L’interview

« 100 % Beaux Arts »

de PIERRE LAPOINTE

Depuis ses débuts, Pierre Lapointe n’a jamais fait secret de sa passion boulimique pour l’art, et même toutes les formes d’art, avec lesquelles il n’a eu de cesse de créer des passerelles, s’entourant des meilleurs, chacun dans son domaine, à l’occasion de la conception de ses spectacles toujours plus avant-gardistes et innovants, de ses pochettes de disques, de ses vidéoclips, jusqu’au choix de ses costumes audacieux. C’est plus que jamais le cas avec la sortie de « L’heure mauve », son douzième album surprise, qui crée l’évènement puisque directement inspiré des oeuvres de l’artiste suisse Nicolas Party, actuellement exposé au Musée des Beaux-Arts de Montréal (jusqu’au 16 octobre 2022) : un disque enthousiasmant et impliqué, entre chansons originales et reprises, de Félix Leclerc à Kurt Weil, qui nous a donné envie d’en savoir un peu plus sur les goûts artistiques de l’ami Pierre, le temps d’une interview « 100% Beaux Arts », en attendant son retour en France seul avec son piano, pour une tournée qui passera par l’Olympia de Paris le 18 mai et les Francofolies de la Rochelle, le 14 juillet 2022…

Poursuivre la lecture de «  »

L’interview

« Voyage Voyage »

de BEN (L’Oncle Soul).

Depuis 10 ans maintenant, BEN (L’Oncle Soul) promène son personnage d’esthète nonchalant, revisitant à sa manière une Soul matinée de cuivres très 60’s à laquelle il doit son succès, mais flirtant aussi plus récemment avec des sonorités plus proches du Jazz et du R’n’B avec l’album « Addicted », paru en 2020. Pour son 5ème opus « Red Mango » (à paraitre le 15 avril), il a choisi de s’entourer de complices californiens, les Monophonics, pour reprendre en version Reggae, 9 standards de la Pop et de la Soul, dont « Imagine » de John Lennon, premier extrait étonnamment sorti des brumes de Londres pour se gorger du soleil de Jamaïque. Avant de partir en tournée et de poser ses valises le 16 mai, au New Morning à Paris, le sympathique baroudeur et citoyen du monde s’est prêté pour nous à l’interview « Voyage Voyage » … 

Poursuivre la lecture de «  »

L’interview

« Déshabillez-moi »

d’ALEXIA GREDY

Trois ans après un EP très prometteur, « L’habitude », Alexia Gredy nous livre enfin son premier album  « Hors saison », qui dessine un peu plus précisément et par touches délicates, son personnage de fille sensible et mélancolique. Distillées d’une voix douce et envoutante, ses chansons introspectives d’une poésie moderne et toujours sur le fil du rasoir, renvoient au meilleur d’une Françoise Hardy ou d’une Jane Birkin, aves lesquelles elle partage également une grâce lumineuse, une silhouette longiligne et une élégance intemporelle. Nous ne pouvions que tomber sous son charme discret, et lui avons tout naturellement soumis notre interview «Déshabillez-moi »…  

Poursuivre la lecture de «  »

LE NOISEUR

L’interview 100% Musique

De tous les dandys de la nouvelle génération ayant émergé ces dernières années, Simon – alias Le Noiseur – est assurément celui dont l’univers est le plus finement construit et inspiré, tant il semble avoir retenu le meilleur de ses influences allant de la chanson française à texte, au Rap des années 90, en passant par les musiques de films des années 70, l’Electro ou la Dance, pour au final nous en offrir une synthèse des plus réussies. En témoigne son deuxième album « Relax », un concentré de tubes en puissance, confirmant tous les espoirs placés en lui après la sortie de « Du bout des lèvres » et de l’EP « Musique de chambre ». Maniant avec une fausse nonchalance le parlé-chanté, Le Noiseur parvient néanmoins à donner une cohérence à l’ensemble, grâce à une écriture tendrement ciselée et très imagée, un sens de la mélodie qui tue, et une personnalité vocale très identifiable. Riche de références plus prestigieuses les unes que les autres, ce grand séducteur qui vient juste de livrer le clip de “Douce France” était l’invité tout désigné pour répondre à notre interview « 100% Musique » et dévoiler la playlist de sa vie…

