L’interview « À livre ouvert »

de PIERRE GUÉNARD 

Connu et reconnu comme le leader charismatique de l’excellent groupe de Rock Français Radio Elvis, Pierre Guénard crée la surprise en publiant «Zéro gloire » (Ed. Flammarion), un premier roman contemporain et au style tranchant, mettant en scène une jeunesse désenchantée, que la soif de beauté et de poésie aide à transcender la noirceur d’un monde tragique dans lequel elle se débat, tant bien que mal. Une réussite totale qui valait bien qu’on parle littérature et références livresques avec le jeune auteur et musicien, le temps d’une interview “À livre ouvert”, en attendant son retour musical, en solo cette fois …

– Enfant, quel est ton premier souvenir de lecture ?

Les Belles Histoires que ma mère nous lisait avant le coucher.

– Le dernier livre que tu as acheté ? 

« Guerre » de LFC. (n.d.l.r : Louis-Ferdinand Céline).

 – Le dernier livre que tu as aimé / offert ?

J’ai offert le dernier Annie Ernaux et j’ai adoré « Vivre vite » de Brigitte Giraud qui sortira à la rentrée. 

 – Le dernier livre qu’on t’a conseillé ? 

« À la ligne » de Joseph Ponthus. 

 – Ton livre de chevet ? 

« The Tokyo-Montana Express» de Richard Brautigan.

– Celui que tu n’as jamais réussi à terminer ? 

« Mort à crédit » de LFC.

– Es-tu amateur de biographies de célébrités ? Laquelle par exemple ?

Pas tellement, même si j’ai beaucoup lu sur Bashung et Jim Morrison.

– Ton genre de livres préféré (policier, roman, SF, philosophie, BD…) ? 

En ce moment j’aime beaucoup la littérature sociale et réaliste. J’aime aussi que l’écriture soit d’une apparente simplicité.

– Ton endroit favori pour lire ?

Dans mon lit, ou au hasard d’une promenade.

– Es-tu plutôt papier ou numérique ?

Papier.

 – Plutôt plusieurs livres en parallèle ou un seul à la fois ?

Plusieurs livres en même temps, et assez lentement. 

– Plutôt Fnac/Amazon ou libraire de quartier ? Une adresse à conseiller ? 

J’aime beaucoup aller chez Gibert Joseph car il y a tout ce que j’aime, des livres et des disques. J’aime beaucoup la librairie des Abbesses et La librairie de Paris, Place de Clichy. 

– Quel est ton écrivain classique préféré ? 

Jack London, c’est classique ? 

– Ton poète préféré ? 

Ted Hughes.

– Ton dramaturge préféré ?

Euh mince, je n’ai pas de dramaturge préféré. Mais j’ai beaucoup aimé lire Lagarce.

 – Ton romancier contemporain préféré ?

J’ai adoré David Lopez. Et j’aime beaucoup Annie Ernaux. 

Ton dessinateur BD préféré ?

J’ai eu ma grosse période Tardi. Aujourd’hui, je ne sais pas. Je me suis un peu éloigné de la BD. 

– Ton héros/héroïne de la littérature préféré(e) ?

Ferdinand Bardamu.

– Plutôt J.Paul Sartre ou Albert Camus ? Un titre ?

Camus, « L’étranger ».

 – Plutôt Françoise Sagan ou Marguerite Duras ? Un titre ?

Marguerite Duras, « La douleur ».

 – Plutôt Guillaume Musso ou Marc Lévy ?

Ah mince, je n’ai jamais lu !  

– Qu’aimerais-tu demander à Amélie Nothomb si vous deviez diner en tête à tête ?

Est-ce que tu connais Benetton ? 

– Et à Bernard-Henry Levy ? 

Est-ce que tu dors comme ça ? 

– Quel est le poète dont tu aimerais mettre en musique un texte ? Un poème en particulier ?

Ouh la la, euh… joker. 

– Quel est ton film préféré adapté d’un roman ?

« Illusions perdues ». En dehors de ça, mon film préféré c’est « Forrest Gump », j’avais besoin de le dire. 

– As-tu commencé l’écriture d’un nouveau livre ? Si oui, quel en est le thème ?

Disons que je continue d’écrire. Je verrai bien !

-Tiens-tu un journal intime ?

Non et oui. Je prends des notes un peu tous les jours sur mon téléphone. 

– Si tu devais publier une autobiographie, quel en serait le titre ?

« J’arrive ! »

propos recueillis par Eric Chemouny

Photos : Pascal Ito / Flammarion (DR)

Aucune autre utilisation n’est permise. Ainsi, aucune publication ne pourra être faite sur des comptes tiers, ni sur d’autres sites web ou autres support de quelque nature, ni sur une nouvelle publication sur le même site. Aucune altération de l’image ni détournement de son contexte ne sont autorisés. Aucun transfert de cette autorisation à un tiers n’est possible, et la photo ne peut pas être utilisée à des fins professionnelles, commerciales ou promotionnelles, ni à des fins de propagande politique ou autre.