THIERRY AMIEL

« Artefact »

(Paradize Records)

JE SUIS MUSIQUE aime Thierry Amiel "Artefact"

Après 11 ans d’absence, Thierry Amiel sort son 4e album le 27 septembre prochain, l’album de la liberté, l’album de son émancipation, l’album de toutes ses envies et de tous ses possibles, l’album qui lui ressemble.

Depuis ses débuts à « La Nouvelle Star », le jeune artiste a toujours été tiraillé entre le respect des standards qui font l’histoire de la chanson française et une volonté farouche d’aller lorgner des styles qui semblent plus éloignés de l’enfant sage et respectueux qu’il laissait paraître au fil de ses trois premiers albums.

Il revient aujourd’hui avec « Artefact » dont l’empreinte de cette musique écartelée marque cet album tout entier et dont il revendique d’ailleurs la dualité. Et il faut bien relire le très long entretien qu’il nous avait accordé sur le tournage de « Détends-toi », premier single qui ouvre cet album, pour comprendre les intentions de ce nouvel opus et le chemin qu’il a parcouru pour arriver jusqu’à lui.

Sans s’écarter d’une forme musicale assez classique, Thierry Amiel livre une collection de 12 chansons beaucoup moins anodines que la première écoute semble le supposer, qui jonglent entre le classicisme de la variété française et les sons plus triturés d’une pop futuriste sans pour autant aller trop loin pour ne pas déstabiliser son auditeur. Une forme de respect qui marque un retour en douceur qui cache cependant le laboratoire artistique de la variété du futur que seul Thierry Amiel pouvait incarner, lui qui a passé les modes, les styles sans appartenir à une case comme la musique française aime en confectionner. Ce n’est pas un hasard si nous avions titré son interview « L’electron libre », tant il prouve ici avec cet album que tout en respectant les codes, il va les entraver.

Ainsi, si la voix du chanteur est restée intacte et pure, rassurant sur l’éventail de ses capacités vocales, elle est souvent triturée (sans être malmenée) dans une première partie d’album audacieuse et frontale, emportée dans un mix technologique qui s’avère être une réussite, à l’instar de « London », l’un des titres les plus déroutants mais aussi l’un des plus intéressants musicalement, et au final un tube potentiels. Ou encore « Diktats », ballade pop étonnante suivie d’un futur tube fédérateur, « Dans la Musique ».

Si Thierry Amiel séduit toujours autant grâce à cette voix angélique, il convainc dans un registre plus electro comme sur « Mustang » (avec un refrain frénétique et fou), ou groove et funk comme sur « Fantôme » le second single qui vient juste d’être dévoilé et qui marque la transition avec la deuxième partie de l’album, plus apaisée où l’on retrouve la douceur du chanteur de ses débuts, quand il se prêtait à l’exercice de la reprise de style si élégante qui a fait sa réputation et qui recèle là aussi de petits trésors d’émotion : « Par coeur », « La nuit tombe », « Sans dormir » et surtout « Tes silences » qui referme magnifiquement ce 4e album.

Pour être totalement sincère, il nous a fallu plusieurs écoutes pour voir briller les facettes de cet album puzzle, commencer à percer les secrets de cet « Artefact », à entrer dans chaque chanson dont aucune ne ressemble à une autre, créant un univers nouveau à chaque fois dans une suite pourtant logique et homogène, à déceler aussi des singles forts (« London », « Dans la Musique », « Tes Silences »…) . C’est d’ailleurs souvent la marque des grands albums de s’imposer avec le temps. Et d’en révéler enfin son plus grand secret…

Et si nous avions entre les oreilles, le premier album d’une variété française futuriste, élégante et populaire?

Gregory Guyot

Info : Thierry Amiel sera en concert au Nouveau Casino le 18 Septembre pour donner vie à « Artefact ». Une tournée devrait suivre…



JE SUIS MUSIQUE 21 : Patrick Bruel, Sylvie Vartan, Clara Luciani, Maëlle, Ibrahim Maalouf, Corine, Marie-Flore, Thomas Fersen, Safia Nolin, Gilles Vidal et Discorama : Vincent Delerm, La Grande Sophie, Jeanne Cherhal, Alex Beaupain, Thierry Amiel, Fabien Martin, Serge Gainsbourg, Alain Souchon - JeSuisMusique.com

Retrouvez JE SUIS MUSIQUE sur Instagram / Facebook  / Twitter / Deezer  /YouTube.

4 réponses sur «  »

  1. Le plus fouillé et le mieux écrit de tous les articles que j’ai lus jusqu’à présent sur cet album de Thierry Amiel, à sortir dans quelques jours, ayant déjà pu me faire une première idée avec les 3 titres déjà sortis ainsi que des extraits des 9 autres titres.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s