ne les attend pas. Elle a marqué une pause dans son tourbillon, afin de dresser pour nous sa playlist idéale. C’est l’interview « 100% musique » ! La jeune Mentissa, dont le premier album, « La vingtaine » est une vraie réussite est aussi de la partie. Avec sa beauté mystérieuse et sa voix si particulière, elle ne ressemble à aucune autre artiste du moment, et pourtant son charme opère immédiatement. Elle a bravé sa pudeur naturelle et s’est déshabillée en paroles et musiques pour nous…

Last but not least, nous avons retrouvé notre amie, la magnifique Daphné. Aussi rare que précieuse, elle est de retour avec un nouveau petit bijou, volume 2 à son hommage discographique à Barbara, dont elle est définitivement la plus inspirée et la plus originale interprète. Personnalité hors-normes dans la chanson française au féminin, chacune de ses apparitions relève de la magie, du rêve éveillé, tant elle rayonne de grâce et de mystère. Le temps de ce numéro, elle s’est invitée à la table de Proust, pour célébrer cette parenthèse enchantée en hommage à la dame en noir.

Côté scène, nous avons applaudi Vianney, de passage à l’Olympia, pour une série de concerts « sold out » depuis de longs mois. Par son talent évidemment, mais aussi et surtout son humanité, sa simplicité, sa gentillesse et son altruisme, le jeune homme que nous avions connu si timide et réservé, s’est véritablement hissé au sommet des personnalités les plus populaires de l’Hexagone, au fur et à mesure que l’artiste s’ouvrait et se métamorphosait en bête de scène. Un cas unique aussi, et un véritable phénomène dans son genre ! 

Au rayon des collectors, la rubrique Disco Story a rassemblé les plus belles « exquises esquisses » ayant orné de quelques traits de génie, les pochettes de disques de nos artistes préférés, dont certaines sont devenues cultes en raison justement de leur originalité ou de leur rareté.

Enfin, le grand photographe Yann Rabanier dont nous aimons tellement le regard sur les chanteuses et chanteurs, toujours très singulier et empreint de douceur et d’un certain goût de la mise en scène, nous a fait l’honneur de se raconter et de nous confier quelques unes de ses plus belles oeuvres, exposées en exclu dans la Galerie JSM du mois !

Bref, tous nos invités semblent avoir fait leur, la célèbre devise de Jean Cocteau : « ce qu’on te reproche, cultive-le, c’est toi ».

Belle lecture à tous, excellentes fêtes et rendez-vous en 2023 !

Eric & Gregg.


JE SUIS MUSIQUE : l’intégrale

Retrouvez facilement tous les articles consacrés à vos artistes en cliquant sur le MENU JSM INTEGRAL de A à Z

Et découvrez l’intégralité de tous les numéros en cliquant sur les liens :

JSM #44 / Vincent Delerm

JSM #43 / Serge Lama

JSM #42 / Fishbach

JSM #41 / Nicola Sirkis par Nikos Aliagas

JSM #40 / Marc Lavoine

JSM #39 / Jeanne Cherhal

JSM #38 / Michel Delpech

JSM #37 / Gauvain Sers

JSM #36 / Clara Luciani

JSM #35 / Patrick Juvet

JSM #34 / Raphaël

JSM #33 / Calogero

JSM #32 / Jane Birkin

JSM #31 / Vianney

JSM #30 / Carla Bruni

JSM #29 / Dani

JSM #28 / Benjamin Biolay

JSM #27 / Emmanuelle Béart

JSM #26 / Marie Laforêt

JSM #25 / Suzane

JSM #24 / Françoise Hardy par Jean-Marie Périer

JSM #23 / Juliette Armanet, spécial Pierre & Gilles

JSM #22 / La Grande Sophie

JSM #21 / Patrick Bruel

JSM #20 / Angèle

JSM #19 / Thierry Amiel

JSM #18 / Brigitte

JSM #17 / Emmanuel Moire

JSM #16 / Clarika

JSM #15 / Nolwenn Leroy

JSM #14 / Johnny et Sylvie

JSM #13 / Zazie

JSM #12 / Eddy de Pretto

JSM #11 / Clara Luciani

JSM #10 / Françoise Fabian

JSM #9 / Alain Chamfort

JSM #8 / Etienne Daho

JSM #7 / Sylvie Vartan, Pierre & Gilles

JSM #6 / Serge Gainsbourg

JSM #5 / Amir

JSM #4 / Johnny Hallyday

JSM #3 / Louane

JSM #2 / Pierre Lapointe

JSM #1 / Julien Doré



« Je Suis Musique » est une marque déposée.
Pour nous contacter: Jesuismusique@outlook.com

VINCENT DELERM

Comme une histoire / de A à Z.

