STARS A DOMICILE

Si on chantait…

Le monde a changé de visage en quelques jours faisant apparaître ceux des artistes en première ligne de nos écrans, de nos réseaux. Souvent pour le meilleur et parfois pour le pire, beaucoup se sont engagés et mis en avant à la demande des fans au début puis en réponse aux appels au secours des personnels hospitaliers, dans des clips improvisés ou carrément dans des concerts quasi complets en mode confinement. Petit à petit, le monde de la musique, comme celui du cinéma et de l’humour aussi, s’est organisé. En se repliant sur eux-mêmes, ils ont ouvert leur voix à de nouvelles libertés et avec elles, des promesses d’espoir… JE SUIS MUSIQUE fait un petit tour du monde de la musique en temps de confinement…

La vague de mesures prises à l’encontre des rassemblements de plus de 5000 personnes et rapidement de plus de 100 personnes puis contre tout rassemblement a entraîné des annulations massives et la désertion obligatoire de toutes les salles de France, puis des stades. Coup dur pour tous ceux qui devaient se produire le jour même, la semaine ou même la quinzaine à venir, dont certains ont cherché des dates de report quand d’autres se sont posés pour satisfaire immédiatement un public en demande.

De véritables concerts en jukebox improvisés, les artistes ont ouverts les portes de leurs maisons, de leurs studios, de leur salle de concert de fortune, et surtout de leurs réseaux sociaux comme une libre antenne de leurs envies et de leurs inspirations. Ils démocratisent ainsi une nouvelle façon de se produire massivement, de chanter devant un public avec un autre visage, étrangement aussi présent et réactif que dans les salles de concerts, la chaleur de l’épiderme en moins, la disponibilité et une forme d’amitié en plus.

Seuls ou en bande comme le festival digital #JeResteàlaMaison, ils ont tous relevé de nouveaux défis : se mettre à nu devant tout le monde, juste pour chanter, partager, rester connectés. Sous un seul modèle, celui de diffuser sa musique, se cachent beaucoup de formes d’expression, exposées donc par définition critiquées, qui ont le mérite de tisser le lien unique que seule la musique tisse avec l’humanité et auquel nous rendons hommage ici, avec reconnaissance, dans le florilège non-exhaustif que nous vous proposons comme porte-drapeau de tous les autres artistes, connus comme amateurs, qui ont élevé leurs voix pour éclairer notre quotidien…


TRYO

Le concert cadeau anniversaire…

Cela devait être l’un des événements majeurs de ce mois de mars : les 25 ans du groupe Tryo à l’Accor Hotels Arena le vendredi 13 mars succédant à la sortie d’un double album anniversaire le 31 janvier, intitulé « XXV » contenant des reprises de leurs chansons en du avec de prestigieux invités comme Alain Souchon, Véronique Sanson, Vianney, HF Thiefaine et même Renaud.

Rare dans les médias, le groupe réussit à fédérer toujours autant de monde tandis qu’ils n’ont rien perdu de leurs verve dans leurs engagements si bien que leur concert très attendu affichait complet depuis longtemps. Ils ont fait partie des premières « victimes » des mesures prises par le gouvernement pour limiter les rassemblements à moins de 5000 personnes (avant de se réduire à 100 puis à la fermeture des lieux), condamnant d’emblée les activités de l’Accor Hotels Arena, de l’U-Arena et des Zéniths.

Les membres de Tryo ont été parmi les premiers à réagir et à trouver des solutions pour satisfaire leurs fans et leurs demandes. Ainsi, et c’est une grande première, ils ont osé l’impensable : assurer une partie de leur concert prévu à l’Accor Hotels Arena le soir même, en formation acoustique réduite au milieu de la salle totalement vide, qu’ils ont décidé de retransmettre en direct live sur leur page facebook, disponible sur YouTube, pour tous ceux qui avaient prévu de souffler les bougies avec eux.


JEAN-LOUIS AUBERT

Le tour de chant « Main-tenant »…

Bien qu’il soit déjà habitué à cet exercice depuis quatre ans en offrant à ses fans des concerts depuis chez lui chaque dimanche, Jean Louis Aubert a été parmi les premiers à réagir aux mesures de confinement en improvisant un concert complet faisant de ses concerts « Main-tenant » des rendez-vous simples et chaleureux, totalement nature et décontracté qu’il ponctue de chansons aléatoires, cadeaux furtifs à un public en demande.

