JULIEN DORÉ

L’homme de l’année

« & » a été élu album RTL de l’année. A cette occasion, la station consacrait à Julien Doré et à son album couronné, une émission exceptionnelle, mélange d’une interview généreuse et d’un mini concert piano-voix, où il a notamment livré une superbe version de « Love me Tender » de Elvis Presley . Pour Julien Doré, ce prix récompense beaucoup plus qu’un album,  une prouesse qui force l’admiration et qui emprunte à ses aînés les clés d’un succès qui n’a rien laissé au hasard. On vous dit pourquoi…

Je Suis Musique JSM Julien Doré par Pierre Olivier Signe (6)

& AVANT

Descendu des montagnes du Mercantour, Julien Doré a emporté avec lui un album que l’on annonçait, avant même sa sortie, comme son meilleur.

Remarqué dès sa première seconde dans la « Nouvelle Star » en 2007, il y a 10 ans déjà, il avait signé un excellent premier opus, « Ersatz » l’année suivante, il avait étonné et dérouté avec « Bichon » avant la consécration « Love » où il avait placé la barre très haute. C’est dire la difficulté qui se présentait à lui pour le successeur d’un tel succès.

Pourtant l’album « & », sorti le 14 octobre 2016, a dépassé de très loin les attentes et a imposé Julien Doré comme l’artiste indétrônable de sa génération. 490 000 albums plus tard, il écrit un exceptionnel chapitre à son histoire en tant qu’artiste mais aussi à l’histoire de la musique en France. 10 ans après ses débuts, en perpétuelle ascension, Julien Doré ne donne jamais l’impression de fléchir, bien au contraire.

Je Suis Musique JSM Julien Doré par Pierre Olivier Signe (7)

NAISSANCE D’&

L’aventure « & » a donc commencé dans les montagnes de l’arrière-pays niçois, dans le chalet de son enfance de Saint Martin Vésubie. Avec l’aide son photographe Marian Goledzinowski et du réalisateur Brice Van der Haegen, Julien Doré a enregistré bien plus qu’un simple album mais déjà un disque culte, avec une imagerie unique, cohérente, personnelle, charnelle, animale, libre et très pensée. Pour appuyer ses 13 chansons déjà parfaites, il a donné du pouvoir à ses images, à son look et à ce qu’il projette, ne cédant jamais à d’autres envies que les siennes, à d’autres causes que les siennes, à d’autres exigences que les siennes.

Un peu comme le faisaient les grandes maisons de disques pour leurs artistes dans les années 80, Julien Doré lance « & » avec un plan promotionnel très ciselé. Pensé ou pas, c’est ce qui va mener le disque bien au-delà d’un succès discographique classique.

Je Suis Musique JSM Julien Doré par Pierre Olivier Signe (15)

HISTOIRE D’&

Ainsi, pour commencer, Julien Doré a consigné ce travail dans un documentaire hypnotique de 40mn, offert dans l’édition limitée de l’album original. Bien plus qu’un making of de l’album, « Histoire d’& » est un vrai film d’auteur, à la manière d’un Alain Guiraudie qui filmerait la rencontre d’une montagne et d’un lion, dans une succession de séquences ponctuées de photos souvenirs animées où l’émotion transperce chaque plan, enveloppées par la voix de Julien et quelques extraits subtils de l’album. Il y a dans ce film, toute l’exigence de l’artiste à prendre soin d’une œuvre dense confiée à un public qui va se faire de plus en plus nombreux à chaque étape. « Histoire d’& », s’il est un formidable support promotionnel pour l’album est aussi et surtout une œuvre en soi, indépendante de l’album.

JeSuisMusique JSM Julien Doré par Gregory Guyot (2)

& LES CHANSONS

Un premier titre, un premier clip, extension, extraction de « Histoire d’& » annonce l’album : c’est « Le Lac », qui aurait pu se perdre dans les yeux d’une Pamela Anderson au ralenti et qui en révèle au contraire et déjà les horizons radieux de l’album. C’était un risque, celui d’une étoile qui éclipse un soleil. Pléonasme poétique. Il n’en fut rien, la fée blonde n’a pas supplanté l’aura du prince d’or. « Le Lac » n’était pas une évidence, et à l’instar d’un « Paris Seychelles » à sa sortie, c’est pourtant un tube, façon réductrice de nommer une chanson ce qui restera dans la mémoire collective et l’histoire de la chanson.

Dans l’embarras du choix des singles potentiels parmi les 13 titres, Julien choisira aussi d’extraire « Sublime et silence », « Coco Câline » et « Porto Vecchio » qui ont donné lieu, avec « Le lac », à 4 clips comme on n’en fait plus en France depuis longtemps, libres et inspirés et pourtant si différents, avec à chaque fois un symbole fort, une histoire. Après « Le Lac » et Pamela Anderson, Julien choisit les doux bikers pour « Sublime et silence », un court métrage en noir et blanc comme on n’en a plus fait depuis Mylène Farmer de plus de 7 minutes tourné en Camargue, un panda désuet devenu star pour le plan séquence home made faussement cheap de « Coco Câline », un chien fidèle un peu lascif au milieu de la méditerranée dans « Porto Vecchio » : 4 tubes seulement qui confirment le plein soleil d’un album qui en a encore sous le microsillon.

La comparaison à Mylène Farmer n’est pas anodine car comme la déesse megastar, il est un excellent chef d’orchestre marketing, supervisant chaque détail de sa promotion, chaque item du merchanding, chaque édition phonographique, de l’album et de ses multiples déclinaisons vinyles aux 45 tours en tirages limités, faisant renaître un marché de collectionneurs qui s’était estompé avec les nouvelles générations de stars qui les avaient négligés. Par ce biais, entre autre, Julien entretient une étroite relation avec des fans de plus en plus exigeants à qui il offre de superbes objets.