20 ans ! L’air de rien, voilà déjà deux décennies que Vincent Delerm tisse des liens d’amitié et de complicité avec son fidèle public, au fil d’albums régulièrement impeccables, et de spectacles toujours plus inventifs, sincères, émouvants, et généreux, à son exacte image. Sans oublier que le touche-à-tout s’est aussi immiscé, avec le même talent, la même originalité et la même implication personnelle, dans l’univers de la photographie, du théâtre ou du cinéma. Alors que sa maison de disques célèbre l’événement comme il se doit, avec la luxueuse sortie d’un livre-disque en forme de parcours truffé d’archives et de documents rares, « Comme une histoire / sans paroles », le plus littéraire de nos chanteurs, véritablement amoureux des mots justes et des belles lettres, s’est prêté avec plaisir et en exclusivité au jeu de l’interview de A à Z, histoire de revenir sur son itinéraire musical et ses amitiés rares et précieuses, même si l’alphabet tout entier n’aura pas suffi pour mesurer la richesse de son itinéraire et son apport à la chanson française en général, comme à nos vies intimes, en particulier …

Poursuivre la lecture de «  »

L’interview 

« Voyage, voyage »

de CLAUDIO CAPEO

Après le succès de son album de reprises des grands tubes de la variété italienne, « Penso a te », le sympathique chanteur à la voix de rocaille, révélé par The Voice en 2016, est déjà de retour avec « Rose des vents », un quatrième album de chansons originales, annoncé par un single addictif « Laisse aller » et prometteur d’un nouveau succès à venir. Fidèle à son image d’artiste authentique et proche des gens, Claudio Capéo nous livre un opus généreux de 17 titres, donnant à mieux connaitre tous les facettes d’une personnalité plus nuancée qu’on ne l’imaginait jusqu’ici, entre hymnes festifs hyper fédérateurs et chansons plus introspectives et profondes. « Si j’avais su », « Chez toi » en duo avec Slimane », « Sac à dos », « Plus rien à perdre » ou « C’est toi le futur » s’annoncent déjà comme de futurs incontournables de ses concerts à venir… Humaniste entre tous et curieux de son prochain, celui qui chante « Tour de France » a repoussé un peu plus loin sa ligne d’ horizon à l’occasion de notre interview « Voyage voyage »…

Poursuivre la lecture de «  »

Le Questionnaire de Proust

de DAPHNÉ

En 2012, après s’être illustrée comme une des plus attachantes et originales chanteuses de sa génération au gré de magnifiques albums polychromes (« L’émeraude », « Bleu Venise », « Carmin »…), Daphné créait la surprise en reprenant « Treize chansons de Barbara », un sobre et modeste hommage à la Dame en noir : un disque qui lui valut d’être unanimement reconnue comme l’une de ses brillantes interprètes, notamment parce qu’elle réussissait l’exploit de croiser sa voix cristalline, pleine de charme et de mystère, au répertoire de Barbara, sans en dénaturer les parfums invisibles, ni chercher à imiter l’inimitable, évitant ainsi le piège si courant hélas de la caricature. Alors que l’on commémore les 25 ans de la disparition de la femme-piano, le 24 novembre 1997, elle s’est à nouveau plongée avec le même bonheur dans ces « fleurs d’amour », comme elle les appelle, pour en extraire dix merveilleux élixirs, avec la complicité de son arrangeur David Hadjadj, d’Etienne Champollion à la réalisation, et de duettistes de choix, Thibaud Denver et François Morel. Au programme de ce voyage sensoriel dans le jardin enchanté de Barbara, quelques classiques revisités avec grâce, délicatesse et modernité (« Vienne », « Nantes », « À chaque fois », « Moi, je me balance », chanson signée Georges Moustaki, extraite de la B.O de « La fiancée du pirate » de Nelly Kaplan), et d’autres plus méconnues du grand public, mais reprises avec tout autant de sensibilité et de finesse («Sans bagages », « La ligne droite », ou « Toi l’homme »). Bref, une nouvelle réussite qui vient s’ajouter à la discographie exemplaire de Daphné, que nous ne pouvions qu’adorer… Pour l’occasion, et alors qu’on espère voir ce petit bijou bientôt porté sur scène, la fée Daphné s’est amusée à répondre pour nous au Questionnaire de Proust…