Avec Jean Louis Aubert comme avec tous ceux qui, comme lui, se sont prêtés à cet exercice, jamais la frontière entre les artistes et les fans n’aura été si fine. Les fans en redemandent…


MATTHIEU CHEDID

Les petits-grands rendez-vous confinés

Le soir même de l’annonce des mesures de confinement par le Gouvernement, le 16 mars, Matthieu Chedid, accompagné de Pierre Richard, a ouvert la porte de chez lui (et la voie de plusieurs concerts privés) avec ce qu’il a nommé « une récréation poétique » pour l’anniversaire de sa grand-mère, la femme de lettres Andrée Chedid qui aurait eu 100 ans le 20 mars.

Depuis, les concerts confinés de M sont devenus l’un des rendez-vous hebdomadaires préférés des internautes. Toujours aussi créatif et prolixe, Matthieu Chedid donne une thématique à chacun de ces concerts, comme ce « grand petit goûter à la maison » destiné aux enfants comme second rendez-vous ou encore un « spécial Baïa », un spécial raretés sur le rendez-vous des « 13ors de l’homme orchestre ».

A l’instar de ce qu’il reproduit sur scène, le génial M réussit à nous embarquer dans son grand-petit monde avec un génie créatif adapté à nos petits écrans totalement jubilatoire.


LA GRANDE SOPHIE

« Ensemble »

Avec la réactivité, le talent et la générosité qu’on lui connait, notre amie La Grande Sophie fut la toute première à exprimer son émotion et à nous livrer un message de courage et d’espoir, au travers d’une chanson toute simple « Ensemble », écrite dans l’urgence au soir du 16 mars, enregistrée chez elle, avec pour seul décor un mur jaune citron et modestement chantée à la guitare, de cette voix claire qu’on aime tant. Sur les réseaux sociaux, elle accompagnait sa vidéo de ces quelques lignes :

« Je voulais vous chanter « Du courage », mais c’est cette chanson qui m’est venue. Elle s’appelle « Ensemble ». Je l’ai écrite hier soir, lundi 16 mars. Je suis convaincue que tous ensemble, avec notre meilleure volonté, en appliquant cette période de confinement, autant qu’elle sera nécessaire, nous pouvons sauver des vies et aider le corps médical, qui se démène. Ensemble, pour enrayer le virus, ensemble en pensant aux autres, en les respectant aussi et surtout : je souhaite beaucoup de courage à tous ceux atteints par le virus, beaucoup de courage à l’ensemble du personnel soignant, beaucoup de courage au personnel des commerces autorisés à rester ouverts, bien souvent sans gants ni masques, sans protection, qui subissent l’afflux, les peurs et parfois les humeurs de la population. Du courage et du courage encore à chacun d’entre vous qui vous retrouvez dans des situations que nous n’avons jamais imaginées… Du courage à tous ceux qui sont seuls, aux malades plus précaires, du courage aux malades autres que du coronavirus.

Du courage à tous les confinés que nous sommes, en télétravail, avec vos enfants, devant un ordinateur, un livre, un film, écoutant la radio, avec sa guitare, ou son piano, nos téléphones scotchés aux mains pour donner et prendre des nouvelles en attendant des jours meilleurs, le plus rapidement possible, pour enfin se réunir à nouveau. 

J’espère que cette chanson vous donnera un peu de force, vous occupera deux minutes, vous touchera et vous fera chanter. 

Je pense à vous tous. A bientôt, Ensemble« .

Message reçu, on pense aussi à toi chère Sophie.


BENJAMIN BIOLAY

Human Jukebox

Sur les starting-block de la sortie de « Grand Prix », son nouvel album prévu pour le 6 juin, Benjamin Biolay a pris sa guitare pour nous faire patienter et contribuer lui aussi à faire passer ce confinement plus en douceur. De sa voix grave, il satisfait un rendez-vous quotidien, connecté avec ses fans sur Facebook et Instagram. Il a choisi de revisiter des grands standards, majoritairement francophones, qu’il affectionne mais aussi celles que les internautes lui ont demandé de jouer.

