BASTIEN LANZA

« Bleu »

(Minuit Deux)

Avec son premier album « 2h du mat’ » , Bastien Lanza faisait une entrée remarquée dans le monde des songwriters à la française, d’autant que le grand et rare Francis Cabrel lui faisait l’honneur de sa présence, le temps d’un duo.

Originaire d’un petit village provençal, on souligne alors la fraicheur de ses compositions, la pertinence de ses textes, son physique avantageux, et surtout une présence scénique, acquise au fil de 250 concerts (dont un mémorable et chaleureux Café de la Danse à Paris, aux allures de fête de village). Récompensé par le « trophée France Bleu », et le « Prix Voix du Sud » en 2013, il participe ensuite à l’album « Génération Goldman 2 », couronné par un triple disque de platine et son talent ne tarde pas à convaincre Renan Luce ou Grand Corps Malade qui l’invitent à le rejoindre sur scène, sans oublier le toujours fidèle Francis Cabrel qui le convie à assurer ses premières parties lors de sa tournée des Zéniths en 2016.

Quatre ans plus tard, Bastien est de retour, avec un second album de 11 titres, tout simplement intitulé « Bleu », qu’il a pris le temps de peaufiner, alors qu’une campagne de crowdfunding auprès de ses fans lui permettait de mener à bien son projet.

De « Depuis elle », qui ouvre l’album, à « Merci », en passant par « Viens » illustré d’un clip en forme d’appel au lâcher prise et à vivre l’instant présent, le guitariste hors pair et avide de liberté confirme ici son aisance  d’auteur-compositeur-interprète, tout autant que sa personnalité artistique et vocale, avec une honnêteté et une simplicité évidentes et qui forcent le respect. Sur des textes ciselés certes très classiques, mais d’une rigueur exemplaire, le chanteur s’avère convaincant et touchant, à force d’explorer le sillon du romantisme, de la soif d’idéal, de l’humanité et de la tendresse assumée.

Entre autres réussites, on retiendra « L’ordre des choses », « Non merci», « Viens », « Tout va bien » et surtout « Celui qui danse » portait original, pudique et émouvant, d’un jeune handicapé aux pensées vagabondes. Dans le registre d’une Pop-Folk acoustique, entre tradition et modernité, ils ne sont finalement pas si nombreux à faire preuve d’une telle maturité dans la nouvelle génération, pour que Bastien Lanza mérite toute notre attention…   

Eric Chemouny

N.B : en concert au Nez Rouge à Paris, le 20 mars 2020.


Retrouvez JE SUIS MUSIQUE sur 
Instagram / Facebook  / Twitter / Deezer  / YouTube / Pinterest

_

« Je Suis Musique » est une marque déposée.
Pour nous contacter : Ericjesuismusique@orange.fr / Greggjesuismusique@gmail.com

Un commentaire sur «  »

  1. Bel article !! j’ai vu Bastien au Palais 12 , en Belgique , en première partie de Francis Cabrel . Quelle découverte !! et que cran a eu ce jeune artiste pour chanter ses 7 chansons devant 8000 personnes . Bravo et chapeau bas . Merci de le faire connaitre . Vive la chanson Française

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s