L’interview « Déshabillez-moi »

de NAJOUA BELYZEL

En 2006, Najoua Belyzel faisait une entrée remarquée dans le monde de l’Electro-Pop à la française avec le tube « Gabriel », devenu l’hymne identitaire de toute une génération issue la communauté LGBT. Au terme de trois albums ambitieux écrits et composés avec son double musical, le compositeur Christophe Casanave (cf. Lavoine, Gréco, Vartan…), elle a choisi de se glisser dans la peau d’une interprète pure, et de rendre, avec sensibilité et en toute humilité, un vibrant hommage à Marie Laforêt, le temps d’un album-parenthèse composé de reprises, et tout simplement intitulé « Éternelle ». Pour l’occasion, celle qui partage avec la star disparue, un certain goût du mystère et de l’élégance, s’est tout naturellement pliée à l’exercice du strip-tease musical de JSM…

– Si tu devais reprendre “Déshabillez moi”, ce serait plutôt à la manière suggestive de Juliette Gréco ou plus frontale de Mylène Farmer ?

À la façon de Juliette Farmer ou alors de Mylène Gréco, parce que je me sens tantôt suggestive et tantôt frontale … J’aime cette chanson, elle parle à toutes les femmes et de tout temps.

– Quelle est ta tenue de ville préférée ?

Jean slim,  blazer, baskets, chapeau. 

– Comment étais-tu habillée pour ta première télé ?

Si je me souviens bien, c’était pour un Hit Machine sur M6 : c’était une tenue de scène que ma styliste avait créée pour moi, une robe bustier féminine et Rock.

– Quel est le costume dans lequel tu te sens le plus à l’aise sur scène ?

Une robe fluide, ni trop moulante ni trop vaporeuse, juste ce qu’il faut pour me sentir bien avec mon corps : je veux pouvoir sentir une liberté de gestes.

– Choisis-tu celui de tes musiciens / choristes / danseurs ?

On s’entend pour que ça en jette visuellement, mais souvent la question me vient d’eux naturellement.

– Quelle la pièce de ton vestiaire préférée ?

Aïe aïe aïe, mais quelle question douloureuse !!!! Je dirais mon sac Chanel. J’ai mis du temps à le porter sans me sentir figée. En ce moment, je le mets avec un beau jean déchiré et des baskets.

– Celle que tu regrettes d’avoir achetée ?

Une paire de Louboutin juste avant ma grossesse, elles me font un mal de chien. j’aurai du prendre une demie taille au dessus !

– Celle que tu mets dans ta valise en premier et dont tu ne te sépares jamais, en tournée ou en voyage ?

Un de mes chapeaux.

– Ta couleur de vêtements préférée ? Celle que tu détestes ?

Le rouge est ma couleur favorite. J’aime toutes les couleurs mais j’évite le fluo.

– Es-tu superstitieuse au point de ne jamais porter de vert sur scène ?

Je suis superstitieuse sur d’autres chose que le vert sur scène mdr. Par contre, je porte des choses ou un bijou qui peut me porter bonheur, comme un p’tit talisman, discrètement glissé dans le soutif par exemple.

– Le 31 décembre, es-tu plutôt “La petite robe noire” (Juliette) ou “Mon truc en plumes” (Zizi Jeanmaire) ?

Ziziiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii.

– Pour un week-end en Normandie, plutôt “Pull Marine” (Isabelle Adjani) ou “Le pull-over blanc” (Graziela de Michele) ?

Cheveux aux vents… libre comme l’air … Je me sens bien dans mon pull over !!!! Mais je choisi plutôt le pull marine d’Isabelle Adjani et de Serge Gainsbourg.

– De toutes les matières, “C’est la ouate” (Caroline Loeb) que tu préfères ?

Ha ha ha, j’adore cette chanson !Je la chante souvent. La ouate, le coton, la soie, le lin cet été. Vivement l’hiver, pour porter aussi du cachemire !

– Sur scène, es-tu plutôt “La fille avec des baskets” (Michel Delpech) ou “Les talons hauts” (Robert Charlebois) ?