Poursuivre la lecture de «  »

VIANNEY

Pour de vrai

Programmée depuis plus de 2 ans, la tournée en toute intimité pour accompagner l’album « N’attentons pas » voit enfin le jour. Certes il y a eu la parenthèse des (trop) grandes salles, les Zénith, L’Accor Arena, et quelques festivals cet été, mais Vianney n’est jamais aussi heureux qu’au contact d’un public pour lequel sa proximité et son accessibilité représentent sa grande valeur. Durant 6 soirs, il transforme l’Olympia en confessions intimes, en soirées entre potes devant un feu de cheminée, où au son de ses guitares, il rassure comme un grand frère. Ceux qu’il appelle « ses amis », son public, lui restent fidèles, ceux qu’il appelle « les nouveaux » le deviennent en quelques accords. Sans bousculer personne, Vianney est un genre nouveau d’artistes : juste un homme, « pour de vrai ». Nous étions à l’Olympia pour partager ce moment de vérité, de plus en plus rare, et donc de plus en plus précieux…

Poursuivre la lecture de «  »

L’interview 100% Musique

de ALOÏSE SAUVAGE

Révélée au grand public par le film « 120 BPM », Aloïse Sauvage, ex-élève circassienne de l’Académie Fratellini, s’est aussi rapidement imposée comme chanteuse et musicienne, avec un premier EP « Jimy », suivi d’un premier album « Dévorantes » salué de toutes parts, et lui valant même une nomination aux Victoires de la Musique dans la catégorie révélation féminine. Joignant le geste à la parole, elle marque depuis chacune de ses prestations scéniques ou télévisuelles de chorégraphies éblouissantes d’originalité et de virtuosité, faisant d’elle un cas résolument à part d’artiste complète, au sein de sa génération. Pour son nouvel opus, tout simplement intitulé « Sauvage », qu’elle a co-réalisé avec l’ingénieur du son Elio Agostini, l’équilibriste des sentiments s’est affranchie un peu plus encore de tous les codes et du sexisme ambiant, avec des titres percutants, empruntant leurs références à la variété, à la Pop et au Hip Hop, tout en restant totalement raccords avec son image d’artiste inclassable, hyper créative et bouillonnante d’énergie. En témoignent le clip du l’ extrait “Fumée” enregistré à la Cigale à Paris et celui du tout nouveau « Montagnes russes ». L’indomptable Aloïse a dressé pour nous sa playlist idéale, le temps d’une interview « 100% musique » …

Poursuivre la lecture de «  »

L’interview « à livre ouvert »

de KENT 

Après une tournée célébrant ses 40 ans de carrière, la publication d’un roman (« Peine perdue ») et d’une bande dessinée consacrée à Elvis Presley, l’ex-leader du groupe culte Starshooter, parolier du tube « Juste quelqu’un de bien » pour Enzo Enzo, également à la tête d’une série de tubes personnels dans les 90’s (« J’aime un pays », « Tous les mômes »), avait envisagé de poser ses valises et de faire une pause dans sa foisonnante carrière d’artiste protéïforme par excellence, entre musique, dessin et littérature. C’était compter sans le Covid19 et le confinement qui ont eu raison de ses (bonnes ?) résolutions : histoire de tromper l’ennui et la déprime ambiante, il s’est ainsi remis à la guitare pour mettre en musique d’anciennes bribes de textes issues de son « cahier à brouillons », alors que des chansons toutes neuves jaillissaient aussi de sa fertile imagination. Au point de disposer au final de suffisamment de titres pour constituer un nouvel album, « Scherzando », qu’il a eu envie d’enregistrer dans une formule résolument Pop, avec un tandem de musiciens proches, Marc Haussmann et Alice Animal, dans le petit studio Audioscope à Paris. Mis en boite en une semaine, dans les conditions du Live, ce nouvel opus (son 16ème en solo) composé de onze titres de belle facture, entre ombre et lumière, vient nous rappeler combien la voix chaude et amicale de Kent nous est familière et réconfortante, tout autant que son regard humaniste et poétique sur le monde qui l’entoure. Nous avons saisi cette occasion pour parler de livres, avec cet éternel amoureux de la belle écriture, dont les nouvelles chansons confirment combien l’ élégant chanteur sait manier la plume comme personne …   

