DISCORAMA

Promenons-nous dans les bacs…

édition JSM#6 . 20.01.18.

DISCORAMA, c’est le panorama des sorties des albums mais aussi des rééditions de plus en plus qualitatives. Parmi cette sélection, 4 grands retours attendus, 4 grandes réussites de 4 chanteuses talentueuses : Daphné, Pauline Croze, Raphaële Lannadère et Adrienne Pauly mais aussi le nouvel album de Nicolas Peyrac, celui d’Aliose, la révélation des Victoires de la Musique et une foultitude de rééditions luxueuses : Juliette Armanet, Nolwenn Leroy, Jane Birkin, Camille et la sortie en vinyle de deux albums cultes de Vanessa Paradis.


jsm discorama daphne

DAPHNÉ

« Iris Extatis »

Après « Ivresses », magnifique spectacle à deux têtes avec Clarika, autour du thème de l’ivresse sous toutes ses formes, et un album de chansons de Barbara, supervisé par Benjamin Biolay, la délicieuse Daphné revient avec un album de 11 chansons originales, réalisé par la très douée Edith Fambuena, avec laquelle elle s’offre d’ailleurs un duo « On n’a pas fini de rêver ». Véritable album hommage à ces gens vulnérables, attachants et singuliers, tous ceux qui doutent, ou se laissent déborder par leurs émotions, il regorge de titres plus poétiques et oniriques les uns que les autres, s’inscrivant dans la lignée des précédents albums de la chanteuse à la voix d’or, tout en marquant une évolution vers plus de simplicité, de limpidité et d’ouverture à des sonorités exotiques. De la première chanson « Song for Rêveurs », à l’amusante et autobiographique « Faite à l’envers », en passant par « Une prière aux étoiles » ou « Le corps est un voyant », tout n’est ici que grâce, délicatesse et sensibilité : un de nos coups de coeur de ce début d’année…


jsm discorama raphaele lannadere

L

« Chansons »

En 2011, on découvrait Raphaële Lannadère, alias L, et son premier album « Initiale », couronné par un disque d’or, et qui lui valut immédiatement la très convoitée couverture de Télérama, ainsi que le titre de plus digne héritière de Barbara. Une couronne certes lourde à porter pour une débutante. Après un deuxième album tout aussi magnifique, mais boudé par le public, elle revient avec « Chansons », un disque d’une grande poésie, dont on a découvert quelques extraits il y a un an lors d’un spectacle à la Maison de la Poésie à Paris, notamment le splendide et autobiographique titre d’ouverture, « La Meuse ». Illustré d’une très belle pochette en noir et blanc, il compte dix autres chansons d’une grande pureté, chantés d’une voix très particulière toute en circonvolutions, et toujours sur le fil du rasoir pour faire le tour d’émotions d’une grande intensité : entre autres réussites au tracklisting de ce petit bijou de finesse mélodique, rehaussé par des arrangements de cordes de toute beauté signés Clément Ducol, on ne se lasse pas de l’hymne à la maternité, « Ton enfance », comme de « Vertige », « Ne me libérez pas » ou « La Micheline », chanson aux accents réalistes très percutants, voire presque inquiétants …

En attendant son nouveau clip, redécouvrez « J’accélère », sorti en 2015…


jsm discorama pauline croze

PAULINE CROZE

« Ne rien faire »

Revenue au premier plan l’an dernier avec un album très convaincant de reprises des grands standards de la Bossa Nova, la créatrice du tube « T’es beau », enchaîne avec un nouvel opus de chansons originales, présentées en décembre dernier dans le très prestigieux cadre du Petit Palais-Musée des Beaux Arts de Paris. Porté par le single original et inattendu « Ne rien faire », il compte d’autres pépites comme le titre d’ouverture, « Tu es partout », vibrant et pudique hommage à une mère disparue, « Elle n’ose pas », « tu m’ballades » ou le malicieux « Fallait pas ». L’ensemble est d’une grande fluidité, grâce à une réalisation racée et élégante, et une interprétation précise, et portée d’une voix suave  qu’on adore, et qui est la marque de fabrique de la toujours délicate Pauline.