Les talons hauts toujours, et je les retire au fil des chansons, car j’aime finir un concert les pieds nus …

– Dans une boutique vintage, tu craquerais davantage pour le fourreau lamé 70’s de Dalida ou la mini-jupe vinyle 80’s de Lio?

En ce moment je dirai plutôt Le fourreau 70’s, et même la robe imprimée trapèze 60’s. Cela correspond à mon voyage dans le temps, car je sors un nouvel album prochainement en hommage à Marie Laforêt … 😉

– Dans ton imaginaire, une chanteuse populaire, se doit-elle d’avoir plutôt les cheveux longs ou courts ?

Longs ou courts, raides ou frisés, blonde, brune, ou rousse, peu importe tant qu’elle a du cœur.

– À choisir, opterais-tu pour la coupe Mireille Mathieu ou celle Brigitte Fontaine ?

Quand j’étais môme, ma maman me faisait une coiffure un peu spéciale, la coupe au bol… un moment et à l’école on me disait Mireille ! Ensuite, j’ai eu la frange très courte, alors disons Mireille Mathieu.

– Ta marque ou ton styliste préféré ?

Je suis ma propre styliste, un mélange de genres et de marques. Mais j’aime pas mal Stella Mc Cartney.

– Si tu ne devais porter qu’un seul bijou, ce serait… ?

Une chaîne fine en or blanc avec le symbole d’une pyramide qui a marqué la naissance de mon premier enfant. D’ailleurs elle porte son nom.

– Le parfum des parfums, c’est …?

Mon parfum c’est Narciso Rodriguez For Heros : il m’est arrivé de lui être infidèle mais chut !

– T’arrive-t-il de sortir sans “Maquillage” (Corine) ? En quelles circonstances ?

Haaaaaaaa, le maquillage ! J’adore sortir sans comme j’adore sortir avec aussi. En journée, plutôt naturel le plus doux possible. Par contre en soirée ou pour des clips vidéo, j’adore me transformer sous les doigts d’une fée maquilleuse. Depuis la crise sanitaire et le port du masque obligatoire, le confinement, etc, je t’avoue que j’applaudis et suis admirative de ces femmes qui se maquillent encore.

– Selon toi, porter un tatouage, c’est afficher sa “Rock’n’Roll Attitude” (Johnny Hallyday) ou sa “Philosophie” (Amel Bent) ?

Je ne porte pas de tatouages. En fait, si, j’en ai, ce sont des cicatrices de la vie, de moments qui se sont dessinés sur moi, comme par exemple celle d’une césarienne.

– La faute de goût impardonnable ?

Est-ce que ça existe vraiment la faute de goût ? Libre à chacun d’être et d’avoir. On ne peut pas plaire à tout le monde, c’est vrai, mais chacun fait ce qu’il veut dans la mesure du possible. Et dans la mode, justement tout est possible

– L’artiste masculin le plus stylé ?

Marc Lavoine ou Etienne Daho, et si je continue à réfléchir je te cite plein d’autres noms…!

– L’artiste féminine la plus stylée ?

Vanessa Paradis, entres autres.

– Si tu devais choisir une reprise, ce serait plutôt “J’veux du cuir” (Alain Souchon) ou “Les dessous chics” (Jane Birkin)?

Alain Souchon.

Question subsidiaire :

– Poserais-tu nue pour une affiche de concert ou une pochette d’album comme Polnareff ?  

Ha ha ha, pourquoi pas ? Mes complexes ne concernent pas mon corps, pour l’instant (rires) !

Propos recueillis par Eric Chemouny

Photos : Olivier Merzoug (DR)

Aucune autre utilisation n’est permise. Ainsi, aucune publication ne pourra être faite sur des comptes tiers, ni sur d’autres sites web ou autres support de quelque nature, ni sur une nouvelle publication sur le même site. Aucune altération de l’image ni détournement de son contexte ne sont autorisés. Aucun transfert de cette autorisation à un tiers n’est possible, et la photo ne peut pas être utilisée à des fins professionnelles, commerciales ou promotionnelles, ni à des fins de propagande politique ou autre.