Poursuivre la lecture de «  »

L’interview

« Comme un garçon » 

de CARMEN MARIA VEGA

Pour toute une génération de jeunes artistes soucieuses d’échapper à toute classification binaire, Carmen Maria Véga est un modèle et une référence absolue, notamment pour avoir été une des premières à bousculer les lignes du genre dans la jeune chanson française au féminin. Toujours aussi avide de nouvelles expériences, la troublante actrice-chanteuse dont on se rappelle qu’elle fut une « Mistinguett » chic et choc, fourmille de projets tous azimuts. Alors que, auréolée d’un succès mérité, son spectacle « Fais-moi mal Boris Vian » se poursuivra avec un nouvelle date parisienne et une tournée en 2023, et que « Mortel amour » (en duo avec Charly Voodoo) se jouera à l’étage du Gibus à Paris ce 3 décembre, la volcanique Carmen s’envolera aussi pour Taïwan en février pour rejoindre le casting de la comédie musicale « Roméo et Juliette », avant de partir en tournée australienne en juin, avec le groupe Paris Combo. Histoire de fêter tous ces réjouissants événements à son actif, elle s’est amusée pour nous à se glisser dans la peau d’un garçon, avec une audace intacte et une malice réjouissante…  

Poursuivre la lecture de «  »

L’interview 100% cinéma

de JEAN-PIERRE KALFON

Acteur culte à la filmographie d’une longévité impressionnante, Jean-Pierre Kalfon n’en demeure pas moins un chanteur et musicien à la discographie plus sporadique, mais toujours très honnête. En témoigne « Méfistofélange », nouvel opus inattendu de celui qui se définit comme un Rock’n’Bluesman, pour n’avoir jamais renié sa passion envers Elvis Presley et les musiques noires. Né de sa rencontre avec le batteur, mélodiste et arrangeur Amaury Blanchard, les 14 chansons qui le composent et dont il a écrit la totalité des textes et deux musiques, renouent avec les racines du Blues-Rock et du Rythm’n’Blues qui constituent son ADN musical depuis ses débuts de chanteur en 1966, avec un premier EP 4 titres, annonciateur d’un parcours underground qui le verra croiser la route de Valérie Lagrange, Jacques Higelin et même Bob Marley, en solo ou au sein de groupes éphémères (Crouille-Marteau, Lugar Baby Bitch, Monsieur Claude, Kalfon Roc Chaud). Pour célébrer ce retour en musique de l’élégant dandy, éternellement Punk et rebelle à 83 ans, et alors qu’il sera en concert au Petit Bain à Paris le 12 décembre, il s’est livré à JSM de sa voix rocailleuse sur ce cinéma qu’il aime tant et qui le lui rend bien…

Poursuivre la lecture de «  »

L’interview

« Déshabillez-moi »

de MENTISSA

C’est une des révélations féminines les plus enthousiasmantes du moment ! Avec son premier album d’une grande fraicheur, « La vingtaine », dont a été extrait le single « Et Bam », Mentissa confirme tous les espoirs placés en elle lors des sélections de The Voice. Mais surtout, elle fait preuve d’une belle maturité pour son jeune âge, et d’un goût artistique très sûr, qui devraient la mener loin sur le chemin parsemé d’étoiles qui s’ouvre à elle… Après l’avoir applaudie sur scène, en ouverture des concerts de Vianney à l’Olympia (cf notre reportage), nous l’avons rencontrée pour parler mode et musique, parce qu’elle n’en demeure pas moins une jeune fille comme toutes celles de son âge, lesquelles voient en elle un nouveau modèle, soucieuse de son image et passionnée de fringues…

Poursuivre la lecture de «  »

L’interview

« Premières fois »

de FOÉ

Après « Îl », un premier album très remarqué, Foé est de retour avec « Paradis d’or » un album-concept plus abouti et cohérent, tout entier consacré aux différentes étapes d’une relation amoureuse, de la passion, à la mélancolie, sans omettre la passion charnelle. Sur de superbes et amples mélodies, luxueusement arrangées et assumant sans complexes leurs références à ce que la chanson française nous a laissé de meilleur, de Berger à Polnareff ou Christophe, sa voix chaude et profonde décline avec poésie une carte du tendre onirique qui séduit d’emblée les éternels romantiques qui sommeillent en nous. À l’occasion de ce nouveau départ, Nicolas (de son prénom) s’est livré à Je Suis Musique sur ses toutes premières fois… 

