CLARA LUCIANI

fait chanter la Cigale !

Alors que son album « Sainte-Victoire » vient d’être réédité et qu’elle apprête à voir son nom en lettres rouges au fronton de l’Olympia le 12 avril prochain, Clara Luciani faisait chanter et danser la Cigale le 29 janvier dernier : JSM y était et a immortalisé pour vous ce premier grand concert parisien de celle qui a définitivement tout d’une grande… 

Décidément, notre amie Clara n’en finit pas de poursuivre son ascension vertigineuse ! A peine rentrée d’Australie où elle s’envolait au lendemain du concert des révélations des Victoires de la Musique au Casino de Paris (cf notre reportage dans ce numéro), en vue de se produire à Brisbane avec Cléa Vincent et Camille dans le cadre d’un festival d’été (« So French So Chic »), et alors que son hit « La grenade » entrait en playlist sur NRJ et se classait même numéro 2 du top Itunes début février, la Belle de Martigues s’offrait son premier grand concert parisien à La Cigale, une salle chère à son coeur.

Après une premier partie assurée par Ryder The Eagle, un jeune rocker énergique tout en muscles et tatouages, jouant à fond de ses faux airs de Jim Morrison, et n’hésitant pas d’ailleurs, dans son entreprise de séduction, à descendre dans l’arène pour danser un torride corps à corps avec plusieurs filles, la chanteuse est apparue sous les ovations d’un public acquis à son repertoire et à son charisme…

Somptueuse et élégante dans son costume vintage de velours noir serti de pierres précieuses sur un chemisier couleur du soleil, elle a d’emblée et naturellement appelé ses fans à imiter les cigales, histoire de détendre l’atmosphère et retrouver un peu de chaleur de son Sud natal… Si bien, que c’est sous les craquettes de ces cigales d’un soir, que la belle brune a commencé son tour de chant parfaitement rôdé au fil de ses nombreuses dates de tournée, égrenant avec cette assurance, cette émotion et cette perfection vocale qui la caractérisent, les pépites qui composent ce « Sainte-Victoire » : « On ne meurt pas d’amour », « Eddy », « Comme toi », « Drôle d’époque », « Le dernière fois », « Dors », « Les fleurs », « La baie » (cover de Metronomy devenue un de ses tubes de scène), sans oublier le tube « La grenade » ou les inédits « Nue »,  et « Jean Bleu » adaptée de Lana Del Rey.

Si ses amis Eddy De Pretto et Angèle, signés sur le même label qu’elle au sein d’Universal s’étaient discrètement glissés dans le public, au même titre que son papa et sa soeur aînée également chanteuse sous le nom d’Ehla, elle recevait sur scène d’autres prestigieux invités en ce grand jour : à commencer par Arthur Teboul, leader de Feu!Chatterton venu jouer les amoureux cyniques et maladroits sur un quai de gare imaginaire, dans une mise en scène un peu hasardeuse et désopilante, le temps d’un duo mythique : « Puisque vous partez en voyage », la chanson de Mireille et Jean Nohain, déjà reprise avec succès par le couple légendaire Hardy-Dutronc. Autant dire que Clara n’a eu aucun mal à se glisser dans les habits de la grande Françoise, tant la filiation (au moins physique) est évidente entre elles…  Et d’ailleurs, la presse féminine n’a pas manqué de le remarquer depuis ses débuts, en exploitant comme au temps des 60’s et de Jean-Marie Périer, sa photogénie parfaite et sa silhouette longiligne de fille moderne et idéale : en témoignent la récente couverture avec Angèle de l’hebdo Grazia, placardée sur tous les kiosques de presse début février, ou le sublime reportage de mode de 10 pages, réalisé dans les rues de Tokyo, et publié cette même semaine dans l’hebdo Elle, qui ne devrait pas tarder à lui consacrer sa une… On parie ? On le lui souhaite en tout cas, tant elle incarne à nos yeux la parfaite égérie des années 2020…

Autre temps fort de ce concert riche en émotions, la visite de sa grande amie et chanteuse préférée, Juliette Armanet : un évènement à double titre, puisque (mis à part son hommage à Michel Legrand dans l’émission « Quotidien »), c’était la première apparition publique, ou scénique en tout cas, de la chanteuse de « Petite amie », depuis la naissance de son fils. Les deux artistes, qui ont eu souvent l’occasion de se croiser (elles étaient ensemble au concert de l’Elysée, ou encore en couv du magazine Modzik, avec aussi Corine) se vouent une réelle affection et une admiration non feinte : tant et si bien qu’il était naturel qu’elles entonnent ensemble « Ma préférence », l’intemporelle chanson de Julien Clerc, écrite par Jean-Loup Dabadie pour Miou-Miou, et prenant ici une autre dimension, celle d’une ode à l’amitié féminine… 

Autant dire qu’après un tel enchantement, on ne peut que s’impatienter de la retrouver le 12 avril (et le 10 septembre puisqu’une nouvelle date vient d’être annoncée), sur la scène d’un Olympia affichant déjà complet, tant on sait d’avance que l’inventive et exigeante Clara nous y réservera d’autres éclatantes surprises !

Eric Chemouny

Crédit photos : Team Together : Gregory Guyot (DR / IG: @I_am_Gregg / JSM) + Delphine Champion (DR / IG: @Del1997 / JSM)

Retrouvez JE SUIS MUSIQUE sur Instagram / Facebook  / Twitter /Deezer  /YouTube.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s