JOHNNY HALLYDAY

69, année psychédélique !

Alors que le couple Gainsbourg / Birkin décrétait 69 année érotique, Johnny l’a voulue psychédélique, marquant ainsi une véritable parenthèse dans sa discographie et sa carrière de rockeur… Sa maison de disques historique Universal a choisi de revenir en musique sur ce grand tournant et cette année charnière pour la star, avec de luxueuses rééditions, augmentées de bonus et inédits, à combler ses fans toujours inconsolables, plus de deux ans après sa disparition… On vous dit tout sur cette avalanche de sorties 100% Johnny !

En 1969, alors que la jeunesse française vient de faire sauter quelques verrous d’une société française cadenassée, Jean-Philippe Smet compte déjà 10 années de carrière, 4 ans de mariage avec Sylvie Vartan, avec laquelle il forme un couple amoureux mais volcanique et tumultueux, au point qu’ils font souvent la une de la presse à scandale. Ils sont les heureux parents du petit David, tout juste âgé de 3 ans. Le couple règne incontestablement sur la variété française, même si mai 68 est passé par là et de nouveaux venus font leur apparition, bousculant les ex yéyés moins politiquement engagés, et cristallisant les aspirations d’une jeunesse avide de nouvelles libertés comme Julien Clerc, Michel Polnareff ou Jacques Dutronc…

Pour autant, le « show Smet » diffusé le 7 mai 1969, conçu et réalisé par Maritie et Gilbert Carpentier dans la grande tradition des émissions de variété de l’ORTF est un triomphe et donne l’occasion à l’idole des jeunes de présenter un nouveau titre, « Que je t’aime », signé Jean Renard/ Gilles Thibaut et dédié à sa blonde épouse, laquelle ne tardera pas à lui répondre par chanson interposée « Aime-moi » en 1970, signée des deux mêmes …  On peut aussi y entendre Johnny lui donner la réplique sur un duo créé pour l’occasion, « Croque la pomme » pour lequel ils incarnent Adam et Eve face au péché originel. Il y chante « Rock’n’Roll Tango» avec Dalida, et ‘Le bilboquet » avec Françoise Hardy, le tout sous la direction musicale du grand Jean-Claude Vannier : excusez du peu… Le lendemain, le succès de « Que je t’aime » est tel que la maison de disque Philips est contrainte de sortir un 45 tours dans la précipitation le 23 juin suivant : le titre devient LE tube de l’été et restera un de ses standards, emblématique du Johnny flamboyant sur scène…

Malgré ce succès populaire, avec son instinct animal légendaire, Johnny sent le vent tourner et affiche de nouvelles visées artistiques à l’aube d’une autre décennie : comme pour mieux marquer la fin de ces insouciantes 60’s qui l’ont érigé en idole absolue, il vient tout juste de publier le 6 mai un album ambitieux, sombre et tourmenté, intitulé  « Rivière… ouvre ton lit », qui succède à son show totalement psychédélique au Palais des Sports, où il fait salle comble du 26 avril au 4 mai : un concert historique et avant-gardiste, dans lequel l’idole apparait méconnaissable, tant physiquement qu’artistiquement. Cassant son image et les codes du show-business de l’époque, il taille alors une nouvelle facette à son talent protéiforme, celle d’un chanteur de Blues psychédélique.

Sur la pochette de l’album, qui n’a rien à envier à celle des artistes anglo-saxons, Hallyday apparait débarrassé de tout artifice et de toute référence à la Rock’n’Roll attitude néo-yéyé de ses débuts : torse nu en plan serré, barbu, les cheveux longs et plus blonds que jamais, arborant un bandeau hippie, un collier de fines perles, et l’oeil bleu acier surligné de khôl, il assume une certaine forme d’androgynie christique, si chère aux Popstars de l’époque, de Mick Jagger à David Bowie…

Au générique de cet album, dix titres de belle facture et plus ambitieux que d’ordinaire, conçus avec ses musiciens du moment, qu’il se partage d’ailleurs avec Sylvie, les cultissimes Micky Jones et Tommy Brown : autant de chansons restées chères aux aficionados de Johnny, mais dont seule (il faut bien l’avouer…) l’autobiogaphique « Je suis né dans la rue », est resté gravée dans la mémoire collective. Il la chantera d’ailleurs sur scène jusqu’au bout, non sans nostalgie et un certain amusement. 