Poursuivre la lecture de «  »

YANN RABANIER

Le beau bizarre

Véritable pierre angulaire de la très classieuse agence parisienne Modds, il y a longtemps que nous admirions le travail précis, inspiré et terriblement original de Yann Rabanier, et que nous voulions lui rendre l’hommage qu’il mérite. Celui dont le talent, unanimement reconnu et désiré par toutes les grandes figures de la musique, du cinéma ou de la politique, n’a d’égal que la discrétion et l’humilité, se distingue avec élégance par une démarche artistique ambitieuse et un travail minutieux, s’apparentant à une perpétuelle quête du beau bizarre. Il s’est raconté en exclusivité pour JSM, avant de nous offrir un généreux florilège de ses photographies au style unique …

Poursuivre la lecture de «  »

La Galerie JSM de

YANN RABANIER

Photographe inspiré et inspirant, Yann Rabanier, de la très classieuse agence parisienne Modds, s’est constituê, au fil des rencontres, une collection de portraits d’artistes, finissant par refléter un certain panorama de la scène française : de la variété à l’électro, des nouvelles stars aux idoles de toujours. En monochrome ou en couleur, de portraits intimes en mises en scène élaborées, il se dégage de son travail une poésie et une émotion à fleur de peau, que nous vous invitons à découvrir avec la visite virtuelle de cette nouvelle Galerie JSM…

Poursuivre la lecture de «  »

DISCO STORY #44

Exquises esquisses…

A défaut d’un classique portrait photographique, de nombreux artistes se sont laissés croquer pour illustrer leur production discographique, à l’instar de Jane Birkin immortalisée à l’encre de Chine par son Pygmalion Serge Gainsbourg, pour l’album « Amours des feintes ». Entre veine hyperréaliste et esprit BD, la chanson française regorge de ces pochettes de disques dessinées, dont certaines par de grands noms de la peinture et des arts graphiques, de Bernard Buffet à Hugo Pratt ou Guy Peellaert. Pour la première partie de cette grande rétrospective des pochettes dessinées, nous avons sélectionné pour vous les plus belles de ces « exquises esquisses », ces ébauches de portraits qui, de quelques traits, renvoient à la personnalité intrinsèque des artistes, et dont certaines ont d’ailleurs largement contribué à la légende de leurs modèles devenus des icônes…

Poursuivre la lecture de «  »

JE SUIS MUSIQUE #43 Serge Lama

numéro 43 . Serge Lama. 08.10.22.

crédit photo de la couverture : Serge Lama par Matthieu Camille Colin (DR) /// Artwork cover : Gregory Guyot (DR / JSM)

JE SUIS MUSIQUE #43
au sommaire :
Pour accéder aux articles, cliquez simplement dessus…
SERGE LAMA : Le temps d’aimer, l’interview
POMME de A à Z
CHRISTOPHE WILLEM : l’interview 100% Musique
LYNDA LEMAY : le Questionnaire de Proust
ADE : l’interview « Déshabillez-moi »
AURELIE SAADA : l’interview « Voyage Voyage »
HELENA NOGUERRA : l’interview 100% Cinéma
MADEMOISELLE K : l’interview « Comme un garçon »
COLINE RIO : l’interview « Premières fois »
ROSE : l’interview « à livre ouvert »
MYLENE FARMER, retour vers le Nevermore
La GALERIE JSM de AU FIL DE LAU
DISCO STORY : un air de Gavroche


JE SUIS MUSIQUE #43

Chère lectrice, cher lecteur,

En ce numéro de rentrée, nous sommes heureux de vous retrouver, toujours plus nombreux et fidèles à votre magazine digital qui compte ce mois-ci ses 5 années d’existence. Comme à notre habitude, nous avons multiplié les efforts pour vous offrir un sommaire, aussi éclectique que qualitatif, autour d’artistes exigeants dont on pourrait dire qu’ils fêtent – chacun à leur manière – leur grand retour.

