L’interview

« Comme un garçon »

de NACH

Après deux albums en solo, Anna Chédid (alias Nach) a véritablement réussi à se faire un prénom et à imposer son style très personnel, sa sensibilité et son univers foisonnant de couleurs dans la jeune chanson française au féminin. Histoire de compléter son joli triptyque musical, elle publie à présent un superbe album « piano-voix », enregistré au fameux labo M en deux jours seulement, en février 2020, reprenant ses plus beaux titres mis à nu, mais comprenant aussi « Imagine » en duo avec Jeanne Cherhal, « Ce qu’ils deviennent » écrite et composée avec Orelsan ou encore une reprise de « La nuit, je mens » de Bashung. A cette occasion, celle qui a grandi entre deux frères au fort tempérament, Matthieu et Joseph, a pris plaisir à répondre à notre interview « Comme un garçon »… 

– Etais-tu « Garçon manqué » (La Maison Tellier) dans ton enfance ?

Non plutôt une fille manquée, j’essayais de ressembler à un fille, mais sans trop de convictions.

–  Jouais-tu plutôt à « Toi le Cowboy, moi l’indien » (Zazie) ou « Barbie, tu pleures » (Lio) ?

Mon frère Joe me tannait pour jouer aux cowboys et aux indiens, mais moi j’étais planquée dans ma chambre avec mes Barbie et mes Pollypocket… ces petites vies miniatures me fascinaient.

– T’arrive-t-il de te dire «Si j’étais un homme… » (Diane Tell) dans ton métier de chanteuse ? Dans quelles circonstances ?

Sur un plateau, pendant des balances et la préparation des spectacles, je suis très souvent la seule femme et j’ai parfois la sensation de ne pas être très crédible aux yeux de certains, quand je commence à rentrer dans des discussions plus techniques… J’entends des petites voix intérieures qui entonnent « de toute façon, qu’est-ce qu’elle y connaît celle-là ? »

– Si tu étais un homme justement, quel chanteur français serait ton modèle ?

Alain Bashung, sans la moindre hésitation.

– Et quel chanteur international ?

Être Paul Mc Cartney, même une journée, ce serait pas mal, je pense !

– Ferais-tu un style de musique différent ?

Peut-être, tout est possible ! Même sans changer de sexe, tout est possible.

– Dans les 60’s, aurais tu été davantage séduit par la sexy Sylvie (comme Johnny), ou la cérébrale Françoise (comme Jacques) ?  

La cérébrale Françoise pour sa classe, sa délicatesse, son intelligence et sa poésie.

– Avec quelle chanteuse aimerais-tu enregistrer un duo d’amour sulfureux comme «Je t’aime moi non plus » (Gainsbourg / Birkin) ?  

Avec Corine fille de ta région, ça pourrait être très cool !!! Ça te dit Coco ?

– Dans la peau de Gainsbourg, quelles actrices actuelles aimerais-tu faire chanter ?

Sylvie Testud, Noémie Lvovsky, Juliette Binoche.

– Accepterais-tu de changer de sexe pour les besoins d’une pochette comme Gainsbarre sur « Love on The Beat » sans craindre pour ton image ?

 Tant que ça a du sens avec la proposition artistique de l’album, pourquoi pas ?  On ne regrette jamais, quand ça a du sens.

– Si tu devais faire une reprise jouant sur l’androgynie aujourd’hui, plutôt « Comme un garçon » (Sylvie Vartan) ou « Sans contrefaçon » (Mylène Farmer) ? 

« Sans contrefaçon », mais juste parce que c’est la chanson préférée de ma meilleure pote, la comédienne Laura Domenge, qui est fan de Mylène et parce qu’elle me tuerait si je ne choisissais pas cette réponse 🙂

 –  Et dans la peau d’un séducteur, plutôt « Femme des années 80 » (Michel Sardou) ou « Femmes, femmes, femmes » (Serge Lama) ?

Heu….aucun des deux. Je suis plutôt Dutronc ou Gainsbourg….Beaucoup plus séduisant à mes yeux. 

– Plutôt « Un homme heureux » (William Sheller) ou « Un homme debout » (Claudio Capéo) ?

« Un homme heureux » à jamais, cette chanson est un chef d’œuvre.

– Au registre gay friendly, plutôt « Comme ils disent » (Charles Aznavour) ou «Kid » (Eddy de Pretto) ?

« Comme ils disent », cette chanson est sublime.

– Quelles devraient être les qualités de la femme idéale ? Plutôt « je serai douce » (Barbara) ou « Libertine » (Mylène Farmer) ? 

Comme je le disais précédemment, je n’ai pas le choix : « Libertine » de Mylène ! Merci Laura Domenge. (Mais en vrai, je suis une très grande fan de Barbara)

– Accepterais tu d’être un homme au foyer, si ta compagne était artiste, par exemple  ?

Ça dépend de mes aspirations de vie personnelle, si jamais ça m’épanouit, oui. Moi dans cette vie, je ne pourrais pas je crois, je suis bien trop active. Mais dans une autre, peut-être…

– Epouserais-tu sans problème une femme de 20 ans ta cadette, comme beaucoup de Rockstars ?

Si je l’aime et qu’elle m’aime, oui.

– Et de 20 ans ton ainée ?

Si je l’aime et qu’elle m’aime, oui.

– Quelle est pour toi la plus belle déclaration d’amour, jamais chantée par un homme ?

« Ne me quitte pas », c’est pas mal quand même !

– Quelle chanson d’homme est « la chanson de ta vie » ?

En ce moment, « La nuit je mens » d’Alain Bashung.

– Question subsidiaire : dans la peau d’un garçon, que dirais-tu à Nach, pour la séduire ?

On chante ?

Propos recueillis par Eric Chemouny  

Crédit Photos : Maud Chalard (DR / Polydor / UM)

Retrouvez JE SUIS MUSIQUE sur 
Instagram / Facebook  / Twitter / Deezer  / YouTube / Pinterest

_

« Je Suis Musique » est une marque déposée.
Pour nous contacter : Ericjesuismusique@orange.fr / Greggjesuismusique@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s