L’interview

« Déshabillez-moi »

d’IMANY

Depuis dix ans, avec sa belle voix grave mâtinée de Soul, de Folk et de Blues, Imany est une de nos plus grandes fiertés hexagonales, tant ses deux albums lui ont valu un succès international, auquel sa forte personnalité, sa beauté renversante et son allure dingue ne sont pas non plus étrangers. Après une pause consécutive à de longues tournées planétaires et à la naissance d’une second enfant, elle est de retour avec une reprise très personnelle de « Wonderful Life », le tube de l’anglais Black, annonçant un troisième opus, « Voodoo Cello » à paraître le 3 septembre 2021, composé de 12 covers de tubes sur des thèmes universels qui lui sont chers (Madonna, Henri Salvador, Ed Sheehan…), et tous revisités avec 8 violoncelles. En attendant, la reine Imany, a accepté de nous livrer ses leçons de style, en se prêtant à un pudique striptease musical… Elle sera au théâtre du Châtelet le 15 novembre 2021.

– Si tu devais reprendre “Déshabillez moi”, ce serait plutôt à la manière suggestive de Juliette Gréco ou plus frontale de Mylène Farmer ?

Juliette Gréco.

– Quelle est ta tenue de ville préférée ?

Un jean, une paire de basket flash, un pull oversize et une paire de grosses boucles d’oreilles.

– Comment étais-tu habillée pour ta première télé ?

Je crois que j’étais mal habillée !

– Quel est le costume dans lequel tu te sens le plus à l’aise sur scène ?

Celui où je me sens moi-même : jean-baskets.

– Choisis-tu celui de tes musiciens / choristes / danseurs ?

Oui, pour que ce soit visuellement cohérent et agréable pour le public.

– Quelle la pièce de ton vestiaire préférée ?

Une combinaison rouge de chez Valentino.

– Celle que tu regrettes d’avoir achetée ?

Une énième paire de talons que je ne mettrai pas !

– Celle que tu mets dans ta valise en premier et dont tu ne te sépares jamais, en tournée ou en voyage ?

Mes packlets de chez Muji !

 – Ta couleur de vêtements préférée ? Celle que tu détestes ?

J’adore le rouge ! Et je ne déteste aucune couleur.

– Es tu superstitieuse au point de ne jamais porter de vert sur scène ?

Pas du tout ! J’ai mis beaucoup de vert sur scène sans connaître cette superstition et ça s’est toujours bien passé !

– Le 31 décembre, es-tu plutôt “La petite robe noire” (Juliette) ou “Mon truc en plumes” (Zizi Jeanmaire) ?

Mon truc en plumes.

– Pour un week-end en Normandie, plutôt “Pull Marine” (Isabelle Adjani) ou “Le pull-over blanc” (Graziela de Michele) ?

Le pullover blanc !

 – De toutes les matières, “C’est la ouate” (Caroline Loeb) que tu préfères ?

Evidemment !

 – Sur scène, es-tu plutôt “La fille avec des baskets” (Michel Delpech) ou “Les talons hauts” (Robert Charlebois) ?

La fille avec des baskets, ça va sans dire !

– Dans une boutique vintage, tu craquerais davantage pour le fourreau lamé 70’s de Dalida ou la mini-jupe vinyle 80’s de Lio?

Le fourreau sans hésitation !

– Dans ton imaginaire, une chanteuse populaire, se doit-elle d’avoir plutôt les cheveux longs ou courts ?

Les cheveux courts.

 – À choisir, opterais-tu pour la coupe Mireille Mathieu ou celle Brigitte Fontaine ?

Mireille Mathieu.

– Ta marque ou ton styliste préféré ?

Ça dépend des saisons. En ce moment, j’aime beaucoup Balmain, Valentino.

– Si tu ne devais porter qu’un seul bijou, ce serait… ?

D’immenses créoles dorées.

 – Le parfum des parfums, c’est …?

Un parfum italien avec une pointe de poivre et d’épices.

 – T’arrive-t-il de sortir sans “Maquillage” (Corine) ? En quelles circonstances ?

Oui, je porte très peu de maquillage de toutes façons.

 – Selon toi, porter un tatouage, c’est afficher sa “Rock’n’Roll Attitude” (Johnny Hallyday) ou sa “Philosophie” (Amel Bent) ?

Ni l’un ni l’autre : « c’est comme porter une robe Pucci à vie ! » (Karl Lagarfeld).

 – La faute de goût impardonnable ?

Celle de vouloir ressembler à quelqu’un d’autre. Ça se voit toujours.

 – L’artiste masculin le plus stylé ?

Pharell Williams.

 – L’artiste féminine la plus stylée ?

Lou Doillon.

 – Si tu devais choisir une reprise, ce serait plutôt “J’veux du cuir” (Alain Souchon) ou “Les dessous chics” (Jane Birkin) ?

Souchon !

Question subsidiaire :

– Poserais-tu nue pour une affiche de concert ou une pochette d’album comme Polnareff ?

Si artistiquement ça s’y prête, pourquoi pas, mais je pense que des filles nues, il y en a suffisamment. Pas sûre qu’on ait besoin de moi 😉

Propos recueillis par Eric Chemouny

Crédit photos : Eugenio Recuenco (DR)

Aucune autre utilisation n’est permise. Ainsi, aucune publication ne pourra être faite sur des comptes tiers, ni sur d’autres sites web ou autres support de quelque nature, ni sur une nouvelle publication sur le même site. Aucune altération de l’image ni détournement de son contexte ne sont autorisés. Aucun transfert de cette autorisation à un tiers n’est possible, et la photo ne peut pas être utilisée à des fins professionnelles, commerciales ou promotionnelles, ni à des fins de propagande politique ou autre.

Laisser un commentaire