JOHNNY HALLYDAY

« Un soir à l’Olympia »

(Mercury / Universal)

Ce n’est pas une surprise, plus de deux ans après sa disparition, Johnny continue de trôner sur les premières marches du top des ventes d’albums avec le symphonique « Johnny » réalisé par Yvan Cassar, et le live des « Vieilles canailles », avec ses éternels copains du square de la Trinité, Jacques Dutronc et Eddy Mitchell.

En parallèle de ces deux sorties majeures et d’une multitude de livres consacrés à l’idole, et alors que son nom brillait encore au fronton de la salle du boulevard des Capucines le 1er décembre pour une soirée hommage, sa maison de disques historique Universal a regroupé en double CD, un « best of » de ses concerts à l’Olympia, salle mythique de ses débuts.

C’est l’occasion de mesurer en 2CD et 41 titres, l’incroyable chemin parcouru par le chanteur devenu star au travers de titres Live enregistrés entre 1962 et 2000, alors qu’il faisait son retour symbolique dans un Olympia flambant neuf, après avoir foulé les plus grandes salles parisiennes et surtout donné un show monumental à la Tour Eiffel : « Je suis né dans la rue », « Fils de personne », « Elle est terrible », « Diego, libre dans sa tête », « Quand revient la nuit », « Je te promets », « L’idole des jeunes », « Gabrielle », « Le pénitencier », « Que je t’aime », « Noir, c’est noir », « L’envie »…

Autant de tubes devenus des standards de la chanson française, revisités pour certains en duo, même si on peut regretter que n’ait pas été retenu celui de son Olympia en co-vedette avec Sylvie Vartan, où le couple s’est pourtant produit pendant un mois à guichets fermés, en mars-avril 1967 (« Je crois qu’il me rend fou »). D’autant que c’est précisément à l’Olympia qu’il rencontra sa première épouse.

Pour compléter l’ensemble, un DVD bonus propose la captation de ces 8 duos inédits de l’Olympia 2000 (France Gall « Quelque chose de Tennessee » signé Michel Berger, Patricia Kaas « La Musique que j’aime », Catherine Lara « Quelque chose de Tennessee », Patrick Bruel « La musique que j’aime » & « Gabrielle », Eddy Mitchell « Be Bop a Lula », Pascal Obispo « Rock’n’Roll Attitude », Paul Personne «Le bon temps du Rock’n’Roll »), augmenté du film de l’Olympia 1962 issu des archive de l’INA. Soit au total, plus d’une heure d’images vintage et inédites avec celui qui n’était déjà plus Jean-Philippe Smet.

Souvenirs, souvenirs…

Eric Chemouny


Retrouvez JE SUIS MUSIQUE sur 
Instagram / Facebook  / Twitter / Deezer  / YouTube / Pinterest

_

« Je Suis Musique » est une marque déposée.
Pour nous contacter : Ericjesuismusique@orange.fr / Greggjesuismusique@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s