Poursuivre la lecture de «  »

Le questionnaire de Proust

de BAPTISTE W. HAMON

Trois ans après la sortie du très remarqué « Soleil Bleu », Baptiste W. Hamon est de retour avec un troisième album qui concentre les influences du jeune Folksinger aux allures de cowboy des temps modernes et figure montante de la nouvelle scène française : un album hors des sentiers battus qui oscille dans un juste équilibre entre Pop, chanson française et Américana, le tout sous l’oeil expert et bienveillant d’un maitre de la scène alternative anglo-saxonne, John Parish. Premiers témoins éclatants de cette nouvelle réussite discographique, les deux extraits déjà dévoilés, entre romantisme et humour espiègle, « Je m’abandonne à toi » et « Boire un coup », tous deux chantés avec une précision d’orfèvre d’une voix étonnamment grave et profonde, comme surgie d’une autre époque, celle des Brel, Ferrat et autre Moustaki. Pour fêter l’évènement, il s’est prêté au Questionnaire de Proust, précisant au fil des réponses un personnage singulier, faussement nonchalant et iconoclaste, aux goûts très surs et économe de mots, comme dans ses superbes chansons…

Poursuivre la lecture de «  »

L’interview

« Premières fois »

de PIERRE DE MAERE

Avec son nom aux accents aristocratiques, ses audaces vestimentaires et son physique étrange et racé, le flamboyant Pierre de Maere a attisé la curiosité de tous les medias, dès son entrée sur le devant de la scène musicale ! Mais c’est avant tout, l’écoute de son premier EP 5 titres « Un jour, je » conçu avec son frère Xavier et Valentin Marceau (cf. Suzane), qui suscite (et justifie) l’enthousiasme généralisé à l’égard de ce nouveau phénomène musical venu de Belgique. Chantées d’une voix androgyne souple et inclassable, à la façon des grandes figures de la new-wave des années 80, elles posent les jalons d’une carrière déjà très prometteuse pour le jeune et très charismatique chanteur d’à peine 20 ans. Trop impatients d’en savoir davantage sur lui, en attendant son premier album et son concert à la Cigale à Paris le 13 mai, nous lui avons demandé de nous raconter ses premières fois…

Poursuivre la lecture de «  »

PHILIPPE KATERINE

La vie en rose !

C’est l’évènement parisien de Pop Culture le plus choupinou de ce printemps : depuis le 26 février et jusqu’au 24 avril, le très chic Bon Marché Rive Gauche a choisi de laisser carte blanche, ou plutôt « carte rose » au trublion iconoclaste de la chanson, Philippe Katerine, qui a investi le grand magasin avec ses oeuvres polymorphes célébrant à sa manière « le mignonisme » cher à son coeur de Chamallow : Je Suis Musique vous offre quelques images choisies de cette collaboration inédite pleine de créativité et de fantaisie, histoire de vous inviter à voir la vie en rose dans le regard pas banal et si attendrissant de l’ami Katerine… 

Poursuivre la lecture de «  »

La Galerie de la JSM team

« Je suis un homme »

partie 1 : Back Stage

Dans notre précédent numéro, entièrement dédié à la chanson française au féminin, nous consacrions notre galerie aux amies chanteuses, qui en 4 ans d’existence de votre magazine digital, avaient gentiment et très naturellement pris la pose pour nous, ou encore fait rêver en « live ».  Parce que la parité n’est pas un vain mot pour nous, la JSM team vous offre à présent la double galerie « côté ville / côté scène » de leurs homologues masculins, ces auteurs-compositeurs et/ou interprètes, toutes générations confondues, des plus installés aux jeunes pousses, qui font la fierté de la chanson française et lui donnent ses lettres de noblesse… 

