L’interview

« à livre ouvert »

de JOSEPH D’ANVERS

L’été dernier, Joseph D’Anvers rencontrait un joli succès de librairie avec le captivant roman, « Juste une balle perdue ». En ce début d’année, l’auteur-compositeur-interprète est de retour avec « Doppelgänger », brillant cinquième album, d’une poésie fulgurante aux confins du Rock et de l’Electro, l’installant un peu plus encore comme l’un des plus dignes héritiers du maître Bashung, et duquel s’imposent à nos oreilles de redoutables hits (« Estérel », « Los Angeles », « Comme ils dansent »…). Nous avons invité l’artiste pluridisciplinaire épris de belles lettres et de BD, à nous ouvrir sa bibliothèque, le temps d’une interview 100% littéraire…

– Enfant, quel est ton premier souvenir de lecture ?

Les bandes dessinées de la bibliothèque.

– Le dernier livre que tu as acheté ?

« Il faut flinguer Ramirez,Tome 2 » (Nicolas Petrimaux) et « L’âge d’or,Tome 2 » (Cyril Pedrosa), des romans graphiques en somme.

– Le dernier livre que tu as aimé / offert ?

« Nous rêvions juste de liberté » d’Henri Loevenbruck / « Broadway » de Fabrice Caro.

– Le dernier livre qu’on t’a conseillé ?

« Un père sans enfant » de Denis Rossano, conseillé puis finalement offert par mon ami Jérôme Daran, lors d’une soirée très arrosée.

– Ton livre de chevet ?

« Price » de Steve Tesich et « Dead Boys » de Richard Lange.

– Celui que tu n’a jamais réussi à terminer ?

Je vais toujours au bout, quoi qu’il en coûte.

– Es-tu amateur de biographies de célébrités ? Laquelle par exemple ?

J’ai eu ma période. Celle de Johnny Cash par lui-même par exemple, celle de Ian Curtis, celles sur Alain Bashung, évidemment, l’autobiographie très émouvante de Mark Oliver Everett…

– Ton genre de livres préféré (policier, roman, SF, philosophie, BD…) ?

 Je suis féru de romans et grand amateur de romans graphiques.

– Ton endroit favori pour lire ?

Mon canapé ou mon lit, l’hiver. Une terrasse ou un jardin ombragé, l’été.

– Es-tu plutôt papier ou numérique ?

Papier.

– Plutôt plusieurs livres en parallèle, ou un seul à la fois ?

Un seul à la fois.

– Plutôt Fnac/Amazon ou librairie de quartier ? Une adresse à conseiller ?

Librairie de quartier ! J’aime traîner à l’Atelier à Jourdain, au Comptoir des mots à Gambetta, à la Manoeuvre et BD Net à Bastille, chez Philippe le librairie au Canal St Martin. En dehors de Paris, il faut absolument aller chez les Rebelles Ordinaires à La Rochelle et au Cyprès à Nevers.

– Quel est ton écrivain classique préféré ?

Kerouac, Fante, London, Giono, Steinbeck…

– Ton philosophe préféré ?

Sylvain Tesson, en un sens.

– Ton poète préféré ?

Nick Cave, Rimbaud et Ginsberg.

– Ton dramaturge préféré ?

Loo Hui Phang.

– Ton romancier contemporain préféré ?

Steve Tesich, Richard Lange, Philippe Djian et Virginie Despentes.

– Ton dessinateur BD préféré ?

GIPI, Stéphane Perger, Olivier Coipel, Manu Larcenet, Loustal.

– Ton/ta héros/ héroïne de la littérature préféré(e) ?

Saul Karoo.

– Es tu plutôt J.Paul Sartre ou Albert Camus ? un titre ?

Camus , « L’étranger » (découvert grâce à Robert Smith).

– Plutôt Françoise Sagan ou Marguerite Duras ? Un titre ?

Les deux ! « Bonjour tristesse » et « L’amant ».

– Plutôt Guillaume Musso ou Marc Lévy ?

Je n’ai aucun a priori, ni jugement de valeur…

– Qu’aimerais-tu demander à Amélie Nothomb si vous deviez dîner en tête à tête ?

Un pourcentage sur ses royalties.

– Et à Bernard-Henry Levy ?

Pourrais-je seulement en placer une ?

– Quel est le poète dont tu aimerais mettre en musique un texte ? Un poème en particulier ?

Eric Poindron.

– Quel est ton film préféré adapté d’un roman ?

« Seules les bêtes » de Dominik Moll (le dernier en date (que j’ai beaucoup aimé), car il est trop difficile de choisir!).

– As-tu commencé l’écriture d’un nouveau roman ? Quel en est le thème ?

Pas encore…Mais j’y réfléchis. Je suis actuellement focalisé sur la sortie de mon album.

– Tiens-tu un journal intime ?

En quelque sorte…

– Quand tu seras plus âgé, si tu devais publier une autobiographie, quel en serait le titre ?

Je n’ai jamais été bon pour les titres. Je laisserai mon « nègre » (ça se dit encore dans notre époque compliquée ? Disons mon « ghost writer » peut-être ?) en décider !

Propos recueillis par Eric Chemouny

crédit photos : Marion Kock / Jenna Bouledemais (DR)

Aucune autre utilisation n’est permise. Ainsi, aucune publication ne pourra être faite sur des comptes tiers, ni sur d’autres sites web ou autres support de quelque nature, ni sur une nouvelle publication sur le même site. Aucune altération de l’image ni détournement de son contexte ne sont autorisés. Aucun transfert de cette autorisation à un tiers n’est possible, et la photo ne peut pas être utilisée à des fins professionnelles, commerciales ou promotionnelles, ni à des fins de propagande politique ou autre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s