LA GRANDE SOPHIE

Ces instants, on en veut plein…

Après quelques dates de concert d’une tournée débutée le 5 octobre près de chez elle, à Porte Les Valences et une date au Trianon le 19 Novembre, La Grande Sophie a retrouvé l’une de ses salles fétiches : L’Olympia, devant un public en pleine forme. C’était le 12 décembre dernier, et nous y étions pour célébrer « Cet instant » rare et précieux en sa compagnie, et les chansons d’un album qui vient depuis d’être récompensé par le prestigieux Prix de l’Académie Charles Cros …

C’est un grand soir d’incertitude parisienne, dans une capitale marquée à l’arrêt par les débuts d’une grève paralysant les rues de la villes et ses habitants. Pourtant, la salle est bondée, complète, quelques sièges bien placés sont laissés vides par des fans découragés, d’autres se sont offerts un petit remontant pour surmonter l’hiver et sa grève. Et contre toute attente, c’est l’Olympia des grands soirs. C’est dans cette ambiance bon enfant, qu’arrive en fond de scène et sans artifice, La Grande Sophie, à fleur de voix, « Sur la pointe des pieds », le titre a cappella de son dernier album. Simple et toujours aussi radieuse, toujours aussi solaire et avouons-le, toujours aussi belle.

La Grande Sophie est une rockeuse et une poétesse, savant mélange de son élégance musicale. Et le public de l’Olympia, toujours aussi entousiaste dès son arrivée, ensorcelé dès les premières notes vocales, ne s’y trompe toujours pas.

Pendant près de 2 heures, la Grande Sophie va servir à merveille ce public qui lui est si fidèle, qui a bravé pour elle les pénuries et les voitures bousculées, égrenant au fil de « Cet instant » ses plus grandes chansons, de « Hanoï », offert dès le second titre de sa setlist, à « Martin » chanté en ultime rappel comme un cadeau improvisé d’un public qui en redemande, encore et encore.

Entre ces deux morceaux, qui sont parmi les préférés de ses fidèles, vont s’enchaîner d’autres tubes : « Du courage » évidemment, « On savait », « Ne m’oublie pas » ou encore « Maria Yudina », « Suzanne », balayant ainsi une discographie exemplaire mais en nous réservant aussi quelques surprises : un poème dédié à l’Olympia (elle raconte écrire un poème dédié et différent chaque soir selon les salles où elle se rend), qu’elle lit comme une petite fille espiègle qui attendrait la bonne note de sa maîtresse ; Une splendide et fidèle reprise d’une chanson qu’elle a écrite pour Françoise Hardy, son idole, « Le large » et deux invités de marque aussi, très applaudis.

Son amie Delphine de Vigan la rejoint, timide mais heureuse, et chante avec elle le titre « Quelqu’un d’autre ». Un peu plus tard, c’est au tour d’Alex Beaupain d’offrir un moment intime et beau sur « Pull marine », une reprise signée Serge Gainsbourg et immortalisée par Isabelle Adjani, qu’ils avouent chanter souvent ensemble à la fin des repas.

Et puis il y a surtout les superbes chansons de « Cet instant », son dernier album sorti le 13 septembre dernier, clé de voûte de ce tour de chant émouvant et euphorisant à la fois, effeuillage des chansons de la vie, cette vie : « Une vie », « Tu ne me reconnais pas », « Cet instant », « Où vont les mots », « Hier », « Missive » et en rappel : « Nous étions ».

La scène rend cet album encore plus grand que lorsqu’il avait révélé ses microsillons et elle opère avec lui, avec nous, un grand jeu de séduction à coup d’images projetées, tentant, s’il était encore possible, de nous la faire aimer plus encore. C’est réussi. Alors même si une vie on n’en a qu’une, des instants comme ça, on en veut plein.

Gregory Guyot


Crédit photos: Gregory Guyot (DR / @I_am_Gregg / JSM)


Setlist Olympia 12.12.19 : Sur la pointe des pieds / Hanoï / Tu ne me reconnais pas / Cet instant / Du courage / Les pouvoirs de la tentations / Ne m’oublie pas / Maria Yudina / Où vont les mots / (poème L’Olympia ) / Quelqu’un d’autre (en duo avec Delphine de Vigan) / Le large / On savait / Un jour heureuse / Les nouveaux héros / Pull marine (en duo avec Alex Beaupain) / Suzanne / Hier / Une vie / Mauvais garçon / Missive // Rappel : Quand le mois d’avril / Les portes claquent / Nous étions // Sucrer les fraises + Martin


Retrouvez JE SUIS MUSIQUE sur 
Instagram / Facebook  / Twitter / Deezer  / YouTube / Pinterest

_

« Je Suis Musique » est une marque déposée.
Pour nous contacter : Ericjesuismusique@orange.fr / Greggjesuismusique@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s