Poursuivre la lecture de «  »

La Galerie de la Team JSM

« Je suis un homme »

partie 2 : Front Live

Dans notre précédent numéro, entièrement dédié à la chanson française au féminin, nous consacrions notre galerie aux amies chanteuses, qui en 4 ans d’existence de votre magazine digital, avaient gentiment et très naturellement pris la pose pour nous, ou encore fait rêver en « live ».  Parce que la parité n’est pas un vain mot pour nous, la JSM team vous offre à présent la double galerie « côté ville / côté scène » de leurs homologues masculins, ces auteurs-compositeurs et/ou interprètes, toutes générations confondues, des plus installés aux jeunes pousses, qui font la fierté de la chanson française et lui donnent ses lettres de noblesse… 

Poursuivre la lecture de «  »

LA FÊTE DE LA CHANSON FRANÇAISE

le rendez-vous…

S’il est un show TV qui célèbre notre patrimoine dans toute sa noblesse et sa diversité, c’est bien « la fête de la chanson française », animée par la lumineuse Laury Thilleman et André Manoukian au piano, dont la dernière édition enregistrée à l’Olympia et diffusée le 22 mars dernier sur France 3, a tenu toutes ses promesses, entre mise en lumière de la nouvelle scène et hommages aux légendes… Le tout sous le parrainage d’Eddy Mitchell et d’un nouveau-venu dans la chanson, l’immense Daniel Auteuil. Fidèles à ce rendez-vous, nous vous en offrons l’album souvenir…

Poursuivre la lecture de «  »

DISCO STORY :

« Je fume, donc je suis. »

Pendant des décennies, bien avant qu’en 1991, la Loi Evin, dite Loi anti-tabac ne vienne encadrer la représentation de la cigarette dans l’espace commercial et médiatique, les chanteurs n’hésitaient pas à afficher leurs préférences de fumeurs sur leurs pochettes de disques, histoire d’affirmer une certaine forme de masculinité ou simplement se donner une contenance pour les plus timides d’entre eux, le tout dans un artistique halo de fumée souvent très photogénique. Au point qu’il est aujourd’hui presque inimaginable de penser à Brassens sans sa fameuse pipe, à Dutronc ou Dassin sans leurs cigares, à Hallyday ou Gainsbourg sans leurs Gitanes, avec ou sans filtre, etc, etc. Pour cette nouvelle Disco-Story, nous avons retrouvé pour vous les pochettes de disques les plus emblématiques de ces célèbres fumeurs ayant construit toute une esthétique autour de leur addiction. En bonus, quelques visuels cultes de chanteuses ayant – elles aussi – arboré sans complexes et avec davantage de sophistication la fameuse « clope au bec », en signe de d’émancipation et d’appropriation d’un accessoire souvent symbole de virilité chez les mauvais garçons et autres rockeurs …

Poursuivre la lecture de «  »

JE SUIS MUSIQUE #39 Jeanne Cherhal

JE SUIS MUSIQUE #39

numéro 39 . Jeanne Cherhal . 29.01.22.

crédit photo de la couverture : Jeanne Cherhal par Delphine Ghosarossian // Artwork cover : Gregory Guyot (D.R. / @I_am_Gregg / JSM)

JE SUIS MUSIQUE #39

Numéro spécial 100% filles

au sommaire :

Pour accéder aux articles, cliquez simplement dessus…

Jeanne Cherhal : cinéma paradiso

Charlotte Gainsbourg : cinéma, paroles et musiques

Sheila : le questionnaire de Proust

Nolwenn Leroy de A à Z

Clara Luciani : Pop Symphonique à Radio France

Clarika : l’interview « Deshabillez-moi »

Pauline Croze : l’interview « 100% Musique »

Maud Lübeck : l’interview « Premières fois »

Jil Caplan : l’interview « à livre ouvert »

Sylvie Vartan : les rééditions 70′

Sapho : l’interview « Voyage, voyage »

