Grands Prix Sacem 2017 :

la musique dans tous ses états…


le 27 novembre dernier, sur la scène de la prestigieuse Salle Pleyel à Paris, étaient décernés les Grands Prix Sacem 2017 : parmi les 18 trophées récompensant la musique dans toutes ses couleurs et toutes ses formes d’expression, Adamo, Calogero, Jain, Aldebert, Soprano, Gaël Faye ou encore Big Flo et Olli faisaient partie des heureux lauréats catégorie chanson. JSM en a couché sur un album photos les plus jolis moments…

P1650526

En marge des Victoires de la Musique et autres récompenses, les Grands Prix Sacem sont décernés chaque année à l’issue d’un très sérieux vote du conseil d’administration de la vénérable institution, en vue de récompenser les artistes de l’année, ou des carrières prestigieuses, mais également de mettre en lumière d’autres acteurs plus discrets de l’industrie musicale (auteurs compositeurs, éditeurs, réalisateurs…), comme des formes d’expression musicale moins accessibles ou populaires que la variété, le rap ou la pop, que sont notamment le jazz, les musiques du monde et la musique contemporaine.

Parfaitement rythmée et mise en scène, animée avec beaucoup de charme, de vivacité, d’humour et de spontaneité par la toujours parfaite comédienne Isabelle Carré (grande amatrice de musique), la soirée était aussi pour quelque 1600 privilégiés  l’occasion d’applaudir beaucoup des artistes récompensés lors de prestations « live » uniques : Adamo (« C’est ma vie »), Soprano (« Je roule »), Big Flo et Olli (« Je suis »), Calogero (« Je joue de la musique »), Mory Kanté (« Yéké Yéké »).

P1640991P1650012P1650305P1650201

Sans omettre aussi l’excellent Benjamin Siksou reprenant « Madame rêve » de Bashung, histoire d’illustrer la récompense attribuée à son parolier Pierre Grillet.

P1650374P1650383

Parmi les remettants, venus en amis, on pouvait aussi applaudir Yael Naim et David Donatien, ou encore Olivia Ruiz. Sans compter d’autres artistes simplement venus en spectateurs : Fabienne Thiebault, Caroline Loeb, Axel Bauer, Charles Baptiste chanteur, David Assaraf, Benoit Carré (frère d’Isabelle et ex Lilicub)…

Gageons que cette édition de grande qualité, restera marquée de moments historiques et de quelques jolies déclarations émues, comme celles faites lors des éditions précédentes par Camille, grand prix de la chanson en 2012 (« Merci pour ce prix qui récompense la partie la plus intime de mon travail : celui de l’écriture de chansons« ),  Alain Bashung, grand prix en 2008 (« Les prix Sacem, c’est le témoignage de gens que vous avez interessés, touchés… Des anges qui arrivent comme ça et qu’on ne contrôle pas. C’est magnifique, vous ne pouvez pas savoir à quel point cela me fait plaisir.« , ou Serge Lama, prix spécial en 2013 (« Merci de me donner ce prix, qui est spécial, je crois… Sans la Sacem, nous ne serions pas grand chose.« ). Avec le recul, l’histoire de la chanson élégante et populaire le dira pour nous.

P1650070P1650121P1650484P1650502P1650533

En attendant, on ne pouvait rendre plus bel hommage à cette vieille dame institutionnelle qui veille sur les intérêts de plus de 160.000 membres, petits et grands acteurs de notre patrimoine musical à tous…

Eric Chemouny

LE PALMARES

Prix Spécial de la Sacem – Salvatore ADAMO

Grand Prix du répertoire jeune public – ALDEBERT

Grand Prix de la musique symphonique (carrière) – Karol BEFFA

Grand Prix de la musique pour l’image – Jean-Michel BERNARD

Prix Rolf Marbot de la chanson de l’année « JE SUIS », BIGFLO & OLI

Grand Prix de la chanson française (créateur-interprète) – CALOGERO

Grand Prix de l’auteur-réalisateur de l’audiovisuel – Tristan CARNÉ

Grand Prix de l’édition musicale – CRISTAL PUBLISHING, Eric Debègue

Prix Francis Lemarque de la révélation – Gaël FAYE

Grand Prix de la chanson française (auteur-compositeur) – Pierre GRILLET

Grand Prix de l’humour – Nora HAMZAWI

Grand Prix du répertoire Sacem à l’export – JAIN

Grand Prix des musiques du monde – Mory KANTE

Grand Prix de la musique symphonique (jeune compositeur) – François MEIMOUN

Grand Prix des musiques électroniques – PETIT BISCUIT

Grand Prix des musiques urbaines – SOPRANO

Prix de l’œuvre internationale de l’année « CAN’T STOP THE FEELING »Justin Timberlake

Grand Prix du jazz – BOJAN Z

 

_

crédit photos: @I_am_Gregg (D.R/JSM)

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s