En attendant son nouveau clip, redécouvrez la vidéo de son premier tube intemporel, « T’es beau », extrait de son premier album…


jsm discorama adrienne pauly

ADRIENNE PAULY

« A vos amours »

Il y a neuf ans, avec sa gouaille parisienne, son franc-parler et ses allures d’Arletty du 21ème siècle, Adrienne Pauly soufflait un petit vent de folie féministe et sexy dans la nouvelle scène française. D’autant qu’elle annonçait la couleur avec son titre « J’veux un mec », qui lui valut une nomination aux Victoires de la Musique. Depuis, elle a tourné des films, avec Chabrol, Depardieu, Cornillac, Besnehard et chanté aussi, les Rita Mitsouko aux côté de Bernard Lavilliers et d’Adamo, tant la filiation avec la grande Catherine Ringer est évidente. Elle revient aujourd’hui toujours aussi délurée avec un album fidèle à son image de fille énergique à l’univers un rien foutraque, à base de textes percutants et soignés, servis par des mélodies imparables aux rythmiques rentre-dedans. En témoignent le gainsbourien premier extrait « L’excusemoihiste », illustré par un clip avec Catherine Laborde, mais aussi l’excellent « J’veux tout, j’veux rien » ou « Comme un truc qui déconne ». A Une artiste à part et attachante, dans la descendance d’une Dani dont elle pourrait être la plus digne héritière avec sa voix rauque et ses allures de garçon manqué, à redécouvrir d’urgence…


jsm discorama aliose

ALIOSE

« Comme on respire »

Il n’est jamais trop tard pour bien faire : paru en septembre 2017, le duo suisse Aliose fait partie des heureux nominés aux Victoires de la Musique, dans la catégorie catégorie album révélation. Et ce n’est que justice tant leur album « Comme on respire », réalisé par le maitre Pierre Jaconelli (cf. Hallyday père et fils, Benjamin Biolay, Pascal Obispo, Calogero, Zazie, entre autres…) regorge de pépites Pop d’une grande élégance poétique et d’une infinie délicatesse mélodique. Il faut dire qu’ils n’en sont pas à leur premier coup d’essai, puisque cet opus encensé de toutes parts succède à deux albums auto-produits, un EP digital et surtout une très grande expérience scénique. Les singles « Loin » et « Viens la nuit » ne sont que les premiers échantillons d’un opus qui compte plusieurs autres hits radiophoniques en puissance…


jsm discorama nicolas peyrac

NICOLAS PEYRAC

« Suffit que tu oses »

On connait tous les grands succès des années 70 de Nicolas Peyrac, chanteur Folk à la française, ayant émergé avec les Alain Souchon, Yves Simon and co : « So Far Away from L.A » (disque d’or et prix de la chanson française décerné par la SACEM), « Et mon père », « Le vin me saoule »… Il revient aujourd’hui avec un 20ème album studio de 13 titres tout aussi originaux et inspirés, sur lesquels il s’est attaché à insuffler l’esprit et l’ambiance de leurs premières maquettes. Après des années d’exil au Québec, pendant lesquelles il n’avait d’ailleurs jamais véritablement arrêté sa carrière, il signe là un retour discret mais réussi, après la sortie en 2013 de son album de duos (avec Bénabar, Julie Zenatti, François Morel…) et un livre de souvenirs.


jsm discorama juliette armanet

JULIETTE ARMANET

« Petite amie » (nouvelle édition)

Grande favorite des prochaines Victoires de la Musique, Juliette Armanet est quoiqu’il advienne, la Révélation féminine incontestable de l’année écoulée, tant elle a réussi sans-fautes dans son jeune parcours artistique, depuis qu’on l’a découverte encore timide à la sortie de premier EP « Cavalier seule », présenté en 2016 au Cabaret Madame Arthur à Paris, puis en première partie de Julien Doré. Déjà certifié disque d’or, son très réussi premier album « Petite amie » est désormais disponible en édition deluxe, habillée d’un visuel bleu différent et surtout augmentée de 4 titres bonus. A mi-chemin entre la modernité d’une nouvelle scène française et la tradition d’une chanson française intemporelle, rappelant notamment Véronique Sanson à laquelle elle est inévitablement comparée pour ses chansons sentimentales et mélancoliques au piano, s’insérant intelligemment entre d’autres titres plus rythmiques, voire carrément disco, Juliette est notre coup de coeur de 2017 et nous promet encore de belles surprises en 2018.


jsm discorama vanessa paradis Divinidylle

VANESSA PARADIS

« Bliss » et «Divinidylle » (rééditions 33 tours vinyle).

