CLARA LUCIANI

Sainte Victoire (Super Edition)

(Initials / Universal)

Clara Luciani termine l’année 2019 en beauté avec cette nouvelle super édition de « Sainte Victoire », la troisième version d’un album qui en a fait du chemin depuis sa sortie en avril 2018, témoin de la naissance d’une étoile, d’une fulgurante ascension et d’une évidence presque insolente même si derrière cette formidable trajectoire, il y a beaucoup de travail, d’acharnement et de détermination. Clara Luciani n’a rechigné devant aucun obstacle, n’a refusé (presque) aucune demande, remplissant jour après jour, rencontre après rencontre, un emploi du temps hors du temps entre la tournée, les clips, les enregistrements, les télés, les showcases, le manège des médias qui se l’arrachent au même titre que les marques et point d’orgue à cette frénésie, cette nouvelle Sainte-Victoire arrivant à point nommé avant Noël.

Opportunité marketing sans doute poussive, à peine exagérée, ne boudons pas cependant notre plaisir à retrouver en plus des 11 titres originaux et des 4 titres de la réédition sortie en février pour les Victoires de la Musique, 5 tout nouveaux titres dont le single « Ma soeur », un tube immédiat et irrésistible qui en entraîne un autre : « Allo » (avec son intro « empruntée » à « Fuck you » de CeeLo Green) mais aussi « Emmanuelle » et « Cette chanson » qu’elle a fait découvrir sur scène à son public fidèle en primeur et qui avouons-le sont encore meilleures en version live. Enfin l’album se conclut par une reprise moderne trip-hopisante de la « Chanson de Delphine » avec la participation de Vladimir Cauchemar, hommage à son idole Michel Legrand et à l’un de ses films fétiches « Les demoiselle de Rochefort », telle la confidence finale d’une petite fille face à ses rêves, qui ne veut pas s’éloigner de son essentiel et vital besoin de rester « quotidienne », tandis que devenir une star semble lui faire peur.

Comme sa consœur et amie Juliette Armanet, comme fort probablement au même moment Angèle, on peut supposer qu’une nouvelle édition habillée d’un live verra prochainement le jour (et secrètement, c’est vrai, nous le souhaitons) mais pour le moment, écoutons en boucle ces 20 chansons parfaites qui reflètent une (drôle d’)époque dont « La grenade » est devenu l’étendard, 20 tubes élégants et désormais populaires d’une des plus grandes artistes de sa génération.

Gregory Guyot

Retrouvez JE SUIS MUSIQUE sur Instagram / Facebook  / Twitter / Deezer  /YouTube.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s