Laura Cahen : l’interview « Comme un garçon »

Les Émancipéés se dévoilent en avant première

La Galerie JSM 100% filles en Backstage by JSM

La Galerie JSM 100% filles en Live by JSM

Disco Story 100% femmes


JE SUIS MUSIQUE #39

Cher lectrice, cher lecteur,

À la rédaction de JE SUIS MUSIQUE, comme dans toutes les rédactions, les goûts et les couleurs divergent parfois et c’est ce qui en fait toute la richesse … Mais s’il y a bien un dénominateur commun à nos Panthéon respectifs, et sans doute aussi le vôtre, c’est la passion et l’amour que nous portons aux chanteuses, à toutes les chanteuses ou presque, toutes générations confondues… Et il faut bien reconnaitre que nous sommes privilégiés d’avoir en France une chanson féminine d’une incroyable diversité et d’une grande qualité. Si bien qu’en ce début d’année, nous avons choisi de leur consacrer 100% de ce spécial, un numéro «Exclusivement féminin », comme le chantait l’une d’entre-elles et non la moindre, l’immense Véronique Sanson. 

Alors difficile de consacrer des articles à toutes celles qui nous font vibrer, et dont beaucoup d’ailleurs ont déjà fait la « une » de votre mag’ digital, de Clara Luciani, à Juliette Armanet, Jane Birkin, La Grande Sophie, Zazie, Carla Bruni ou Angèle. Mais sachez que nous les chérissons et les portons toutes en nos coeurs, et que les absentes sont ici vaillamment représentées par leurs consœurs !

À commencer par Jeanne Cherhal, devenue en près de 20 ans de carrière, une des figures incontournables de cette chanson au féminin : à l’occasion de son spectacle consacré aux grandes musiques du 7ème art, elle nous a fait l’amitié de parler cinéma, et surtout de prendre la pose en toute simplicité et en exclusivité pour nous, devant l’objectif de la grande Delphine Ghosarossian, une des rares femmes photographes dans ce milieu, dont on aime tant le regard si doux, si bienveillant, si féminin en somme… Elle a tout d’une grande, Jeanne, et nous sommes très fiers de lui consacrer enfin cette couverture qu’elle mérite !

Histoire de prolonger le voyage dans les salles obscures, nous avons suivi Charlotte Gainsbourg lors de ses avant-premières parisiennes du film « Jane by Charlotte », consacré à sa légendaire maman. À cette occasion, nous avons retracé pour vous la carrière parfaite de l’actrice, dont les choix de films ont souvent tissé – de près ou de loin – de jolis liens avec le monde de la musique, de « Paroles et musique », à « Charlotte For Ever » ou « L’un reste, l’autre part ». En bonus, une reportage photo exclusif de la star, toujours aussi naturelle, touchante, sincère et investie dans tout ce qu’elle fait…

De cinéma, il sera encore probablement question dans « Dabadie, ou les choses de nos vies », le spectacle que joueront cette année Emmanuel Noblet, Maissiat et Clarika, et consacré à l’oeuvre de Jean-Loup Dabadie, monumental scénariste et auteur de chansons, dont l’hymne « Femmes, je vous aime », est sans doute la plus belle déclaration d’amour jamais chantée pour vous, mesdames… En pleine préparation de son prochain album, notre amie Clarika a surmonté sa pudeur et sa discrétion naturelles, et s’est amusée à nous ouvrir son vestiaire, pour l’interview « Déshabillez-vous »…

Autre génération, autre grand nom : Sheila est l’invitée de notre « questionnaire de Proust » ! La star qui s’apprête à vivre une grande année, avec la célébration de ses 60 ans de carrière, s’y est prêtée avec franchise, humour et sensibilité. Quant à Sylvie Vartan, autre icône des années Yéyé, dont on attend la sortie du DVD Live « Récital à Pleyel », nous revenons pour vous sur les rééditions à paraitre en vinyle des albums cultes de ses flamboyantes années 70… Deux modèles et deux carrières d’une longévité exemplaire !