Lancé le 19 mars, ce « Songbook 2020 » improvisé compte désormais une jolie collection de reprises acoustiques, près d’une quarantaine à l’heure de la sortie de ce numéro. Ouvert avec « Syracuse » de Henri Salvador, Benjamin traverse toutes les décennies pour y piocher dans le répertoire des plus grands artistes, leurs plus jolies chansons, reprises ici dans un style brut et personnel : Barbara, Charles Trenet, Emilie Simon, Serge Gainsbourg, Claude Nougaro, Alain Souchon, Nino Ferrer, Etienne Daho ou encore Daniel Balavoine. Dans cette collection disparate et sensible, il y insère aussi quelques unes de ses chansons, toutes périodes confondues, des « Cerfs-volants » à  » Ton héritage » pour ne citer qu’elles…

Le Jukebox (non-exhaustif) de Benjamin Biolay : « Syracuse » et « Jardin d’hiver » de Henri Slavador, « Dis quand reviendras-tu », « Epaule Tatoo » et « Le grand Sommeil » de Etienne Daho, « Couleur Café », « Dieu est un fumeur de havanes », « Melody », « La Javanaise » de Serge Gainsbourg, « La nuit je mens » de Alain Bashung, « La vie ne vaut rien », « La ballade de Jim » de Alain Souchon, « Je me souviens » de Jean Louis Murat , « Jolie Louise » de Daniel Lanois, « La tendresse » de Bourvil / Marie Laforêt, « Le temps des cerises » version Charles Trenet, « Ma fille » de Serge Reggiani, « Loin » de l’Affaire Louis Trio, « Tu verras » et « Cecile » de Claude Nougaro , « Celine » de Hugues Aufray , « Je me suis fait tout petit » de Georges Brassens, « La rue Madureira » de Nino Ferrer , « J’ai encore rêvé d’elle » de Il « tait une fois, « Desert » d’Emilie Simon, « Tous les cris les SOS » de Balavoine // Et de son répertoire : « Ton héritage », « La chanson des vieux cons », « Des lendemains qui chantent », « Miss Miss », « Bien avant », « Les cerfs-volants », « Lyon Presqu’Île », « Station 4 Septembre », « La pénombre des pays bas »


PATRICK BRUEL

Stand Up pour les héros…

Enfin soigné du coronavirus, Patrick Bruel a avoué « avoir eu très peur » alors qu’il était seul à Paris. Il avait confié à France info qu’on ne sortait pas « indemne d’une telle histoire, d’une telle aventure, d’une telle tragédie » . Depuis, il a pris sa guitare pour offrir quelques chansons en live depuis chez lui plusieurs fois par semaine. Il y fait notamment résonner son titre « Héros » qui a eu beaucoup d’écho auprès de son public lors de sa dernière tournée triomphale « Ce soir on sort », mise en stand-by comme tous les autres concerts.

Homme d’engagement depuis toujours, il montre au travers de cette chanson et de ces petits concerts offerts depuis chez lui, qu’on doit tous rester solidaires et aider à son niveau et liant l’utile à l’agréable, il en profite pour appeler aux dons. Reprenant les paroles de « Je te le dis quand même » il rappelle : « Je sais bien qu’on vous l’a trop dit, mais on vous le dit quand même… restez chez vous ».


POMME

Reinette du monde…

Dans cette période chaotique, un petit exploit : la discrète Pomme en concert sur Instragram le jeudi 2 avril, à 20h ! En quoi est-ce un petit exploit? Parce que Pomme est la toute première artiste française soutenue mondialement par Instagram dont le concert a été annoncé à 340 millions de followers autour de la planète! Une belle prouesse méritée pour la jeune chanteuse qui après « A peu près », son premier album, a encore réussi à nous émouvoir avec « Les failles » et son extension « Les failles cachées » sorties en février dernier.

Auréolée d’une Victoire de la Musique cette année pour ce second album, la chanteuse a du faire une pause dans sa tournée comme tout le monde, offrant sur ses réseaux sociaux de véritables petit bijoux d’émotions. Attendue à l’Olympia le 23 novembre prochain, Pomme vient tout juste de rajouter une seconde date, le 30 novembre, bulle d’espoir en plein confinement.