À commencer par notre invité de marque, l’immense Serge Lama, qui nous a fait l’honneur de nous accorder un peu de son précieux temps pour évoquer la genèse de son nouvel album « Aimer », lequel marque son grand retour en studio après cinq ans d’absence, tout autant que ses adieux irrévocables à la chanson. Un moment rare dans une vie de journaliste, tout autant qu’un privilège qui valait bien que l’on consacre la couverture de ce numéro à l’un des derniers monstres sacrés de la chanson française…

Nous célébrons également le grand retour en France de Lynda Lemay, qui revient à l’Olympia, juste avant de nous livrer deux vagues de trois albums d’ici la fin 2023, histoire de rattraper le temps perdu pendant toutes ces années loin des yeux, mais pas du coeur… Elle s’est prêtée avec amusement au célèbre Questionnaire de Proust. Quant à Aurélie Saada, c’est d’un retour aux sources qu’il s’agit, puisqu’après avoir réalisé le film « Rose » avec Françoise Fabian, l’ex membre du groupe Brigitte désormais revenue à l’aventure solo, a choisi de renouer avec ses racines judéo-tunisiennes, le temps d’un album « Bomboloni » qui valait bien qu’on lui soumette l’interview « Voyage voyage »…

Concernant Adé, ex-voix féminine du groupe Thérapie Taxi, c’est en solo et en version cowgirl qu’elle a choisi de revenir à la musique, avec un album qui puise sa source dans les grands classiques de la Country et l’Americana : l’occasion était trop belle pour prolonger l’exercice de style avec l’interview mode et musique de JSM : « Déshabillez-moi »…

Autres retours réjouissants, celui de mademoiselle K, avec un album éponyme, revenue à l’essence même des chansons Rock qui ont fait son succès et sa différence. Elle se la joue « Comme un garçon » dans ce numéro, et on adore ça ! Sans oublier celui de la belle Helena Noguerra, dont chaque album est une renaissance et l’exploration d’une nouvelle facette de son talent proteiforme. L’actrice-chanteuse s’est prêtée pour nous à l’entretien 100% cinéma.

De son côté, de retour de son cher « Rio » et retrouvant le plaisir de chanter autour d’une nouvelle équipe d’auteurs-compositeurs, alors qu’il avait sérieusement envisagé d’arrêter sa carrière, l’ami Christophe Willem a compulsé sa discothèque idéale pour nous concocter une playlist de rêve, en répondant à l’interview 100% musique, histoire de fêter la sortie de son « Panorama ». Enfin, c’est de retour à la vie, cette vie qu’elle savoure désormais à pleines dents, depuis qu’elle est remise d’un cancer du sein, que Rose a répondu à l’interview « À livre ouvert », à l’occasion de la publication de son poignant et optimiste livre-témoignage « Les montagnes roses », qu’elle accompagne d’une chanson (et d’un clip) du même titre.

Côté découvertes, nous avons eu un véritable coup de coeur pour la jeune et délicieuse Coline Rio, et son EP « Lourd et délicat ». Sans doute parce qu’au-delà de son charme singulier, il marque le retour à un certain classicisme décomplexé qui puise son inspiration dans ce que la chanson française de qualité a produit de meilleur jusqu’ici, un zeste de modernité en plus. Elle a répondu à l’interview « Premières fois » pour nous…

Enfin, difficile de passer à côté du grand retour de Mylène Farmer, qui de nouveautés discographiques en rééditions multiples, continue d’entretenir le culte qui lui est voué depuis presque 40 ans par ses fidèles fans. En attendant de la retrouver sur la gigantesque scène de stades français, le temps d’un évènement dont on ne sait plus s’il prendra la tournure d’un retour ou d’un adieu, on vous dit tout tout tout, et en détails sur l’actu de la reine MF !

Et pour conclure ce menu, vous pourrez retrouver vos rubriques habituelles : tout d’abord un portrait de A à Z consacré à celle qui a marqué cette rentrée discographique d’un superbe troisième album « Consolation », comme un retour au cocon doux et protecteur de l’enfance. Ensuite, une Disco Story dédiée aux Gavroche de tous les sexes, qui de Renaud à Sylvie Vartan, ont arboré une casquette de titi parisien, comme pour renouer avec les personnages de mauvais garçons du Paris d’antan. Et une fois n’est pas coutume, nous avons consacré notre galerie JSM, non pas à un illustre photographe, mais à une graphiste, Au Fil de Lau, dont nous avons découvert le travail et les portraits enchanteurs de ces artistes que nous aimons et défendons dans nos pages.

Excellent retour parmi nous, bonne lecture, et n’hésitez pas à liker, relayer, partager, pour que brillent encore, et toujours plus hauts, les artistes que vous aimez, que nous aimons.

Eric & Gregg.


BON ANNIVERSAIRE !

JE SUIS MUSIQUE a 5 ans !