Alors qu’on espère de Vanessa un nouvel album original en 2018 et qu’elle ouvrira la prochaine et 43 ème Cérémonie des Césars présentée par Manu Payet et dédiée à Jeanne Moreau, le 2 mars prochain salle Pleyel, ont été réédités en vinyle 33 tours (en plus du maxi 45 tours « Joe le taxi »), deux albums phares dans la carrière de l’actrice-chanteuse : « Bliss » (2000) et « Divinidylle » (2007).

jsm discorama vanessa paradis bliss

L’occasion de réécouter sur sa platine vintage des titres aussi réussis et devenus incontournables dans sa discographie que « Pourtant » (F. Monnet / M. Chédid), « Commando » (D. Golemanas / F. Langolff), « Les acrobates » (F. Monnet / V. Paradis), « Chet Baker » (J. Fauque / M. Chedid), « Les piles » (T. Fersen) en duo avec M., ou « Dès que j’te vois » (M. Chédid). On ne s’en lasse pas…


jsm discorama jane birkin

JANE BIRKIN

« Le symphonique » (nouvelle édition CD + 2 DVD)

Revenue au meilleur de sa forme avec un concert bouleversant, accompagnée d’un orchestre symphonique, Jane Birkin nous offre une nouvelle version de l’album paru en 2017, habillée d’un visuel au cadrage et lettrage légèrement différents :  « Birkin Gainsbourg, le symphonique », augmentée d’un DVD « Live Via Japan » enregistré en 2013 et d’un deuxième DVD inédit. L’occasion de réécouter et de revoir les splendides chefs-d’oeuvres écrits et composés par SG pour sa muse, mais aussi pour lui-même et d’autres interprètes féminines (Catherine Deneuve, Isabelle Adjani, Petula Clark…) que Lady Jane s’approprie ici avec la même sensibilité et une délicatesse inégalée…


jsm discorama Camille

CAMILLE

« Ouï » (édition limitée)

Histoire d’accompagner sa tournée passant par Paris du 30 janvier au 1er février à Pleyel, l’originale Camille propose une édition limitée collector digipack de son superbe album « Ouï », au visuel gris différent. En plus de l’album contenant des chansons aussi réussies que « Sous le sable », « Fontaine de lait », ou « Je ne mâche pas mes mots », cette réédition compte un livret de 24 pages et un CD bonus comprenant une version acoustique inédite percussion-voix de l’album. Celui-ci a été capté mois d’octobre 2017, où elle a ainsi créé, joué et enregistré à la Biennale de Venise, au Pavillon Français (fondé par Xavier Veilhan), les 11 chansons de «Ouï» en version acoustique, ainsi que la chanson «2012», en introduction des 11 autres titres. Une relecture originale d’un univers tout aussi singulier et unique dans le paysage musical français…


jsm discorama nolwenn

NOLWENN LEROY

« Gemme » (nouvelle édition)

En prélude à son concert au Grand Rex à Paris le 12 avril 2018, l’album de Nolwenn Leroy est réédité avec 4 titres inédits, dont 2 versions acoustiques et 2 remixes des titres « Trace ton chemin », « L’ankou » (2 versions) et « Ce que je suis ». Un album qui célèbre la Terre mère, entre ombre et lumière, naissance et mort, opacité et transparence, à l’image de ces pierres rugueuses devenant un jour de précieux joyaux et ayant inspiré sa mystérieuse pochette, enregistré et produit à Londres par Jamie Ellis (cf. Adele, Florence and the Machine…) et dont la chanteuse a signé tous les textes en Français.

 

_

Bonne écoute, bonnes découvertes et bonne année en musique…

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s