L’interview

“Déshabillez-moi »

de BLONDINO

Artiste résolument à part et singulière dans la nouvelle chanson française, Blondino est souvent associée depuis ses débuts à Alain Bashung ou Christophe, deux monuments avec lesquels elle partage un certain goût pour les climats troubles, habités de mélodies Pop, complexes et hypnotiques, servies par des textes ultra-sensibles et oniriques : une filiation évidente que ne démentira pas son nouvel album « Un paradis pour moi », une totale réussite déclinant 50 nuances de bleu paradisiaque, en 11 titres d’une beauté renversante, dont « Les madrilènes » ou « Les reines du désarroi » ne sont que quelques éclatants échantillons azurés. Pour l’occasion, et histoire de faire plus ample connaissance avec la très secrète et élégante chanteuse, elle s’est pudiquement déshabillée pour nous en paroles et musiques…

– Si tu devais reprendre “Déshabillez moi”, ce serait plutôt à la manière suggestive de Juliette Gréco, ou plus frontale de Mylène Farmer ?

J’aime les deux versions, celle de Juliette Gréco est disons plus sensuelle et théâtrale, mais j’aime également, le côté assez direct de la version de Mylène Farmer, donc peut-être un mélange des deux, d’une façon assez sensuelle et très affirmée.

– Quelle est ta tenue de ville préférée ?

Long manteau noir,  pantalon noir et derby noir.

– Comment étais-tu habillée pour ta première télé ?

C’était pour le JT de France 3, un titre en live et j’étais toute en noir, pantalon et veste.

– Quel est le costume dans lequel tu te sens le plus à l’aise sur scène ?

J’aime le total look, les coupes graphiques et sensuelles qui accompagnent une gestuelle.

– Choisis-tu celui de tes musiciens / choristes / danseurs ?

Oui, je choisis les vêtements de mes musiciens pour essayer de créer une harmonie entre nous.

– Quelle la pièce de ton vestiaire préférée ?

Un pantalon noir taille haute.

– Celle que tu regrettes d’avoir achetée ?

Aucune, car je ne fais que des achats de pièces qui me plaisent vraiment.

– Celle que tu mets dans ta valise en premier et dont tu ne te sépares jamais, en tournée ou en voyage ?

Je n’ai aucun vêtement fétiche.

– Ta couleur de vêtements préférée ? Celle que tu détestes ?

Je porte souvent du noir, mais je ne dirais pas que c’est ma couleur préférée. Je crois que je n’ai aucune couleur préférée et aucune couleur que je déteste, je peux avoir un coup de coeur pour n’importe quelle couleur, cela dépend, du vêtement, de la coupe, de la matière….

– Es-tu superstitieuse au point de ne jamais porter de vert sur scène ?

Non, et je dois dire que c’est une superstition qui m’agace un peu : elle est un peu dépassée, je trouve.

– Le 31 décembre, es-tu plutôt “La petite robe noire” (Juliette) ou “Mon truc en plumes” (Zizi Jeanmaire) ?

« La petite robe noire » pour le vêtement, et mon « Truc en plumes » pour l’humeur !

– Pour un week-end en Normandie, plutôt “Pull Marine” (Isabelle Adjani) ou “Le pull-over blanc” (Graziela de Michele) ?

Pull marine, pour toujours.

– De toutes les matières, “C’est la ouate” (Caroline Loeb) que tu préfères ?

J’adore le coton, c’est ce que je porte le plus.

– Sur scène, es-tu plutôt “La fille avec des baskets” (Michel Delpech) ou “Les talons hauts” (Robert Charlebois) ?

Les talons hauts.

– Dans une boutique vintage, tu craquerais davantage pour le fourreau lamé 70’s de Dalida ou la mini-jupe vinyle 80’s de Lio?

Plutôt le fourreau lamé de Dalida, pour me la jouer Diva.

– Dans ton imaginaire, une chanteuse populaire, se doit-elle d’avoir plutôt les cheveux longs ou courts ?

Dans mon imaginaire, la longueur des cheveux d’une chanteuse n’a aucune importance.

– À choisir, opterais-tu pour la coupe Mireille Mathieu ou celle de Brigitte Fontaine ?

Brigitte Fontaine, elle en a eu tellement de différentes, qu’il y a le choix, contrairement à Mireille Mathieu.

– Ta marque ou ton styliste préféré ?

Iris Van Herpen.

– Si tu ne devais porter qu’un seul bijou, ce serait… ?

Une bague, c’est rare que je n’en porte pas.

– Le parfum des parfums, c’est …?

Rien ne vaut l’air marin.

– T’arrive-t-il de sortir sans “Maquillage” (Corine) ? En quelles circonstances ?

Oui, quand je n’en ai pas envie, tout simplement.

– Selon toi, porter un tatouage, c’est afficher sa “Rock’n’Roll Attitude” (Johnny Hallyday) ou sa “Philosophie” (Amel Bent) ?

La philosophie de ceux qui en portent.

– La faute de goût impardonnable ?

Les claquettes chaussettes.

– L’artiste masculin le plus stylé ?

Perfume Genius.

– L’artiste féminine la plus stylée ?

Lykke Li.

– Si tu devais choisir une reprise, ce serait plutôt “J’veux du cuir” (Alain Souchon) ou “Les dessous chics” (Jane Birkin) ?

Bien que j’aime beaucoup Alain Souchon, si je devais faire une reprise, ce serait plutôt « Les dessous chics », car le texte me correspond plus…

Question subsidiaire :

 – poserais-tu nue pour une affiche de concert ou une pochette d’album comme Polnareff ? 

Oui, si la photo est belle…

Propos recueillis par Eric Chemouny  

Photos : Aurélien Conty (DR)

Aucune autre utilisation n’est permise. Ainsi, aucune publication ne pourra être faite sur des comptes tiers, ni sur d’autres sites web ou autres support de quelque nature, ni sur une nouvelle publication sur le même site. Aucune altération de l’image ni détournement de son contexte ne sont autorisés. Aucun transfert de cette autorisation à un tiers n’est possible, et la photo ne peut pas être utilisée à des fins professionnelles, commerciales ou promotionnelles, ni à des fins de propagande politique ou autre.