Héritière par excellence de cette génération de chanteuses populaires, c’est à Nolwenn Leroy que nous consacrons le portrait de A à Z, de ce numéro, à l’occasion de la sortie de son album « La cavale », supervisé par Benjamin Biolay, le Pygmalion et autre grand amoureux des chanteuses : l’occasion de mesurer le joli chemin parcouru en 20 ans de carrière, par la lauréate de la Star’Ac…

Dans un autre registre, nous avons rencontré la grande Sapho, pionnière de la Worldmusic en France, qui revient avec un album poignant « J.A.M », dédié à son défunt mari Frédéric. Celle qui a porté notre patrimoine musical aux quatre coins de la planète, s’est tout naturellement racontée en interview « Voyage, voyage ». Et parce qu’en plus, nombreuses de nos chanteuses multiplient les talents et explorent d’autres territoires, l’héroïne de la Pop française depuis 30 ans, la rare et précieuse Jil Caplan, nous a confié ses préférences et conseils de lecture, à l’occasion de la publication de son nouveau livre, « Le feu aux joues ». Quant à la discrète et talentueuse Pauline Croze, dont on adore le nouvel album « Après les heures grises », elle nous a concocté sa playlist idéale, en répondant à l’interview « 100% musique ».

Au rang des nouveaux talents, toujours avides de découvrir et se passionner pour des femmes qui chantent, nous avons misé sur Laura Cahen et Maud Lübeck. Sans véritablement être des débutantes, nous gageons qu’elles attireront cette année enfin, toute la lumière qu’elles méritent et la reconnaissance d’un plus large public. L’une, dont l’album « Une fille » est un manifeste sensible et courageux au droit d’aimer une autre femme, était l’invitée rêvée pour notre interview « Comme un garçon ». Quant à l’autre, dont « 1988, chronique d’un adieu » est un album concept bouleversant de bout en bout, journal intime d’un premier amour percuté par un premier deuil, elle était destinée à notre interview « Premières fois ». Nous les adorons et vous les confions… Prenez en soin !

Et puis ce numéro spécial n’aurait pas été complet sans la présence magnétique de la reine Clara Luciani, notre mascotte et notre bonne fée, celle que nous avons connue débutante, et qui devenue star, nous a fait l’amitié de nous rester fidèle. Elle nous a véritablement émus et impressionnés, samedi dernier, majestueuse dans son costume de velours rouge, accompagnée de l’orchestre symphonique de Radio France, point d’orgue du premier Hyper Festival. Nous vous offrons l’album souvenir de ce concert unique dans la tournée-marathon de la belle brune, qui ne devrait pas repartir bredouille des prochaines Victoires de la musique, le 11 février prochain, avec déjà pas moins de 4 nominations…

Côté festivals, s’il y en a un qui met à l’honneur les femmes, dans tous les domaines de la culture (théâtre, littérature, musique…), c’est bien l’excellent Les Emancipéés de Vannes-Arradon, dirigée par Ghislaine Gouby, qui se tiendra cette année du 21 au 27 mars : histoire de nous mettre en appétit, Laura Cahen (encore elle !), Yoa, Clara Ysé et P.R2B, les quatre mousquetaires se partageant l’affiche du concert de clôture intitulé « belle jeunesse » ont pris la pose ensemble pour nous lors de la présentation officielle du festival, dans un bel esprit d’amitié et de solidarité toute féminine ! On vous dit tout sur la programmation !

Enfin, nous avons choisi de consacrer tout naturellement nos rubriques habituelles à cette chanson féminine que nous chérissons tant. D’abord en vous offrant nos plus beaux souvenirs photographiques de rencontres avec ces chanteuses, à la ville comme à la scène, avec une double galerie JSM exclusive, modestement signée de la « JSM team ». Quant à la Disco Story de ce numéro, elle ne pouvait qu’être dédiée qu’aux chansons ayant célébré sur toute la gamme des émotions, la femme, les femmes, et bien évidemment chantées par des femmes, de « La femme chocolat » à la « Femme sous influence » …

Alors plus que jamais, vive les femmes, et qu’elles soient ici remerciées de porter avec force et courage toujours plus loin, toujours plus haut, notre belle chanson française !

