LES VICTOIRES DE LA MUSIQUE 2020

Le grand huit !

Grand messe annuelle de la musique, les Victoires de la musique fêtaient cette année leurs 35 ans mais aussi une nouvelle formule, les récompenses étant désormais concentrées en 8 catégories vs 13 auparavant : des remises de trophées venues rythmer une soirée quasi identique aux précédentes, entrecoupées par un foisonnement de jolies prestations. Retour sur cette soirée d’une institution en pleine révolution…

Révolution cette année, avec la réduction du nombre de Victoires remises, soit 8 au lieu de 13, et donc du nombre de catégories musicales représentées, laissant désormais sans voix, les musiques du monde, les musiques urbaines, les musiques Electro, Rock et Rap… qui représentaient plus concrètement la diversité musicale et qui sont maintenant réintégrées dans les 8 catégories restantes. Sans parler de la Victoire des musiques francophones qui aurait toute sa place… A noter aussi la multiplicité un peu destabilisante des présentateurs en tandem (en gros tout le staff France Télévision, au lieu de l’unique Daphné Bürki en 2019), visiblement pas forcement tous férus de musique, à défaut de remettants un peu prestigieux…

Cette année, les Victoires fêtaient leur 35e année. Au cours de ce prime anniversaire dont la durée n’a pas varié avec les années précédentes, malgré le nombre réduit de récompenses, les Victoires nous ont permis de revivre les plus grands moments des cérémonies précédentes, et de revoir les lauréats Vanessa Paradis, Jeanne Mas, Jil Caplan ou Florent Pagny dans leurs jeunes années. C’est justement celui-ci qui a été désigné comme maître de cérémonie de cette 35e soirée et qui reçu une Victoire d’honneur au même titre que Maxime le Forestier, visiblement très très ému, et auquel Vianney a rendu un bel hommage en reprenant son premier tube « San Francisco ».

Si le flot d’images d’archives nous a replongé, avec nostalgie, dans des années sans doute plus insouciantes, les artistes en plateau nous ont aussi offert de merveilleux moments d’émotions, à l’instar de Vianney, seul ou en trio avec Boulevard des Airs, chanté à même les rangs des spectateurs…

De leur côté, Clara Luciani et Philippe Katerine ont subjugué l’assemblée avec cet hommage bouleversant à Marie Laforêt, disparue quelques semaines plus tôt, dans une version en duo de « La tendresse », qu’avait immortalisée avant elle Bourvil, donnant toute légitimité à Katerine de chanter aux côtés d’une Clara Luciani dont on n’avait jamais entendu les aigüs aussi purs. Tous les deux ont d’ailleurs été sacrés artistes de l’année.

L’un des autres moments forts de la soirée restera le baiser de Hoshi à la fin de son titre « Amour censure », lequel a évidemment été beaucoup (trop) commenté et (trop) critiqué. Acte courageux sans doute, mais avec un geste qui devrait être des plus banals et naturels, la jeune chanteuse désormais affirmée et engagée, s’est à la fois attirée les foudres tout en gagnant ses galons ce soir-là.

A l’instar de Hoshi, les autres révélations que nous avions découvertes au Casino de Paris en janvier, ont confirmé à la Seine Musicale leur incroyable talent pour des promesses de beaux lendemains pour la chanson française : l’électrique Suzane qui remporte la Victoire de la Révélation scène, la délicate Pomme qui remporte celle de la Révélation Album, mais aussi l’acrobatique Aloïse Sauvage, le charismatique Malik Djoudi ou la tendre Maëlle se sont véritablement imposés au grand public ce soir là.

Ce palmarès sans reproche a surtout couronné des records : l’humble Alain Souchon recevant sa dixième Victoire, la favorite Angèle plus grosse vendeuse d’albums de l’année, l’infatigable Suzane artiste la plus programmée en festivals ou encore les performances hors normes des productions du duo PNL, grands absents de la soirée.

Comme chaque année, les Victoires ont aussi permis de parcourir le large éventail des grands talents de la chanson francophone, unique et rare occasion de voir se succéder Vincent Delerm, Lomepal, Catherine Ringer ou encore Jeanne Added sur un même plateau.

Pour autant, et malgré la qualité des récompensés et des interprètes tous nominés, il faut souligner que cette concentration de catégories a laissé de côté, hélas, bon nombre d’autres artistes qui ont pourtant marqué l’année dernière de leurs albums remarquables. Au hasard des « oubliés », Gauvain Sers injustement boudé des medias parisiens, en dépit de sa popularité, ou encore La Grande Sophie, Clarika, Renan Luce, Jeanne Cherhal, Alex Beaupain, Keren Ann ou même Mylène Farmer et son live 2019 dantesque et inédit pour ne citer qu’eux… Voilà qui donne à réfléchir sur la vocation de ces récompenses, au lendemain d’un événement fait pour n’être qu’un prime de variété pour la télévision française.

Notons enfin que, l’émission a rassemblé 2,4 millions de téléspectateurs en moyenne, dont une poignée a tenu jusqu’à minuit et demi. Des scores en hausse par rapport au cru 2019 (près de 400 000 téléspectateurs de plus tout de même), gage d’un pari gagné pour les producteurs de l’émission qui souhaitaient que cette cérémonie soit « plus populaire »…

Gregory Guyot


35é VICTOIRES DE LA MUSIQUE

Le palmarès complet!

Victoire de lArtiste masculin : Philippe Katerine face à Lomepal / Alain Souchon

Victoire de lArtiste féminine : Clara Luciani face à Catherine Ringer / Angèle

Victoire de lAlbum : « Âmes fifties » – Alain Souchon face à « Confessions » – Philippe Katerine / « Jeanine » – Lomepal / « Les étoiles vagabondes : expansion » – Nekfeu / « Panorama » – Vincent Delerm

Victoire de la Révélation Scène : Suzane – Production : W spectacle face à Hoshi – Production : Caramba / Aloïse Sauvage – Production : Initial Artist Services

Victoire de lAlbum révélation : « Les failles »  – Pomme face à « Maëlle »  – Maëlle / « Tempéraments »  – Malik Djoudi

Les Victoires suivantes résultent des votes du public via internet du 13 janvier au 14 février 2020.

Victoire de la Chanson originale : « Ca va ça vient » – Vitaa & Slimane – Auteurs : Vitaa – Slimane / Compositeurs : Vitaa – Slimane – Renaud Rebillaud face à « Allez reste » – Boulevard des Airs feat. Vianney / « Nue » – Clara Luciani / « Presque » – Alain Souchon / « Stone avec toi » Philippe Katerine

Victoire Concert : « Brol Tour » – Angèle – Production : Auguri Productions & Angèle VL face à « Both sides » – Jeanne Added – Production : Wart / « Le grand petit Concert » – M – Production : Labo M / L Productions

 Victoire de la Création audiovisuelle : « Au DD » – PNL – Réalisateur : QLF face à  « Balance ton quoi » – Angèle – Réalisatrice : Charlotte Abramow / « Live Les Vieilles Canailles » – Les Vieilles Canailles – Réalisateur : Serge Khalfon

Crédit photos : Gilles Gustine (DR / FTV)


Retrouvez JE SUIS MUSIQUE sur 

Instagram / Facebook  / Twitter / Deezer  / YouTube / Pinterest

_

« Je Suis Musique » est une marque déposée.
Pour nous contacter : Ericjesuismusique@orange.fr / Greggjesuismusique@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s