JeSuisMusique JSM Julien Doré par Gregory Guyot (1)

& MEDIATIQUE

Soutenu par une promo très efficace et sans concession, inaugurée intelligemment par une interview et la couverture des Inrocks sur l’enregistrement de l’album, lui donnant d’emblée une crédibilité auprès d’un lectorat moins acquis, Julien Doré défend son album « & » partout : en télévision, il est de toutes les émissions, chouchou des animateurs et du public, il se prête au jeu des questions-réponses, fait aussi bien la météo dans « Quotidien » que le Thé ou Café de Catherine Ceylac, lorsqu’il n’est pas le sujet d’un reportage comme ceux de « 50mn inside »  ou « 66 minutes » ; et bien sûr, il chante aussi, beaucoup, à l’aise partout, des Victoires de la Musique aux NRJ Awards, où il embarque avec lui sur le tapis rouge une spectatrice aussi ravie qu’étonnée. Julien Doré est surprenant. Surprenant dans ces moments-là, mélanges d’intentions très calculées et d’une spontanéité timide. Surprenant aussi, quand en parallèle de l’aventure « & », il accepte de faire l’acteur en jouant son propre rôle, pour une apparition dans la deuxième saison de « Dix pour cent », la série de France 2, qui se transformera vite en rôle récurrent. La série est suivie par 3.4 millions de téléspectateurs et il est déjà annoncé dans la saison 3 que l’on verra cette année.

Entre deux émissions de télé, Julien Doré répond à toutes les interviews radios, parcourant les routes de France et chante aussi, offrant des showcases généreux. On retiendra ceux de W9 (quelques jours avant la sortie de l’album, c’était le 1er octobre 2016 devant 100 personnes) mais aussi chez RFM, au Trianon avec RTL2, au Badaboum avec Chérie FM, chez Deezer en session acoustique, ou pour les abonnés de Canal + à l’Olympia, etc. etc.

Je Suis Musique JSM Julien Doré par Pierre Olivier Signe (5)

& TOUR

Et puis bien sûr, enfin, il y a la tournée, le « & Tour » … Et quelle tournée ! De celles qui marqueront l’histoire ! le « & Tour » c’est l’explosion, la consécration, la cristallisation d’un album qui l’a porté vers des sommets sans aucun doute plus hauts que ceux du Mercantour qui l’ont vu naître.

76 dates entre la France, la Belgique, le Luxembourg, Montréal, Tokyo et Singapour avec un show pensé par Julien, à l’exacte image des pépites de son album où s’insèrent parfaitement les chansons qui ont marqué ses précédents albums et sa carrière.  La tournée, qui avait débuté à Amiens le 23 février 2017, a été ponctuée par des moments très forts parmi lesquels les 3 Zénith parisiens joués à guichets fermés en mai ; son escapade asiatique, à Tokyo et à Singapour, subtilement teasé par sa reprise en japonais de « La Javanaise » ; le 11 juin où à Montréal, aux Francos, où il donne deux concerts surprenants, « night & day » (cf JSM N°3) ; le 6 juillet dans les arènes de Nîmes, où Julien en guise de cadeau d’anniversaire partage la scène avec son idole de toujours, Christophe et où il interprète, engagé, « la Corrida » de France Cabrel.

La tournée aurait pu s’arrêter à Ajaccio le 13 aout mais Julien relance la machine le 10 novembre à Toulouse pour finir en beauté le 20 décembre à Bercy (Accor Hotels Arena) devant 21 000 personnes mais surtout plus de 720 000 téléspectateurs qui suivent en direct sur TMC le dernier show de la tournée. Une consécration.

Je Suis Musique JSM Julien Doré par Pierre Olivier Signe (13)

& LES RESEAUX

Rarement, un artiste, un album et une tournée n’avaient autant passionné les foules, de tous ages, régénérée par un rare et exceptionnel bouche à oreille qui a finit de combler les dernières places disponibles des salles de France et d’ailleurs.

Sur les réseaux sociaux, les fans toujours plus nombreux déchaînent leurs passions, le panda de Coco Câline est la star des vidéos des enfants, et les photos qui font référence à Julien Doré se multiplient dans un grand imagier dévoué, de l’esperluette en bougie à la veste militaire au motif loup, sur Twitter, des messages enflammés vont de l’insulte gratuite à une déclaration d’amour interdit. Autre clé de son irrésistible succès : Julien Doré est très présent aussi sur les réseaux: il répond, il commente, il poste, il informe, il tease, il se filme, il remercie, il like, etc. Ses tweets très drôles et acides parfois sont devenus cette année des références, dont il en a même fait un livret best of dans l’édition limitée de l’album sorti quasiment un an jour pour jour après l’original.

Je Suis Musique JSM Julien Doré par Pierre Olivier Signe (9)

Voilà pourquoi Julien Doré est l’homme de l’année, bien au-delà d’un prix, certes mérité et prestigieux d’album de l’année, mais ô combien réducteur. Et l’homme risque bien d’être aussi celui de 2018 puisqu’au lendemain du dernier concert apothéose, Auguri, son tourneur, annonçait dans une impatience passionnée, une tournée acoustique en solo où Julien promet déjà plein de surprises. Cette tournée, qui affiche complet, pourrait bien relancer la machine promotionnelle de « & » qui n’a pas fini de dévoiler encore d’autres secrets enfouis…

& APRES…

25994711_10155542478219262_5597764319501240920_n

Gregory Guyot

_

crédit photos: Pierre Olivier Signe (D.R) / @I_am_Gregg (D.R. / JSM) prises dans le grand studio RTL, le 18 décembre 2017.

 

4 réponses sur «  »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s