FABIEN MARTIN

.aMour(s)

(Littoral Records / L’autre distribution)

JE SUIS MUSIQUE aime FABIEN MARTIN ".amour(s)"

Au début des années 2000, avec deux albums consécutifs et un EP 7 titres de très belle facture, Fabien Martin se distinguait avec force et élégance au sein de ce qu’il était convenu d’appeler alors : la nouvelle scène française.

Après plusieurs années d’absence, son retour est une excellente nouvelle, d’autant qu’il nous gratifie d’un des meilleurs albums de cette rentrée au rayon chanson française de qualité, un disque déjà encensé de toutes parts et qui augure d’un vrai retour.

Escorté de Jules Jaconelli à la réalisation, le brillant auteur compositeur a signé 12 titres à ne surtout pas écouter en mode « random », puisqu’il s’agit ici d’un carnet de bord amoureux, décortiquant scrupuleusement chacun  des chapitres d’une relation passionnelle, de la première rencontre à sa lente décomposition, en passant par la folle passion, suivie de chaque étape, souvent inéluctable, venant fissurer subrepticement, à coup d’amertume et de petites désillusions, un amour qu’on croyait fort et éternel…

Le tout est chanté avec conviction d’une voix très attachante et malicieuse, et le sujet tranche avec l’apparente légèreté des mélodies, enlevées et savamment construites : elles ne rendent le propos que plus séduisant encore, sur des textes où se conjuguent la sensibilité à fleur de peau et le regard ironique et désabusé de Fabien. « Nina Myers », « La conquête spatiale », « Dans les bras l’un de l’autre », ou « l’amour serait presque parfait » sont – à ce titre – des petits bijoux de perfection Pop, universels et intemporels.

A relever enfin, comme illustration d’une démarche cinématographique sous-jacente (on pense inéluctablement, à l’écoute du disque, à la bande-son d’un film de la Nouvelle Vague), que Fabien a entrecoupé ses chansons originales de trois extraits du chef d’oeuvre « Scènes de la vie conjugale » d’Ingmar Bergman. Un choix judicieux qui s’intègre parfaitement dans son journal amoureux, découpé sur sept années en sept sentiments comme autant de tranches de vies contrastées, tout autant qu’il témoigne – si besoin était – de son goût très sûr en toute chose…

Un des coups de coeur JSM de cette rentrée foisonnante !

Eric Chemouny

JE SUIS MUSIQUE 21 : Patrick Bruel, Sylvie Vartan, Clara Luciani, Maëlle, Ibrahim Maalouf, Corine, Marie-Flore, Thomas Fersen, Safia Nolin, Gilles Vidal et Discorama : Vincent Delerm, La Grande Sophie, Jeanne Cherhal, Alex Beaupain, Thierry Amiel, Fabien Martin, Serge Gainsbourg, Alain Souchon - JeSuisMusique.com

Retrouvez JE SUIS MUSIQUE sur Instagram / Facebook  / Twitter / Deezer  /YouTube.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s