ZAZIE

3 p’tits tours…

L’esprit Zazie (l’« eZprit » ?) , c’est de ne pas faire comme ses consoeurs, empruntant des voies toujours à la lisière du risque, tout en sachant rester en équilibre sur le fil de la chanson populaire, au sens noble, et plus que tout, dans le coeur des gens depuis près de 30 ans… Mine de rien. Un « eZprit » totalement incarné dans le concept de 3 dates parisiennes, en mars dernier,  malicieusement intitulées « Préliminaires »… d’une tournée « Essenciel » qui sera lancée le 18 avril au Printemps de Bourges.

3 dates parisiennes, 3 lieux uniques, 3 occasions de tester – comme elle le dit avec humour – ce qui sera joué sur l’Essenciel Tour, qui la mènera jusqu’en mars 2020, passant par l’Olympia pour 5 soirs en novembre (déja complets),  alors que deux dates viennent tout juste de se rajouter en décembre.

Ces 3 soirées de préliminaires marquent la relation d’une artiste à un public qui lui est toujours resté fidèle, 3 preuves d’amour dans une longue histoire, renouvelées à chaque album. Préliminaires amoureux, affectueux, amicaux, artistiques avant tout qui pour la première fois font corps à corps avec ses fidèles, ses amoureux.

Ainsi au grand raout des grandes salles parisiennes qu’elle aurait remplies sans trop de problèmes, Zazie, allant jusqu’au bout de son idée de l’intime, a donc retenu 3 petites salles, habituellement réservées aux artistes plus confidentiels et aux nightclubbers invétérés, comme théâtre de ses nouveaux ébats : La Machine du Moulin Rouge (800 places), le Badaboum (moins de 400 places) et le Yoyo (1000 places), plaisantant à plusieurs reprises sur l’idée de ces « préliminaires » avant le grand saut de l’Essenciel Tour et de ce jeu de la (re)séduction.

Ce tour de chauffe, dupliqué 3 fois en 3 jours (18, 19, 20 mars), va droit à l’essenciel : Zazie choisit 14 morceaux ultra efficaces d’une discographie très riche, focussant plus particulièrement, en plus du dernier album « Essenciel », sur 2 opus majeurs de sa carrière que sont « Zen » et « Totem ».

De « Zen », sorti en 1996 , l’album de la gloire, chouchou du public avec son avalanche de tubes, elle reprend le titre « Zen » bien sûr, « Larsen » et « J’envoie valser », qui n’a jamais été un single mais qui sur scène, est devenu un incontournable, un rendez-vous comme un au revoir, un « à bientôt » de sortie de scène.

De l’album « Totem », sorti en 2007, elle reprend le classique « Je suis un homme », son plus gros tube à ce jour, ainsi que « des rails » et « J’étais là » qu’elle n’arrive pas à proposer dans une nouvelle version dira-t-elle sur scène.

Mais plus surprenant, Zazie choisit aussi de remettre en lumière un autre album, plus complexe et moins évident, « Cyclo » avec deux titres que l’on redécouvre avec excitation : le presque oublié « Tout », qui ouvre magistralement la scène de ces préliminaires, et l’une des plus belles chansons de son répertoire, souvent méconnue elle aussi : « Temps plus vieux », 2 titres qui viennent s’ajouter à deux autres classiques incontournables pour compléter cette playlist: « Rue de la Paix » (extrait de « La Zizanie », 2001) et « Rodéo » (de l’album du même nom, en 2004).

Enfin et surtout, Zazie propose 4 titres de son dernier album dont le titre «Essenciel » son dernier single, puis le superbe et très applaudi « Nos âmes sont », l’électro « Waterloo » et bien sûr « Speed » qui marque ses retrouvailles avec le grand succès populaire et ses 12 millions de vues.

Choisir, c’est renoncer : en faisant le choix de mettre en avant 4 de ses albums, elle se résout à laisser totalement de côté d’autres albums (du moins pour le moment) comme « Made in Love », «Encore heureux », « Za7ie » ou encore « Je, tu, ils » dont on espère retrouver des titres sur la tournée, privilégiant sûrement dans sa démarche la réinvention et la re-création des titres choisis plutôt que la quantité et l’effet « best of ».

A cet effet, Zazie s’est entourée de 5 musiciens chevronnés, qui trouvent chacun une place de choix à ses côtés sur ces petites scènes, comme dans un parfait casting, Edith Fambuena en tête, autre icône de l’ombre, donnant caution à une partition parfaite.

Si ça joue sur scène (et si ça tente, ça hésite, ça rigole), ça réagit tout autant en face : public déchaîné chaque soir, évidemment nuancé selon les lieux avec en apothéose de cet accord parfait, ce « Larsen », au titre pourtant disruptif, qui part se fondre dans un bain de foule bienveillant et totalement séduit. Là, Zazie serpente dans la fosse aux fans où, hypnotisés et déchaînés, ils transmettent à la chanteuse émue, les ondes essentielles pour le passage à l’acte annoncé d’une tournée très attendue où nous serons bien sûr au rendez-vous.

Gregory Guyot.

Crédit photos: Gregory Guyot (D.R./ IG @I_am_Gregg / JSM)

Setlist « Préliminaires », 18, 19, 20 mars 2019 : Tout / Waterloo / Zen / Des rails / Nos âmes sont / Rue de la Paix / Larsen / J’étais là / L’essenciel / Temps plus vieux / Je suis un homme / Speed / Rodéo / J’envoie valser.


Retrouvez JE SUIS MUSIQUE sur Instagram / Facebook  / Twitter /Deezer  /YouTube.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s