HERVE

Fait sa crêpe party…

Hervé, la nouvelle signature de Initials, le label des nouvelles stars (Eddy de Pretto, Clara Luciani, Angèle, …) profite de son confinement pour enregistrer le nouveau clip de sa chanson « Si bien du mal » dont l’inspiration lui est venue dans sa cuisine. C’est donc déchaîné dans cette cuisine qui l’a inspirée, en préparant de la pâte à crêpes (!) que le chanteur s’est filmé en mode à l’aise en clauettes-chaussettes, hypnotisant pourtant littéralement l’écran..

Sur son compte instagram, le jeune chanteur a lancé un challenge :  » Ça me brûlait les doigts, j’ai envie de lancer un CHALLENGE danse de cuisine qui est chaud ?  » faisant gagner des places à ses futurs concerts. « Si y en a assez je refais le clip avec les vidéos. ».

De quoi s’amuser en attendant son premier album intitulé « Le Premier Jour du Reste de ma Nuit », faisant suite à son EP « Melancolie FC » déja très réussi.

Et pour finir, il nous a offert sa recette : “250 grammes de farine (si pas de verre doseur, équivalent de deux verres) / Une pincée de sel / 4 œufs / Environ 1/2 litre de lait / Laisser reposer la pâte au moins 1 heure / Ne pas oublier une bonne dose de beurre salé dans la poêle pour faire sauter les crêpes / Bonne dégustation !”


SYMPHONIE CONFINÉE

Un pur moment de « Tendresse »…

C’est sans doute LA chanson d’hier la plus dans l’actualité d’aujourd’hui qu’a choisi de reprendre le jeune musicien Valentin Vander : « La tendresse », un monument pourtant discret écrit par Noël Roux, composée par Hubert Giraud, qu’a interprété Bourvil en 1963, puis Marie Laforêt. Cette chanson, choisie par Clara Luciani et Philippe Katerine pour rendre hommage à la fille aux yeux d’or, est donc grâce à lui devenu un clip chorale réunissant 45 musicien.nes et chanteur.ses depuis leur lieu de confinement, exploit que Valentin Vander aidé par sa sœur a su relever avec élégance et simplicité. Les enregistrements audios et vidéos ont été effectués « avec les moyens du bord » et bien entendu, tous ceux qui ont répondu à l’appel sont bénévoles pour venir en soutien aux victimes de la pandémie de Covid-19. Parmi eux, on compte le généreux Gauvain Sers. « On peut vivre sans richesse, presque sans le sou (…) Mais vivre sans tendresse il n’en est pas question »


#JE RESTE A LA MAISON

Le festival comme si on y était…

Artistes satellites et public en manque de rassemblement ont inspiré un festival unique en son genre #JeResteàlaMaison qui a tout fait pour dépasser la digitalisation d’un tel projet : des vraies dates, des horaires tenus, un faux plan d’accès, des bracelets en mode DIY ou encore des pass VIP nominatifs … on s’y croirait ! La promesse en face de cette fantaisie presque militaire est à la hauteur de ces clins d’œil qui nous manquent puisque 95 artistes au final ont répondu à cet appel, de Tim Dup à Clarika, de Tété à Alma Forrer, de Yael Naim à Baptiste W. Hamon…

Suivant un planning strict, ils se sont répartis des sessions entre le 1er et le 7 avril, offrant de véritables petits concerts depuis chez eux pour les grands mais aussi pour les petits et ainsi permettre aux artistes et au public de continuer à se rencontrer…

Pour le festival, le mot d’ordre a été très clair : « RESTEZ CHEZ VOUS ! ON ARRIVE ! ». Le Festival solidaire a choisi de soutenir le Secours Populaires et ses bénévoles qui viennent en aide aux plus précaires. Les dons sont toujours possibles ici. En parallèle des tours de chants des artistes, les bénévoles continuent d’effectuer des maraudes auprès des sans-abri, de distribuer des kits alimentaires et d’hygiène sur rendez-vous ou en livraison à domicile, de récolter des jouets et des livres pour les enfants confinés… Car cette crise creuse les inégalités et 3 millions de personnes sont concernées.

A la sortie, 1,5 millions de festivaliers nouvelle génération se sont connectés et 7602 euros ont été récoltés pour le Secours Populaire. Bien sûr on ne peut que féliciter et remercier les 26 personnes qui ont rendu ce festival possible, soutenu par plus de 200 partenaires.

