LA MUSIQUE REFAIT LA FÊTE !

De masques et d’espoir…

Plus sage que les scènes de rues bondées, France 2 a fêté la musique et rouvert le carnet de bal en réunissant les artistes déconfinés face à un public, certes encore masqué, mais en chair et en os. On aurait pu y voir le triste reflet d’une période en quête d’espoir, mais nous avons préféré en retenir les images colorées, festives et solidaires, d’un retour en grâce d’un pan de notre culture, en mode appliqué et respectueux…

Annoncé comme le premier grand show en public d’Europe depuis le déconfinement, cette fête de la musique organisée par France 2 avait le goût de l’intime, de souvenirs en commun d’un confinement pas si commun.

Malgré une pléiade d’artistes qui avait fait le déplacement (sur trois jours d’enregistrements) à l’Accor Hotels Arena, les failles personnelles que cette époque difficile allait laisser sur chacun étaient plus que palpables.

Devant un public restreint d’à peine deux mille personnes, la musique tentait de redevenir ce qu’elle a toujours eu vocation d’être : le rendez-vous de l’émotion. Sur la pointe des pieds, elle est revenue investir l’enceinte de l’un des endroits les plus emblématiques de son amplification : Bercy, l’Accor Hotels Arena, qui avait connu des jours meilleurs avant de devoir refermer ses portes sur un concert totalement surréaliste de Tryo. Le groupe, qui devait fêter ce soir là ses 25 ans de carrière devant plus de 20 000 personnes, avait revu sa copie pour offrir – tant bien que mal – un concert tronqué donné en plein milieu d’une grande salle vide, diffusé sur le net, posant ainsi la première pierre d’un chemin de croix pour tous les artistes bientôt privés de scènes, retranchés devant leur portable, leur caméra de fortune afin de satisfaire un public dématérialisé. Chacun à son tour.

C’est dans ce soulagement du retour à la scène que se sont donc succédés sur une scène en forme de coeur, pour une émission durant près de 4h etprésentée par Garou et Laury Thielleman, une quarantaine d’artistes dont Benjamin Biolay avec ce qui semble devenir le plus gros tube de carrière « Comment est ta peine », Christine and The Queens, Catherine Ringer, Clara Luciani, Hoshi, Vianney, Amir, Patrick Bruel, Boulevard des Airs, Claudio Capeo, Kendji, Bilal Hassani, Yannick Noah, Amel Bent, Slimane et Vitaa, Benabar, Camelia Jordana, Pascal Obispo, Suzane, Loic Nottet, Thomas Dutronc ou encore L.E.J., mais aussi des artistes suisses comme Aliose ou belges comme Romeo Elvis, faisant aussi partie du plateau pour cette soirée diffusée en simultané par la RTBF, la RTS et la radio canadienne.

La soirée a offert quelques moments d’exception comme ce duo virtuel de Pierre Lapointe, en différé de Montréal, « Les uns contre les autres » (Starmania) ou encore cet autre duo virtuel entre Adamo sur grand écran et Benabar, « Vous permettez Monsieur ».

Cerise sur le gâteau, Sting et Shaggy étaient aussi de la partie mais tous les deux en vidéo pour un petit medley.

Pour Takis Candilis, le directeur général délégué à l’antenne et aux programmes de France Télévisions, cette Fête de la musique est «différente et militante (…) symbole du soutien à l’industrie du disque et aux festivals, aux salles de spectacle». Il a veillé à ce que tout se passe dans le stricte respect des mesures sanitaires jusque dans les coulisses : le parcours de chaque artiste a été étudié afin qu’ils ne se croisent pas, chacun ayant son propre micro, les loges étant désinfectées et la distanciation physique respectée à chaque mouvement.

Le message est clair : redonner envie aux gens de retourner dans les salles de spectacle dès qu’elle rouvriront… D’ailleurs, sur les écrans géants ont été diffusées des images des foules des concerts et festivals, lesquelles ont volontairement contrasté avec les interprétations des artistes engagés dans cette soirée. Et pour cause, l’émission a été coproduite par le groupe Morgane, organisateur du Printemps de Bourges et des Francofolies de La Rochelle.

Diffusée sur France 2, « Tous ensemble pour la musique » a rassemblé 2 180 000 téléspectateurs, soit 13,8% de parts d’audience, un score plus qu’honorable compte tenue de la durée exceptionnelle de l’émission.

En réconciliant ainsi les artistes et leur public, France 2 a enfin officiellement rouvert les portes de cette culture, qui nous avait tant manqué…

Gregory Guyot

Photos : France Televisions (DR)

Retrouvez JE SUIS MUSIQUE sur 

Instagram / Facebook  / Twitter / Deezer  / YouTube / Pinterest

_

« Je Suis Musique » est une marque déposée.
Pour nous contacter : Ericjesuismusique@orange.fr / Greggjesuismusique@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s