Bonne lecture à tous et continuez à nous suivre sur les réseaux sociaux, à liker, commenter et partager les articles que vous aimez ! Merci !

Eric & Gregg

P.S : les gars, on vous aime aussi !

_

Eric et Gregg, co-fondateurs, de JE SUIS MUSIQUE, remercient infiniment tous les artistes et tous ceux qui travaillent avec eux et qui continuent, malgré ce contexte toujours difficile, de porter le flambeau de la musique. Merci à tous les collaborateurs de ce numéro et à vous, chers lecteurs et chères lectrices.


JE SUIS MUSIQUE : l’intégrale

Découvrez tous les numéros en cliquant sur les liens :

JSM #39 / Jeanne Cherhal

JSM #38 / Michel Delpech

JSM #37 / Gauvain Sers

JSM #36 / Clara Luciani

JSM #35 / Patrick Juvet

JSM #34 / Raphaël

JSM #33 / Calogero

JSM #32 / Jane Birkin

JSM #31 / Vianney

JSM #30 / Carla Bruni

JSM #29 / Dani

JSM #28 / Benjamin Biolay

JSM #27 / Emmanuelle Béart

JSM #26 / Marie Laforêt

JSM #25 / Suzane

JSM #24 / Françoise Hardy par Jean-Marie Périer

JSM #23 / Juliette Armanet, spécial Pierre & Gilles

JSM #22 / La Grande Sophie

JSM #21 / Patrick Bruel

JSM #20 / Angèle

JSM #19 / Thierry Amiel

JSM #18 / Brigitte

JSM #17 / Emmanuel Moire

JSM #16 / Clarika

JSM #15 / Nolwenn Leroy

JSM #14 / Johnny et Sylvie

JSM #13 / Zazie

JSM #12 / Eddy de Pretto

JSM #11 / Clara Luciani

JSM #10 / Françoise Fabian

JSM #9 / Alain Chamfort

JSM #8 / Etienne Daho

JSM #7 / Sylvie Vartan, Pierre & Gilles

JSM #6 / Serge Gainsbourg

JSM #5 / Amir

JSM #4 / Johnny Hallyday

JSM #3 / Louane

JSM #2 / Pierre Lapointe

JSM #1 / Julien Doré

Et retrouvez facilement tous nos articles, tous les artistes JSM en cliquant sur le MENU JSM INTEGRAL de A à Z



Aucune autre utilisation n’est permise. Ainsi, aucune publication ne pourra être faite sur des comptes tiers, ni sur d’autres sites web ou autres support de quelque nature, ni sur une nouvelle publication sur le même site. Aucune altération de l’image ni détournement de son contexte ne sont autorisés. Aucun transfert de cette autorisation à un tiers n’est possible, et la photo ne peut pas être utilisée à des fins professionnelles, commerciales ou promotionnelles, ni à des fins de propagande politique ou autre.

JEANNE CHERHAL

Cinéma Paradiso

Une chose est sûre, tout le monde aime Jeanne Cherhal ! Le grand public bien sûr, sensible à ses chansons pleines d’humour et de fantaisie, mais parfois aussi de gravité, en tout cas toujours empreintes de son regard de femme auteure-compositrice, très juste et hyper affuté sur ses contemporains et le monde qui l’entoure. Les artistes également, toutes générations confondues, qui l’invitent très régulièrement sur scène ou le temps d’un duo sur disque, exercice dont elle raffole et auquel elle se plie toujours avec enthousiasme, quand ceux-ci ne lui demandent pas de leur prêter sa plume vive et poétique, comme dernièrement Julien Clerc avec « La jeune fille en feu ». Mais ce que Jeanne adore par dessus tout, c’est le cinéma et plus particulièrement les chansons de cinéma. Si bien qu’elle a décidé d’endosser les habits d’interprète pure, pour élaborer tout un spectacle autour des grandes chansons de cinéma, revues et corrigées avec intensité et émotion en simple version piano-voix… En attendant d’aller l’applaudir au Théâtre de la Porte Saint-Martin à Paris, le 31 janvier prochain, nous l’avons rencontrée pour parler « Etoiles et toiles », et visiter son « Cinéma Paradiso » à elle, version pianissimo …