L’annulation des festivals d’été, rendez-vous annuels de tous les amoureux de toutes les musiques, du Printemps de Bourges, premier touché aux Vieilles Charrues, des Francos de Montréal à celles de La Rochelle, plonge une économie dans le chaos, et avec elles des espoirs et des fulgurances de bonheur. On espère alors qu’une seconde édition de ce festival pas comme les autres voit vite le jour et avec lui, d’autres festivals digitaux encore et encore…


LE POUVOIR DES ONDES

Beaucoup de médias ont ouvert leur micro à des artistes en session acoustiques, confinés depuis chez eux, des sites presse comme l’OBS, Les Inrocks, comme des radios dont la prolixe RFM, Petit tour de piste des quelques unes de ces prestations improvisées.


De MALIK DJOUDI à PETIT PRINCE…

Les Inrocks’n’roll Attitude

Chaque jour, à 12h, Les Inrocks « lâchent » une cover inédite et originale d’un standard en version confinée. Pour inaugurer cette initiative créative, le singulier et talentueux Malik Djoudi a choisi Metronomy pour ouvrir le Bal avec « I’m Aquarius ». Depuis c’est une dizaine de covers qui ont vues le jour, du jeune Perez reprenant Niagara (« Quand la ville dort ») à Petit Prince rendant hommage à Christophe sur « Aline » . A ce sujet, il a déclaré aux Inrocks pour introduire sa vidéo homage : « Quand les Inrocks m’ont demandé de faire une reprise j’ai voulu rendre hommage à Christophe qui venait de rentrer à l’hôpital. J’adore cette chanson, elle fait partie de mon héritage, on a tous grandi avec Christophe. Repose en paix Christophe, ton corps nous quitte mais c’est si peu de chose au regard de ce que tu nous laisses. ». Rendez-vous sur le site et les comptes des Inrocks pour découvrir ces covers jubilatoires…

CALI

En mode Observateur…

Comme beaucoup d’autres grands noms confirmés ou nouvelle scène, Cali a été l’un des invités de « l’Obs » qui offre chaque jour des sessions acoustiques, filmées et produites par les artistes eux-mêmes. L’artiste a eu ici la bonne idée d’interpréter en multicam « Cavale », titre éponyme de son huitième album studio sorti le 13 mars dernier. Retrouvez en cliquant ici tous les téléconcerts du site de l’Obs.


THOMAS DUTRONC

L’infirmière sur France Bleu…

Pour France Bleu, Thomas Dutronc a rendu hommage aux soignants en revisitant un classique devenu pour la station : « L’infirmière dans le mauvais temps », adaptation de la chanson de Georges Brassens « Le petit cheval » dont les paroles sont extraites du poème de Paul Fort « Complainte du petit cheval blanc ».


CLARA, HOSHI et les autres

Sont Musique chez RFM….

De Clara Luciani à Hoshi, de Patrick Bruel aux Frangines qui avaient fait sa première partie à l’U Arena d’ailleurs en décembre dernier, de Jean Louis Aubert à Claudio Capeo, RFM construit une belle collections de titres-maison… On ne se lasse pas de Clara Luciani qui depuis chez elle interprète son tube « La Grenade » et « Ma soeur », on aime à la folie Hoshi et son « Amour Censure », on vibre avec Christophe Mae sur « Le catsing »…


A suivre…

De CALOGERO à ZAZIE,

Des voix pour la vie…

Dans ce numéro, retrouvez un Discorama tout à fait spécial, avec les 9 chansons à domicile, nées en plein confinement, qui appellent à la générosité des français : Calogero, Vanessa Paradis, Zazie, Grand Corps Malade, Jean Jacques Goldman, Obispo-Lavoine-Pagny, Lara Fabian, Gauvain Sers et le collectif Et Demain. Cliquez ici pour lire notre article sur ces 9 chansons spéciales…

PS: Nous n’avons bien sûr pas pu couvrir toutes les initiatives nombreuses qui ont été prises depuis le début de la crise. Amis artistes, ne soyez pas vexés, le choix que nous avons fait est de nous concentrer sur l’éventail des propositions plutôt que sur la qualité et la notoriété des artistes.

Un dossier réalisé par Grégory Guyot


Retrouvez JE SUIS MUSIQUE sur 
Instagram / Facebook  / Twitter / Deezer  / YouTube / Pinterest

_

« Je Suis Musique » est une marque déposée.
Pour nous contacter : Ericjesuismusique@orange.fr / Greggjesuismusique@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s