A partir des bandes multi-pistes originales, ce sont tous les enregistrements studio de cette année 1969 (dans un nouveau mix 2020) incluant 40 minutes d’inédits et de raretés, qui ont donc été réunis sur divers supports, plus collectors et luxueux les uns que les autres. Au rang des raretés, un « Album sessions 1969 », contenant « La nuit avec moi », une chanson inédite, et « Je suis non violent » autre adaptation inédite, « Magic Man », « River » (maquette anglaise inédite de « Rivière… »), « Magic Man » (maquette anglaise inédite de « Voyage au pays des vivants » chantée par Brown et Jones), « Louisiana Man » (maquette anglaise inédite de « Je suis né dans la rue » chantée par Brown).

On se réjouit aussi d’un opus de « singles et raretés » de 8 pistes, avec pas moins de 5 versions de « Que je t’aime », dont « Quanto Ti Amo» en Italien, histoire de rappeler que les artistes de l’époque enregistraient leurs tubes dans plusieurs langues, et un piano-voix étonnant. Enfin, deux concerts inédits extraits des archives d’Europe 1 ont également été exhumés : le Palais des Sports du 26 avril 1969 (proposé aussi en DVD réalisé par Guy Job) et celui de Port Barcarès le 9 août 1969. Deux nouvelles pépites inespérées pour les fans !

Eric Chemouny


LES COFFRETS :

1 / le coffret vinyle super collector : 3LP . 4CD . 1DVD

LIVRET 48 PAGES . FORMAT 30x30CM TIRAGE LIMITÉ ET NUMÉROTÉ 1.500 ex.

  • CD1 & LP1 ALBUM ORIGINAL « RIVIÈRE…OUVRE TON LIT » – MIX 2020
  • CD2 & LP2 et LP3 « ALBUM SESSIONS 1969 » + « SINGLES ET RARETÉS 1969 »
  • CD3 « LIVE PALAIS DES SPORTS » 26 AVRIL 1969
  • CD4 « LIVE PORT BARCARÈS » 9 AOÛT 1969
  • DVD « PALAIS DES SPORTS » – RÉALISATION GUY JOB

2 / le coffret super collector : 4CD

LIVRET 28 PAGES . FORMAT 25x25CM TIRAGE LIMITÉ ET NUMÉROTÉ 4.000 ex.

  • CD1 ALBUM ORIGINAL « RIVIÈRE…OUVRE TON LIT » – MIX 2020 • CD2 ALBUM « SESSIONS 1969 » + « SINGLES ET RARETÉS 1969 »
  • CD3 « LIVE PALAIS DES SPORTS 26 AVRIL 1969 »
  • CD4 « LIVE PORT BARCARÈS 9 AOÛT 1969 »

LES VINYLES  :

1 / Le triple LP 69

TIRAGE LIMITÉ 2.000 ex.

  • LP1 ALBUM « ORIGINAL RIVIÈRE…OUVRE TON LIT » – MIX 2020
  • LP2 « ALBUM SESSIONS 1969 »
  • LP3 « SINGLES ET RARETÉS 1969 »

2 / le triple LP « PALAIS DES SPORTS  69 »

TIRAGE LIMITÉ 3.000 ex.

LIVE « PALAIS DES SPORTS 26 AVRIL 1969 »

3 / le double LP « PORT BARCARÈS 69 »

TIRAGE LIMITÉ 3.000 ex.

« LIVE PORT BARCARÈS » 9 AOÛT 1969


JE SUIS MUSIQUE

Spécial JOHNNY

Nous avions consacré un numéro spécial Johnny, juste après sa disparition. Hommage et souvenirs dans ce numéro 100% exclusif et totalement unique. L’émotion reste intacte… En cliquant sur la couverture avec cette photo inédite signée Philippe Quaisse, retrouvez l’idole éternelle dans le prisme de JE SUIS MUSIQUE…



Relisez notre numéro spécial JOHNNY que nous lui avions entièrement consacré quelques jours après sa disparition. Documents rares et inédits et souvenirs intimes, c’est à (re)découvrir en cliquant ici

Retrouvez JE SUIS MUSIQUE sur 
Instagram / Facebook  / Twitter / Deezer  / YouTube / Pinterest

_

« Je Suis Musique » est une marque déposée.
Pour nous contacter : Ericjesuismusique@orange.fr / Greggjesuismusique@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s