Poursuivre la lecture de «  »

CHARLOTTE GAINSBOURG

Cinéma,

Paroles et Musiques

A l’instar de ses illustres parents, Charlotte Gainsbourg a su se faire une place dans le monde du cinéma et de la musique. Elle a su marier les deux ensemble aussi, fruit du hasard parfois, évidence toujours. Avec la sortie du documentaire intime « Jane par Charlotte », le 12 janvier dernier, émouvante lettre d’amour en images d’une fille à sa mère, et plus encore d’une filiation, Charlotte ajoute une nouvelle corde à son arc, celle d’une réalisatrice du réel, sincère et déjà singulière, qui voit converger les arts autant que les légendes et fait paradoxalement éclater la timidité qui l’incarnait en une exaltation passionnée. Impudeur pudique, exhibitionniste assumée, cette famille-là que le cinéma et la musique ont toujours nourri continue de nous fasciner quelle que soit la discipline, comme le prouve une nouvelle fois ce formidable portrait. Nous étions à l’avant-première parisienne où l’artiste, à l’issue de la projection qui a fait couler quelques larmes avouons-le, a échangé librement avec son public sur ce rapport avec sa mère, sa célébrité, donnant un coup de projecteur sur sa vie et sa carrière. A cette occasion, nous nous sommes penchés sur quelques uns des films de sa carrière qui ont su mélanger cinéma, paroles et musiques, comme autant de rendez-vous inspirants et inspirés qui ont marqués nos vies…

Poursuivre la lecture de «  »

Le Questionnaire de Proust 

de SHEILA

À n’en pas douter, 2022 sera une grande année pour Sheila. Après un retour en force l’an dernier, marqué par la sortie d’un très bel album, « Venue d’ailleurs », très justement salué par un succès critique et public et dernièrement réédité en version augmentée deluxe, l’icône des années Yéyé et star du Disco fêtera dignement ses 60 ans de carrière lors d’un double concert évènement à Paris Pleyel, les 11 et 12 novembre. Véritable modèle de carrière pour de nombreuses chanteuses populaires, toutes générations confondues, la légende Sheila ne pouvait pas être absente de ce numéro spécial de JSM. Nous lui avons soumis le célèbre Questionnaire de Proust, exercice auquel elle s’est gentiment prêtée avec ce naturel et cette franchise qui font sa griffe depuis toujours…

Poursuivre la lecture de «  »

NOLWENN LEROY

de A à Z

Elle est la chanteuse populaire par excellence ! Enfant-chérie des émissions de variétés en prime-time, et toujours classée dans le peloton de tête des personnalités préférées des français selon le JDD, Nolwenn Leroy s’apprête à fêter 20 ans d’amour avec un public fidèle. Pour l’occasion et toujours aussi avide de collaborations élégantes et inattendues, elle s’est offert la signature recherchée de Benjamin Biolay sur son dernier album « La cavale », assurément un des plus réussis de sa carrière. Séduits par ce nouveau virage, nous lui dédions le portrait de A à Z de ce numéro spécial de JSM…

Poursuivre la lecture de «  »