JE SUIS MUSIQUE a 5 ans! 5 ans en voyage musical à travers la chanson francophone, à travers les générations, les idoles de toujours, les stars de demain, les artistes éternel.le.s, de Julien Doré à Serge Lama, ils et elles ont fait la Une de JSM renfermant dans chaque sommaire l’essence de la musique, de la chanson, de la scène, de l’histoire qui s’écrit, des microsillons aux micros de la scène. En 5 ans, JE SUIS MUSIQUE vous a offert un panorama exceptionnel et unique de ceux qui sont le diamants de vos platines, les lumières de vos salles obscures, d’hier, d’aujourd’hui et de demain. En route pour écrire ensemble la suite de la partition. Merci à chacun d’entre vous qui avez contribué à ce quinquennat passionné et passionnant : vous, les artistes, vous, qui travaillez en coulisses pour les mettre aux premiers plans, vous qui les avez photographié.e.s, parfois consacré des livres, vous qui nous lisez, qui nous suivez, qui nous aimez, vous, qui les écoutez, qui allez les voir en live, qui achètent leurs albums. JE SUIS MUSIQUE, VOUS ÊTES MUSIQUE et c’est ensemble que nous soufflons les 5 bougies virtuelles de cet anniversaire. Infiniment Merci.


JE SUIS MUSIQUE : l’intégrale

Retrouvez facilement tous les articles consacrés à vos artistes en cliquant sur le MENU JSM INTEGRAL de A à Z

Et découvrez l’intégralité de tous les numéros en cliquant sur les liens :

JSM #43 / Serge Lama

JSM #42 / Fishbach

JSM #41 / Nicola Sirkis par Nikos Aliagas

JSM #40 / Marc Lavoine

JSM #39 / Jeanne Cherhal

JSM #38 / Michel Delpech

JSM #37 / Gauvain Sers

JSM #36 / Clara Luciani

JSM #35 / Patrick Juvet

JSM #34 / Raphaël

JSM #33 / Calogero

JSM #32 / Jane Birkin

JSM #31 / Vianney

JSM #30 / Carla Bruni

JSM #29 / Dani

JSM #28 / Benjamin Biolay

JSM #27 / Emmanuelle Béart

JSM #26 / Marie Laforêt

JSM #25 / Suzane

JSM #24 / Françoise Hardy par Jean-Marie Périer

JSM #23 / Juliette Armanet, spécial Pierre & Gilles

JSM #22 / La Grande Sophie

JSM #21 / Patrick Bruel

JSM #20 / Angèle

JSM #19 / Thierry Amiel

JSM #18 / Brigitte

JSM #17 / Emmanuel Moire

JSM #16 / Clarika

JSM #15 / Nolwenn Leroy

JSM #14 / Johnny et Sylvie

JSM #13 / Zazie

JSM #12 / Eddy de Pretto

JSM #11 / Clara Luciani

JSM #10 / Françoise Fabian

JSM #9 / Alain Chamfort

JSM #8 / Etienne Daho

JSM #7 / Sylvie Vartan, Pierre & Gilles

JSM #6 / Serge Gainsbourg

JSM #5 / Amir

JSM #4 / Johnny Hallyday

JSM #3 / Louane

JSM #2 / Pierre Lapointe

JSM #1 / Julien Doré



SERGE LAMA

L’amour aux quatre temps

Avec « Aimer », annoncé comme l’ultime album d’une carrière vertigineuse, Serge Lama a choisi de conjuguer le plus noble des verbes : à tous les temps, sur tous les tons, tous les rythmes, et à tous les âges de sa vie d’homme et d’artiste bien remplie, avec ses nombreux succès, mais aussi ses plaies et ses bosses. Comme si l’amoureux de la langue française qu’il a toujours été, n’avait pas trouvé mieux pour résumer une existence toute entière tournée vers les autres, ce public fidèle, pour lequel il n’a jamais visé que l’excellence. À l’occasion de la sortie de ce magnifique cadeau d’adieu, le dernier géant d’un certain âge d’or de la variété française nous a reçus chez lui, dans le quartier des Invalides à Paris où il a grandi, pour se livrer sur la genèse de ce diamant intemporel, aux douze facettes parfaitement ciselées, avec le franc-parler et toute la passion qu’on lui connait…

Poursuivre la lecture de «  »

