GAROU

« Soul City »

(Panthéon / Universal)

La bonne idée que voilà ! Renouant avec ses premières amours et le temps où il chantait dans des groupes ou des bars de son Québec natal, Garou a décidé de reprendre les plus grands succès de la célèbre et mythique Motown, qui fête fièrement ses 60 ans cette année. Un exercice a priori casse-gueule par excellence, tant ces chansons ont déjà été reprises (voir adaptées par nos yéyé, de Claude Francois à Sylvie Vartan), et tant les originaux brillent encore de toute leur modernité et de la puissance de leur production, sans parler de leurs interprètes devenus des icônes de la Soul (Marvin Gaye, Diana Ross et Les Supremes, Stevie Wonder…), ni de leurs rutilants arrangements de cordes et de cuivres, à ce jour inégalés.

Bref, il serait facile de le taxer d’avoir cédé à un concept un peu trop évident pour lui… Et pourtant, force est de constater que Garou s’en tire avec les honneurs, et pourrait même séduire un nouveau public pas nécessairement acquis au répertoire original du Quasimodo de Notre-Dame de Paris, à la voix de rocaille aux effets  jusqu’ici parfois crispants.

Enregistré dans un studio de Montréal, il s’est attelé à la préparation de cet opus en répétant toutes les chansons chez lui, avec des amis musiciens, dans une quête de l’énergie originelle de ses débuts, le tout avec conviction et humilité.

Et cela s’entend : délaissant ses tics vocaux, c’est tout en nuances et avec une jubilation évidente qu’il s’est glissé dans ces standards, sans cloner leurs créateurs, mais sans non plus les dénaturer : l’exercice était subtil et il y parvient avec un professionnalisme remarquable et un enthousiasme palpable d’un bout à l’autre.

Arrangé et réalisé par Alex Finkin, l’ensemble regorge de reprises très convaincantes, d’une belle sensualité et chantées par un artiste qui semble redécouvrir le bonheur organique de chanter : un bonheur qu’on ne peut que partager avec lui (seul ou en duo avec Marie Mai ou Aloe Blacc) sur « My Girl » (premier extrait), « You Can’t Hurry Love », « Reach Out (I’ll Be There) », « I Heard It Through The Grapevine », « Dancing In The Street », « It’s The Same Old Song », ou « Papa Was A Rollin’ Stone »…

« Soul City », ou l’album idéal à poser sur vos platines pour le réveillon ! 

Eric Chemouny  

Retrouvez JE SUIS MUSIQUE sur Instagram / Facebook  / Twitter / Deezer  /YouTube.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s