CLARA LUCIANI

Coeur symphonique

Entre deux chapitres de sa seconde tournée, Clara Luciani « respire encore » en réalisant l’un de ses rêves : chanter à la Maison de la Radio, dans le grand auditorium, en même temps qu’elle réalise le nôtre aussi , assister à un moment rare, une revisite en Pop symphonie de son répertoire. Comme l’a annoncé Didier Varrod en préambule de cette promesse un peu folle, Clara, c’est la tête d’affiche de l’Hyper Weekend Festival crée et monté par lui-même, dont le générique de cette première édition fait pâlir tous les programmateurs, de Jean Michel Jarre à Dominique A, d’Alex Beaupain à Iliona, Lala & Ace, Superpoze ou encore, la nouvelle sensation Pierre de Maere. Dans cet auditorium royal et impressionnant, Clara avoue devant une salle comble qu’elle vit l’un des moments les plus importants de sa vie… Nous y étions, on vous raconte…

Poursuivre la lecture de «  »

L’interview

 » Déshabillez-moi « 

de CLARIKA

En 2022, après s’être illustrée sur le dernier album de Sylvie Vartan cet automne (cf. « Le bleu de la mer noire »), Clarika sera avec Maissiat et Emmanuel Noblet, de l’aventure du spectacle très attendu, « Dabadie ou les choses de nos vies », une création autour de l’oeuvre musicale et cinématographique du grand auteur et scénariste disparu, qui passera notamment par le théâtre de l’Oeuvre à Paris, les 9, 11 et 12 avril. En attendant, et alors qu’elle travaille actuellement à l’écriture de son prochain album, dont on sait d’avance qu’il sera à son image, hyper élégant, profondément humain et plein d’esprit, elle s’est amusée à ouvrir sa garde-robe pour nous, en paroles et musiques…

Poursuivre la lecture de «  »

L’interview 100% Musique

de PAULINE CROZE

Depuis ses débuts, Pauline Croze est assurément une des artistes féminines les plus respectées en raison de la qualité de ses chansons certes, mais aussi de son intégrité artistique et de son élégance naturelle. Pour preuve, après avoir été reprise par Angèle, son dernier album « Après les heures grises », pour lequel elle a élargi sa palette d’auteure-compositrice-productrice en s’entourant de jeunes talents comme Fils Cara, Nk.F, Romain Guerret, Tim Dup, Charlie Trimbur, Pierrick Devin, ou encore Alf Briat, lui a valu des critiques très élogieuses, soulignant son évolution vers des musiques urbaines plus actuelles qui ne dénaturent en rien son style Pop si reconnaissable. Ultrasensible, facétieuse, insolamment libre, elle s’y dévoile plus que jamais en filigranes sans jamais rien perdre de son mystère et de son charme, auquel le grand dessinateur Joann Sfar n’a su rester indifférent, puisqu’il a signé la pochette de ce magnifique opus. Mademoiselle Croze ne pouvant être absente de ce numéro spécial, elle nous a fait l’amitié de nous concocter une playlist de rêve, en répondant à l’interview « 100% musique »…

Poursuivre la lecture de «  »

L’interview

« Premières fois »

de MAUD LÜBECK

Pour son talent si singulier et sa classe dingue, Maud Lübeck est l’une de nos héroïnes préférées dans la nouvelle chanson française au féminin ! Et ce n’est pas son quatrième et nouvel album qui calmera notre enthousiasme à son égard. Résolument original, et hors du temps dans sa construction romanesque, « 1988, chronique d’un adieu », se présente comme le journal intime en 11 chapitres d’une adolescente de 15 ans, meurtrie en plein été par la disparition tragique et le deuil impossible d’un premier amour pour une autre jeune fille, aux cheveux blonds et aux yeux noirs, une histoire interdite vécue jusque là dans le plus grand secret. Dans cette aventure discographique bouleversante, qu’annonçait déjà la chanson « Mon amour en boite » dans son premier opus « La fabrique » (2012), et que n’auraient pas reniée le Gainsbourg de « Melody Nelson » ou la Françoise Hardy de « Message Personnel », elle s’est offert les belles voix féminines et cinématographiques de Nicole Garcia, Clotilde Hesme et Irène Jacob. L’histoire sublime de ce premier amour contrarié par un premier chagrin valait bien qu’on soumette l’interview « Premières fois » à la belle et énigmatique Maud… 

Poursuivre la lecture de «  »