POMME

de A à Z

Sacrée artiste féminine de l’année en 2021 aux Victoires de la Musique, on attendait beaucoup du troisième opus de Pomme, le fameux « album de la maturité » selon l’expression un peu galvaudée. Et comme on pouvait s’y attendre d’une artiste aussi surdouée, inventive et exigeante envers elle-même, c’est une petite merveille de sensibilité, de délicatesse et de poésie. Intitulé « Consolation », comme une caresse à l’adulte qu’elle est devenue, nostalgique du paradis perdu de son enfance pourtant si proche, il compte déjà parmi les futurs grands classiques de la chanson française. Histoire de célébrer cette réussite incontestée, et de revenir sur sa jeune et pour autant déjà riche et foisonnante carrière, nous avons choisi de lui consacrer un portrait de A à Z…

Poursuivre la lecture de «  »

L’interview

« 100% Musique »

de CHRISTOPHE WILLEM

Après une période de remise en question consécutive à la sortie du précédent album « Rio », l’ayant même conduit à envisager de mettre fin à sa carrière, Christophe Willem est de retour avec « Panorama », pour le plus grand bonheur de ses nombreux et fidèles fans. Reconnecté avec sa passion première pour la musique et la scène, c’est un artiste métamorphosé, en paix avec lui-même et au final plutôt fier de son parcours, qui se présente à nous, avec de nouvelles chansons signées Laurent Lamarca, Marc Daumail, Matthieu Mendes ou encore Slimane auquel on doit le premier extrait « P.S Je t’aime », une nouvelle équipe d’auteurs-compositeurs s’étant attelés à dresser un portrait intime de lui, au plus près de sa réalité d’aujourd’hui, celle d’un homme qui assume ses erreurs et comme libéré de ses blessures du passé, qu’il ose enfin regarder en face. À l’occasion de ce retour réussi et avant de le retrouver en tournée, et notamment à Paris Pleyel en mars 2023, il s’est prêté à notre interview 100% musique …

Poursuivre la lecture de «  »

Le Questionnaire de Proust

de LYNDA LEMAY

En juin dernier, aux Francos de Montréal, c’est avec un plaisir intact que nous avions retrouvé l’intemporelle et prolifique interprète des « Souliers verts », « La visite » ou « Le plus fort, c’est mon père ». En cette rentrée, la grande Lynda Lemay nous rend la politesse après une période de retrait volontaire, et revient en France avec un actu tous azimuts des plus réjouissante. A commencer par un spectacle unique à l’Olympia de Paris le 11 octobre, point d’orgue d’une tournée européenne, suivi de la sortie simultanée de trois albums en janvier 2023 (« Il n’y a qu’un pas », « Entre la flamme et la suie » et «Entre le rêve et le souvenir »), alors que trois autres sont attendus à l’automne 2023, témoins de son inaltérable inspiration et d’un talent sans pareil pour dépeindre des saynètes de la vie ordinaire, véritables montagnes russes musicales entre humour et émotion. Sans oublier le très complet ouvrage rétrospectif de 30 ans d’une carrière au sommet, « Il était une fois mes chansons », que lui consacre Baptiste Vignol aux éditions Gründ. À l’occasion de ce retour en fanfare, nous avons soumis le fameux Questionnaire de Proust à notre fidèle amie de la Belle Province …

Poursuivre la lecture de «  »

L’interview

“Déshabillez-moi”

de ADÉ

C’est la plus jolie renaissance artistique du moment ! Après avoir apporté toute sa fougue et son énergie au groupe Thérapie Taxi pendant 5 années exaltantes, suivies d’un duo avec Benjamin Biolay (« Parc Fermé »), c’est en version solo que la tornade Adé nous revient. Avec dans ses bagages, « Et alors ? », un premier album inclassable, qu’elle a co-réalisé avec deux membres du groupe Puggy, Romain Descampes et Egil « Ziggy » Franzen, qui l’ont aidée à donner vie à son rêve américain à elle, de Nashville au Nouveau-Mexique, en passant par Los Angeles et l’Arizona, au berceau même des grandes figures de la Country et de la Folk qui l’ont inspirée. De son voyage initiatique, elle est revenue avec 13 chansons qui, de « Et alors ? » titre d’ouverture et véritable hymne à la liberté d’être soi, au mélancolique et désabusé « Bonne année », dressent le portrait d’une jeune femme d’aujourd’hui, affranchie, frondeuse et toujours résolument rêveuse. A l’occasion de cette métamorphose, la très stylée Country-Girl était l’invitée idéale pour l’interview « Déshabillez-moi » de ce numéro…

Poursuivre la lecture de «  »