BRIGITTE

« Toutes nues »

(Columbia / Sony Music)

Au printemps dernier, après une monumentale tournée consécutive à la sortie de leur album à succès « Nues », Aurélie et Sylvie, alias Brigitte, décidaient de prolonger leur plaisir scénique en revisitant leurs chansons à succès en version acoustique, dans le plus simple appareil, s’accompagnant elles-mêmes à la guitare ou délicatement escortées par le piano de Chat, la brillante Charlène Juarez.

Nous les avions rencontrées en exclusivité le temps d’une longue interview, alors qu’elles étaient en pleines répétitions, autant excitées qu’anxieuses à l’idée de s’attaquer à un tel challenge. Et quel ne fut pas notre surprise d’assister au concert des deux divas au Casino de Paris, somptueuses dans leur fourreau lamé, fendu sur toute la longueur de leurs jambes divines, nous offrir un show magistral d’émotion, de concision et de maîtrise, en dépit d’une canicule mémorable. Le public, véritablement hypnotisé s’en rappelle encore…

Encouragées par ce nouveau succès à leur parcours sans faute, elles ont voulu garder une trace de cette aventure folle, en enregistrant en 3 jours et sans filet, 21 titres en version dépouillée de tout artifice : magnifiant la puissance mélodique de leurs tubes, tout autant que leurs parfaites harmonies vocales, ces nouvelles versions en demi-teintes intimistes ne sont que délicates confessions et émotions à l’état brut.

Plus à l’écoute que jamais de leurs textes, engagés et féministes, de « battez-vous », à « Mon intime étranger », « Sauver ma peau », « Le goût du sel de tes larmes », « Je veux un enfant », ou « Palladium » n’en ressortent que plus profonds et émouvants encore, tandis qu’on s’émerveille du traitement original de leur reprise de « Pendant que les champs brûlent » de Niagara.

Pour parfaire la réussite de cet album inattendu, généreux et sincère, le visuel a été confié à la talentueuse Pénélope Bagieu, récompensée par le prestigieux prix Eisner, qui a su croquer toute la complicité et l’harmonie qui unit les deux femmes, devenues les emblèmes d’une féminité éclatante, libérée et revendiquée.

Eric Chemouny  
N.B : en concert le 2 décembre, aux Folies Bergère   

Retrouvez JE SUIS MUSIQUE sur Instagram / Facebook  / Twitter / Deezer  /YouTube.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s