L’interview « Plateau Télé »

de DAPHNÉ BÜRKI

Transfuge du monde la Mode, la sympathique et pétillante Daphné Bürki est depuis 2013, l’une des nouvelles ambassadrices de la musique à la télévision. Fervente défenseuse de la chanson et de la culture française, elle était toute désignée pour animer et incarner (avec Raphaël Yem) Culture Box, la chaîne éphémère du groupe France Télévisions lancée le 1 février dernier sur le Canal 19, et destinée à soutenir la culture, les arts vivants et les artistes jusqu’à la réouverture des lieux de spectacles. Avec sa sensibilité à fleur de peau et sa passion pour la musique, il nous a semblé tout naturel de lui proposer d’inaugurer notre nouvelle interview « Plateau Télé », dédiée à l’objet domestique le plus populaire, l’ami de la famille, l’invité permanent de notre quotidien, l’indétrônable télévision, afin de balayer avec elle ses souvenirs et ses anecdotes – des deux côtés de l’écran – au travers d’émissions cultes.

– La question « Les enfants de la télé » : enfant, quel est ton premier souvenir de télévision ?

« Winnie l’ourson » et la voix de Jean Rochefort. Je ne sais pas si c’était la moustache affriolante de Jean Rochefort, ou la queue en tire-bouchon de Porcinet, mais je n’aurais loupé ça pour rien au monde.

– « Monsieur Cinéma » : quel est le premier film qui t’a marquée à la TV ?

« Pee-wee Big Adventure » de Tim Burton. L’absurde, le farfelu, l’excentricité, tout m’a parlé instantanément.

– « L’île aux enfants » : le héros télévisé préféré de ton enfance ?

Le manga « Cat’s Eyes » ! Les trois sœurs Chamade y tiennent un café durant la journée, et se transforment en voleuses la nuit dans des combinaisons démentes ! Sauf que ce manga raconte une période sombre de l’histoire ! Elles ne volent que les pièces ayant appartenu à leur père, un artiste allemand, disparu sans laisser de traces pendant la période trouble de la Seconde Guerre mondiale. Elles pensent qu’en réunissant toute la collection de leur père, elles pourront le retrouver. Je vous recommande d’écouter le générique, et vous comprendrez pourquoi ce dessin animé m’a marquée ! Et puis les Simpson pour toujours. Une belle satire de notre société dite moderne. J’aimerai un jour boire une bière avec Omer.

– « Graine de stars » : quelle a été ta première apparition télévisée ?

« Nous ne sommes pas des anges », en septembre 2004 sur Canal+. Je ne sais plus quel était mon sujet, à part que je parlais de tendance. Personne ne m’a formatée, j’étais encore, la semaine d’avant, dans une maison de couture. J’ai mis 2 ans avant de comprendre que c’était pas mal de regarder la caméra pour s’adresser plus directement à ceux qui nous regardent !

« Les dossiers de l’écran » :  ton meilleur souvenir de télé et ta pire casserole télévisée ?

Commençons par le pire : ma deuxième cérémonie des Victoires de la Musique. Tout était écrit pour les 4h de direct, j’étais prête pour le grand saut et les ennuis ont commencé. On en était au 3ème pain technique, j’étais seule sur mon plateau et là, de nouveau on me dit dans l’oreillette de meubler car plus rien ne marche. J’avais déjà fait le coup de distribuer des sandwiches au public lors de la précédente édition. Alors cette fois-ci, j’ai fait sortir la véritable machine à café du couloir et je me suis mise à servir des longs sans sucre….En gros, j’ai tellement meublé  que la salle ressemblait à Kiloutou…Puis, tout a repris, et c’était génial ! Quant au meilleur souvenir, il y en a beaucoup. Ce que je vis en ce moment est déjà extraordinaire. Ouvrir la plus grande scène de France, chaque jour, avec Culturebox fait déjà partie de mes plus grands moments.

– «Numéro 1 » :  avec quelle légende de la chanson aurais-tu aimé chanter en duo chez Les Carpentier, par exemple ?

Je commencerais par « La Javanaise » avec Serge Gainsbourg, puis Julio Iglesias, « Me Olvide de Vivir » et un petit Sacha Distel « La belle vie ».

– « Jimmy Fallon » : avec quel artiste international aimerais-tu y chanter en duo ?

Mick Jagger ou Mick Jagger.

– «À la recherche de la Nouvelle Star » : quelle reprise choisirais-tu ?

Glenn Medeiros, « Nothing ’s Gonna Change my Love for You ».

– « Top 50 » : quelle est ta chanson number one de tous les temps ?

Je ne répondrai jamais à cette question, c’est comme demander à un parent qui est son enfant préféré.

– « Le Grand Prix Eurovision » : Quel est le pays, la ville de tes rêves ?

J’aimerais parcourir le Japon. Absolument tout m’intrigue. Vous faites des autorisations ?

–  « 30 millions d’amis » : avec quel animal favori participerais-tu à l’émission ?

Une girafe pour le côté pratique.

– « Rendez-vous en terre inconnue » : où et avec qui aimerais-tu partir à l’aventure ?

J’adore Raphaël de Casabianca, nous avons fait « Fort Boyard » ensemble. Il le sait, j’attends son coup de fil !!!

– « La Grande Librairie » : quel est ton livre de chevet ?

Un livre de Jane Eyre, ou Emily Brönté.

– « Ciné Dimanche » : quel est ton film préféré ?

Je suis bien embarrassée par cette question, je ne pourrais pas conseiller un film en particulier, sinon piocher n’importe où dans la filmographie de Pedro Almodovar : un cinéma qui émancipe, des comédies à la palette flamboyante. A voir et à apprendre.

– « Jamel Comedy Club » : quel ton comique préféré ?

Florence Foresti, c’est la queen.

– « Des chiffres et des lettres » : quel est ton mot ou expression préféré(e) de la langue française ?

« Crépusculaire », quand on le prononce, on voit la nuit arriver. J’aime bien la nuit. Et puis « bordel » aussi, le bordel joyeux de la vie.

– « Les reines du shopping » : l’objet fétiche qui ne te quitte jamais ?

Je n’ai pas de superstition, ni d’attache particulière à des objets, mais je pourrais vous dire ma stable de cuisine. C’est ce que je préfère dans la vie, être accoudée entouré de mes amis.

Propos recueillis par Grégory Guyot et Eric Chemouny

Raphaël Yem et Daphné Bürki animent CULTURE BOX
La chaîne est diffusé sur le canal 19 de la TNT.

Crédit photos : France Télévisions (DR)

Aucune autre utilisation n’est permise. Ainsi, aucune publication ne pourra être faite sur des comptes tiers, ni sur d’autres sites web ou autres support de quelque nature, ni sur une nouvelle publication sur le même site. Aucune altération de l’image ni détournement de son contexte ne sont autorisés. Aucun transfert de cette autorisation à un tiers n’est possible, et la photo ne peut pas être utilisée à des fins professionnelles, commerciales ou promotionnelles, ni à des fins de propagande politique ou autre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s